target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

22/12/2014

A l’attention des corbeaux du Figaro,des aigres-fins de l’ump et à tous les déclinistes qui peuplent notre pays

A l’attention des corbeaux du Figaro,des aigres-fins de l’ump et à tous les déclinistes qui peuplent notre pays!

 

Pour une fois ils ne pourront pas dire que le président s’est trompé dans ses prévisions et qu’il a encore menti aux français…..Ils iront taper à la porte de l’Insee….

 

hollande lunettes2.jpg

 

Cinq raisons de croire à la reprise, selon l’Insee

Par Claire Guélaud

Serait-ce, enfin, le début d’une vraie reprise ? Pour la première fois depuis longtemps, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) se laisse aller à un certain optimisme. Dans sa dernière note de conjoncture, présentée jeudi 18 décembre, et prudemment intitulée « Les freins se desserrent un peu », l’Institut prévoit une embellie au premier semestre 2015 dans les pays avancés.

La zone euro retrouverait « un peu d’élan » et l’économie française sortirait de trois années de quasi-stagnation. Le produit intérieur brut (PIB) progresserait de 0,3 % à chacun des deux premiers trimestres. A la mi-2015, en glissement annuel (juin 2015 par rapport à juin 2014), il augmenterait de 1 % : une croissance certes modeste, mais bien meilleure que celle enregistrée depuis la mi -2011. Et si tout ne sera pas parfait (le taux de chômage augmenterait encore pour atteindre 10,6 % de la population active et l’emploi continuerait de diminuer dans le secteur marchand), il existe au moins cinq raisons de croire à l’embellie qu’entrevoient les conjoncturistes de l’Insee.

1/ Le climat des affaires s’améliore

Après avoir joué au yo-yo pendant un an et s’être dégradé à l’été 2014, le climat des affaires s’est nettement amélioré en novembre. L’indicateur synthétique qui permet de le mesurer a progressé de 3 points (à 98 points), effaçant sa baisse estivale et se rapprochant de sa moyenne de longue période (100). L’amélioration est sensible dans l’industrie manufacturière. L’Insee fait observer que les industriels sont bien plus optimistes quant à leurs perspectives de production - le solde s’est franchement redressé -, ce qui suggère une accélération au premier trimestre 2015.

2/ Les échanges mondiaux sont dynamiques

Le commerce mondial avait ralenti ces dernières années. Il a fortement accéléré au troisième trimestre 2014 (+ 2 % après + 0,7 % au premier trimestre) sur fond de reprise aux Etats-Unis et au Royaume-Uni et dans plusieurs autres pays avancés. Au premier semestre 2015, les échanges progresseraient de 1 % par trimestre, se rapprochant de leur tendance trimestrielle d’avant-crise (+ 1,3 %). La demande adressée à la France augmenterait d’autant et les exportations françaises, soutenues par la dépréciation de l’euro, croîtraient de 1,1 % au premier trimestre 2015 et de 1 % au deuxième.

3/ Les effets favorables de la baisse de l’euro et du prix du pétrole sur l’activité

Pour un pays importateur de pétrole comme la France, la baisse prononcée du prix de l’or noir entraîne à court terme une diminution des prix à la consommation mais aussi des prix de production, et elle accroît les marges des entreprises. Des effets extérieurs s’ajoutent à ces mécanismes : les importations des pays producteurs de pétrole en provenance de la France ralentissent mais celles des pays importateurs augmentent. C’est ce dernier effet qui dopera les exportations françaises. La dépréciation de l’euro joue dans le même sens. Au total, selon l’Insee, qui fait l’hypothèse d’un baril à 70 dollars et de 1,23 dollar pour un euro, les baisses de l’euro et du prix du pétrole depuis l’été rehausseraient la croissance française de 0,4 point d’ici au deuxième trimestre 2015.

4/ Le pouvoir d’achat et la consommation des ménages augmentent

Après avoir stagné en 2013, le pouvoir d’achat des ménages se redresserait franchement pendant l’année 2014 (+ 1,2 %), du fait de l’accélération des revenus d’activité, d’une moindre pression fiscale (+ 2 % après + 4,2 %) et, bien sûr, de la faible inflation. Après un ralentissement à + 0,3 % en glissement semestriel au second semestre 2014, lié au calendrier des impôts, le pouvoir d’achat accélérerait de nouveau à 1 % au premier semestre 2015. La consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance française, progresserait d’ici à juin, mais un peu moins que le pouvoir d’achat , et le taux d’épargne remonterait à 16 %.

5/ Le taux de marge des entreprises se redresserait nettement

Dernier point positif et non des moindres, le taux de marge des entreprises, qui avait atteint en 2013 son plus bas historique depuis 1985, se redresserait de manière spectaculaire d’ici à juin 2015, grâce à la montée en charge du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) , à l’instauration du pacte de responsabilité et de solidarité (PRS), mais aussi, souligne l’Insee, parce que les salaires ralentiraient. Au passage, l’Insee évalue à quatre-vingt mille le nombre d’emplois créés grâce au CICE et au PRS en 2015. La montée en charge de ces dispositifs redonnerait de l’air aux entreprises. Un effet vertueux de plus, qui pourrait les inciter peu à peu à investir davantage. On n’avait pas connu depuis belle lurette pareille conjonction de bonnes nouvelles.

http://www.lemonde.fr/economie-francaise/article/2014/12/...

 

 

14/08/2013

Hollande:Bravo François,vous aviez raison….

Hollande:Bravo François,vous aviez raison….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Nous avons l'assurance que le second semestre sera meilleur que le premier"

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

On se demande pourquoi cette chaine animation permanente a diffusé un écran indiquant un rebond de 3%...Quand au un rebond inattendu,c’est la blague jour…le président en date du14 juillet avait affirmé que "Nous avons l'assurance que le second semestre sera meilleur que le premier",tous le experts patentés et commentateurs,les corbeaux de la droite se sont moqués de lui.Maintenant que les faits lui donnent raison,le rebond est là,il est inattendu….Inattendu pour celles et ceux qui n’y croyaient pas,ça c’est sur….

Encore une fois,on prend un fait brut – les 0.5% de rebond sur le second trimestre et ensuite on fait un roman,des romans plutôt,de quoi meubler la journée et assurer les reprises.On tente de trouver de explications les plus alambiquées possibles,on se triture les méninges…pour tenter de déprécier l’action du gouvernerment,c’est parce qu’il a fait froid,c’est la consommation – le mois dernier on nous disait que la cause de la non croissance était du a la baisse de la  consommation due à la baisse du pouvoir d’achat -,M.Papin,patron de la chaine Système U,confirme des mouvements de clientèle à la hausse on le prend pour un benêt.Si c’est ça l’information….

Je comprend le désappointement de certains oiseaux de malheur.F rançois Hollande est trop optimiste selon eux,heureusement car qu’est que ça serait s’il ne l’était pas…

Nos patrons n’investissent plus,Pourquoi,le marché intérieur repart,ce n’est pas moi qui le dit mais les chiffres de l’INSEE – à l’export les allemands battent encore des records et les patrons français eux passent leur temps à réclamer des réformes qu’ils ont déjà obtenues…On nous dit que le chômage baissera quand le marché du travail sera rendu plus flexible.On fait une loi sur cette problématique,le chômage ne cesse de monter,le CICE déverse des milliards dans nos entreprises le chômage continue de monter,le gouvernement socialiste a conservé en l’état toutes les aides aux entreprises sur les bas salaires,le chômage continue de monter.On nous dit c’est la pression fiscale.Soit,qu’on nous dise de quel pourcentage réel ont augmenter les impôts sur les entreprises.Que le MEDEF le dise exactement…..Il y aura,mes amis,quelques surprises fort désagréables.C’est pour cela d’ailleurs que de cette pression fiscale on fait un alibi sans qu’on puisse en connaitre la réalité…

Alors au boulot au lieu de constamment réclamer ceci ou cela…Si les salariés avaient autant de revendications quasi permanentes  que nos patrons,pour sur que nos usines ne tourneraient pas longtemps.

Enfin,à l’attention de gredins de l‘UMP,ne commettaient pas la même erreur fatale de votre gourou,ne méprisaient pas,ne sous-estimaient pas François Hollande,vous le paieriez très cher….ce qui me fera le plus grand des plaisirs….car vous êtes nuisibles !


28/06/2011

Guéant:Préfet ça va,ministre bonjour les dégâts !

gueant insee.jpg

Tous les articles sur le sujet« Google actualités » :

http://news.google.com/news/story?pz=1&cf=all&ned...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu