target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/02/2010

Frêche:les résultats sont au fond du couloir à gauche

Nouvel Observateur du 8 février

 

freche mrnace par l'ump.jpg

 

 Le Figaro le 8 février

figaro freche gagnant.jpg

 

  

Midi Libre 9  février

 

mibilibre sondage freche.jpg
totalite sondage midi libre.jpg
Catastrophe

 

pas accord montpellier.jpg

 

  

J’ en connais une qui va pas être contente…..C’est quand le Sainte Martine !

03/02/2010

UMP :des relents de haine pas Frêche !

freche.jpg

Décidément l'affaire Frêche prend une tournure quelque, peu malsaine sur le scène politiqueAprés l'affaire de la mort putative de Johnny Halliday et le massacre médiatique du docteur Delajoux,la mise en innocence du présumé coupable M.Dray après un lynchage en particulier  par le PS(bizarre,M.Dray était assez proche de M.Frêche),voila que M.Frêche - après avoir prononcé une phrase jugée équivoque par personne à l'époque - se voit pendu sur la nouvelle place de grève médiatique .Et politique...

Avant d'avancer dans quelques considérations personnelles, remettons cette affaire en situation :M.Frêche a décoché sa «  pique » il y a prés de 2 mois,la presse n'a rien repris de cette déclarations à l'époque ,M.Fabius n'a pas réagi,sur le champs ,alors que sa personne et sa religion - on y reviendra - avaient mis en cause ,sévèrement selon les censeurs en retard de philosémitisme.

Et voila qu'aujourd'hui que se déchainent tous les républicains de la place de la republique et surtout les caciques de l'UMP en mal d'électeurs et surtout très oublieux des quelques turpitudes passées.

Mais le pire ne s'est pas fait attendre.Hier,en plaine séance des question au gouvernement,on a vu un député UMP- le chef -  céder à  la pire des manœuvres anti - républicaine et surtout irrespectueuse de l'enceinte  où il se trouvait. En mal d'affection, Copé - c'est de lui qu'il s'agit - et sans doute pour appuyer sa campagne de retour en amour auprès du président de la république n'a pas hésiter à mêler le parlement- la république - à une affaire interne à un parti, et surtout à une affaire qui  en fait n'aurait jamais du affecter le PS dés lors que M.Frêche avait été  exclu depuis 2007.C'est le Parti socialiste - pour des intérêts que l'on connaitra un peu plus tard -  qui s'est mis tout seul dans cette panade.M.Frêche n'est plus inscrits au PS et n'est pas le candidat du PS !De plus,en quoi le PS aurait le droit de juger d'une déclaration d'un homme politique qui se fout,manifestement,d'une quelconque appartenance à ce parti.Le fait d'avoir grommeler cette « bidonnerie » à l'égard de M.Fabius ne regarde que M.Fabius.

Et c'est là que la question de non réponse - sur le champs - de M.Fabius se pose.M.Fabius ne se revendique pas de confession juive - comme Minc qui prétend être  le plus mauvais juif de Paris- dés lors il n'y avait pas lieu de relever l'affirmation saugrenue de M.Frêche.Qu'un catholique n'ait pas une « gueule catholique » et alors,le fait pourrait,éventuellement, être discutée par de fervents catholique sur le thème « quelles sont ,les caractéristiques propres à la  gueule du catholique » et le pape  pourrait publier une bulle à ce sujet.Mieux comment un catholique pourrait se voir offensé par une saillie qu' il jugerait,lui-même,d'antisémite.Dés lors- stricto sensu - M.Fabius ne peut se prévaloir - si j'ose dire - d'avoir été victime d'une insulte antisémite.

Alors vous me direz,pourquoi on peut prétendre que M.Fabius n'est pas juif.On le tient de lui-même.L'Express le confirme et confirme qu'avant la parution de l'hebdomadaire,Fabius n'etait pas informé de la declaration de M.Freche a son egard.....

Fabius préfère ne pas répondre

Issu d'une famille juive, Laurent Fabius a été élevé dans la religion catholique. Il se définit aujourd'hui comme "agnostique" et "laïque dans l'âme", tout en reconnaissant: "L'opinion me considère comme juif [...]. Dès lors, je laisse dire, j'assume et même je revendique." (Les Blessures de la vérité, éd. Flammarion, p. 13). Sollicité par L'Express, il n'a pas souhaité réagir aux propos de Georges Frêche.

Laurent Fabius[1] est le fils d'André Fabius (décédé en 1984), antiquaire, d'une famille d'origine juive ashkénaze, et de Louise Mortimer, américaine. Laurent Fabius a été baptisé dans la religion catholique, en l'église Notre-Dame-de-Grâce de Passy, dans le 16ème arrondissement, ses parents s'étant convertis au catholicisme durant la guerre «  Lors de ses études à Sciences-Po, il est responsable de la Conférence Olivaint, organisation catholique plutôt conservatrice. *»

Lors de ses études à Sciences-Po, il est responsable de la Conférence  Olivaint, organisation catholique plutôt conservatrice.

La Conférence Olivaint :Nommée en l'honneur du père Pierre Olivaint, normalien et major de l'agrégation d'Histoire, prêtre ouvrier et « martyr » de la Commune[1], la Conférence fut le prolongement de la Société des jeunes gens fondée par Olivaint. Elle cherchait à réconcilier le monde catholique avec l'idéologie républicaine lorsque naquit la IIIème République.

Après la Première Guerre mondiale la Conférence Olivaint s'ouvre et devient un lieu de rencontre pour des hommes de presque tout bord politique, tels que Georges Bidault, Pierre Mendès France, René Pleven ou encore Robert Schuman. Pendant la Deuxième guerre, tous les membres de la Conférence s'engagent dans le conflit, pour moitié dans la Résistance, moitié dans la Collaboration.

Après-guerre, la Conférence Olivaint est de sensibilité plutôt démocrate-chrétienne et surtout pro-européenne. En 1968, elle devient laïque, sous la présidence de Laurent Fabius (branche Jeunes) et de Hervé de Charette (branche Anciens). Dans les années 1980, de nombreux jeunes collaborateurs de François Mitterrand seront recrutés au sein de la Conférence Olivaint par des Anciens comme Jacques Attali ou Hubert Védrine. Depuis quelques années, la Conférence Olivaint sort progressivement de sa traditionnelle confidentialité, acceptant de plus en plus de communiquer autour de ses activités

PS : « conservatrice » est à modérer......

Conclusion :dire d'un catholique qu'il na pas un tronche pas catholique,c'est simplement lui indiquer qu'il a une tronche qui ne nous revient pas....Sauf que le catholique s'appelle M.Fabius,il est dirigeant du PS,il veut la peau de M.Frêche.....Au debut,il fait pas gaffe mais l'occasion est trop bonne....Du jour au lendemain de catholique qu'il est vrai,le voila qu'il s'se met  à crier à l'antisémitisme le plus honteux.

Dans cette affaire,on sait plus où se situe la honte !

Venons en au politique....

« Il y a des mots qui blessent, il y a des mots qui trahissent la vulgarité de la pensée, il y a des mots qui ne font pas partie du vocabulaire des républicains et des démocrates. Chacun doit balayer devant sa porte, chacun doit prendre ses responsabilités.

 Ces dérapages font céder les digues que les républicains, génération après génération, ont construites pour lutter contre le racisme et l'antisémitisme. « 

Voila quelques un des paroles prononcées ,hier,par le premier ministre à l'assemble nationale en réponse a la question tendancieuse de M.Copé.

Antisémitisme ,racisme,balayer devant sa porte...lâchez-nous ,lâchez-nous...Plus vous vous lâchez moins êtes credibles .Pire,vous ne croyez pas à ce que vous prétendez au nom d'un républicanisme éhonté alors que vous ne prouvez tous les jours que vous sacrifiez a vos ambitions le peu de république qui nous reste.Nous en rappellerons à l'occasion de la discussion sur la prochaine discussion sur la reforme de la justice et de la réforme de l'organisation territoriale de notre pays.

Revenons à nos moutons :

M.Frêche est donc un antisémite avéré et en cela doit être condamné.Au passage on notera que le fait de proférer des propos antisémites - en  France- est un délit et condamné comme tel .En bon républicain respectueux de lois en vigueur,le premier ministre demande au parti socialiste de condamner un accusé -  dans la Sarkozie si vous présentez un intérêt électoral ou si vous êtes gênant vous n'êtes jamais présumé innocent,toujours coupable - en Sarkozie on juge à la place des tribunaux.N'a-t-il eu le loisir de demander - bon citoyen a un quelconque tribunal de bien vouloir condamner M.Frêche  « pour des mots qui blessent »,qui «  trahissent la vulgarité de la pensée »...Je suis certain que M.Frêche aurait l'occasion de rappeler à notre nouveau justicier de la république quelques propos peu amènes hurler à l'égard du premier ministre  Fabius,à l'occasion des l'affaire du sang contaminé.Se souvient-il qu'il y a eu des « sales juifs » lancés de ci de la.

Non,aujourd'hui,c'est M.Frêche qui trinque  - non au nom d'une république exemplaire - au nom de la bassesse de certains qui ont vu l'occasion d'accabler un homme qui a toujours emm......la classe politique !

Mais il y a mieux ,pour juger de l'antisémitisme d'une déclaration ,d'une personne,il me semblerait pertinent de demander aux premiers intéressés de juger de la chose...Oh,oh la,la !Quoi demander aux juifs  si M.Frêche est antisémite-...Hors de ma vue - faux républicain -vous voulez noyer le poisson...C'est nous qui décidons de tout,M.Frêche est un vil antisémite ,un point c'est tout.

Ah non, Monsieur le premier ministre,votre avis s'il correspond à cacher votre  désespoir électoral ,ne vaut pas loi. Voila la position de la communauté juive de France au travers de la parole d'un de ses éminent responsables* :

Reste que Fabius - qui ne revendique pas juif - lui persiste et décide ne pas porter plainte puisque qu'il ne s'agit pas d'un » différend individuel » .Pas un différend personnel donc,un différend collectif alors.

Ainsi,M.Frêche a bien décoché sa flèche contre M.Fabius  en le nommant précisément pourquoi ées lors la principale victime du méfait n'évoque pas  un différend individuel devant les juridictions idoines.....

Diantre,fallait - il que M.Frêche aille à proclamer « Tous les Fabius n'ont pas une gueule bien catholique ».On aurait pu  l'accuser de coupable plagiat du sieur Hortefeux qui lui,par grand courage,n'ose pas dire que le prototype qu'il était évoqué au une gueule d' arabe.Au fait,dire à quelqu'un qui il a une gueule d' arabe ou d'origine nord-africaine, est-il désormais répréhensible ?

Alors M.Hortefeux devrait déposer plainte contre quelques milliers de fonctionnaires de police qui communiquent des renseignements sur des signalements de personnes incriminée ou recherchées.Il est vrai qu'a partir d'une certaine université d'été des Jeunes Pompes l'Air,les policiers ont adopté la même techniques que leur ministre. C'est auvergnat,désormais,qui circule sur les onde.........de la police.

Revenons à M.Fabius.Pourquoi n-a-t-il pas déposé  plainte contre M.Fabius parce qu'il n'en avait pas la possiblité, le fait d'antisémitisme n'est pas constitué et qu'au surplus M. Fabius n'est pas juif !

Fermez le ban.

Reste alors à comprendre le ressort- le réel des dirigeants socialistes qui a risque de perdre une région- en totale contradiction avec les discours de Mme Aubry...

M .Frêche est à la tête - même exclu -d'une des  plus grosses fédérations du Parti socialiste et il pouvait gêner l'avenir de certains ou certaines.

Une digression si vous me le permettez :je vous prends le pari - dés aujourd'hui - que la fédération des Bouches du Rhône va connaitre des graves bouleversements dans les temps qui viennent. L'opération est en cours et nul doute n'est permis quant à l'origine de certains soubresauts que connait Jean Noel Guérini,le grand manitou marseillais........

M.Frêche- même si on peut peut accepter qu'il a commis une très grosse maladresse-  n'est pas la première victime d'importance de la machine qui se met en place,il ne sera  pas le dernier.

Revenons en à nos mexicains ,ceux dont la République ne peut plus se passer et qui sans eux elle fut déjà déboulonnée par les vilains fascistes et antisémites de tout poil.....

Ah,cette république !Qu'elle bien utile.....Surtout par ceux qui,privé de mémoire,l'a trahissent quand ça les arrange et reviennent toujours vers elle quand la tempête électorale a passé.

En parlant de tempête,souvenez-vous de celle de 1998 qui a failli emporter toute la droite républicaine vers des rivages peu recommandables...Oui,souvenez-vous que sans Jacques Chirac et ses fidèles, les « Grandes gueules » d'aujourd'hui, ceux que l'on voit à la manœuvre pour condamner les propos de la cible du jour et oser clamer dans l'hémicycle que les propos de M.Frêche « trahissent la vulgarité de la pensée  . ».

Il est bon ce Fillon....En termes de  vulgarité de la pensée,quelle est sa préférence ?

« Je me suis borné à dire que les chambres à gaz étaient un détail de l'histoire de la Seconde guerre mondiale, ce qui est une évidence. » (25 mars 2009 -  JM Le Pen devant le Parlement européen).

Je ne dis pas que les chambres à gaz n'ont pas existé. Je n'ai pas pu en voir. Je n'ai pas étudié spécialement la question. Mais je crois que c'est un point de détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale.(Jean Marie Le Pen - 6 décembre 1997).

- " Je ne parle pas de four crématoire. Je fais un jeu de mots sur Durafour crématoire. Pourquoi ? Car M. Durafour à plusieurs reprises a dit qu'il souhaitait l'élimination totale du Front national. Alors ce jeu de mots me vient à l'esprit. " ( Jean-Marie Le Pen, 26 septembre 1988.)

  "Savez-vous que le prénom du petit-fils de Sarkozy est Solal, ce qui ne relève pas d'une franche assimilation de sa famille à la société française et que Mohammed est le prénom le plus donné aux nouveau-nés à Marseille?".

Et celles-là :

 « Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que quand après ils déferlent à 15. 000 ou à 20.000 sur la Canebière, il n'y a que le drapeau algérien et il n'y a pas le drapeau français, cela ne nous plaît pas ».

"Il est temps qu'on réagisse parce qu'on va se faire bouffer". "Il y en a déjà dix millions, dix millions que l'on paye à rien foutre".

Non,c'est elle-ci qui vous choque trop,trop,trop....... « Fabius a une tronche pas catholique ».

M.Fillon,entre Solal et Fabius ,quel votre choix dans la vulgarité de la pensée.

M.Fillon au plan du service de la république,quel serait pour vous le meilleur exemple pour nos jeunes....

M.Millon, élu en 1998 président du Conseil régional Rhône Alpes avec les voix de Front National.

M.Blanc, élu en 1998 président du Conseil régional Languedoc Roussillon avec les voix de Front National-Il est à noter que M.Coudert,tête de liste UMP contre M.Frêche,élu à l'époque Vice Président du même conseil régional avec les voix du Front national.

M.JP Soisson, el président du conseil régionale de Bourgogne avec les voix du Front national.

C.Baur, élu président du, Conseil régional de Picardie avec les voix du Front National.

Ces quatre  à n'ont pas très gênés d'être  élus par des hommes et femmes qui avait cautionné les propos de M.Le Pen sur M.Durafour,resistant,ministre de la République et membre de leur formation politique.

Pourquoi ceux - là n'ont -ils jamais été  ostracisés  alors que votre camp a condamner M. Léotard à l'exil politique alors qu'il avait su résister à la tentation.

M.Fillon,premier ministre d'un gouvernement qui supprime quelques heures d'histoire bien, précieuses à nos lycéens ,comment  envisagez-vous d'expliquer qu'en 1998 des hommes politiques français n'ayant à la bouche que  la défense de la république et l'honneur de la France  s'en venus à être élu par des membres d'un, parti dont le président considérât Duque la Shop était un point de détail de l'histoire de la seconde mondiale.

M.Fillon,quand vous ferez sauter le prit Solal sur vos genoux - si le président vous y autorise - vous lui direz que dans notre pays il y a un vieux monsieur qui n'aime pas les petits enfants qui s'appellent Solal,ça fait pas français !

Voila M.Fillon,ce qui fallait vous dire en vous précisant que je ne suis pas un partisan de M.Freche,je ne suis pas socialiste ,j'ai été sarkozyste plus que Sarkozy...maintenant grâce à vous et à vos comparses ,je suis de plus en plus républicain et surtout j'ai découvert la sérénité de ceux qui savent que la fidélité a ses principes ,bien compris,m'empêcheront de devenir ce que vous êtes.

Enfin,M.Fillon avant de mêler la République à vos basses œuvres électoralistes ,pensez à votre maitre M. Philippe Seguin et songer à ne point trahir son souvenir !

Quelques pièces intéressantes :

  fabius catholique.jpg

L'Express 28012009

reaction fabius a freche.jpg

 http://www.metrofrance.com/info/fabius-juge-les-propos-de-freche-antisemites/mjba!tkwaCJiqbugrU/

crif freche n'est pas antisemite.jpg
cr lyon.jpg

 Reportage sur l'élection mouvementée du vice président du Conseil régional.Le premier vice président, Alain MERIEUX, un proche de Jacques CHIRAC, a été élu ce matin avec les voix du Front national. Une élection contestée par la gauche plurielle et certains élus de droite, après 2 tours et de multiples suspension de séance. Le candidat de la gauche était en tête au 2ème tour, mais sans majorité absolue.Interview de Thierry CORNILLET sur son refus d'apporter les voix du Parti Radical au Front NationalDéclaration de Bruno GOLLNISCH sur l'apport des voix du Front National à Alain MERIEUX.Petite phrase de Gérard COLLOMB : "Cette élection me donne la nausée"Interview de Jean Jack QUEYRANNE sur la danger de l'apport des voix du Front National à Alain MERIEUX et Charles MILLON.Interview de Alain MERIEUX, avant son élection, sur la nécessité de retrouver un peu de sérénité.

http://www.ina.fr/politique/partis-politiques/video/LY00001242647/conseil-regional-election-du-vice-president.fr.html

   alliance rpr fn.jpg

http://www.liberation.fr/politiques/0101254808-alliances-avec-le-fn-dans-les-conseils-regionaux-ceux-que-le-rpr-et-l-udf-ont-oublie-d-exclure

  moutons noirs.jpg

http://www.liberation.fr/politiques/0101482159-l-ump-blanchit-ses-moutons-bruns

  fabius cr.jpg

Rogé Fossé a été réélu à la présidence du conseil régional de Haute Normandie au premier tour de scrutin grâce aux voix du Front National. Le duel avec Laurent FABIUS n'a pas eu lieu les socialistes ayant quitté la salle avant le vote Alain LE VERN restant pour contester le vote le quorum n'étant pas atteint.Roger FOSSE affirme qu'il ne pouvait empécher le FN de voter pour lui. Laurent FABIUS remarque que la droite avait affirmé ne pas vouloir fair alliance avec le FN "je pense à tous les électeurs de droite modérée (...) qui quatre jours après vont être éberlués lorsque l'on va leur apprendre que c'est l'extrème droite qui va décider du sort de la région Haute Normandie". Jean LECANUET fait remarquer que le Front National ne pouvait voter pour une majorité socialitse communiste. Dominique CHABOCHE (FN) dit avoir négocié avec l'UDF et le RPR la direction de la région à droite :"l'accord a porté sur une vice présidence". Antoine RUFENACHT (RPR) se défend qu'il y ait eu un accord.

http://www.ina.fr/politique/partis-politiques/video/RCC05019112/les-coulisses-de-l-election-du-president-du-conseil-regional.fr.html

 

Et voila le meilleur d'entre eux......celui qui se prenait vraiment au serieux le fait qu'il fallait etre etre communiste ^primaire en 1998....

woeth cr.jpg

Charles BAUR a été élu le 20 mars 1998 à la présidence du conseil régional de Picardie avec les voix du Front National. L'opposition de gauche lui demande de démissionner, il est suspendu de l'UDF. L'opinion publique se mobilise et manifeste contre cette éléction. Mardi 24 mars : Charles BAUR doit élire son executif mais la gauche plurielle a décidé de ne pas siéger. Le quorum n'étant pas atteind, la séance est suspendue. VENDREDI 27 MARS : Au cours d'une séance marathon , Charles BAUR parvient à constituer un exécutif de 4 vice présidents : Patrice FONTAINE,Thérèse HART (démissionnaires du RPR) , Michel Blondin (CPNT) et LARANGOT

    http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/R10014773/les-suites-de-l-election-de-charles-baur-chronologie-du-20-au-27-mars-1998.fr.html

 

En plus

un recidiviste

 

http://www.ina.fr/politique/partis-politiques/video/RCC9008051614/election-de-charles-baur-au-conseil-regional-de-picardie-avec-les-voix-du-front-national.fr.html

 

 

 

 La suite dans un prochain billet car il y a tant de choses à dire!

 

31/01/2010

Ump :les temps changent !

Il fut un temps où le moindre des dérapages outranciers de Jean Marie Le Pen suscitait la mobilisation de tous les anti-fascistes et anti-racistes que compte notre pays.Aujourd'hui,c'est Frêche qui trinque.

Le monde change et la gauche tombe dans le panneau ...et Mme Aubry compte les voix qu'elle pourra récolter aux prochaines primaires.

Et l'UMP dans ce nouveau décor....Elle se tait car il ne faut pas fâcher les bons électeurs de Neunoeil et pour l'autre defoule,Couderc se voit calife........en Languedoc Roussillon !

Lâcheté, intérêt sont devenus les deux mamelles d la conscience politique et plus personne ne le relève.

En tout en état de cause ,force est de constater que la dernière saillie  de Nounoeil touche à l'intime d'une famille - celle du jeune prince  Jean et son choix religieux.....Il se trouve que le prénom du fils de Jean est Solal -crime de lèse majesté il vient d'être circoncis le jeune Solal - et cela ne convient pas à M.Le Pen.....C'est pas antisémitisme ,ça...M. Lefebvre ne réagit pas - régionales obligent- au contraire de sa régionale énergique face aux propos ignoble,selon lui, de M.Frêche

Balivernes et fadaises.M.Lefebvre est nul !

A voir  l'immédiateté de la réaction de certains a une déclaration commises il y a plus d'un mois*- celle de Frêche - et l'absence de tout quant à celle M.Le Pen commise  la semaine dernière,on ne peut que se poser cette question :dans quel monde vit-on?

Pour conclure ce billet,vous trouverez ci-dessous le texte de la réaction publiée dans le bloc note de BHL,une reaction de M. Attali et celle de M.Hamon dont la platitude imbécile démontre bien que le niveau de pensée de certains socialistes ne résiste pas a la comparaison et que M.Frêche n'avait pas tort de prétendre qu'il y a aussi des cons au Parti socialiste !

Il a été - le Hamon- un des seuls à réagir,nous le pardonnerons.

 

*C'est dire qu'elle était déjà passé à la postérité aux poubelles des privautés de M.Frêche et totalement inaperçue....

Extrait du dernier bloc-note de BHL :

 A quoi sert un bloc-notes ? A ne pas laisser passer des petites phrases qui sont parfois de grandes infamies. Ainsi l'indécrottable Jean-Marie Le Pen en meeting, dimanche, à Marseille, puis invité par un intervieweur de complaisance à commenter les thèmes de sa campagne et évoquant, au passage, la naissance du petit-fils du président de la République et le fait que ses parents aient choisi de l'appeler Solal. Ce délicat personnage regrette que les Français aient pris la déplorable habitude d'appeler leurs enfants « n'importe comment ». Il fait observer que si « Abdelkader » s'appelait tout simplement « Albert » il aurait « moins de soucis ». Et il enchaîne, donc, sur le cas du petit Solal Sarkozy dont il suppute (interview disponible sur Dailymotion) qu'il aura été ainsi prénommé pour « faire cadrer » son futur destin avec « les origines juives de Mme Sebaoun » et dont il observe (meeting proprement dit) que ce choix « ne relève pas d'une franche assimilation à la société française ». Cette phrase, elle, relève, il faut le dire, de la plus franche vulgarité. Cette phrase, sa phrase, ajoutée à une autre où cet ignare se permet de juger le personnage homonyme d'Albert Cohen, héros de « Belle du Seigneur », comme « un Rastignac peu sympathique » et où il fait ainsi la preuve que seul un usage immodéré de l'imparfait du subjonctif a pu faire croire aux naïfs qu'il avait, comme on disait jadis, « des lettres », cette phrase, donc, relève de la niaiserie la plus crasse, de la bêtise la plus épaisse, ainsi que d'une surdité définitive à ce qui fait la grandeur de la culture française. Et puis cette phrase, enfin, cette petite phrase où l'on se permet de remettre en question l'appartenance à la nation de deux personnes qui avaient déjà eu droit, il y a un an, de la part d'un certain Siné, à des injures du même tonneau, relève surtout des tribunaux - mais il est vrai que cet antisémite à bout de souffle n'attend peut-être que cela... On se contentera donc, ici, d'un hommage appuyé au grand écrivain suisse, honneur de la France et de sa langue, qui a inventé, en effet, Solal.

Le blog d'attali

Une histoire de prénom

le 26 janvier 2010 8h34

A propos du choix par  Jean Sarkozy de Solal comme  prénom de son  fils,   Jean Marie Le Pen   a cru bon de faire remarquer que "ce qui ne relève  pas d'une franche assimilation de sa famille  à la société française".La réaction de  M.Hamon:

On pourrait se contenter de hausser les épaules et de passer son chemin devant une des ultimes manifestations d'un racisme de plus en plus dérisoire, au milieu d'un débat mal venu sur l'identité nationale.

Mais sans doute faut-il  prendre plus au sérieux cette remarque. D'abord parce que ce monsieur s'est trouvé il y a dix ans au second tour d'une élection présidentielle. Ensuite  parce que le choix des  prénoms dit énormément sur  l'évolution d'une nation.

A priori, la remarque elle-même, sur ce prénom particulier, est particulièrement absurde. Solal est  en effet  le prénom du héros d'une des plus grandes sagas de la littérature francophone ,  personnage récurrent , qu'on retrouve  dans  les  quatre  magnifiques livres  de la tétralogie d'Albert Cohen: son premier roman, Solal, paru en 1930 ; puis Mangeclous en 1938, puis  Belle  du Seigneur  publié trente ans après, et enfin les Valeureux en 1969. Solal : amoureux, cynique et  opportuniste,  diplomate de génie, venu de Céphalonie  avec ses inénarrables cousins, mêlé à toutes les grandes affaires de la Société des Nations, dont il est un des haut fonctionnaires les plus lucides ; se niant lui-même pour s'assimiler, puis s'affirmant en niant les autres, et enfin allant au bout de sa négation du monde.  Qui n'a jamais  rêvé d'être  un jour Solal ?

De plus, si  Solal est un prénom d'origine hébreu  signifiant  « celui qui ouvre le chemin, le guide », c'est aussi, ironie  particulière, le cas du prénom de Monsieur Le Pen : Jean-Marie   renvoie  en effet à deux prénoms d'origine hébraïque : Jean  est la forme latinisée de « Yosh annan » (Dieu Pardonne) et Marie    celle  de  «  Myriam »,   prénom  de la  sœur de Moise et de la femme de Joseph.

Plus généralement,  les  prénoms  renvoient partout  à des origines infiniment diverses et révélatrices de la dynamique d'une nation. En France, on en trouve d'origines  celtes, germaniques, italienne, saxonnes,  hébraïques,  arabes ; et très peu sont d'origine  gauloise.  De fait, les prénoms avancent avec les  vagues de peuplement, qui sont  aussi autant de modes. Ainsi avons-nous eu récemment d'innombrables Philippe, puis d'aussi nombreux Charles. Avant d'inaugurer le temps des Loanna et des Nolwenn.  Et celui des Abdel et des Minh.

Les prénoms ne se normalisent pas. Ils sont comme des êtres vivants. Ils naissent, voyagent, s'installent, se rencontrent, s'apprivoisent, se croisent, évoluent, puis repartent ou font souche et se diversifient.  Quand une nation décline, se rétrécit et se recroqueville, elle assimile ;  et le nombre de prénoms qu'elle emploie est de plus en plus réduit, signe de son uniformisation.  Au contraire, quand une nation est vivante, dynamique, ouverte, en croissance, elle intègre ;  et elle  utilise  alors  de plus en plus de prénoms différents, dont elle se nourrit pour augmenter sa diversité.

 L'assimilation appauvrit. L'intégration enrichit.  On peut remercier Jean Marie Le Pen de l'avoir rappelé .

j@attali.com

 

Benoît Hamon a jugé "sordide et déplacé" le commentaire de Jean-Marie Le Pen sur le prénom du petit-fils de Nicolas Sarkozy. Le président du FN avait déclaré à ses militants : "savez-vous que le prénom du petit-fils de Sarkozy est Solal, ce qui ne relève pas d'une franche assimilation de sa famille à la société française".

"Le Front national fait de la surenchère parce que le pouvoir a décidé, sur les questions d'immigration et de sécurité, de mettre en œuvre des pans entiers du programme du Front national", a estimé M. Hamon, jugeant "inquiétante, cette radicalisation de la vie politique sur la droite de l'échiquier".(Fallait le dire et si ce n'avait pas ete M.Hamon qui l'eut fait,Montebourg s'en serait chargé...note de l'auteur c'est à dire moi!)

Les pièces du dossier:

freche.jpg

   http://www.wat.tv/video/fabius-pas-catholique-ce-que-25ew...

les propos de M.Le Pen :

"Savez-vous que le prénom du petit-fils de Sarkozy est Solal, ce qui ne relève pas d'une franche assimilation de sa famille à la société française et que Mohammed est le prénom le plus donné aux nouveau-nés à Marseille?".

Confirmé sur LCI:

le pen solal.jpg

    http://www.wat.tv/video/quand-pen-critique-choix-solal-25...

La dernière de Frêche

Frêche dénonce "une machine de guerre" lancée par Martine Aubry

Le président du conseil régional de Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, a dénoncé dimanche la "machine de guerre" déployée, selon lui, par la première secrétaire du PS Martine Aubry contre les élus et militants PS de cette région.

"Cette polémique (liée à ses propos sur Laurent Fabius, ndlr) est en fait une véritable machine de guerre lancée contre les élus, dirigeants et militants socialistes du Languedoc-Roussillon coupables de n'avoir pas fait allégeance à Martine Aubry au moment où celle-ci se lance dans la course à l'investiture socialiste pour les prochaines présidentielles", a-t-il estimé dans un communiqué.

Critiquant "une opération de nettoyage" réalisée "au nom de la +morale+", M. Frêche a appelé Mme Aubry "à plus d'humilité dans ce domaine, au vu des conditions plus que troubles dans lesquelles elle a pris le PS, comme l'atteste un récent livre".

"Elle poursuit aujourd'hui dans la même veine en tentant de bafouer le vote des militants de notre région qui, à deux reprises en octobre et décembre derniers, ont clairement et massivement soutenu ma candidature", a-t-il ajouté, jugeant que "les manoeuvres d'intimidation, le chantage, le mensonge n'y changeront rien".

"La sainte croisade menée par Martine Aubry depuis jeudi dernier à mon endroit est chaque jour battue en brèche par les nombreuses déclarations et soutiens que je reçois, la dernière en date venant du président national du Crif lui-même", a ajouté M. Frêche.

Dans une interview au Parisien Dimanche, le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France), Richard Prasquier, déclare que "Frêche n'est pas un antisémite", ajoutant toutefois qu'il craint que ses propos sur M. Fabius "ne réveille des stéréotypes antisémites".

Dernière mise à jour le: Dimanche 31 Janvier 2010, 14:03

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu