target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/12/2012

Sarkozy:Des nouvelles de son ultimatum…

Sarkozy:Des nouvelles de son ultimatum…

Avant toute chose,je voudrai adresser une alerte aux militants et parlementaires du mouvement dit populaire…réagissez avant que le Moshiach s’envole…

cope s'envole.jpg

 

Copé oppose les "parlementaires" aux "militants"... dans la droite ligne de Sarkozy et Buisson

Le Monde.fr | 12.12.2012 à 17h17 Par Alexandre Lemarié

 

Jean-François Copé à Chartres, lundi 10 décembre, lors d'une réunion avec des militants. | AFP/MEHDI FEDOUACH

Les semaines passent à l'UMP et certains éléments de langage subsistent. Le camp Copé oppose toujours "les militants" du parti, qui seraient plus légitimes que les élus du parti, qualifiés de "barons" ou de "notables". L'argument a été utilisé tout au long de la campagne par les partisans du président contesté de l'UMP pour minimiser la portée des soutiens enregistrés par François Fillon. Ce fut notamment le cas lors du ralliement de Christian Estrosi à l'ancien premier ministre, en septembre. Le soutien "d'un baron du parti ne vaut pas le contact avec les militants", affirmaient alors les copéistes. 

La même petite musique résonne aujourd'hui dans l'équipe du maire de Meaux, faisant suite à la proposition du député UMP Bernard Accoyer pour trouver une issue au blocage persistant entre MM. Copé et Fillon depuis plus de trois semaines. L'ex-président de l'Assemblée a annoncé mardi 11 décembre qu'il organisera mardi prochain une consultation de tous les parlementaires élus sous l'étiquette UMP, alors que Jean-François Copé n'accepte un nouveau vote des adhérents qu'après les municipales de 2014 et que François Fillon veut ce nouveau vote avant l'été.

"LES DÉPUTÉS NE REPRÉSENTENT PAS LES MILITANTS"

Jean-François Copé a rejeté cette initiative, mercredi 12 décembre, en reprenant un refrain déjà connu. "C'est les militants qui votent. Depuis quand est-ce qu'on va décider de se substituer aux militants ?", a-t-il déclaré sur Europe 1, alors qu'on lui demandait si cette consultation des parlementaires l'engageait. "Les députés ne représentent pas les militants" mais "leur voix", a-t-il insisté. Et d'ajouter : "sinon, vu le nombre de députés majoritaires et de sénateurs qui avaient soutenu François Fillon, j'aurais dû faire moins de 20 %, comme les sondages et les commentateurs parisiens le disaient".

La pression monte de plus en plus sur le président contesté de l'UMP, qui résiste toujours aux appels visant à revoter avant l'été 2013 venus aussi bien de François Fillon, que des parlementaires, des "non-alignés", ou des militants. Pour contrer l'offensive de M. Accoyer, M. Copé a affirmé sur Europe 1 qu'on instrumentalisait et qu'on prenait en otage les députés et les sénateurs en les consultant. Celui qui répète depuis le 18 novembre qu'il tient sa légitimité de "la majorité absolue des suffrages exprimés par les militants" voit d'un mauvais œil la proposition de M. Accoyer.

FILLON MISE SUR LES PARLEMENTAIRES

Si elle a été qualifiée d'"excellente" par les fillonistes et saluée par les "non-alignés", les copéistes pensent que l'initiative est téléguidée par M. Fillon, qui avait reçu le soutien de l'ex-président de l'Assemblée, fin octobre. L'ex-premier ministre, qui maintient son groupe dissident à l'Assemblée tant qu'un accord ne sera pas trouvé avec M. Copé, mise sur la pression exercée par les parlementaires pour faire plier son adversaire, accusé par le filloniste, Eric Ciotti, de "s'accrocher à un siège qui n'est pas le sien".

Le député de Paris écrit dans une tribune au Figaro, publiée mercredi : "Je crois utile d'entendre la voix de l'immense majorité de nos parlementaires qui militent pour un vote au début de l'été (...). Jean-François Copé doit écouter tous ces élus et adhérents et accepter de ne pas avoir raison contre tout le monde !"

"LE CANDIDAT DES BARONS"

Les copéistes ont répondu à M. Fillon... en répétant leur argument préféré. Résumant l'ancien premier ministre à un représentant "des salons de Saint-Germain-des-Prés", donc des élites, l'ex-députée Valérie Debord, proche de M. Copé, a estimé que "François Fillon a toujours les mêmes notables autour de lui alors que Jean-François Copé reste le candidat des militants".

Un message qu'elle a relayé sur Twitter, mardi et mercredi, de différentes manières. "Un parlementaire n'a pas plus de poids dans le parti qu'un militant", a écrit Mme Debord, après avoir moqué "le candidat des barons", qui "parle [à nouveau] aux barons".

Valérie Debord @DebordValerie

#UMP un parlementaire n'a pas plus de poids dans le parti qu'un militant #égalité

12 Déc 12

Valérie Debord @DebordValerie

#UMP le candidat des barons parle (à nouveau) aux barons lefigaro.fr/mon-figaro/201…

11 Déc 12

Alors que les entourages étaient plutôt discrets ces derniers jours, un autre député copéiste, Sébastien Huyghe, s'est également dit opposé à la proposition de M. Accoyer, en affirmant à son tour qu'à l'UMP, "la voix d'un parlementaire ne vaut pas plus que la voix d'un militant".

Fabrice Camurat @fabricecamurat

11 Déc 12

@SebastienHuyghe Vous me décevez. J'avais une bonne image de vous durant la campagne.

Sébastien Huyghe @SebastienHuyghe

@fabricecamurat au sein de notre formation politique dans un vote la voix d'un parlementaire ne vaut pas plus que la voix d'un militant

12 Déc 12

"Bernard Accoyer considérerait-il qu'il y a une suprématie du vote des parlementaires sur le vote des militants ? C'est digne de l'ancien régime...", a renchéri le secrétaire national de l'UMP, Bruno Beschizza, qui soutient aussi M. Copé.

Bruno Beschizza @brunobeschizza

B.Accoyer considérerait-il qu'il y a une suprématie du vote des parlementaires sur le vote des militants? C’est digne de l’Ancien Régime...

11 Déc 12

COPÉ DANS LA DROITE LIGNE DE SARKOZY ET BUISSON

Mettre face-à-face les "militants" aux "barons" rappelle la manière dont Nicolas Sarkozy avait opposé le "peuple" aux "élites" pendant la campagne présidentielle, en présentant François Hollande comme "le candidat du système". L'ex-président a inspiré à M. Copé sa rhétorique sur "la gauche bien-pensante", qui ne jurerait que par le "politiquement correct".

Quelques heures avant que M. Accoyer lance sa proposition de consulter les élus UMP, l'ancien conseiller de M. Sarkozy,Patrick Buisson – qui conseille aujourd'hui M. Copé – a justement affirmé mardi qu'il existe aujourd'hui à l'UMP une "vraie fracture entre la base [militante] et sa représentation parlementaire". Ce qui a d'ailleurs suscité des réactions indignées de la part de députés du parti, dont Bruno Le Maire et Nathalie Kosciusko-Morizet.

La prise de position de M. Buisson, politologue venu de l'extrême droite, rappelle la manière dont Charles Maurras – figure de l'extrême droite catholique, décédée en 1952 – opposait "le pays réel" (la famille, le travail...) au "pays légal" (les institutions républicaines).

Alexandre Lemarié

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/12/cope-o...

 

20/10/2011

UMP:Quand Mme Ceccaldi singe M.Estrosi !

UMP:Quand Mme Ceccaldi singe M.Estrosi !

ceccaldi.jpg

ceccaldi impots.jpg

http://www.impots-economie.com/l-exil-fiscal-de-ceccaldi-...

 

Affaire banale me direz-vous en Sarkoland.Sauf que le coin-coin a mis son bec dans les eaux saumâtres dans lesquelles barbote Mme Ceccaldi-Raynaud,ancienne suppléante de notre Prince jusqu’en 2007 et qui lui a succédé à l’ Assemblée nationale.En plus,présentement, Présidente de l’EPAD en remplacement tout aussi subi qu’involontaire du fils du Prince,le petit Jean…

Nicolas Sarkozy ne pourra pas nous dire qu’il ne la connaît pas et qu’il ne la rencontre plus.Ce serait mensonge quand on connaît l’intérêt présidentiel pour les opérations du Grand paris dans lesquelles l’EPAD tient un rôle éminent.

Mme Ceccaldi-Reynaud présenterait quelques délicatesses en terme d’impôts et de dissimulation de fonds dans un para  dis fiscal ami,le Luxembourg.4 millions d’euros,une paille par rapport à M.Takieddine,reste que 4 millions d’euros c’est quand même une somme !

Tout en prétextant de sa bonne foi et de son innocence aux mains pleines,Mme Ceccaldi Raynaud craignant la honte et l’opprobre de ses concitoyens et non moins administrés a décidé d’utiliser une méthode radicale:rafler tous les numéros du Canard circulant dans sa ville.

Mon sang ne fait qu’un tour et ma mémoire 10 000….

Ce n’est pas ce même procédé qu’avaient utilisé nos deux pitre en d’autre temps.Et me v’la à la recherche de cette péripétie estrosienne.J’ai trouvé comme je trouverai pour Takieddine….à la différence des Identitaires*.

quand estroi achete.jpg

Quand les amis de Christian Estrosi achètent tous les numéros du Canard Enchaîné.pdf

 

Avec ces « gonzes »,Le Canard enchainé est sur de faire des bonnes affaire.Deux ou trois gamelles par an,le voila sur de sa diffusion.Nos deux innocents ont oublié internet et les bavardeurs malveillants.Ca ils n’ont pas encore réussi  les museler.Je suis sur qu’ils y pensent.

 

 

*Le Identitaires prétendent que les photos de M.Estrosi bras dessus bras dessous avec M.Takieddine ont été diffusées en premier sur leur site le 13,une d’entre elles était sur mon site le 12 à 21h05.Mieux,le premier,j’évoquais quelques bizarreries lors du long séjour de M.Takieddine à Isola 2000.Je suis sur la piste….

 

02/12/2010

Estrosi:Ce Vardon ,il commence à m’emm….

 

armee du rhin.jpg

J’entends déjà les esprits chagrins - grands républicains et démocrates associés - me reprocher de reprendre un communiqué(*) publié par M.Vardon,leader des Identitaires nicois.Que ceux-là ne s’inquiètent pas d’un virage éventuel de ce blog à l’extrême droite,il y a assez de place pour les autres.Ceux qui,par exemple,chez les Mexicains souhaiteraient bien voir un arrangement électoral - à leur avantage bien sur - avec le Front National,ces affreux fasciste à l’électorat bien interessant.On les connaît tous ces hypocrites qui élections finies s’en retournent dans leurs pénates,redevenus subito les plus grands défenseurs de la république……au monde,en oubliant toutes leurs promesses comme en témoigne ce qui suit.

Avant tout,il faut dissiper tout malentendu par deux remarques liminaires :

*J’ai désespérément chercher une réaction publique ou la moindre déclaration d’un élu de la droite républicaine (sic) à et plus précisément d’un membre la majorité municipale. Si les propos de M.Vardon - vous les trouverez en fin de billet - sont mensongers, il suffisait de les démentir avec véhémence et avec des faits.A ce jour,pas de traces d’une quelconque réaction…Il est vrai que M.le Petit Marquis a pris la mauvaise habitude de dédaigner son opposition et de traiter  tout opposant de nuls ou de bons à rien.Quand on est une référence ,on sait de quoi l’on parle.

*Seul élu présent - selon l’article de Nice matin - le conseiller général M.Victor,élu communiste à l’assemblée départementale .J’ai hésité à évoqué sa présence ne voulant pas me faire traiter de stalinien.Ou de cryptocommuniste au choix. Quoiqu’il en soit,M.Victor a émis une proposition qui, me semble-t-il,est frappée du bon sens mais malheureusement se heurtera à l’inertie de nos autorités et surtout au manque de fonctionnaires de police.On pourrait,par contre,demander à notre bien aimé d’envisager d’envoyer ses archers - sa police de proximité palliative - en remplacement de la police nationale.On verrait bien…

Autre inconvénient majeur donc de cette proposition, elle ne pourrait être mis en œuvre  de nuit.Et on sait que tous les chats sont gris la nuit,pas le jour.Le jour,les chats se reposent de leurs frasques nocturnes. C’est bien connu.Le rat, c’est paradoxal…..

Au surplus l’affirmation, du journaliste de Nice matin selon laquelle le débat organisé par le comité de quartier était « miné » » par M.Vardon m’a choqué.Le fut-il,c’est le droit de M.Vardon de se présenter dans tout débat public organisé dans sa ville - son parti et lui-même se présentent aux élections, c’est donc qu'il a droit de s’exprimer librement dans le respect des lois de notre république. Les a-t-il enfreint ces lois au cours de ce débat .Le président du comité de quartier a-t-il refusé la parole. Nulle trace d’incident au cours de cette réunion. Si ce que dit M.Vardon déplaît tellement à M.Estrosi et à sa feuille d’information quotidienne,il fallait envoyer quelques spadassins municipaux pour porter le fer contre lui.Or,il n’y en avait pas si ce n’est quelques fonctionnaires de police…en plein désarroi parait-t-il.

De cela,le journaliste n’en a pas parlé.Or, les élus de notre ville - le maire le premier adjoint en tête - et les directeurs de la police municipale sont bien en charge de la sécurité dans notre ville.Au moins,selon les canons sécuritaires de notre bien aimé.Comme stipulé d’ailleurs, au mois de juillet,par un certain Christian Estrosi,alors ministre d’Interdustrie(1),

dans sa diatribe restée célèbre contre les maires socialistes jugés trop naïfs et délibérément laxistes.

On aurait pu comprendre également que notre journaliste demandât aux autorités présentes ce qui était prévu au CLS pour remédier aux problèmes sérieux d’insécurité que rencontrent les habitants de ce quartier.

Que nenni,le CLS c’est bon pour les photos….

La vérité et limpide,M.Vardon donne de l’urticaire à M.Estrosi,et ceci explique cela.

L’urticaire, ça se soigne,Monsieur l’ancien ministre.

Vous trouverez ci-dessous une ordonnance à respecter scrupuleusement et à renouveler à volonté:

*cesser de claironner qu’on est le meilleur.

*avoir ce qu’il faut dans le costume Prada pour, aller affronter ses administrés dans le dur -pas dans des réunions à forte consonance « mamie zinzin encartée ».Vous l’avez fait dans le Vieux Nice,escorté par la presse et vos archers endimanchés,allez passer une soirée incognito (sic)en compagnie du président du comité de quartier s’il est volontaire sur la Place de l’Armée du Rhin.Vous vous rendrez compte de la situation dans le vif…..

*cesser de claironner sur tous les plateaux de télévision et de studios de radios que vous êtes le meilleur maire de France en terme de lutte contre l’insécurité alors que vous ne pouvez pas l’être pour la simple et bonne raison que vous n’en êtes pas responsable.Cette compétence - grâce a Dieu - est encore du ressort régalien .Vos pantomimes du mois de juillet nous ont fait passer pour des « bas de plafond » y compris dans votre camp.

Au demeurant,notre ville n’est pas la meilleure de France en la matière et les niçois seraient bien surpris primo de connaître notre classement,secundo de connaître  celui des villes dont vous avez accablé mensongèrement les maires.

*cesser d’affirmer que nous disposons du meilleur système de vidéosurveillance(2) alors qu’en l’espèce celui-ci s’avéré totalement inadapté pour lutter contre ce type de délinquance.Pour aller chercher des racailles dans les caves et le halls d’immeubles,ce ne sont pas des cameras qu’il faut mais bien des fonctionnaires de police…..sur le terrain.En tout état de cause,nulle demande de cameras ne vous a été adressées au cours de cette réunion….

*exiger une augmentation significative des effectifs de police nationale - des fonctionnaires pas des ADS qu’on envoie au casse-pipe jusqu’ à l’incident irrémédiable - au lieu d’expliquer qu’un camera remplace 5 policiers sur le terrain.Ce que vous n’avez pu obtenir en tant que ministre - fallait-il que vous l’eussiez demandé - tentez de l’obtenir en tant que député et maire des plus puissants de France.

*cesser d’ériger l’action médiatique en action définitive à l’instar de votre chef suprême.

Ainsi des ilotiers annonce à grands renforts de ligne et de photos dans Nice matin.Pour l’heure,pas vu pas pris…..

*économiser les fonds investis dans votre page mensuelle de publicité «  Une ville plus sure ».D’abord,elle ne correspond à rien sauf pour ce qui concerne les chiffres de la police nationale - et encore - et consacrez ces fonds à des actions inscrites au CLS….La prévention ,la vraie et première vocation de tout maire si puissant soit-il.

Pendant tout le traitement,il est conseillé de se munir d’une paire de gonades à la hauteur de ses ambitions .En cas de rechute, renouveler le traitement ….et prévenir un spécialiste es insécurité…..M.Bauer par exemple.

Le traitement prescrit, voyons maintenant l’origine du prurit qui afflige notre bien aimé,le seul ancien ministre qui a quitté le gouvernement de son plein gré.

L’impétrant du jour s’appelle M.Vardon.Le mineur de débat.Il est vrai qu’on ne peut pas l’empêcher  en permanence d’ouvrir sa grande gueule comme on l’avait fait pour le débat sur l’Identité nationale ,ça commencerait à faire désordre.

Je voudrais, à travers ce billet, adresser un message à M.Vardon.Continuez ! M.Vardon…

Continuez,on vous abandonne le terrain.Continuez tant que nos élus resteront impuissants à réagir mais surtout à s’expliquer.Le peuvent-ils d’ailleurs ?

Continuez tant ils sont incapables de dire quelques vérités désagréables aux oreilles des bonnes âmes tant ils sont engoncés dans leurs atours de  respectabilité.

Le mensonge étant devenu une institution municipale ,vous prospérerez sans trop d’obstacles sauf à vous faire traiter de fasciste - ce dont vous foutez royalement - ou à vous faire expulser manu militari de quelques réunions plus ou moins officielles.C’est ce qui vous plait…ils ne l’ont pas encore compris.C’est votre technique, agiter le bocal ,faire du bruit….Alarmer,voila votre vocation.Et le terreau est fertile comme il le fut pour vos ainés en des temps pas si lointains.Vous chassez sur les terres de Front national ,continuez tant ce dernier sur notre ville est complètement désorganisé et atone.

Et puis un jour,vous rappellerez à notre bien aimé qu’en un temps où il n’avait pas encore la République chevillée au corps il n’hésitait pas voulait s’allier à certains de vos ainés.A l’époque,tout aussi virulent que vous,tout aussi anti-républicain que vous.Ce temps là

est passé,seule la mémoire de nous autres ne passera pas.

Pour conclure,merci à M.Biscaye de bien vouloir envoyer toujours le, même journaliste traiter le même dossier,cela évitera des oublis fâcheux ,des omissions en somme.En effet,la dernière réunion de ce comité (octobre 2010)avait été le théâtre que quelques passes d’armes assez vives quant l’insécurité sur le même secteur….M.Vardon n’y était pas et le débat n’était donc pas miné.Alors.Un mois a passé,toujours la même absence de réponses sérieuses ,on patauge,on se moque du monde «  On ne peut, pas mettre un policier derrière chaque porte »,on vient quand on nous appelle(1),est-ce bien digne? C’est le cow-boy de la municipale qui parle.Le national a été plus modeste et plus sérieux en expliquant qu’il couvre un secteur qui s’étend de Nice nord à Nice est en passant par le port.Avec combien de véhicules,s’il vous plait…Comment peut-on en vouloir à des policiers nationaux dépassés par les événements et à qui on supprime des moyens indispensables à leur action.

Quant au policier municipal, qu’il aille mettre des PV pour stationnements indélicats .C’est son travail.Et puisqu’il prétend que « le travail est fait,on vient quand on nous appelle»(3)(sic),il nous expliquera la colère des riverains qui l’appellent…...et qui sont fatigués de l’appeler.Comme dans tous les réunions de quartier itou….Il suffit de relire tous les comptes rendus qui en sont publiés par Nice matin,peu porté à l’exagération on le sait.Au contraire,comme en témoigne le ton bienveillant de l article en référence.

L’aveu du désarroi exprimé par le cadre de la police municipale est-il réel comme le rapporte M.Vardon dans son communiqué.Cette version a-t-elle été démentie par les communicants de notre mairie ou par un quelconque élu….premier adjoint en tête…Maire en tête.

Toujours le même dédain,toujours la même ignorance de la souffrance du pékin qui se débat comme il peut,toujours les mêmes réponses à coté de la plaque qui font fi de toutes réelles connaissances de la vie quotidienne de ces riverains.On est les meilleurs et c’est ainsi.

Vous n’avez qu’à déménager !

Toujours la même absence des vrais responsables.Kandel a compris qu’il allait devenir la tête de turc de toute la population de notre ville.Je crois qu’il vient de comprendre que Nice c’est pas l’Alsace…..Au fait,où sont ils passés les Sylviane Casanova et Lemaire,tous grands policiers nationaux devenus responsables à grands frais de notre police municipale.Sans les compétences en terme de répression de la délinquance de voie publique,bien sur.Prenons,si vous le voulez bien,l’exemple d’un club de football,il y a le président (Estrosi)le Manager général(Kandel)les joueurs (la PM),et les coachs( Casanova et Lemaire)….Où que ceti qui sont passés ceux là.

De tout cela pas un mot dans l’article de Nice matin.A défaut de grive,on mange du merle.Ainsi en va de l’information à Nice,à défaut de trouver le réel dans Nice matin,il faut bien s’adresser au diable…..En l’espèce, le diable du jour était M.Vardon !

 

      (1)   compression des mots intérieur et industrie.les 2 portefeuilles en altetnance de M.Estrosi quand il était ministre.

(2)   Ce qui incontestable et contesté par personne au plan technologique

(3)   « Moi je suis dans ma boutique 9 heures par jour,je ne vois pas plus de policiers qu’avant(…) »

 

 

Pour mémoire:  

http://larmeemexicaine.20minutes-blogs.fr/archive/2010/10...

 

 

 

 

*Insécurité Place Armée-du-Rhin : l’aveu d’impuissance des polices

[Communiqué du 26 novembre 2010]

Depuis de nombreux mois, une bande a établi son quartier général sur la Place Armée-du-Rhin et y a développé un trafic de drogue. Les habitants et commerçants du quartier sont insultés, agressés, voient leurs caves et leurs entrées servir de repères pour les racailles ou de cachette pour leurs produits…

 

Il y a deux mois, le 1er adjoint et adjoint à la sécurité de la ville de Nice, Benoît Kandel, était venu rencontrer les habitants dans une réunion organisée par le Comité de défense des quartiers Riquier-Barla-Risso-République. Une réunion houleuse, lors de laquelle Benoît Kandel avait promis d’agir. Depuis, rien n’a changé.

Le même Comité a donc organisé ce mercredi une nouvelle réunion, en présence des responsables de ce secteur pour la police municipale et la police nationale. Et le discours qui a été tenu aux riverains est tout simplement consternant.

Loin d’apporter des solutions et d’expliquer ce qu’ils allaient faire pour rétablir l’ordre dans ce quartier, les policiers ont surtout expliqué ce qu’ils ne faisaient pas, et ce qu’ils n’allaient pas faire…

M. Gonzalves, responsable de secteur pour la police municipale, a ainsi expliqué le désarroi de ses troupes quand ils étaient agressés par des mineurs. Le capitaine Vauthier, de la police nationale, pointant quant à lui tour à tour le manque de soutien de la justice, le manque de moyens (humains, techniques, financiers) et les réductions d’effectifs.

Des réponses, ou plutôt des non-réponses, qui n’ont pu que susciter la colère chez des citoyens à qui des représentants de la force publique expliquent qu’ils ne peuvent pas faire grand-chose pour eux !

Alors que les policiers exprimaient leurs difficultés à identifier les délinquants, Philippe Vardon a sorti un dossier dans lequel il avait recueilli de nombreuses photos des racailles ayant établi leur territoire sur la Place Armée-du-Rhin. Ces photos ayant été simplement collectées sur les profils Facebook des petits voyous ! Plusieurs dossiers ont été diffusés dans l’assistance, notamment afin de permettre aux victimes d’agression d’identifier les auteurs et de pouvoir enfin déposé des plaintes précises. On imagine le malaise chez les responsables de la police…

Quand le président du Comité de défense des quartiers demandait au capitaine Vauthier s’il serait possible d’assurer une présence dissuasive sur la place pendant seulement quelques semaines, il lui a été répondu que les effectifs n’étaient pas suffisants pour cela.

Responsables de la police municipale et de la police nationale ont clairement expliqué à des Niçois, qu’ils n’étaient pas en mesure de les protéger et de rétablir la sécurité dans leur quartier. Ce sont des déclarations graves dont nous devons prendre acte.

Cet été, Christian Estrosi claironnait dans les médias que le maire était le premier responsable de la sécurité de sa ville, et il faudra donc lui demander des comptes ! L’Etat UMP réduit chaque année les effectifs de police et de gendarmerie, alors que les agressions n’ont jamais été aussi nombreuses. Il convient donc de tenir toutes les envolées sécuritaires des représentants de ce parti pour ce qu’elles sont : une escroquerie.

Philippe Vardon devrait être reçu dans les jours qui viennent par le capitaine Vauthier, responsable de secteur pour la police nationale, afin de s’entretenir à nouveau avec lui du sentiment d’abandon des habitants de la Place Armée-du-Rhin.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu