target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

22/12/2010

Rama a fini de ramer

 

dati ram en calèche.jpg

Quelle époque magnifique vivons nous là.Trépidante,rapide trop souvent, immaitrisable au plan du temps qui passe.Un jour on nous croit là,l’autre est déjà ailleurs…D’un seul coup de magique de Sarkozy,nous voila revenu.

De l’ UMP au Parti radical,du ministère des Sports à l’UNESCO correspondrait plutôt pour ce qui concerne la réelle situation de Mme Yade.Fut-elle la plus fine en la jouant bravache – ce qui apparemment impressionne le Méprisant - en mimant le ralliement radical,fut-ce le Méprisant qui a arraché la belle aux griffes de la Borloose.Borloo récupère Yade,Il est fort ce Borloo.Sarkozy lui souffle sous le nez en deux coups,trois mouvements.T’as vu Borloo,tu joues pas avec le président,il est trop fort…..Au prix du ridicule et de quelques milliers d’euros,une bagatelle pour notre présiden,u.Une prise pareille ne se mégote pas.Pensez une pointure comme Yade,il n’y en a qu’une.Réel danger en 2012,on supputait que Borloo voulait qu’elle se présente à sa place,la bonne blague.

Ironie de la petite histoire,le jour même où sa nomination est annoncée au cours du conseil des ministres – mercredi matin - Rama Yade publiait sur son blog le billet que vous trouverez ci-dessous.

Il n’y a rien à redire sauf sur quelques détails croquignolesques comme par exemple « Sarkozyste historique »,Chaban au parti radical,la droite de la droite - ça va faire plaisir a Fillon réputé disciple de Séguin,à Besson aussi qui doit se les mâcher fort de se faire voir virer à la droite de la droite…..Reste le meilleur,digne d’une grande spécialiste de la chose politique,dotée capacité d’analyse sans égale.Quand on a dans ses rangs une responsable politique capable d’émettre de telles analyses, on ne la laisse pas partir chez Borloo.On la vire à l’UNESCO.Avec 2 bureaux,2 secrétaires et une 607. Le voila ce meilleur« Par ailleurs, j’ai la conviction que le futur candidat de la droite, dans un contexte de réélection, ne gagnera qu’en rassemblant son camp et le plus largement possible, de la droite de la droite à la gauche de la droite. ».Pour compléter le tour du propriétaire et à méditer au regard des derniers événements de notre maelström politique « Cette histoire là (celle du Parti radical - NDLR) m’oblige à l’humilité et à l’exigence. ».Signé Rama Yade.Cette histoire l’oblige,ma pauvre petite.Quand on prétend étaler sa culture politique,quand on prétend respecter l’histoire du parti auquel on veut adhérer ,on se doit a minima ne

pas oublier de citer une de ses figures les plus emblématique,M.Mendes France.

Allez faire un tour à l’UNESCO,Quelques bourdes,un petit tour et puis s’en vont… Et surtout,foutez nous la paix…..

blog_-yade-borloo-UMP.jpg

 

Le billet de Rama Yade

Le choix de l’UMP et du Parti radical

NB : mes excuses pour la panne  inexpliquée sur mon blog depuis 1 semaine

Tout en restant membre de l’UMP, j’ai décidé de travailler aussi avec le Parti radical de Jean-Louis Borloo, qui, en tant que parti associé à l’UMP, fait partie de la majorité.

Droits de l’homme, école, laïcité, jeunesse, cohésion sociale : voici les sujets sur lesquels je travaille depuis le premier jour de mon engagement politique, au Gouvernement ou à l’UMP. Avec le Parti radical dont l’ADN politique correspond à ces préoccupations, je vais pouvoir accélérer ce travail, comme j’en ressentais le besoin. Par ailleurs, j’ai la conviction que le futur candidat de la droite, dans un contexte de réélection, ne gagnera qu’en rassemblant son camp et le plus largement possible, de la droite de la droite à la gauche de la droite.

La droite de la droite me semble bien pourvue avec la politique du Gouvernement entamée cet été dont j’ai approuvé et continue d’approuver la fermeté. Quand on ne règle pas les problèmes d’insécurité qui se posent, on en paie le prix (cf. 21 avril 2002) et, étant une élue de terrain, à Colombes et en Ile-de-France, je sais combien leur traitement n’est pas négociable. Et il était d’autant plus légitime de s’en préoccuper que l’aile gauche de la majorité était, au même titre que les autres courants, bien représentée au sein du Gouvernement et du parti.

Mais, depuis, cette aile gauche a disparu, avec le remaniement et le départ de sarkozystes historiques UMP comme moi, des radicaux et des centristes. Mais les questions demeurent : que dit-on aux classes moyennes qui ont peur de décrocher? Aux travailleurs précaires? Aux jeunes sans emploi ? Comment remédier aux inégalités scolaires ? Sur quelles bases favoriser le vivre ensemble ? Que dit-on aux Français pour qu’ils aient la force de regarder l’avenir avec confiance? Tout un espace politique s’est retrouvé en friches. Il ne faut pas le laisser à la gauche…ni au Front national

Car, c’est bien sur cette souffrance sociale, conséquence de la crise, que surfe Marine Le Pen, expliquant son succès moins caricatural que celui de son père. Il est de notre devoir, qu’avec la sécurité et l’immigration illégale, nous nous préoccupions aussi des conséquences sociales de la crise. Sans opposer les deux. Mon appartenance à l’UMP et au Parti radical me permettent de concilier ces deux impératifs, sans négliger ni les uns ni les autres.

Permettez-moi d’ajouter une chose, qui est primordiale pour moi qui aime l’histoire : je ressens une émotion particulière à rejoindre le Parti radical, le plus vieux parti de France. Il a porté toutes les grands combats de la République : la laïcité, l’école, la liberté de presse, le suffrage universel, la cohésion sociale. Il a compté dans ses rangs des hommes de haut rang, de Clémenceau à Jean Moulin, d’Edgar Faure à Gaston Monnerville, du “Petit père Combes” à Jacques Chaban-Delmas*. Aujourd’hui, des personnalités comme Jean-Louis Borloo, André Rossinot, Laurent Hénart, Patrice Gassenbach, Yves Jego ou Jean Léonetti et tant d’autres en sont les animateurs passionnés. Cette histoire là m’oblige à l’humilité et à l’exigence.

Je serai, à leurs côtés, et à mon modeste niveau, une militante radicale parmi les militants radicaux, tout comme je suis une militante UMP parmi les militants UMP.

http://www.rama-yade.fr/

 

Le destin de Rama Yade

rama yade unseco.jpg

 

 http://www.lepoint.fr/politique/nomination-rama-yade-recl...

La lecture des commentaires est recommandée.

 

*Pour ce qui concerne la grande carrière de Chaban Delmas au Parti radical,il conviendra que même Yade révise sa liturgie gaulliste.

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu