target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

25/12/2011

Le Figaro:Encore une arnaque au titre…

Le Figaro:Encore une arnaque au titre…

« Le soutien de Schröder à Sarkozy »,la bonne blague que voila!

 

20091013PHOWWW00199.jpg

 

A croire que les rédacteurs du Figaro rédigent les articles sur des claviers de marque Sarkozy,des écrans de la même marque et des disques durs estampillés  »Made in UMP ».En effet,sur quels arguments développés par l’ancien chancelier allemands fondent-ils le titre figurant en une de leur lettre d’information.Deux phrases prononcées par M.Schröder –retranscrite par les scribes  du Figaro pourraient éventuellement le justifier,ces deux phrases je vois les cite : »Les reformes entreprises par Nicolas Sarkozy vont dans le bonne direction,en particulier en ce qui concerne la retraite ».Il ajoute « Même si je ne suis pas certain que la limite à 62 ans soit suffisante. ».

Je suis sans doute idiot et surement peu habitué aux subtilités de notre langue mais je ne crois pas que dire que les réformes de M.Sarkozy vont dans le bons sens soit synonyme de soutien total à sa politique .M.Schröder ne parle que de la réforme de la retraite et en plus il l’a trouve insuffisante.Il avait précèdé ce soutien inventé par le Figaro,des précisions suivantes,je cite : »Les reformes nécessaires en France ne sont pas les mêmes.En Allemagne,nous avons lancé l’Agenda 2010 car l’Allemagne était une société vieillissante(elle l’est encore - ndlr)avec une taux de natalité faible(…)La France n’a pas de problème de natalité(c’est ce dit la gauche et de nombreux experts économiques-ndlr) mais a les mêmes difficultés en matière de compétitivité(on apprend ainsi que l’Allemagne a elle aussi des problèmes  de compétitivité.Ce sacré modèle allemand en prend un coup,étonnant venant d’un chancelier qui a tout fait pour résoudre ces problèmes.Tout aussi étonnant au regard des déclarations de nos dirigeants hexagonaux-ndlr).

« En revanche,il faut  peut-être que la France améliore la structure du marche du travail pour obtenir la compétitivité nécessaire. ».

(« structure du marché » ne signifie pas « condition de travail » mais bien restructuration du tissu industriel,ce fameux Mittelstand.Encore une fois,aucune trace de soutien à la politique économique et industrielle de M.Sarkozy.Un petite critique même puisque le chancelier constate que cela n’a pas été fait –ndlr).

Pour le reste,pas un mot sur la TVA sociale,des critiques à peine feutrée de la politique Mme Merkel.Il y va fort l’ancien chancelier sans doute conscient de quelques dégâts « posthumes », si j’ose dire,de ses réformes : »Pour l’Allemagne,cela qu’il faut soutenir la demande intérieure,notamment avec des salaires plus élevé que par le passé(singulier soutien à la politique de M.Sarkozy que voila,singulier soutien  à la politique du couple Merkozy que voila.Mais réel soutien à la politique proposée par la social-démocratie européenne qui souhaite dépasser et traverser la crise par une croissance « boostée » et une gestion rigoureuse des finances publiques-ndlr).

Où voit-on un soutien indéfectible à M.Sarkozy.Dites le moi!

Pour finir,jouant avec astuce sur la méconnaissance de l’ histoire politique de nos deux pays,les journalistes évoquent les éventuelles relations passées entre Messieurs Schröder et Hollande.Tout naturellement,M.Schröder répond : »Quand il était secrétaire national du Parti socialiste,il travaille avec Oscar Lafontaine » -Le figaro prenant le soin d’indiquer que M.Oscar Lafontaine a fait scission avec le SPD à cause la politique de M.Schröder et a crée un parti plus à gauche que le SPD « Le linke ».Précisions fort utiles apparemment permettant de faire accroire que M.Hollande est plus proche de M.Lafontaine que du SPD officiel,si j’ose dire.Les journalistes avait déjà oublié la présence de M.Hollande au dernier congrés de ce parti et les acclamations qui ont accompagné sa déclaration.Omettant que dans notre pays,le parti associé au Linke allemand est le parti de M.Mélenchon….ce qui indique que M.Hollande est plus proche de M.Schröder que d’Oscar Lafontaine,soit dit en passant.

Faisant voyage vers ce passée pas si lointain.Pendant le mandat de M.Schröder le premier ministres français était M.Jospin(1997/2002) puis M.Raffarin(2002/2005),le premier secrétaire du parti socialiste M.Hollande,le president du SPD était Oscar Lafontaine.Quoi de plus normal que les dirigeant des parti socialistes de deux pays aient des relations partisanes alors que les dirigeants gouvernementaux avaient les leurs.En clair,M.Hollande n’avait aucune légitimité à rencontrer M.Schröder…

J’ajouterai:il n’avait pas à avoir de relations politiques avec un chancelier fédéral d’Allemagne.Et pour cause,pendant que M. Schröder a été chancelier fédéral (27/10/98 au 18/10 2005),M.Hollande était premier secrétaire du parti socialiste (27/11/1997 au 26/11/2008),on peut se demander,à juste titre,à quel turpitude correspondait la question des journalistes du Figaro.

Quant aux relations entre M.Oscar Lafontaine et M.Hollande,elles ne pouvaient pas être aussi nombreuses et fructueuses que voudrez le faire entendre les propos prêtés à MSchröder.Jugez un peu :les périodes pendant lesquelles M.Hollande a occupé le poste de premier secrétaire du parti socialiste ne correspondent pas tout fait avec celles pendant lesquelles M.Oscar Lafontaine était président du SPD(16/11/1995 au 12/03/1999).M. Schröder le sait parfaitement puisque le même Oscar était ministre fédéral des finances dans son gouvernement du 27/10/1998 au 11/03/1999.Étrange,comme si on avait voulu que M. Schröder accredite la tthers bien connue à l'UMP sur la non reconnaissance de M.Hollande sur la scène internationale,européenne en la circonstance.

Non seulement les journalistes du Figaro truque ses titres mais ils trouvent aussi le moyens de truquer l’histoire…

Quant à ce mythe des relations partisanes entre les partis majoritaires dans les 2 pays,il est très récent ,avant le chancelier et le président ou le premier ministre fixaient les règles qui convenaient. Ce cirque arrange l’UMP,se montrer avec les responsables de la CDU,leur petit patron qui se frotte à Mme Merkel,les hypothétiques convergences programmatiques – ça les crédibilise …

Le hic de ces relations communes,surtout du coté français,tient les propos de M. Schröder qui rappelle que nos deux situations n’ont rien avoir….Des convergences au niveau européen s’imposent certes mais en respectant des modèles sociaux et économiques de chacun des pays s’imposent tout autant.Aussi,les tralalas de l’UMP avec son programme –quel programme au fait – élaboré de conserve avec la CDU n’est qu’une trompette de plus…Deux exemples :les allemands augmentent les salaires dans les grands groupes industriels,,chez nous ils stagnent,ils sont en plein développement de leur système social,chez nous il se dégrade au jour le jour….Convergence à l’envers en somme…Je n’évoquerai pas l’état des finances dans les deux pays.J’aurai trop honte…

Je ne sais pas suis M. Schröder connaît le rôle que joue dans le dispositif de campagne de M.Sarkozy.A la lecture de son interview,des titres qui l’accompagnent, il aura vite compris.

Mettre en pleine page,ces dires sur ces relations avec M.Hollande lui semblera bien léger au regard de l’importance de ses autres déclarations.Passons,le Figaro fait son office…Un journal partisan paye tout ou tard ses dérives qui frisent souvent le ridicule.On le constate –je me répète,je sais - dans les commentaires sur son site.

Je passerai sur les détails oubliés par le Figaro sur la nouvelle carrière de M. Schröder, c’est un homme respectable et ses choix actuels ne regardent que lui.Son action  est à saluer sans conteste,le situation actuelle de son pays en atteste.Reste qu’un homme qui figure dans les petits papiers de M.Poutine,grand agent commercial de Gazprom ne peut plus prétendre à être un symbole de la social- démocratie européenne.Quant à être un marqueur politique qui viendrait soutenir un tel ou un tel,seul M.Sarkozy s’en contentera.

Pour conclure sur le réel soutien qu’apporte M. Schröder au plus grand président que la France ait connu,je finirais par ceci : 

A la question :Dans la panoplie des instruments, il y a les eurobonds. Y êtes-vous favorable ?

M. Schröder répond

« Sous certaines conditions, certainement. Bien sûr, on ne peut le faire que si on s'est mis d'accord, au préalable, sur des points essentiels de la politique de stabilité. Je suis favorable au financement par des eurobonds jusqu'à un certain taux, ensui­te il reviendrait aux États de porter le ris­que seuls s'ils continuent de s'endetter. On peut aussi envisager de transformer le FESF en banque, comme le demande la France, afin qu'il puisse être refinancé par la BCE. Actuellement, les conditions ne sont pas encore réunies en Allemagne, mais j'espère qu'elles vont l'être. Et je suis assez sûr que le gouvernement allemand va revoir sa position... si les conditions sont bonnes. »

Singulier soutien qui indique que le Chancelier oublie deux faits des plus importants :

-Celui qu’il soutient a abandonner les eurobonds en rase campagne en échange de la règle d’or européenne qui le sauve,temporairement d’un vote au Congres.

-Mme merkel ne changera pas de positions puisque son homologue français lui cède tout ce qu’elle exige.La seule possibilité pour espérer voir réalisées les solutions proposée par M. Schröder est d’abord que les sociaux démocrates français et allemands gagnent les élections ou qu’une réaction des autres européens remette les pendules à l’heure.

Quoiqu’il en soit,le soutien de M. Schröder à M.Sarkozy sera pour toujours une vue de l’esprit tordu des journalistes du Figaro.

Petite curiosité:

le titre de la version papier:

le fig soutien.jpg

Le titre sur le site:

 

le fig schoder.jpg

 

A lire :

schroder eurobonds.jpg

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/09/06/97002-20110906FILWWW00434-schroder-soutient-les-euro-obligations.php

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu