target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

03/03/2011

St Laurent du Var:les rares fans de M.Ségura nous cherche noise…

Ils ne doivent pas avoir grand chose à faire les fans de M.Segura alors qu’il est lui-même en campagne électorale pour remporter la victoire tant espérée.

Deux réponses à un billet datant du mois juillet 2009 sont arrivés en l’espace d’un an.

Diantre quelle armée que voila.Quelle persévérance !

On me reproche mon anonymat,vielle ficelle bien connue.Je ne présente pas à toutes les élections pour passer dans le journal,moi,et mon nom,croyez-moi a été bien plus connu que celui de M.Ségura.Et pour le journal,je ne vous en parle même pas.Maintenant je préfère pouvoir dire ce que je pense sans avoir a considéré les petits de uns et des autres.Je dis ce que je veux sur mon blog et qui veut le lire est le bienvenu.

Pour clore l’arrivée de ces messages annuels,je me permets de transmettreàa M.Cara,collègue policier de M.Ségura,et à Lorette qui me semble avoir déjà rencontrée à certains raout peyratiste,l’appréciation de M.Giordano,collègue au conseil municipal de M.Ségura.

Voila qui n’est pas anonyme pour le coup mais bien pire que ma prose.

Au fait,que devient l’affaire des fonds électoraux ?

 

Giordano met Ségura au pilori

Publié le samedi 29 janvier 2011 à 07H19

 

 

Gabriel Giordano : « Vous êtes un mythomane ! ».

 « Monsieur Segura, dans votre flyer de campagne électorale, vous vous vantez d'avoir participé aux JO d'Albertville, à la coupe du Monde de football de 1998 et aux événements de la grotte d'Ouvéa. Quel rôle avez-vous joué dans ces événements ? Seriez-vous champion de ski ou de football ? ». A la surprise générale, c'est le camp du maire qui a ouvert le feu des traditionnelles questions orales jeudi soir au conseil municipal. Et c'est l'affable Gabriel Giordano qui a porté le fer en ironisant sur le parcours professionnel de Joseph Segura.

« Je n'ai pas à vous répondre », a d'abord dit l'opposant, interloqué. « Je ne suis pas votre élève. Si vous voulez le savoir, je vous invite à venir à mes réunions de campagne ».

Inspecteur ou « simple planton » ?

« Vous n'étiez pas à Ouvéa. Ce sont les gendarmes du GIPN (1) qui sont intervenus. Vous êtes un mythomane »,a aiguillonné Gabriel Giordano.

« Pour qui vous prenez-vous ? Qu'est-ce que vous en savez ? », s'est alors emporté Joseph Segura.« Si seulement vous aviez fait le quart de ce que j'ai fait, au lieu de rester derrière votre bureau et de jouer les caniches de M. Revel ! J'ai participé à l'organisation de la sécurité des JO d'Albertville et de la Coupe du monde de football de 1998. J'ai été à Ouvéa. J'étais CRS et nous y avons été envoyés au lendemain de la fin de la prise d'otages à la grotte. Il y a eu des confrontations très dures avec Djibaou et ses supporters ».

« Je sais qui vous êtes, M. Segura. J'ai eu l'occasion de travailler avec vous en 2001. A cause de vous, on a failli ne pas avoir de bulletins de vote au second tour. Vous m'aviez annoncé que vous étiez inspecteur de police, et je vous ai retrouvé planton à Foch ».

« C'est faux, vous racontez n'importe quoi », a crié Joseph Segura, hors de lui.

Indignation dans le public

« On ne peut pas arrêter ces polémiques ? On est au conseil municipal, pas au théâtre », s'est alors indigné l'élu de gauche Jean-Pierre Braganti, tandis que des membres du public se levaient et criaient leur indignation.

L'opposante de droite Claire Pauget a alors porté le dernier coup :« Ce que M. Segura a énoncé ne lui donne aucune compétence politique ».

Il ne devrait plus y avoir d'autre conseil municipal avant les cantonales. Le maire a en effet annoncé que celui de février n'aurait sans doute pas lieu. Au moins, cela évitera d'autres dérapages. Au train où vont les choses, on se demande comment va se terminer la campagne des cantonales !

 

1- ll s'agit en fait du GIGN. Le GIPN est en effet le groupe d'intervention de la Police nationale.

http://www.nicematin.com/article/cagnes-sur-mer/giordano-...

 

 

03/08/2010

Les mots et ce qu’il en reste

NM-304708.jpg

Extrait d’un article paru dans Nice matin :

 

Une violente rixe fait deux blessés graves à Juan-les-Pins

Publié le lundi 02 août 2010 à 07H48 - 18

 

Une violente rixe à coups de couteau a éclaté à l'aube, dimanche faisant deux blessés graves à Juan-les-Pins. Une enquête a été ouverte par le commissariat d'Antibes et un appel à temoins a été lancé afin de retrouver les auteurs de cette agression.

Une rixe d’une rare violence s’est produite dimanche matin, très tôt dans la station juanaise, faisant deux blessés, grièvement atteints par plusieurs coups de couteau.
Difficile de comprendre ce qui s’est passé à 6 h 30, promenade du Soleil, en plein centre de Juan-les-Pins.
Et pourtant, selon de rares témoins, ce serait plutôt un acte de violence gratuit.
Un individu, apparemment bien éméché, ayant perdu ses copains, demande à deux jeunes gens qu’il croise de lui prêter un téléphone portable pour essayer de les contacter.
Malheureusement, le mobile n’a plus de batterie. L’individu entre alors dans une grande colère. À ce moment-là, arrivent ses copains, très excités également qui, sans savoir pourquoi, s’en prennent au jeune homme qui a eu le malheur de vouloir prêter son mobile. Ce dernier recevra un coup de couteau dans le ventre.
Devant autant de hargne et de détermination, son ami qui essayera de calmer les esprits prendra la fuite. Il sera rattrapé par les trois autres individus qui vont s’acharner sur lui avec une extrême violence.(…)
Conclusion de l’article (vérifiable sur le site)

Des CRS sont là en renfort, mais jusqu’à 6 heures. Cette année cependant, les renforts de police nationale n’ont été que de 8 agents, contre 20 en 2009.

 

http://www.nicematin.com/article/faits-divers/une-violente-rixe-fait-deux-blesses-graves-a-juan-les-pins

 

 

Un autrebien plus intéressant,si je puis dire ,sur le sentiment de certains maires à l’égard du Petit Marquis.Et puis notre ami Segura s’est encore distingué.Il fallait absolument le noter considérant qu’il est lui- même fonctionnaire de police nationale, ancien M. Sécurité de l’UMP et ancien président de la fédération UMP des métiers de la sécurité des Alpes Maritimes .C’est dire s’il connaît son sujet !

 

Les élus réclament des renforts de police

Publié le samedi 31 juillet 2010 à 00H00 

Le poste de police suffit-il à une ville de plus de 30 000 habitants. Gregoire ALBERTINI

Actualité oblige (l'agression la semaine dernière de 5 riverains des Pomarelles par des individus étrangers à la résidence: ndlr) ! La sécurité s'est invitée au conseil municipal avant-hier, une fois bouclé, en une heure, top chrono, l'ordre du jour. Au chapitre questions diverses. « Y-a-t-il eu dysfonctionnement de la police municipale?» attaque d'emblée Joseph Segura (opposition Divers Droite) s'adressant au maire. « Et qu'avez-vous comme mesure d'urgence pour la saison estivale?» Marc Orsatti (opposition PS) renchérit : « On fait quoi ? Il est de votre devoir de réclamer des forces de police adéquates. On ne peut plus se contenter de ce qu'il y a. Je vous demande des renforts pour la saison estivale. Saint-Laurent est une ville de 30 000 habitants. Il faut un commissariat et pas un simple poste de police ».

« S'il y a eu faute, il y aura sanction »

Vient aussi la question de la répartition des effectifs entre Cagnes (qui dispose d'un commissariat) et Saint-Laurent-du-Var. Joseph Ségura enfonce le clou. « Ils sont plus souvent à Cagnes que chez nous. Est-ce que l'on ne peut pas collectivement demander une autre répartition des forces de police au sous-préfet ?»

Henri Revel - qui « (s')attendait à ces questions » - se pose en modérateur. « Les agressions n'ont pas augmenté à Saint-Laurent-du-Var. C'est la commune où il y en a le moins. » S'agissant de l'agression des Pomarrelles, il annonce « qu'il fait une enquête pour savoir pourquoi la police municipale est repartie. Et que « s'il y a eu faute, il y aura sanction ».

Marc Orsatti pointe « l'inefficacité des caméras de vidéo-surveillance ». Henri Revel le coupe : « elles ont permis d'interpeller 3 ou 4 personnes dans le week-end ». Et ré-embraye sur la police municipale : « on va savoir pourquoi ils sont repartis, c'est ça le problème ». Puis tente de relativiser sur la sécurité à Saint-Laurent : « quelqu'un m'a dit : moi j'habite Cagnes et là, c'est tous les soirs que ça se passe ! ». « Pourquoi comparer ? Ne parlez pas de Cagnes », s'agace Joseph Segura. Le ton monte. « Moi je fais pas le guignol à aller voir les gens », coupe Henri Revel.« Ne me traitez pas de guignol » s'échauffe l'élu de l'opposition. « Mon rôle, ce n'est pas d'aller voir les gens mais d'intervenir » poursuit le maire.

Le ton continue de monter. « Je fais ce que vous ne faites pas Monsieur le maire » riposte encore Joseph Segura. Henri Revel enchaîne : « Je me suis renseigné tout de suite. J'ai demandé aux policiers municipaux d'aller voir sur place après les événements. Ils ont fait du porte à porte. J'ai avisé la police nationale pour demander des patrouilles. J'ai appelé le sous-préfet. Le travail du maire, il est là. Ce qui s'est passé est malheureux, mais de là à dire que Saint-Laurent est à feu et à sang, non! Il y a eu un flop. On va voir qui est derrière ce flop et on va intervenir ».

C'est alors une autre voix qui s'élève au dernier rang des élus. Celle de Myriam Haouam (ex élue de la majorité). « Il y a des problèmes. On est en manque d'effectifs même au sein de la police municipale ». Le débat se déplace alors à la sortie des écoles où « il y a eu des problèmes », selon la conseillère municipale. Gabriel Giordano, élu aux écoles se lâche : « s'il y a des problèmes, c'est que c'est le gros bor... avec beaucoup d'incivilités de la part des parents. Et on pourra mette toute la police municipale qu'on veut, ça ne changera pas grand-chose ».

« On ne fait pas le procès de la PM, mais à terme il faudra bien faire quelque chose, trouver des effectifs, embaucher » tempère Joseph Segura. « Vous les embaucherez et vous les paierez quand vous serez maire. Il y en a assez de faire le travail de l'état. Et puis on ne va pas faire comme à Nice où ils ont 500 000 policiers municipaux », coupe Henri Revel. Le débat rebondit quelques minutes encore avec une gué-guerre gauche-droite. « Ce sont vos amis qui ont supprimé la police de proximité» lance Marc Orsatti. « Et qu'ont fait les vôtres pour Saint-Laurent ?» riposte Gabriel Giordano. « La sécurité, ça devrait faire l'objet d'un consensus » tranche enfin Michèle Voisin, l'élue aux affaires sociales.

Une déclaration qui clôt le débat.

Isabelle BRETTE

ibrette@nicematin.fr

http://www.nicematin.com/article/cagnes-sur-mer/les-elus-...

 

18/06/2009

St Laurent du Var :un été judicaire en perspective !

nm-photo-231223.jpg
nm-photo-234141.jpg
Justice sur la ville:le feuilleton de l'été à St Laurent du Var !

Décidément ,cette petite commune bien tranquille, agréable à vivre est bien animée au plan politique et si l'on en croit le quotidien local riche au plan judiciaire.

A St Laurent du Var, on ne discute pas,on dépose plainte...

Comptes de campagnes quelque peu différents de la réalité des dons et contributions versés,une association à la gestion très chaotique,et hop,je dépose plainte !

La justice a fort à faire avec les édiles  laurentins,il est vrai que la justice est là pour ça autant s'en servir.

Notre propos n'est pas de savoir qui a tort ou de tenter de discerner qui a raison.Non,nous ne sommes pas juges,nous!

Des faits,des faits,toujours des faits et la vérité,rien que la vérité.

Qu'en est -il des affaires en cours qui pour l'une avait retenu toute notre attention tant elle nous paraissait injuste à l'égard de la requérante.

Le principal opposant à M.Revel,selon les résultats  électoraux et non par le sérieux des propositions,s'était vu accuser d'escroquerie par une de ses colistières au motif que le versement de 2000€, en espèces,ne figurait pas au compte de campagne déposé par le candidat.Situation bien paradoxale pour un homme prétendant défendre l'intérêt des Laurentins et compliquée par les déclarations contradictoires du même.

Bref, après 2 mois,ce n'est plus 1 mais 5 plaintes qui courent après M.Segura selon un internaute intervenant sur le site de Nice matin.

5 versements de 2000€,ça nous amène à un total de 10 000€,l'affaire est sérieuse .Et pour le Monsieur Sécurité de l'UMP,ça la fout mal!

D'après nos renseignements,3 plaintes sont déposées de façon certaine,un membre de l'équipe de M.Segura a été entendu par les services de police et l'enquête suit son cours....la profession de M.Segura implique-t-elle une enquête un peu spéciale et donc un peu plus longue,nous le saurons bientôt.

Reste que plainte pour plainte,M.Segura ne veut pas rester sur sa faim et l'affaire de l'AGASC tombe à pic,pour le futur maire de St Laurent du Var.

Bisque,bisque,moi aussi je peux déposer plainte se dit-il et le voila parti....

En tout état de cause et entre nous,M.Segura aurait mieux à faire à étudier et émettre des propositions concrètes pour améliorer,s'il y a lieu,la situation de sa ville et de ses concitoyens plutôt que d'aller chercher des poux où il n'y en a peut-être pas !

Quant à M.Revel,il nous est apparu serein quant à la situation de l'AGASC et peu inquiet à propos de l'audit qui devrait,selon nous,démontrer la responsabilité du président de l'association et non celle du maire et a fortiori de son épouse.

Quoiqu'il en soit,nous sommes convaincus que M.Segura a certainement mieux à faire que d'aller voir la paille qui se trouve dans l'œil de son voisin et ferait mieux d'aller voir la poutre qu'il a dans le sien.

Aussi,M.Segura ferait-il mieux de réfléchir avant d'agir.Il éviterait,ainsi,de se retrouver dans des situations face à des difficultés qu'il ne soupçonne pas encore.Et pour lui et certains de ses amis,le temps est,peut-être,venu de payer et de rendre ce qu'ils doivent avec !

Le coup de sabot qu'il vient de prendre de la part de ses maitres devrait l'inciter à la modestie et de rester à sa place.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu