target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

03/03/2012

Quand M.Sarkozy fait la loi à Radio France à l’insu de son plein gré.

Quand M.Sarkozy fait la loi à Radio France à l’insu de son plein gré.

poivre.jpg

poivre med.jpg

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/03/03/mis-en-cause-par-sarkozy-olivier-poivre-d-arvor-est-critique-a-radio-france_1651459_823448.html

"Imaginez si un dirigeant d'une radio publique faisait campagne pour moi dans L'Express !"

C’est ce qu’a déclaré au milieu de quelques perfidies bien senties sur une journaliste qui « fricoterait" avec M. Bolloré au motif qu’elle disposerait d’une émission dans les programmes de sa télévision Direct 8 en évoquant une tribune publiée par l’Express signée par M.Poivre d’Arvor,présentement Directeur de France culture.

Sacre bleu,quel scandale,toute la maison Radio France en ébullition,on n’avait pas ça depuis l’éviction des gai- lurons qui animaient la matinale de cette radio,pas vu ça quand M.Dahan a été prié de plier bagage après avoir mis Madame  Alliot-Marie au pilori médiatique en la remettant à sa vraie place.Le SNJ est en ébullition.On l'avait moins vu manifester tant de virulence démocratique quand Mme Aram avait traité les électeurs du Front national de cons.Sur les ondes d’une radio de service public en partie financée par leurs impôts,il y avait là moyen et besoin de remettre les choses en place.

Or,que voit-on se développer depuis cette saillie intentionnelle puisqu’on sait que ce Monsieur ne peut que vivre de provocations tant il est dénué non seulement de programme mais de la moindre idée que séduirait encore les français:une bronca contre ce pauvre frère de qui vous savez qui n’en demandait pas tant.Il est de notoriété publique qu’il soutient M.Hollande mais non dans ces fonctions de directeur de France culture ou alors on l’aurait entendu sur cette antenne faire œuvre de prosélytisme en faveur le candidat de la  mollesse.A-t-il été l’objet d’une quelque motion de défiance comme le furent les directions du Figaro et de var matin pour faire local.

"Imaginez si un dirigeant d'une radio publique faisait campagne pour moi dans L'Express !"se goberge M.Sarkozy.Les réponses étaient fort facile qu’on s’étonne que personne au SNJ France inter n’ait songe à les formuler même sur la ton de l’humour.

En effet,le vraie question est de savoir qui parmi les journalistes –je parle bien pas de journalistes pas d’éditorialiste militants style Thréard,Rioufiol ou Mme Judith Waintraub qui se pointe sur les plateaux de télévision ou studios de radio avec le programme de l’UMP ou les éléments de langage publiés le matin même par M. Copé et ses stagiaires – signerait une tribune pour soutenir celui qui l’imagine,imagine seulement.

La vraie réponse qui est à apporter en fin se résume en deux points :

Si M.Sarkozy  a décide que seule sa belle personne mérite soutien public qu’il le dise.

Si M.Sarkozy a décidé que le devoir de réserve doit s’appliquer à tous les présidents,directeurs de sociétés publiques et qu’en aucun cas ils n’auraient droit de s’exprimer à titre personnel dans les media de leur choix qu’il le dise.Alors il doit mettre de l’ordre dans ses soutiens…De l’ordre aussi chez ses soutiens privés si j’ose dire.En effet,si on comprend bien le raisonnent de Monsieur,M.Mougeotte aurait droit de soutenir,éhontément et en mentant,sa belle personne au motif qu’il est le directeur d’un quotidien ne dépendant pas de la sphère publique mais profitant de quelques avantages grâce à son patron qui lui qui vit en partie de la commande publique.

 

Que le SNJ nous dise s’il y a égalité de traitement entre un directeur de journal qui profite de sa situation pour soutenir un candidat,bizarrement celui qui est au pouvoir,en masquant cela sous le sceau du journalisme indépendant et de la liberte d'expression et un homme qui s’exprime en son nom,sans se prévaloir de sa situation de président de France Culture,dans un media dans lequel il n’a aucune responsabilité éditoriale.

Que le SNJ réponde à cette question,on prendra un peu plus au sérieux leurs récriminations à l’égard de M.Poivre d’Arvor.

Vous trouverez ci-dessous la vidéo de l’émission – excellente – Bibliothèque Médicis dans laquelle étaient présents M.Mitterrand et Poivre d’Arvor.Je ne pas constater r d’ acrimonie entre deux participant.Sans doute,ces deux là sont plus intelligent et moins vicieux que celui qui pense encore nous présider.

medicis.jpg

 http://www.publicsenat.fr/vod/bibliotheque-medicis/cultur...

 

24/06/2010

C’est qui ce M.Petit Hess

4BWCAJ1L31WCAPQRK5OCAE6EGT8CAE502TGCAAD68ILCAA5JZDACAECGIA4CAM8ARMHCAFOBPCNCAF4PN0YCAHL1X59CA3RNE2SCAEAIEBCCAGPI45HCAKI3O1FCAX2SBKMCAB0U148CA2ZLW5L.jpg

La presse rapporte,à quoi veut le lire,des propos bien étranges dans la bouche d’un président - M.Hess en l’espèce - d’une radio de service public.Je vous la rappelle : « L'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans ».

Il a raison,M.Hess »l’humour ne doit pas être confisqué par des petits tyrans ».

Loin d’avoir le talent de M.Raynal dont vous trouverez en fin de ce billet la chronique publiée par Rue 89 ,je voudrais dire ceci à M.Hess,et ce avec tout le respect que je lui dois en tant que directeur de la radio que je finance comme tous les françaises et français qui aiment bien M.Guillon et M.Porte comme ceux qui ne les aimaient pas mais qui considèrent que nous sommes encore en droit de choisir ce que nous aimons  entendre ,qu’il n’est pas loin le temps où les tyrans choisiront l’humour que nous devons gober !

En rajoutant que c’est pour cela que M.Hess a été nommé.

A l’instar du patron de Radio France,« Le tyran ne doit pas confisquer l’humour »,voila donc notre credo…..

 

 En complément ,un article du Figaro - je vous en recommande la lecture des  commentaires des lecteurs de ce journal réputé de droite -dans lequel on peut lire ces propos de M.Porte :

 

(...)Pour l'amuseur public, «ce petit dérapage sur Villepin et Sarkozy reste un prétexte.» La vraie raison selon lui est plus obscure : «Je sais que Christian Estrosi a récemment écrit à la présidence pour se plaindre d'une de mes chroniques. Je veux pas jouer les martyrs politiques mais ça me semble disproportionné. J'ai l'impression qu'on fait le ménage à deux ans des présidentielles», a-t-il commenté. »

 

http://www.lefigaro.fr/medias/2010/06/23/04002-20100623ARTFIG00416-guillon-annonce-son-depart-force-de-france-inter.php

 

Toujours lui qui pense toujours qu’il peut faire comme avec Nice matin-– la direction ,les journalistes sont toujours indépendants .Pan Pan cucu…..Plus de publicité si vous m’esquintez !

 

La tribune de M.Raynal :

 

Pourquoi je n'irai pas à France Inter, par Patrick Raynal

Patrick Raynal

06/23/2010 - 16:40

Patrick Raynal [1] est éditeur et romancier. Il devait être l'invité de France Inter ce dimanche. Il nous a adressé cette tribune, pour expliquer son refus de se rendre dans la station qui a annoncé l'éviction de Didier Porte [2] et deStéphane Guillon [3].

J'étais invité le dimanche 27 juin à 10 heures, à la première de l'émission Procès verbal. J'avais bien sûr accepté, comme je le fais depuis plus de vingt ans.

France Inter [4] a toujours été ma station favorite ; y être invité a toujours été un plaisir et un honneur. Mais les choses ont changé.

Le tandem Hess/Val, dont on savait qu'il devait sa nomination au maître du château lui-même, a eu vite fait de balayer les quelques scories qui craquaient encore sous les talonnettes de Zébulon et, à l'heure où les scandales s'accumulent sous les fenêtres du palais comme les ordures de Naples en grève des éboueurs, il a viré les deux seuls esprits à la fois drôles, indépendants et, surtout, assez tonitruants pour être aussitôt repris dans la presse et dans la rue.

Nous avons un besoin vital d'humouristes

C'en est trop. Je refuse désormais de participer à toute émission de France Inter tant que Didier Porte [5] et Stéphane Guillon [6] ne seront pas réintégrés.

Tous ceux qui se sont appuyés les dissertations philosophiques niveau bac philo que Val nous assenait (parfois sur quatre colonnes) dans Charlie Hebdo comprendront qu'il a de vrais raisons de s'en prendre aux humoristes.

Nous, nous en avons un besoin vital. Dans ce pays où l'odeur de corruption a dépassé depuis longtemps celle de la pollution, Porte et Guillon étaient nos masques à gaz.

« L'humour ne doit pas être confisqué par de petits tyrans », nous dit Jean-Luc Hess [7]. Espérons que cette autocritique inconsciente sera entendue.

Raynal : "Sarkozy ne peut empêcher que ça recommence" [1]

Les choix de la direction pour les programmes de rentrée provoquent la colère des journalistes de France Inter [7]


URL source: http://www.rue89.com/2010/06/23/pourquoi-je-nirai-pas-a-france-inter-par-patrick-raynal-156103

Links:
[1] http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/raynal-sarkozy-ne-peut-empecher-que-ca-recommence
[2] http://www.rue89.com/2010/06/08/la-chronique-controversee-de-didier-porte-sur-france-inter-153973
[3] http://www.rue89.com/2010/06/23/france-inter-hees-annonce-le-retrait-de-guillon-156053
[4] http://www.rue89.com/confidentiels/2010/05/28/climat-houleux-a-france-inter-ou-val-est-conteste-par-ses-troupes-152616
[5] http://www.rue89.com/tag/porte
[6] http://www.rue89.com/tag/guillon
[7] http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2010/06/23/jean-luc-hees-annonce-le-retrait-de-stephane-guillon-de-l-antenne-de-france-inter_1377223_3236.html#ens_id=1375635

Petite anicroche :ce matin Porte et Guillou sont toujours le site http://sites.radiofrance.fr/radiofrance/rfpub/stations/inter/

porte.jpg
guilon.jpg

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu