target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

07/10/2012

Boutin:Dire que l’autre pantin lui avait promis 800 000 euros pour s’en débarrasser.

bolutin polygamie.jpg

http://labs.ebuzzing.fr/video/boutin-lien-mariage-homo-po...

« Il est vraisemblable que si on accepte le mariage homosexuel, on sera amené dans les années à venir à accepter la polygamie ».

 

Avant de parler du risque de polygamies chez les homosexuels à qui on aurait autorisé  le mariage civil,Mme Boutin devrait s’inquiéter du développement  à vitesse grand V  de la polygamie quasi de fait dans les quartiers dits populaires.

Elle aurait du le faire quand elle officiait en tant que ministre du logement et de la ville avec Me Fadela Amara si préoccupée du droit des femmes en banlieue.

 

imloul.jpg

 http://www.youtube.com/watch?v=xFdmxF4J6Ag

23 septembre 2009

- En 1992, 10 000 familles polygames
- En 2009,30 000 à 50 000 familles soit 400 000 et 500 000 enfants en France vivent dans une famille polygame.

Logement social et polygamie en France

 diop.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=yG89JKlxlno

14 janvier 2010

Madame Boutin craint-elle de voir des familles homosexuelles polygames se trimbalant avec 20 enfants… Les enfants des vrais polygames n’inquiétaient pas Mme Boutin lorsqu’elle était ministre de la ville,pour elle c’est le mariage homo le vrai fléau qui va terrasser les fondements de notre société. Outre ces outrances habituelles,Mme Boutin ment à ses ouailles et aussi aux Français.la polygamie est interdite dans notre beau pays par les articles Article 433-20 du Code pénal et Article 147 du Code civil.Ainsi si la polygamie est interdite entre monsieur et madame,elle ne peut être autorisée entre monsieur et monsieur ou madame et madame.un nouveau mariage civil ne peut être contracté sans la dissolution de la précédente union.les homosexuels polygame serait tout aussi illégaux que le Diop de la vidéo à qui on a autorisé,par une opération du Grand et Saint Esprit Giscard,de pratiquait la polygamie librement avec nos sous.

A quand le regroupement familial pur les homos

Code pénal

Article 433-20

Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 - art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

Le fait, pour une personne engagée dans les liens du mariage, d'en contracter un autre avant la dissolution du précédent, est puni d'un an d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende.

Est puni des mêmes peines l'officier public ayant célébré ce mariage en connaissant l'existence du précédent.

Code civil

Article 147

Créé par Loi 1803-03-17 promulguée le 27 mars 1803

On ne peut contracter un second mariage avant la dissolution du premier.

 

09/06/2010

A croire qu’ils ont lu notre blog !*

955166_e43ad442-7280-11df-a34f-00151780182c.jpg Nantes. Lies Hebbadj sera présenté au parquet mercredi

8 juin 2010 à 16h44

La section financière du commissariat de Nantes a décidé de prolonger de 24 h la garde à vue de Lies Hebbadj, indique Presse Océan. Le Rezéen de 34 ans est soupçonné, depuis hier matin, "d'escroqueries, recel d'escroqueries, fraudes  aux prestations sociales et recel de fraudes, ainsi que du chef de travail dissimulé", a indiqué le procureur de la république de Nantes, Xavier Ronsin.

La garde à vue de Lies Hebbadj, entendu depuis hier matin, 9 h, dans les locaux de la section financière de l'Hôtel de police de Nantes a donc été prolongée de 24 heures ce matin, indique l'AFP. En revanche, sa compagne, Sandrine Mouleres, également placée en garde à vue hier matin, a été laissée libre vers 1 h du matin et a pu regagner son domicile.

Lies Hebbadj doit être présenté devant un magistrat du parquet tôt mercredi matin, indique le site du Figaro qui publie également l'interview de l'avocat de Sandrine Mouleres.

Le procureur de la République a indiqué ce matin dans un communiqué que "compte tenu du caractère fructueux des
perquisitions effectuées, des explications suffisantes" de la jeune femme "sur les infractions d'escroquerie et de fraudes aux prestations sociales susceptibles de lui être reprochées (...) sa remise en liberté a été ordonnée". Elle fera l'objet "en temps opportun d'une décision éventuelle de poursuite pénale", ajoute ce texte.

Le troisième homme en voie d'expulsion
La troisième personne interpellée,
un Tunisien, selon l'AFP, ou un Mauritanien selon Le Nouvelobs.com, qui aurait travaillé dans un Taxi-phone appartenant à Lies Hebbadj situé à Nantes, et qui se trouverait en situation irrégulière en France, aurait lui été transféré au centre de rétention de Rennes, en vue d'une expulsion prochaine. 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/nantes/nantes-lies-hebbadj-sera-presente-au-parquet-mercredi-video-08-06-2010-949012.php

 

Excellent article dans la revue de Mme Lévy.

Affaire Hebbadj : quand la Justice frappe juste

Il y a un bon Dieu pour l’URSSAF

Publié le 9 juin 2010 à 05h30

 

On reproche souvent aux journaux de n’annoncer que des mauvaises nouvelles, réjouissons nous quand de bonnes font la une. Le Parisienrevient  sur l’affaire nantaise de l’automobiliste en burqa, de l’amende de vingt-deux  euros, de la conférence de presse, du mari islamiste, polygame et arrogant, de cette famille multi-parentale et multi-bénéficiaire d’aides sociales.

Si le début de l’histoire était plutôt énervant, la suite n’est pas pour me déplaire car monsieur Lies Hebbadj et celle de ses épouses qui nous intéresse en l’occurrence ont été arrêtés et placés en garde à vue parce que soupçonnés d’escroquerie, de fraudes aux aides sociales et de travail dissimulé  selon une source proche de l’enquête. La photo qui illustre l’article le représente entre deux gendarmes, la tête couverte comme une vraie gonzesse. Drôle d’idée de ne pas vouloir être reconnu après tant de fanfaronnades ! Enfin, qu’il se cache, c’est un bon début ! 

Si en bons croyants, même fondamentalistes, ces deux là avaient su recevoir avec humilité et en toute discrétion l’épreuve que le bon Dieu et la République leur envoyaient, en payant l’amende avec le centième ou le millième des sommes indûment perçues et en se faisant tout petits, nous n’en aurions jamais entendu parler. Au lieu de faire preuve de décence, mais je doute que cette notion leur soit familière, ou en tout cas de prudence, ils ont choisis de convoquer la presse pour dénoncer une intolérable et intolérante discrimination.

Apprendre la décence par la loi

Voici pourquoi, informé des suites judiciaires données à l’affaire, je me suis endormi sur mes deux oreilles, confiant dans la justice de mon pays, et réveillé le lendemain matin en grande forme pour ma journée de travail, prêt à mettre du cœur à l’ouvrage pour gagner mon pain quotidien et le supplément nécessaire aux cotisations URSSAF qui financent les allocations familiales. Je n’ai pas l’habitude de me réjouir du malheur d’autrui mais j’avoue avoir imaginé avec une joie mauvaise que la fouille au corps avait été totale et qu’il ne restait plus dans le garde-manger de la gendarmerie que deux casse-croutes au jambon.

Qu’on me vole, c’est déjà beaucoup, mais qu’on vienne me narguer jusque sur mon écran de télé, c’est pousser un peu loin le bouchon. C’est avoir vécu jusqu’ici en France sans avoir rencontré la moindre résistance à la crapulerie et à la grossièreté, ou peut-être penser qu’il suffit de prononcer les mots “racisme”, “islamophobie” ou “discrimination” pour faire cesser toute critique et être dispensé d’avoir à rendre des comptes.

J’ignore qui, du juge ou du politique, je dois féliciter pour cet heureux rebondissement mais je le remercie chaudement. Pour l’avocat du beur nantais, ça ne fait aucun doute. “On n’en est plus au stade de la procédure judiciaire, c’est un acharnement politique sans précédent”,juge-t-il. La justice qui aurait condamné Hortefeux en toute indépendance serait ici aux ordres ? J’aimerais presque le croire. Cela signifierait que le pouvoir exécutif est à l’initiative des poursuites et indirectement les électeurs qui l’ont élu et encouragé dans ce sens. J’accepte avec joie l’idée que j’aurais contribué, même de façon infime et très indirecte, à actionner le bâton qui va apprendre à monsieur Hebbadj la loi, la décence et le respect. Que les politiques fassent de la politique et que la justice nous rende justice, c’est tout ce que je demande. Par ailleurs, je déplore avec le défenseur de Lies Hebbadj que l’événement soit sans précédent. Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

L’avocat du mari en rajoute et parle d’une “garde à vue disproportionnée”.Celui de sa femme regrette que les autres épouses de monsieur Hebbadj qui n’est nullement polygame n’aient pas été auditionnées.Ces déclarations me donnent l’envie  et l’espoir fou que le boucher hallal et toute sa smala s’engagent dans la prochaine flottille pour Gaza. Habitué qu’il est aux joies de la polygamie et de l’assistanat, pour peu qu’il s’abstienne de défier le pouvoir en place, il y vivrait comme un Pacha. Et pour ce qui est de la rhétorique victimaire, il maîtrise le peu de vocabulaire qu’il faut pour les médias internationaux. La différence, c’est que là-bas, il comprendrait vite ce que cela veut dire d’être une victime. Pour de vrai.

http://www.causeur.fr/affaire-hebbadj-quand-la-justice-frappe-juste,6486

*Voir "Une dangereuse disparition médiatique" 

 

 

 

26/04/2010

Hortefeux :la polygamie, ah bon !

901858.jpg

 Ami,voila un homme honnête

 En voila qui n'en loupe pas une,le ravi de l'intérieur .Il vient de découvrir qu'il existaient - et substituaient - des cas de polygamie e sur le territoire national.Bien qu'il fut encore ministre de l'intérieur ,il est évident qu'il n'a pas eu d'examiner avec vivacité d'esprit les archives de son ministère .Le  problème de la polygamie est bien ancien dans notre pays,il est apparu avec la loi sur le regroupement familial .Seul M. Pasqua s'y est attaqué .Avec le résultat suivant:

« La loi Pasqua de 1993 a aussi introduit deux dispositions (art. 15bis et art. 30) empêchant un « ressortissant étranger qui vit en état de polygamie » d'obtenir une carte de résident de dix ans ainsi que de faire bénéficier plus d'un conjoint du regroupement familial . La loi modifie aussi les règles du mariage, y compris à l'étranger, en requérant la présence du marié (art. 31 qui crée l'art. 146-1 du Code civil

Cette loi a fait l'objet d'une saisine du Conseil constitutionnel par l'opposition, celui-là ayant statué le 13 aout 1993.

Cette loi oblige les épouses secondaires à choisir entre la « décohabitation » et l'irrégularité; or, la crise du logement et la difficulté d'y accéder rend la décohabitation difficile . En outre, elle a conduit des pères vivant en France depuis des décennies à se trouver en situation irrégulière, sans être toutefois expulsables puisqu'ils étaient les parents d'enfants français et plongeant les familles dans la misère. Cette mesure a ainsi été critiquée par P.Bédier, maire RPR de Mantes-le-Jolie.

Une circulaire du 10 juin 2001 vise à assister les femmes dans leur recherche de logement afin de favoriser la « décohabitation ».Une autre circulaire du 19 décembre 2001 invite les préfets à créer des structures pour favoriser ces processus de séparation. Le groupement d'intérêt public Habitat et interventions sociales s'occupe de ces affaires. Selon le droit international privé et le « statut personnel », si la polygamie est interdite en France, les mariages contractés à l'étranger préalablement à l'entrée en France sont valables . Certains ont pu donc questionner la légalité de ces dispositions juridiques.

Revenons en à M.Hortefeux,.Polygamie,moi pas connaitre .....Attends que madame  burqua  se fasse arrêter ,fasse la maligne à le télévision et pique le mari,non l'amant.On sait pas en fait.

Au demeurant,on ne sait pas si l'impétrante est l'épouse légitime de son mari qui la trompe avec 3 concubines ou maitresses. Il est malin le pseudoTabligh,il a pas oublié sa leçon .Il a bien dit maitresse.

Dommage,si les policiers avait arrêter un de ses maitresses ,on aurait piu lui coller un abandon de paternité.Tant qu'on y est !

Pour rendre service à notre ministre ignorant,il trouvera ci-dessous - par lien - le texte d'un rapport publie sous l'égide de l'Institut Montaigne sous la plume de Mme  Sonia Imloul au mois de novembre 2009.

http://www.institutmontaigne.org/medias/documents/polygam...

 Monsieur le Ministre, si vous continuez ,les  Auvergnats vont se révolter ,ça va barder pour vous et le Petit va devenir méchant .Alors,Monsieur le Ministre,calmez-vous,je vous  en prie.Il va nous mettre Estrosi.

 

Ps :Je ne parviens pas à bien comprendre la situation de ce monsieur au plan de sa vie sentimentale.Il s'est marié avec une françaises il y a 10 ans. Apparemment il ne vit plus avec cette personne,il prétend avoir 4 maitresses, celle qui vient de faire verbaliser est en fait une de ses compagnes.

Monsieur le ministre ,commencez par demander à notre homme s'il a reconnu ses enfants.Et retrouvez sa première légitime !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu