target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

31/01/2010

UMP :Rififi à l’est…

guibal.jpg

L'opération « main propres » sur l'est du département des Alpes Maritimes se confirme.Ainsi le député de 4 ème circonscription JC.Guibal ,circonscription  dans laquelle sont situées les communes ayant occupé ,récemment, le devant de la scène,s'en mêle.Et il tape fort le Député -Maire de Menton.

CCF31012010_00000.jpg

Il s'en prend avec force à ceux qui «  confondent l'exercice des mandats et celui des affaires ».Diantre, « des mafieux » !Sauf que les mafieux,les vrais,ils ont été libérés à la fin de leur garde à vue...Ainsi,ce ne pas à eux qui s'adresse l'harangue de notre député devenu le chevalier  blanc venant de l'est.Reste un élu UMP en prison et un sénateur UMP qui va y aller.Ce ne sont pas des mafieux puisqu'ils sont élus de l'UMP !Et qui seraient  ces mafieux qui aurait pu être élus - dans les Alpes Maritimes- sans le blanc seing de M.Estrosi.....Pas dans la bande,pas élu .C'est comme ça !

Qui alors ?

Estrosi a nettoyé - avec l'assentiment de M.Sarkozy - le solde de certains risques de difficultés en termes de corruption...Pas encore tout a fait !Pourquoi donc M.Guibal s'inquiète-t-il ?

Qui sont ces mafieux que redoute ce maire qui tient tant à protéger ses ouailles de ce danger imminent .Qui est tant redouté pour que les autorités préfectorales et départementales ne daignent assister à ses vœu x....Quel est l' homme d'affaires, bien dotés dit-on,qui se permet de venir battre un maire bien installé au premier tour....Qui vient de s'offrir un hebdomadaire au titre très connu et à la diffusion un peu clairsemée pour l'instant...Qui vient de mettre en ligne un site internet s'information au nom du même hebdomadaire ?Qui veut devenir député  de la 4eme circonscription ?De qui a peur M.Guibal ?

De lui !

cherki nicois.jpg

 Et comme M.Guibal est très malin et qu'il a certainement lu l'articulet ci- dessous,il mobilise tous ces petits amis qui ont aussi peur que lui.....Peur oui,car l'homme-  le Cherki en question - n'a peur de rien et surtout pas de ceux qu'il aura en face de lui le jour venu !

cherki canard.jpg

Qu'on se le dise !

Pour confirmation des affirmations de ce billet....et qui prouve que chez les mexicains ça va barder,le voila une gentillesse - la premiere de beaucoup à venir - publiée à  l'occasion de la présentation des voeux de m.Guibal.

Le député maire Jean-Claude Guibal n'aime pas la concurrence !

jeudi 28 janvier 2010

Tags : Menton | N° 664 |

Pour ces vœux 2010, on se serait cru à un meeting politique. Tout y était : musique des grands jours, éclairages, poursuite, arrivée spectaculaire par l'allée centrale du palais de l'Europe, où l'on avait très astucieusement placé tous les militants de la première heure.

Pour tous ceux qui voulaient toucher ou sentir le souffle de leur vedette, Jean-Claude Guibal était là, dans toute sa splendeur. Il avançait au rythme d'une musique à la « Century Fox ».

Il était conquérant, souriant. Il agitait les mains en l'air en signe de victoire, escorté par sa moitié, le sénateur Colette Giudicelli. Suivi de près par celui pour qui ils ont toujours été si « respectueux » et si « fidèles » : Éric Ciotti, député et président du Conseil général.

Dans la salle : au moins 1 000 personnes, des élus venus de toute la quatrième circonscription, et la population, qui deviendront pendant deux heures les témoins du long discours, sous forme de complainte, de Jean-Claude Guibal.

Et si on s'attendait à des vœux festifs et heureux, ce ne fut pas le cas. Le député-maire a fait part très rapidement à la foule de toutes les angoisses d'un être meurtri et triste.

L'homme paraissait préoccupé malgré un bilan tout à fait honorable en terme de projets en cours de réalisation ou à venir. Il passa en revue tous les malheurs de la France avant d'aborder des sujets plus régionaux, en faisant référence aux affaires qui secouent certaines communes du département.

Un air de campagne électorale

Très vite, il évoqua une fois de plus la « bassesse » de la campagne « sordide » des municipales de 2008. Il confiera même que certains élus du département l'avaient menacé de lui faire perdre tous ses mandats. Et de reprendre de plus belle : « Avez-vous vu l'hebdomadaire national Marianne, je ne veux plus que notre département soit montré du doigt. En couverture Menton, sans doute parce que notre ville est belle. Ceux à qui la population a confié leur défense, doivent exercer leur travail dans l'intérêt de la population. Et malgré les menaces de mafieux, avec Colette, nous avons fait ce que nous avons dû faire ».

Après le chapitre des « affaires », Jean-Claude Guibal a prévenu les Mentonnais qu'on allait « acheter leurs votes ». Et qu'il fallait qu'ils fassent très attention pour qu'on ne laisse pas tomber leur ville dans « certaines mains ». Cette mise en garde, très imprécise, n'a pas permi en l'état de connaître les noms de ces acheteurs de « votes Mentonnais ». Très certainement les mêmes que ceux qui font adhérer tout le monde et n'importe qui à leur parti, un peu avant chaque échéance électorale, pour obtenir une légitimité théorique.

En tous les cas, la population a vraiment eu l'impression que ces vœux marquaient le début d'une très longue campagne pour les prochaines municipales, avec pour objectif principal de jeter immédiatement le discrédit sur tous ceux qui oseraient prétendre servir la ville de Menton.

Les Mentonnais présents ont donc découvert en avant-première, et en présence des personnalités, dont le préfet, Francis Lamy, garant de la loi et de la cohésion sociale, une nouvelle conception de la démocratie : la méritocratie auto proclamée. À suivre...

Kevin Adonios Picard

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu