target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

15/06/2010

mea culpa

Dans mon billet "C'est moi qui l'a dit!",je me demandais si notre bon et très aimé maire avait eu la judicieuse idée de convier à notre fête nationale les descendants de la famille imperiale et les principales associations napoléoniennes.Je doutais,à dire vrai,de cette moindre délicatesse et preuve de respect.Je me suis trompé.Je le consens et avoue.Pardon,Monsieur le ministre.

 

CCF15062010_00000.jpg

Malheureusement comme souvent,l'impair,devait être fait.On s'est mélange les pinceaux dans les uniformes.Premièr empire,Bonaparte,Napoléon III...On mélange le tout et  voila ce que ça donne !

CCF15062010_00001.jpg

14/06/2010

Estrosi:C'est moi qui l'a dit!

safe_image.jpg
estrosi bonapartiste.jpg 
Lu dans Direct Nice du 11 juin denier

Que penser de cette énième  saillie de notre bigorneau ?Comment commenter une telle ineptie politique quand on sait que cette dernière n'est pas la production intellectuelle de notre « premier communiant » mais un pseudo élément de langage inventé par un de ses nombreux conseillers en communication.

Il sera  bonapartiste jusqu'au 14 juin,il redeviendra « gaulliste social » le 18 juin, médeciniste le jour anniversaire de la mort du regretté  éternel .Et Chiraquien quand le grand Jacques nous aura quittés.

En somme,il ne sait pas ce qu'il est,ce qui l'arrange bien,pas de problème de conscience politique ni de réelles convictions.Son, cerveau est fait  de crème à choux.Cette pâtisserie craquante à l'extérieure et bien molle à l'intérieur.

N'en restons à nos aprioris négatifs - on aura d'autres occasions de les dégainer - et acceptons le fait de voir notre marquis épouser le statut de grognard de la garde.Nul trace de lui,au demeurant,dans la cohorte des authentiques  fidèles à l'Empereur.Connaissent-ils le sieur Estrosi ,on peut en douter.....

Je ne sais même pas si on a eu la délicatesse d'inviter les descendants et associations napoléoniennes tel le  Souvenir napoléonien .

Gaulliste de pacotille, médeciniste de fortune,le voila à célébrer l'Empereur.

Le petit,c'est celui qui lui convient le mieux.

Vous connaissez ma curiosité naturelle.Je n'ai pas l'habitude d m'embarquer dans mes aventures scribouillardes au hasard,j'ai donc tenu a me « rencarder »' sur  l'histoire du second empire et de celui qui était à sa tête.

Ils serait trop long de vous rapporter mon sentiment à l'égard de cet homme qui parait-il à marquer son époque .L'a-t-il fait exprès j'ose dire -.A-t-il était l'instrument utile d'une bourgeoisie qui souhaitait pas de la rente à l'industrie ? Les mêmes qui l'ont poussé à la guerre avec la Prusse.Bref,l'homme intéressant mais sûrement moins que son aïeul.....Moins puissant et surtout moins honorable.

A toutes fins utiles et surtout à l'attention du nouveau bonapartiste niçois ,voila quelques sources intéressantes.

Caricadoc_NIII_009.jpg

http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=1&...

http://www.napoleon3.fr/actu.php

http://www.herodote.net/histoire/synthese.php?ID=67&I... 

Dans le document intitulé « Une constitution sur mesure pour Louis Napoléon ,on peut lire la remarque suivante, je cite : » En premier lieu, ils limitent la liberté de la presse par un décret de février 1852 qui rétablit l'autorisation préalable pour toute création de journal, ainsi qu'un cautionnement, un droit de timbre,... et diverses possibilités de suspension ou interdiction à l'égard de tout journal qui critiquerait de trop le gouvernement.

En second lieu, ils endoctrinent habilement l'opinion publique en organisant une tournée du Prince-Président dans les principales villes du pays. Pour plus de sûreté, la claque présidentielle est du voyage et d'une ville à l'autre, ce sont souvent les mêmes personnes qui, aux premiers rangs de la foule, acclament Louis-Napoléon aux cris de «Vive l'Empereur !». À Bordeaux, dans un discours mémorable, le président fait en sorte de rassurer l'opinion publique sur ses intentions futures. Il veut convaincre chacun que «l'Empire, c'est la paix».

Ca vous rappelle quelqu'un selon la formule immortalisée par de Villepin.

Voila donc ce qu'était l'ambiance sous le règne de celui qui suscite tant admiration chez  notre ministre maire .Admiration bien symptomatique d'ailleurs car comme celui qu'il admire depuis peu il aime le faste et le flamboyant quand tout est gratuit - payé par nous - et les grands projets surtout quand il sait qu'il ne les réalisera pas !

Au  plan politique ,on aura noté les ressemblances frappantes entre les méthodes usitées sous le second  empire et dans notre  flamboyant Sarkoland.Pression sur la presse, mobilisation artificielle de la claque UMP, disparités sociales accrues et j'en passe.Enfin,vous remarquerez  la tentative d'assimiler cette même politique à celle que nous avons connu sous le Vème république ,en d'autre temps.Certains s'en sont allés à comparer Napoléon III au Général de Gaulle. On aura tout vu,tout entendu.

Et il n'y a pas des kilomètres à ce que notre  bigorneau commette la balourdise d'aller nous servir ce plat dans ses journaux favoris .J'espère qu'alors certains auront ce qu'il faut pour lui dire son fait.

Il est vrai qu'en ce moment "ce qu'il faut " fait bien défaut et c'est sans doute pour cela que notre ministre- maire peut se comporter - à certains égards - comme sa nouvelle idole.

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu