target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

27/03/2014

UMP:Une bande rigolos auto satisfaits.

UMP:Une bande rigolos auto satisfaits.

fllon,copé,tf1,lci,sapin,moscovici,le pen,medef,gattaz

Depuis la publication des mauvais chiffres du chômage,les responsables de l’opposition se gonflent du  jabot oubliant le stock de 2.8 millions de chômeurs laissés en héritage à la gauche …Chut,nous répètent il tous en chœur,il faut parler de l’avenir pas du passé,jamais parler du bilan et pour cause.

Au delà de quelques propositions vaseuses comme celle qui consiste a répéter à qui veut l’entendre que notre code du travail pèse plus d’un kilo et celui qui gouverne aux destinées des salaries suisse 300 grammes,qu’il faut y’a qu’à comme  répète M.Woerth « 

« Il faut faire autrement, il faut changer de politique, il faut réduire réellement les déficits, faire les économies qu’il faut faire, ne pas rater des rendez-vous sans arrêt : le rendez-vous des retraites a été raté, le rendez-vous de l’assurance chômage a été raté, même le rendez-vous du pacte de responsabilité... (...) Ce n’est pas suffisant, il faut dé-rigidifier le marché du travail.» Je ne voudrai pas revenir sur la passé mais remarquer que ce monsieur conseille aux autres ce qu’il n’a pas font lui et ses amis pendant 5 ans à une majorité qui n’a pas été élue pour le faire.Si certaines réformes structurelles avaient entreprises pendant le mandat de M.Sarkozy on en ne n serait pas là…

Que ce monsieur aile tempérer ces déclarations, qu’il évite de réciter bêtement des éléments de langage en permanence.comment peut-il prétendre que cette crise est uniquement française .T Télécom annonce des licenciements massifs,en Espagne Rajoy est submergé par des manifestations massives,en Angleterre le système Cameron produit autant de croissance que  de pauvres,en Italie Renzi tente une nouvelle expérience ,expérience nouvelle contre l’austérité impose part la commission.

Le France ne s'en sot pas si mal si on considère qu’il  y a pas d’austérité dans notre pays.Allez en parler aux espagnols,allez leur demander ce qu’il pense de la France en rapport à ce qu’ils endurent dans leur propre pays.

Que l’ump disent clairement aux français qui appliqueront les politiques des Cameron et de Rajoy.M.Cameron avec qui M.Copé a signée un accord de coopération…politique.

Il est vrai que la seule méthode en vigueur à lump c’est de dénigrer la France,de mentir en permanence et comme ils crient plus fort que les socialistes,qu’ils sont invités plus que les socialistes par l’effet mécanique de la répétition ca fonctionne ,l’allergie à François Hollande aidant ça marche encore plus fort….et malgré tout ça  le moral des français remonte au mois de mars…

Il est inutile de chercher des excuses au gouvernement ,nul besoin de ressasser le passé et  mourir de regrets.

Par contre,il faudrait malgré tout poser quelques questions au patrons de notre pays.On apprend par la presse que le CICE a permis de réduire drastiquement notre cout du travail et que ce dernier se rapproche de celui qui existe en Allemagne.Au contraire de tout ce qu’avait déblatérer a tort et travers l’opposition et une certaine presse,n’est ce  pas l’Expansion pour ne citer que ce play magazine…Les lois sur la flexibilité du travail ont été adoptés,la réforme de la formation aussi ,la réforme du régime d’allocations chômage aussi...Que faut-il faire  de plus…On attend encore les 10 milliards du pacte de responsabilité.Doit- on considérer que les patrons embaucheront quand ils auront tout obtenu et à leurs conditions.Serait là une forme de chantage,j’en doute !

Je veux bien que M.Sapin fasse son mea culpa reste que ce n’est  pas M.Sapin le patron de toutes les entreprises de ce pays.

Qu’attendent les patrons français pour embaucher,qu’ils nous le disent et le gouvernement agira selon les moyens disponibles.

Je crois la connaitre cette solution :que l’état prenne en charge les salaires des nouveaux embauchés.Plus de problèmes de charges,plus de salaires et le tour est joué.Vous allez me dire que j’exagère,je pense pour ma part que je ne suis pas loin de la verité.J’en suis venu à cette conclusion en fonction des demandes de nos patrons, je parle là du medef.Baissez le coût du travail,on baisse la coût du travail et les chiffres du chômage battent des records…cherchez l’erreur..

Depuis hier on en aura entendu des vertes et des pas mures .

Messieurs Copé et Fillon se déchaînent,c’est nous les meilleurs,la gauche ne peut réussir qu’en appliquant la politique de la droite sauf qu’il n’y en pas de politique de droite sinon celle qu’il ont appliquée pendant 5 ans avec les succès que l’on sait.

Ci-dessous un petit florilège des réactions des uns et des autres,les petites plaisanteries de TF 1 aussi…

En fin de billet,vous trouverez réunis les réactions de M.Fillon et de la presse nationale et internationale  à l’issue du scrutin municipal de 2008.

Rigolos ils étaient,rigolos ils restent….à vous de juger en fonction de leurs déclarations actuelles.

 

 

 

Fillon : "Les municipales auront des conséquences politiques... locales"

"Il n'est pas question pour nous de mélanger les échéances locales et les échéances nationales", affirme le Premier ministre qui renvoie à la "responsabilité du président" un éventuel remaniement.

Remaniement

Prié de dire si un remaniement interviendrait au lendemain des municipales, François Fillon renvoie à "la responsabilité du président de la République". "Ça n'a pas d'incidence sur la continuité des réformes".
"A partir du moment où l'on raisonne sur la durée d'un quinquennat, on ne doit pas se laisser enfermer dans le calendrier électoral", souligne-t-il.
Le chef du gouvernement estime néanmoins que des "réglages de périmètre" ministériels seront nécessaires.
"Je suis très attaché au maintien de la règle des 15 ministres. Il y aura peut-être des réglages de périmètre à faire, mais il est trop tôt après seulement neuf mois d'action pour tirer un bilan après des décennies d'immobilisme", dit-il. (Reuters)

http://tempsreel.nouvelobs.com/municipales-2008/20080215....

François Fillon veut faire de la sécurité un thème central de la campagne

Publié le 16-02-2008 à 08h21

Le Premier ministre conseille aux élus de "revendiquer une différence avec nos adversaires", comme sur la sécurité, le bilan de la gauche en la matière étant, selon lui, "les chiffres les plus mauvais que notre pays ait jamais connus".

http://tempsreel.nouvelobs.com/municipales-2008/20080215....

 Second tour des élections municipales et cantonales, les mots de la presse

« Nicolas Sarkozy à bel et bien reçu une claque » Le parisien

 « la majorité est un peu égratignée » (Brice Hortefeux), « le second tour des élections est un rééquilibrage entre la droite et la gauche » pour Patrick Devedjian, alors que Jean-François Copé parle de « conjugaison des impatients des mécontents. ». Dans l’édito d’Aujourd’hui en France, les journalistes écrivent : « sur les plateaux de télévision, les leaders de l’UMP avaient beau, une fois de plus, minimiser la portée du scrutin, insistant sur ses enjeux locaux et niant la vague rose puisque Marseille a résisté, les faits sont là. ».Libération affirme « vous avez perdu et bien perdu ces élections municipales, vos affidés, vos porte-voix et votre Premier ministre ont beau soutenir le contraire, ce premier scrutin, tenu dix mois après votre élection, se solde par un désaveu cinglant ». Laurent Joffrin continue sur le même ton, « dans un sondage portant sur 44 millions de personnes interrogées, ce qu’on avait deviné : le charme sarkozien s’est rompu en quelques mois ».

le Corriere de la Sera titre « La France punit Sarkozy »

La Repubblica préfère : « Les élections en France, un coup pour Sarkozy »

Le Süddeutsche Zeitung titre « Les Français punissent Sarkozy aux élections municipales »

La Tribune de Genève : « La France d’en bas inflige une claque au pouvoir »

C’est Le Figaro qui va le plus loin dans cette métaphore, « Les Français devront réfléchir avant de sortir un deuxième carton jaune dimanche prochain. Comme au foot, où un deuxième carton se transforme en carton rouge, une faible mobilisation de la droite et du centre au deuxième tour pourrait amplifier la poussée socialiste »

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/election...

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/second-t...

21/11/2013

Centre équestre:Faut remplacer les chevaux par des ânes…

Centre équestre:Faut remplacer les chevaux par des ânes…

nice matin equestre.jpg

Petite revue de détails

Condamnation européenne

Le gouvernement a donc cédé aux menaces de la commission européenne. Laquelle estime que le taux réduit de TVA (à 7 %) ne peut pas concerner les loisirs dans la filière équine. Les courses, l'élevage et d'autres activités de ce secteur sont déjà passés à 20 %. En laissant les centres équestres à taux réduit, la France risquait une lourde condamnation par la cour de justice de l'union européenne (CJUE).

Une décision qui rend Pierre Petit furieux : « Je veux bien comprendre que la commission européenne désire lutter contre des concurrences déloyales. Mais je ne vois pas en quoi les tarifs de centres équestres français peuvent se comparer avec la pratique hippique en Allemagne ou ailleurs. Nous ne sommes pas sur un marché international.Ça ne tient pas », proteste-t-il. D'autant, il en est certain, qu'il est possible d'établir une exception, au niveau européen, pour une pratique sportive à taux réduit.

« En passant de 5,5 % en 2011 à 7 % en 2012 et 20 % demain, la TVA a augmenté de 14, 5 % en trois ans. Or, la marge des centres équestres composés de petites structures est souvent très faible. La plupart des 250 clubs du Var et des Alpes-Maritimes risquent de ne pas survivre », poursuit le président.

http://www.varmatin.com/var/les-clubs-hippiques-varois-ru...

 

« Dès le 1er janvier, la TVA sur l’équitation va passer de 7 % à 20 % pour répondre aux injonctions de Bruxelles. Pierre Moscovici, insiste sur le fait que la France serait « irrémédiablement » condamnée devant la Cour de justice européenne si elle ne se conformait pas. Néanmoins, pour aider la filière à absorber cette hausse qui menace la survie, selon les professionnels, d’un tiers des centres équestres, le gouvernement propose que « les contrats conclus avant 31 décembre 2013 (continuent) à bénéficier du taux réduit jusqu’à leur terme ».

De plus « une aide aux centres équestres » va être mise en place via un « fonds cheval » piloté par les représentants de la filière, a ajouté Pierre Moscovici sans préciser toutefois de combien il sera doté.

Ces deux mesures vont permettre, selon le ministre, d’absorber deux tiers des coûts liés à la hausse de la TVA. Le dernier tiers devant être absorbé sur la marge ou répercuté au consommateur, a ajouté le ministre qui estime ce surcoût à 60 centimes de l’heure.
Enfin, « la France défendra la possibilité d’appliquer un taux réduit aux activités équestres dans le cadre de la révision de la directive TVA » à Bruxelles, a poursuivi le ministre.
Depuis l’annonce de la hausse de cette taxe dans l’équitation en octobre, des manifestations spontanées se sont multipliées un peu partout en France

Selon la législation européenne,l’application d’un taux réduit de TVA n’est en effet autorisée que pour les produits agricoles et produits alimentaires.Une première condamnation en date du 8 mars 2012 avait déjà contraint la France à faire passer au taux plein de TVA, dès le 1er  janvier 2013, la plupart des prestations et transactions dans la filière équine.Toutefois,la France avait conservé un taux réduit pour les activités des centres équestres.

Aujourd’hui, le ministère affirme que la France risque d’être saisie  par la Cour de Justice pour « manquement sur manquement », assortie d’une amende de plusieurs dizaines de millions d’euros et de lourdes astreintes journalières.

Dans un communiqué, la Fnsea, la Fédération Nationale du Cheval (FNC) et le Groupement Hippique National (GHN) s’insurge de cette décision et affirment que 2.000 entreprises agricoles et  6.000 emplois salariés sont menacés et que « 80.000 chevaux risquent de partir à l’abattoir ».  Ces professionnels demandent au Gouvernement de poursuivre les actions et  procédures auprès de la Commission Européenne pour que soit reconnue la possibilité d’appliquer à la filière équestre le taux de 7% de TVA. En tout état de cause, « l’heure doit être à la mobilisation, à l’action, et au maintien de milliers de centres et fermes équestres sur tout le territoire»  affirment-ils. »

http://www.ecolewaldhof.fr/

Un taux de TVA remis en cause

Depuis novembre 2008, le taux de TVA réduit, applicable à certaines prestations de la filière cheval, est remis en cause par la Commission européenne. Plusieurs états, dont laFrance, mis en demeure par la Commission de modifier leur législation fiscale et donc de revenir à un taux de TVA à 19,6%.

La modification du taux de TVA, attendue pour la fin 2011, constituerait un réel coup dur pour la filière équine en risquant d’anéantir les efforts que la filière a engagé depuis la mise en place du taux de TVA réduit : amélioration des conditions d’exercice,transparence des transactions, d’organisation de la production, de la commercialisation et de développement des marchés.

http://www.cheval-rhone-alpes.com/files/actualites/crof_e...

 

A quoi sert une fois de plus ce tintamarre.Le document en lien démontre qu’avec un peu de bonne volonté et l’aide des collectivités territoriales les problèmes de cette filière,si problème il y a ,peuvent être résolus sans manifestations mais avec du bon sens et un et peu de concertation.

« Dans la région Rhone Alpes la filière est subventionnée a hauteur de  669 813 € du 1/04/2012 au 31/03/2016.

 

Engagement de la Région Rhône-Alpes

La Région apportera une aide globale de 669 813 € au programme de la filière cheval, du 1 avril 2012 au 31 mars 2016, sous réserve du vote des budgets des exercices correspondants.

 Les taux et plafonds d’intervention du soutien régional figurent, action par action, dans la fiche descriptive de chaque action.

L’intervention de la Région représente un taux moyen global de 22 % du montant des dépenses conformément à la délibération du 21 juillet 2005.

Pour les actions dont les dépenses incluent des coûts internes, la Région retient,selon ses critères d’éligibilité, les postes suivants : frais de personnel, frais de fonctionnement et frais de déplacement. Ces coûts internes seront à valoriser par le biais du modèle type régional en cours. Conformément à la délibération n°10.12.432 du 8juillet 2010, sont exclus des coûts éligibles les frais financiers et judiciaires, la charge de la dette, les impôts et taxes, les provisions et dotations aux amortissements et le travail effectué par les bénévoles.

Remarques générales concernant toutes les actions :

- L’aide de la Région pourra évoluer si les règlements, notamment le RDR

(Règlement de développement rural) le nécessitent.

- En application de son règlement financier, la Région n’accordera pas d’aide

inférieure à 500 €.

- Les demandes d’aide seront instruites sur la base de dossiers de demande de

subvention conformément aux dispositions du chapitre 7 ci-après. »

Aux aides locales,s’ajoutent les aides promises par le ministre des finances comme rapportées sur le site  http://www.ecolewaldhof.fr/.

TVA : coup de pouce pour les centres équestres

http://www.lerevenu.com/vos-placements/fiscalite/20131113...

Qu’on appelle le gouvernement à tenter de faire revenir la commission  sur cette augmentation est tout a fait louable et nécessaire pour la survie de cette filière,selon les acteurs de cette dernière.Remarquons que toute TVA est récupérée et qu’un surplus de 60 centimes sur une heure d’activités équestres ne doit pas casser trois pattes à un canard ou à un cheval….

Tout cela ressort une fois de plus de contestations totalement fabriquées et manipulées par qui, on ne les sait pas ou on fait mine de ne pas le savoir.A voir les zones de manifestations et de contestations fortes,on peut le deviner…

Rappelons que cette délibération européenne date de 2008,(ministre du budget M.Woerth,premier ministre M.Fillon),qu’elle devait être mise en place en 2011(ministre du budget Woerth/Pecresse,premier ministre M.Fillon).De 2008 à 2011,aucune manifestation,aucune réaction de la filière et de ses représentants.

Aujourd’hui Nice matin évoque une menace de la commission et évoquant ,je cite « Le gouvernement a donc cédé aux menaces de la commission européenne ».Ah bon,ce gouvernement est moins courageux que l’autre alors,ses prédécesseurs étaient vraiment très courageux….Ils sont résisté à la commission….Braves et preux chevaliers qu’étaient messieurs Fillon et Woerth et sa remplaçante Mme Pecresse….Les autres ne sont que des lâches qui,Var matin et Caniche matin ne le précisent pas,nous ont évité de se prendre une amende comme c’est le cas dans l’affaire de la SNCM.

« La Commission européenne a annoncé mercredi qu'elle assignait  la France en justice pour non-recouvrement de subventions illégales versées à la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et qu'elle portait à 440 millions d'euros le montant des aides publiques que devra rembourser la compagnie maritime.

Confrontée à une exploitation déficitaire aggravée par le non-paiement de certaines subventions, la SNCM avait été condamnée en mai par Bruxelles à rembourser 220 millions d'euros d'aides versées dans le cadre de la délégation de service public pour 2007 et 2013. 

La France n'ayant pas mis en œuvre cette décision dans un délai de quatre mois, la Commission a annoncé mercredi sa décision de saisir la Cour de justice de l'UE.
Elle a en outre expliqué que les 220 millions d'euros supplémentaires que devra rembourser la SNCM correspondaient à des aides publiques versées en 2006 lors de la privatisation de la société. »

http://www.nicematin.com/derniere-minute/sncm-bruxelles-a...

A la vérité les prédécesseurs ont,comme dans le cas des suppressions d’aides à l’export,qui touche agroalimentaire breton,laissé « pisser la mouton » et laisser aux autres le soin de mettre en œuvre les oukases de la commission.Sacrés courageux que c’est gens là qui viennent aujourd’hui donner des leçons et souffler sur les braises.Aujourdhui,ils sont tous très proches et solidaires de ces pauvres centres équestres - de leur dirigeants - qui suent sang et eau à cause de la pression fiscale socialiste.La bonne blague.

Cette situation devant laquelle nous sommes pose un problème bien plus sérieux.Si les français ne souhaitent plus que les directives européennes soit appliquées dans notre pays quand elles ne leur conviennent pas,qu’on le dise une fois pour toutes.Si l’Europe ne convient plus à nos concitoyens dans la forme qu’elle a prise présentement,qu’on le dise…Si les français veulent sortir de l’Europe,qu’on le dise mais alors plus de PAC,ni d’aides à l’export tant réclamées à cor et a cri à ceux qui en ont profitées largement qui,alors,fermaient leur gueule et encaissaient.

Moi,j’ai une bonne solution pour les centres équestres:remplacer les chevaux par des ânes volants.Il y en a tout un cheptel à l’ UMP,ils n’ont qu’à se servir….

Bizarrement,Mme Pecresse ne nous parle pas de la condamnation de notre pays le 8 mars 2012 qui entraina le passage au taux plein de TVA, dès le 1er  janvier 2013,la plupart des prestations et transactions dans la filière équine…

Bizarrement M.Woerth  a perdu la mémoire à  propos des suppressions d’aides à l’export qui nous  pendaient au nez et que rien n’a été entrepris pour pallier cette suppression de cette manne européenne…indispensable à l’industrie agro alimentaire…et à la survie de fameux modèle breton.

Bizarrement M.Le Maire a oublié cette suppression,il en était informé pourtant …Il n’a pas cru bon de préparer cette industrie à cette suppression, l’invasion par le  poulet brésilien du marché moyen oriental….Pourtant,il est selon certain le meilleur de nos ministres de l’agriculture et sans doute prétendant à la fonction suprême.Lui aussi,il est premier donneur de leçons parmi les autres premiers.Il a raison ailleurs car apparemment il sait tout de tout…

Le problème de toutes ces super-pointures,c’est que le sort de l’UMP et le leur répond à un principe permanent:ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers…

 TVA : coup de pouce pour les centres équestres

http://www.lerevenu.com/vos-placements/fiscalite/20131113...

27/10/2013

UMP:On a retrouvé Mme Pécresse…

UMP:On a retrouvé Mme Pécresse…

 

pecresse,ump,carrez,moscovici,hollande,ayrault,impots,pea,pel,cel,assurance vie

« Pécresse veut  déposer une loi. Face à cette «bévue», Valérie Pécresse, interrogée à la mi-journée sur Europe 1, a annoncé qu'elle allait déposer lundi une proposition de loi constitutionnelle pour «qu'on ne puise pas changer un impôt plus d'une fois tous les cinq ans». Et surtout, «elle interdira toute forme de rétroactivité fiscale», a expliqué la députée UMP, désireuse de «restaurer la confiance des Français dans l'impôt». 

http://www.leparisien.fr/economie/votre-argent/fiscalite-...

Mauvaise gestion de ce dossier,mauvaises mesures c’est l’évidence alors que ce gouvernement avait mis en place le PEA entreprise promis par l’ancienne majorité et jamais réalisé.Je m’étonne de jour en jour du manque de maîtrise de ce gouvernement et en particulier du ministre de économie et des finances.D’un atout,on fait une catastrophe médiatique,on offre de la paille aux mangeoires de l’opposition alors que M.Copé les avait une fois  plus mise au tapis…

Y’ a de moments où on se demande si un remaniement ne serait pas nécessaire avant les municipales.L’affaire Léonarda,le recul sur ces dispositions fiscales déjà adoptées à l’assemblée nationale,ça commence à faire beaucoup sur une semaine..

Un bon point malgré tout. Au contraire du génie qui  nous  a présidés durant 5 ans qui a attendu 4 ans et demi pour supprimer le bouclier fiscal malgré toutes les récriminations possibles venant de sa majorité  et de l’opposition,le gouvernement de gauche ne tarde pas à revoir sa copie si elle est mauvaise.Le gouvernement,le président et le premier ministre,écoute beaucoup plus que le précédent.Pour être vraiment meilleur que les autres,faudrait penser à éviter de telles bévues et ce sera parfait.

Je remarque que les assauts de la droite qui n’a rien à dire sauf à se calquer sur les positions du FN sur le droit du sol et autres pièges à cons ne bénéficie que des erreurs et cafouillages de la majorité pour faire un peu de bruit.

Si on instaure un peu plus de sèrieux,il serait temps vous me direz,dans la gestion des dossiers les plus importants,pour sur que l’opposition serait totalement atomisée.Songez que le président du premier parti d’opposition est à 24% de bonnes opinion.Avec un président de la république au plus bas…

Quant à Mme Pécresse,comme elle n’a plus rien foutre elle s’invente quelques responsabilités législatives,elle veut ressembler un  grand modèle de travail législatif,le sieur Estrosi …..Spécialiste de la proposition de loi verbale et de la pétition invérifiable.

Petit problèmes pour la feue présidente de la région ile de France.Son ministère a déjà appliqué des mesures rétroactives comme le rappelle le ministère des finances et rapportées tel quel par l’Expansion

Une "rétroactivité" déjà mise en œuvre par la droite

Bercy rappelle d'ailleurs que quand "le précédent gouvernement "a relevé les taux de prélèvements sociaux de 4,5 points entre 2009 et 2012 pour l'ensemble des autres produits d'épargne, ces nouveaux taux se sont appliqués dans les mêmes conditions que la mesure proposée, c'est-à-dire aux gains générés sur les années antérieures". Ces mesures ont d'ailleurs été validées par le Conseil constitutionnel.(1)

Fidèle  au programme de l’UMP «Démagogie en avant toute » l’ ancienne ministre du budget gadget va proposer «qu'on ne puise pas changer un impôt plus d'une fois tous les cinq ans».Reste à vérifier si elle a appliqué ce qu’elle veut faire appliquer aux autres.

« Ne fais pas ce que tu ne veux pas que les autres fassent" devrait être règle en politiqué si on considère que nos hommes politiques ont un peu de pudeur et de moralité.Force est de constater que l’UMP et ses responsables en sont passablement privés. 

(1)http://lexpansion.lexpress.fr/economie/taxation-retroactive-de-l-epargne-bercy-met-la-droite-face-a-ses-contradictions_409947.html#s7ky9STrIZGSIcWi.99

 

Faut l’entendre pour le croire. »Ne pas laisser de dette en héritage a nos enfants »...La bonne blague…600 milliards en 5 ans.200 causés par la crise,400 au compteur de M.Sarkozy et des épées qui se sont succédées au ministère de l’économie et des finances,et du budget.Ne pas laisser en héritage à nos enfants mais aux socialistes.

Question de M.Carrez 13 juillet 2011


 ARGU FLASH <  26 août 2011 

 VOTER LA RÈGLE D’OR, C’EST SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE DE FAILLITE DE LA FRANCE  


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu