target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

03/06/2009

Estrosi :l’inventeur du TGV qui zigzague !

CCF03062009_00000.jpg

« Il court, il court, le furet, Il est passé par ici, Il repassera par là. ».....

Voila les paroles d'une chanson que tous les habitués de camps de Scouts ,de Cœurs Vaillantsoude colonies de vacances reconnaîtront .Faut-il croire que Christian Estrosi,notre bon et dévoué Député Maire, en soit de ces habitués pour qu'il s'inspire,ainsi, de ces paroles guillerettes pour déterminer sa position quant au choix du trajet de la future LGV Sud est-si cette dernière devait voir le jour,enfin.

Il court,il court le TGV et surtout dans les pages de la presse locale.

Il passera au nord,il passera par les Métropoles ,et,puis non,il reviendra au nord et puis,après tout,c'est mieux par les métropoles.A force de nous embrouiller, on va finir par croire qu'on va en avoir 2 de TGV !

A croire que le seul TGV qui zigzaguera, ce sera le notre!Celui d'Estrosi.....

Certes,on a assisté à de belles frondes au sujet des précédents tracés,manifestations et contestations ont émaillé le vaste chantier des TGV de notre pays mais jamais à ce niveau de ridicule et de mauvaise foi auquel nous sommes parvenus pour un trajet qui reste bien court en rapport avec ce qui a été déjà réalisé.

Revenons à notre bon et dévoué Député Maire de Nice.Peut-on imaginer que le parcours de cette LGV suive les humeurs de notre édile préféré et surtout les aléas  de ses alliances politiques au gré des élections à venir....Devrait-il ce trajet correspondre à ses intérêts du moment au sein de l'UniondesMexicains Partagés. Assurément oui !Christian Estrosi détermine sa position en fonction de ses intérêts .

Le trajet des métropoles devient le plus rapide - et la durée du parcours devient,comme par hasard,secondaire - dés lors qu'il faut s'assurer le soutien des manitous de l'Union desMexicains Pâmés  au plan régional :les sieurs Falco et Gaudin

Ainsi, après avoir été un farouche partisan du tracé nord au point d'envoyer Eric Ciotti au casse pipe lorsque ce dernier annonçait,triomphant,que le choix avait été fait et que son ami Borloo n'avait plus qu'à annoncer la bonne nouvelle.Il est vrai que c'était en janvier 2009 et la succession à la présidence au Conseil général était assurée.Il fallait parader et  jouer au plus malin. Résultat :rien !Si ce n'est que Ciottiest bel et bien président du Conseil général des Alpes Maritimes et Estrosi,le président ventriloque de la même institution.

4 mois ont passé et voila le mentor de M.Double-décimètre qui vient contredire - au mois de mai fais ce qu'il te plaît - les propos de son poulain nain.

Diantre,serait-ce le signe d'une rupture ferroviaire ,un déraillement ,du duo que Gastounet qualifiaitil y a  peu,je cite:« le couple le plus performant du département ». 

Ou une manœuvre concertée pour faire échouer le projet comme l'avait suggéré déjà l'excellent Jérôme Guididusite Le Tuyo.(1).Faute de moyens,le duo infernal préférerait « saboter » le projet et ainsi ne pas avoir à assumer les engagements financiers dus à l'obligation de co-financements.Engagements qui,de toute façon et compte tenu de la réalité de la situation financière du Conseil général des Alpes Maritimes,seront impossibles à tenir.

Une autre hypothèse peut-être envisagée.Les élections régionales pointent leur nez et il faut,d'ores et déjà, préparer quelques négociations- et quelques accords - qui ne seront,à l'évidence,pas si faciles à mener.Il faudra bien qu'un jour Christian Estrositiennent ses promesses faites au fil des dernières élections et des ralliements successifs et opportuns.Il faudra récompenser les traitresmunicipaux et tous ceux qui par intérêt se sont ralliés ou se rallient au panache blanchâtre du jeune premier azuréen.Chacun sait que le bon et dévoué Député Maire de notre bonne ville de Nice est coutumier de la promesse pré-électorale,c'est dire s' il y a du pain sur la planche.

Falcodevrait être tête de liste pour l'Uniondes Mexicains  et si cette position trouvait l'aval du président de toutes les régions de France,NicolasSarkozy,elle aura l'aval automatique et obéissant du meilleur ami du président de la république de  tous les français.Et Falcoest le maire de Toulon.La bonne paire !Falco désigné,exit Deflesselles(2) et le tracé nord avec !.

Si par un curieux hasard, notre beau et dévoué Cricri d'amour rêvait d'un destin régional- on ne sait jamais tant les facettes du destin d'un tel homme sont multiples et variées - il aurait tout intérêt à rechercher le soutien de Jean Claude Gaudin.et le même Gaudinest maire de la ville de ....Marseille. La bonne paire !Et par où qui doit passer le TGV selon le beau Crici ?Par Marseille,pardi! La ville dont  Jean Claude Gaudin est le maire.

Le trajet des Métropoles passe par Toulon et par Marseille.Ça y est,vous avez compris.

Et le fait que Christian Estrosi accorde un entretien à la Provence,quotidien marseillais,serait ,bien évidemment,du à une erreur de transmission.Mon œil !Et le fait que Cricri annonce son accord pour le parcours des Métropoles dans un quotidien marseillais n'est que pure coïncidence.Mon œil !

Une fois de plus,preuve est faite que dans notre belle contrée, l'intérêt général passe bien après les intérêts politicards et partisans.

A la vérité,le tracé du LGV Sud Est est le dernier des soucis de nos édiles actuels.De revirements en revirements,de palabres en déclarations de principe,Christian Estrosi illustre parfaitement l'excellent principe énoncé par Jules Renard : « C'est une question de propreté:il faut changer d'avis comme de chemise.».

(1)http://www.letuyo.info/

http://www.letuyo.info/2009/02/12/le-grand-bluff-de-la-lgv/

http://www.letuyo.info/2009/02/11/lgv-paris-nice-borloo-doit-trancher/

 (2) Bernard Deflesselles, député UMP est également président du groupe UMP au Conseil régional PACA.Il est farouchement opposé aux positions de Ciotti et d'Estrosi.De surcroit,il considère qu'il détient une légitimité certaine à prétendre à être tetedeliste UMP aux prochaines élections régionales.

Avertissement:vous trouverez les éléments de lecture et de compréhension de ce billet dans la 2ème partie qui suit

Estrosi :l’inventeur du TGV qui zigzague! (2ème partie)

Revue de presse:

estrosi-original.jpg

Le détail des déclarations de Christian Estrosi à la Provence :

« - Pourquoi mettez-vous en avant le passage par Marseille alors que le tracé Nord semblait avoir la faveur de Nice comme l'a dit Éric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes ?
Christian Estrosi :
Dès les études préliminaires, j'ai milité pour une vraie desserte des grandes villes du Sud. J'aime Marseille et Toulon. La LGV est un enjeu d'aménagement régional. Pour moi il est plus important d'être à cinquante minutes de Marseille qu'à 3h40 de Paris. Le tracé le plus intelligent n'est pas le moins cher ni celui qui passe au milieu de nulle part. Et pour moi, il s'agit de construire tout un réseau avec le TER et des plateformes d'échanges avec nos ports, les aéroports, les gares routières, les plateformes logistiques. De plus la ligne sera un outil de transport de voyageurs de 6 heures à 23 heures et de fret la nuit. Les travaux doivent partir simultanément de Nice et de Marseille.

- Pour vous, le LGV doit passer par le centre de Marseille ?
Christian Estrosi :
Elle n'aurait que des avantages à passer par la gare Saint-Charles, un formidable outil qui vient d'être rénovée. Il faut aussi être attentif à une solution qui éviterait un passage dans la vallée de l'Huveaune qui pose problème. On peut trouver aussi une solution proche de Toulon si la traversée pose problème.»

Entretien accordé à la Provence par C.Estrosi -29 mai 2009

« La LGV est un enjeu d'aménagement régional. Pour moi il est plus important d'être à cinquante minutes de Marseille qu'à 3 h 40 de Paris, déclare le député-maire de Nice. Ce serait une vraie valeur ajoutée pour Provence-Alpes-Côte d'Azur. Nous avons déjà fait énormément pour développer des pôles de compétitivité dans toute la région. Il faut pouvoir réunir les hommes et les femmes autrement que par vidéoconférence. »

La LGV des métropoles du Sud doit s'inscrire dans un réseau européen qui part de l'Espagne et va jusqu'en Italie. Cela nous permettra d'avoir des aides européennes pour le surcoût. »

Reprise de l'entretien accordé par C.Estrosi à la Provence par Nice matin - Nice matin 29 mai 2009

Et la réaction de Christian Estrosi à ses propres déclarations.Faut le faire !

- Le député-maire UMP de Nice Christian Estrosi a estimé vendredi qu'il serait "logique" que la future Ligne à grande vitesse (LGV) passe par Marseille tout en se défendant de s'être prononcé en faveur de l'un des deux principaux tracés en compétition .

Il y a plutôt des avantages à avoir une LGV qui passe par Marseille. Il y aurait une logique à ce que Nice et Marseille soient à cinquante minutes" l'une de l'autre par la liaison à grande vitesse, a déclaré M. Estrosi en marge d'une conférence de presse.

Il s'est toutefois défendu de s'être prononcé pour le tracé dit des "métropoles", par Marseille et Toulon, comme l'ont indiqué des organes de presse régionaux. »

Pour le maire de Nice, il serait "logique" que la LGV passe par Marseille - Romandie News - AFP 29 mai 13h43

http://www.romandie.com/infos/news2/090529114330.8an4xnp6.asp

Les déclarations des uns et des autres.....

« On a la certitude aujourd'hui que ce sera le tracé nord. Ce sera annoncé lors d'une réunion avec Jean-Louis Borloo", le ministre de l'Ecologie et du développement durable, a déclaré Eric Ciotti, confirmant des propos tenus samedi lors d'une émission sur France 3.

M. Ciotti n'a pas précisé la date de l'annonce officielle du tracé. Ces propos font suite à une réunion tenue jeudi, au siège du Conseil général des Alpes-Maritimes, entre M. Ciotti, le maire de Nice Christian Estrosi et des responsables de la SNCF.

M. Ciotti a expliqué que le choix du tracé nord qui transite par la gare TGV d'Arbois (Aix-en-Provence) et rejoint Nice par le centre-Var, plutôt que le tracé sud, dit "des métropoles", qui relierait Nice par Marseille et Toulon, a été motivé principalement par des raisons de coût.

Il y a une "raison de coût évidente" avec trois milliards d'euros d'écart, le coût du tracé nord s'élevant à 8,5 milliards contre 11,5 milliards pour celui "des métropoles", a dit M. Ciotti. »

Le TGV Nice-Paris passera au nord et évitera Marseille, selon Eric Ciotti (UMP) - AFP 11 janvier 2009

« Les Alpes-Maritimes considèrent que les jeux sont faits pour le tracé de la future LGV Paris-Nice qui devrait éviter Marseille pour des raisons de coût, provoquant une levée de boucliers des élus des Bouches-du-Rhône, toutes tendances confondues.

Le président UMP du conseil général des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a jeté un pavé dans la mare ce week-end en affirmant que la future ligne à grande vitesse qui doit mettre Nice à moins de quatre heures de Paris d'ici 2020 passerait par le nord, c'est-à-dire éviterait Marseille et Toulon. »

LGV Sud-Est: Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône à couteaux tirés -Le Point 12 janvier 2009

« Samedi 10 janvier, dans l'émission politique « La voix est libre » sur France 3 Méditerranée, le président du conseil général des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a affirmé que le tracé nord avait été retenu par l'État. « La liaison se fera par le tracé le plus court et le plus rapide. »

Selon Éric Ciotti, le tracé nord aurait été choisi pour une « raison de coût évidente » avec une facture de 8,5 milliards contre 11,5 milliards pour celui des métropoles qui relie Marseille, Toulon et Nice, ainsi que pour une faisabilité technique, jugée moins compliquée que celle en zone urbaine prévue par le tracé sud.

LGV Sud-Est: Alpes-Maritimes et Bouches-du-Rhône à couteaux tirés -Le Point 12 janvier 2009

« Samedi 10 janvier, dans l'émission politique « La voix est libre » sur France 3 Méditerranée, le président du conseil général des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, a affirmé que le tracé nord avait été retenu par l'État. « La liaison se fera par le tracé le plus court et le plus rapide. »

Selon Éric Ciotti, le tracé nord aurait été choisi pour une « raison de coût évidente » avec une facture de 8,5 milliards contre 11,5 milliards pour celui des métropoles qui relie Marseille, Toulon et Nice, ainsi que pour une faisabilité technique, jugée moins compliquée que celle en zone urbaine prévue par le tracé sud.

Les passions se rallument sur le tracé du futur TGV Paris-Nice -La Croix 12 janvier 2009

Si vous voulez revoir l'émission "La voix est libre" sur FR3 au cours de laquelle M.Ciotti annonçait la bonne nouvelle....

CCF03062009_00001.jpg

http://www.dailymotion.com/video/x7zm6w_ciottivoixestlibre01_news

 

pleniere-deflesselle.jpgBernard Deflesselles
J'ai effectivement pris connaissance des souhaits du Président de la République. Ils étaient que Marseille soit desservie par la LGV Sud Est.
Ce sera le cas dans les deux tracés actuellement à l'étude .. Celui des « Métropoles du Sud » et celui du « Sud Arbois » qui a ma préférence.

Bernard Deflesselles
Je crois qu'il faut plus de 3 heures en train pour se rendre de Nice à Marseille et inversement.
Je crois aussi que la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui est la première région touristique de France ne peut se passer d'une telle infrastructure de transport dont je vous rappelle que quelque soit l'option retenue - donc pour ma part le tracé « Sud Arbois » - l'ensemble des grandes métropoles sera bien desservie par le TGV.

http://www.laprovence.com/articles/2009/02/05/717637-Tchats-Debat-avec-Bernard-Deflesselles-ou-passera-la-LGV.php  

01_peyrat.jpg« Il n'y a pas de consensus sur le tracé »a confié le maire de Nice ( J.Peyrat - ndlr),en ajoutant qu'il n'avait d'ailleurs pas été consulté à ce sujet, contrairement a ce qu'indiquait le communique de Christian Estrosi.

« Je ne sais pas où passera la LGV,mais je n'accorderai pas mon financement si le temps de transport entre Nice et Paris devait dépasser 3h40,a averti Jacques Peyrat. ».

Metro du 7 septembre 2005

 

 

 

A quelques jours de rencontrer Yves Cousquer,le médiateur chargé par Jean louis Borloo de trouver un consensus sur le tracé de la future LGV Côte d'Azur,la chambre de Commerce a voulu,lors de sa dernière Assemblée générale ,réaffirmer sa position sur ce dossier.Pour Bernard Nicoletti, Président de la commission LGV au sein de la CCI,la liaison à Grande Vitesse doit bien sur arriver à Nice,mais elle doit être également prolongée vers l'Italie.

lgvcotedazurcci-bernardnicoletti.jpgIl s'inquiète d'ailleurs que les études présentées aujourd'hui négligent le raccordement avec l'Italie,qui permettrait pourtant de profiter la clientèle italienne qui bientôt arrivera avec un train rapide jusqu'à Vintimille.Quant au choix du tracé de la LGV,la CCI réaffirme sa préférence pour le trace Nord,plus rapide et moins cher.

Lors de sa dernière Assemblée générale,la CCI Nice côte d'Azur a tenu à réaffirmer sa position sur le dossier de la LGV.L'occasion de rencontrer Bernard Nicoletti qui nous rappelle d'abord la préférence pour la tracé Nord,plus rapide et moins cher que celui dit des Métropoles.mais l'arrivée de la LGV jusqu'à Nice est plus que jamais une nécessité,cette Liaison à Grande Vitesse doit être pensée des aujourd'hui dans la perspective d'un raccordement avec l'Italie.

Un raccordement qui pourrait seduire la clientele italienne qui bientot arrivera en train rapide jusqu'à Vintimille mais qui permettra aussi de bénéficier des financements européens plus abondants.Enfin,celui qui s'est reconverti par passion dans les vins sur la colline de Bellet,nous rappelle que le trace des Métropoles ferait plus de dégâts sur les vignobles que le tracé Nord, même si l'on a plus entendu pour l'instant les vignerons des Coteaux d'Aix

Pour écouter la position de M. Nicoletti, président de la commission LGV de la CCI Alpes Maritimes :
http://www.radiocotedazur.com/cgi-bin/player.cgi?3170357

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu