target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

19/04/2012

Une grande gueule qui se prend pour un économiste.

Une grande gueule qui se prend pour un économiste.

 

menthon___.jpg

 

Certains d’entre vous doivent écouter cette émission – Les Grandes Gueules – diffusée sur RMC,émission de grande écoute apparemment qui réunit une groupe de personnalistes qui connaissent a peu prés tout  de l’économie de la politique,de la science,de la religion et qui divaguent et devisent sur des sujets d’actualisté.

Ils parlent,ils parlent,ils s’enflamment.Sur Sarkozy,sur Hollande,sur les programmes des uns et des,peu avares d’idées sur tout et rien,surtout des idées…

Parmi ces deviseurs il y a Mme Sophie de Menthon.Alors là tu touches à l’excellence en terme de lèche sarkozyste.Je m’étonne qu’elle n’ait pas fait partie des célèbres invités du Fouquet’s,celle là.Un harpie qui braille,qui interrompt,toujours prompte à défendre les riches comme si nous en voulions qu’à ceux-là,les pauvres…Toujours prête à défendre ce pauvre Nicolas qui a tant fait pour la France et qui a si bien géré cette crise,la pauvrette  confond sans doute gérer et manager…Après,tu t’étonnes que le petit Nicolas soit le président de la république le plus impopulaire de la Vème république.Avec des soutiens pareils,tu n’as plus envie d’être sarkozyste au risque de te prendre des caillasses sur le museau à leur place.

Bref,Mme de Menthon  a décidé de se prendre à ces salopards d’économistes qui soutiennent François Hollande,cette bande de mauvais Français qui ont osé soutenir un bolchevique alors que d’après elle le seul économiste qui compte en France,c’est M.Sarkozy,avocat d’affaire devenu depuis son passage au ministère des finances,le meilleur économiste de France,d’Europe et peut-être du monde…. comme M.Baroin en somme. Messieurs Daniel et Elie Cohen,Pikety,n’ont qu’a bien se tenir,Mme de Menthon va leur donner une bonne leçon d’économie.

Attention,mesdames,messieurs les économistes de gauche et d’ailleurs,c’est que la Sophie elle touche en économie.Tiens,elle est membre du Conseil économique social et environnemental au titre de personne qualifiée.Et oui c’est pas n’importe qui  la Sophie.

Tenez vous au bastingage amis et amis universitaires,chercheurs….

Les  Aghion professeur à Harvard,Laurence Tubiana professeur à Science po et à l’université de Columbia,Marc Fleurbaey à Princeton et Collège d'études mondiales et tous l’autres signataires,Mme de Menthon va vous donner la fessée.

Faut dire qu’en économie elle est experte,tremblez carcasses devant son œuvre monumentale:

 

enfznt menthon.jpg

 

Et une collection complète…

Et son chef d’œuvre…

 

15 idees de menth.jpg

 

Voila chers amis et amis ce que nous devons nous supporter alors que notre pays est devant un choix crucial pour son avenir:une société bloquée et gangrenée par un système oligarchique et une société ouverte sur les autres et sur le sort des français et pas seulement des bons français,ceux qui souffrent en silence chers au cœur et au portefeuille de M Sarkozy,une France qui croit en l’avenir de ses entreprises avec ce salariés dedans et pas sur la corde raide en permanence,une France qui respire grâce à des institutions rénovées,une France réconciliée avec elle-même,c’est cela que nous voulons au risque de déplaire à la Marie Chantal de RMC qui au demeurant ne représente qu’elle-même et le bruit sur les ondes qu’elle fait à cause d' une erreur de casting caracterisée,la même qu’a commise le Monde en l’occasion.On peut confronter les idées économiques des spécialistes respectifs des deux camps principaux de cette élection,considérez Mme de Menthon comme une économiste du calibre de ceux qui se sont exprimés pour M.Hollande est une offense au camp d’en face.A moins que ce camp ne dispose pas de soutiens  dignes de répondre et dès lors Mme de Menthon suffit largement à cette tache.

 

Pour voir la liste des signataires de l‘appel de  soutien à François Hollande

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/04/17/nous-econo...

 

sophie de menthon.jpg

Par Sophie de Menthon, présidente du mouvement Ethic, membre du Conseil économique, social et environnemental

C'est avec modestie mais une immense conviction que je m'élève contre la tribune appelant à voter François Hollande signée par certains universitaires et "experts" économiques (Le Monde du 18 avril) .

C'est au nom du vécu quotidien des entrepreneurs que je réfute et m'inquiète de ce choix. Oui, "il faut mettre un terme à la course absurde contre le moins-disant social" mais qui par définition constitue une course mondiale. A la lecture de cette tribune, on pourrait croire que les plus à même de faire cesser cette course seraient ceux qui multiplient les contraintes pour les entreprises ; ceux qui nous ont imposé les 35 heures sans avoir fait le constat d'un échec, ceux qui multiplient les contraintes et les contrôles aveugles et punitifs ou encore ceux dont les alliés prônent les 32 heures et un smic à 1 700 euros. Si la seule façon de développer la croissance consiste à multiplier les emplois aidés, les emplois publics et les subventions, alors oui : la course s'arrêtera... car la France ne sera plus dans la compétition.

Nous partageons bien sûr l'ambition de "réorienter la construction européenne". Mais la réduction des déficits publics reste le préalable inéluctable, et c'est là que les voies divergent. Les chefs d'entreprise, eux, sont convaincus que le président du conseil italien, Mario Monti, est sur le bon chemin, que les Allemands ont eu raison, que les Britanniques qui ont décidé de faire de leur pays le plus attractif économiquement vont remporter la mise. Un Etat "garant", mais pas un Etat "gérant", c'est le secret de la réussite économique et c'est opposé à l'idéologie de gauche.

Oui, il faut que nos salariés gagnent plus. Oui, il faut que nos administrations soient performantes mais pour cela gérées comme des entreprises. Quel patron n'a pas eu à "sacrifier" des emplois parce qu'il perdait de l'argent ? Qui n'a pas eu à demander des efforts ? Pourquoi l'Etat et les collectivités locales ne devraient-ils pas se plier à cette règle universelle ?

Nicolas Sarkozy n'est pas allé assez loin dans un libéralisme bien compris, pas ce libéralisme caricatural dont lui-même se déclare l'ennemi. Mais c'est le peuple français qui doit accepter de se réformer dans ses structures, sa protection sociale, son système syndical paralysant et politisé, ses universités qui se méfient encore de ce qui émane de l'entreprise.

On ne peut qu'être abasourdi devant l'ignorance du terrain économique sur lequel se jouent les matchs de nos entreprises : salariés et patrons ensemble. Ce plaidoyer qui promeut la formation par exemple mais enterre les rapports qui dénoncent le financement des syndicats au lieu de se consacrer à cette même formation ; ce plaidoyer qui vise à interdire les paradis fiscaux, qui décide de réduire l'évasion fiscale (il n'y aura plus personne à faire évader dans peu de temps), qui parle de compétitivité sans penser un instant que, dans le monde, c'est l'Etat le premier qui se doit d'être compétitif (attractivité fiscale, facilité d'implantation, allégement des procédures, etc.).

Ce plaidoyer est déconnecté de la réalité ; et les mêmes qui veulent booster l'emploi et la compétitivité sont tout à coup saisis d'un doute existentiel : "Voulons-nous toujours plus d'objets de consommation à l'obsolescence accélérée ?" Certes, il faut repenser notre économie, notre civilisation et le bonheur, mais refaire le monde en ces termes ne nous fera pas sortir de la crise. Non, je ne pense pas que François Hollande "réussisse la transition écologique" et "crée une nouvelle civilisation urbaine fondée sur des activités de proximité" !

Il faut aussi arrêter d'opposer monde de la finance et monde de l'entreprise. On ne gagnera rien à creuser davantage ce fossé, les entreprises ont besoin d'un système bancaire innovant et compétitif... L'Etat n'a pas été un bon banquier ! Quant à moi, je souhaite que la France se libère d'une forme d'assistanat régressif. Je souhaite une énergie créatrice, une liberté d'entreprendre, un Etat modeste et garant qui crée les conditions de l'emploi et non l'emploi lui-même.

Je souhaite que le terme "frontière" ne soit pas utilisé comme une cellule d'assistance psychologique et la fausse garantie d'un monde meilleur. Je souhaite que l'enthousiasme et le désir de gagner soient le ciment fédérateur de Français entrepreneurs d'eux-mêmes. Pour sa conscience du nécessaire désendettement, on peut voter François Bayrou. Pour sa force de vie, son appétit de faire réussir la France, son énergie de globe-trotter, il faut appeler à voter Nicolas Sarkozy.

Olivier D. 18/04/2012 - 18h45

Ce que la droite n'a pas compris c'est que le liberalisme "bien compris" c'est cette "caricature". Ne dites pas "Ce plaidoyer est déconnecté de la réalité" car c'est vous qui êtes dans un autre monde. Vivez avec 1600euros par mois, salaire moyen des français. Taxer ceux qui possédent, redestribuer les richesses, vite! C'est à cause de gens comme vous qu'on se retrouve aujourd'hui avec une dette colossale et un système qui va à l'explosion. Et ce n’est pas votre politique qui relancera la société!

Moi 18/04/2012 - 18h41

Et madame Sophie de Menthon en quoi est-elle "crédible" ? Son profil est bien celui d'un chef d'entreprise, ayant quitté le MEDEF en raison d'un conflit avec Parisot ? Cela donne des compétences en économie ? Entre elle et Thomas Piketty (pour ne citer qu'un des signataires du texte de soutien à Hollande) je n'hésite pas une seconde ,pour ce qui est de le crédibilité. Pour ce qui est de l'honnêteté intellectuelle aussi d'ailleurs :-)

Daniel Lattanzio 18/04/2012 - 18h38

Oh non pas elle ! Qui a envie d'écouter ses platitudes économiques assenées sur un ton péremptoire et criard ? Si c'est tout ce que la droite a en stock, on est dans la médiocrité totale ! Ils n'ont donc aucun économiste digne de ce nom ?

Pour les petits curieux :

Lire l’ensemble de l’œuvre de la Marie Chantal du Conseil économique social et environnemental…Une personnalité qualifiées(sic)

http://www.atlantico.fr/users/sophie-menthon?page=1

Pour les grands curieux…les mauvais français...

 

sophie de menthon,les grandes geules,sarkozy,hollande

 

http://www.youtube.com/watch?v=1HPhs881mVU

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu