target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

23/02/2014

UMP:Où il est où M.Lellouche…

UMP:Où il est où M.Lellouche…

ukraine lellouche.jpg

Ukraine:mais où est passé Viktor Ianoukovitch?

 

ukrainien.jpg

C'est finalement le grand absent du tourbillon politique qui étourdit l'Ukraine depuis 48 heures. Viktor Ianoukovitch est introuvable depuis samedi matin. La veille encore, il négociait l'accord de sortie de crise avec l'opposition ukrainienne à Kiev. 

Mais, voyant ses soutiens faire défection les uns après les autres, le président ultra-contesté a finalement fui la capitale, vraisemblablement pour son fief pro-russe, dans l'est du pays, abandonnant son propre destin politique aux mains d'un parlement qui a immédiatement invoqué cette vacance du pouvoir pour le destituer. 

Une première étape à Kharkiv

Dès samedi, les médias ukrainiens avançaient comme hypothèse la plus probable une fuite en avion pour Kharkiv, dans l’est du pays, cette région qui est son fief politique. L'une de ses conseillères a même annoncé qu'il s'y exprimerait, à la télévision. Et effectivement, quelques heures plus tard, alors que des milliers d'Ukrainiens investissaient sans rencontrer aucune résistance sa fastueuse résidence à Kiev, une chaîne régionale de l'Est du pays retransmettait une allocution non datée du leader déchu : «Le pays assiste à un coup d'Etat (...). Je n'ai pas l'intention de donner ma démission. Je suis un président élu de manière légitime», y déclarait Viktor Ianoukovitch. 

La présence de Viktor Ianoukovitch à Kharkiv samedi est d'autant plus probable que cette ville industrielle y accueillait un congrès de responsables politiques des régions pro-russes de l'est. Cette réunion a remis en cause la «légitimité» du Parlement ukrainien, estimant qu'il travaille actuellement «sous la menace des armes». Les décisions du Parlement prises dans ces conditions amènent à douter de «leur bonne volonté, de leur légitimité et de leur légalité», soulignent-ils. 

Au même moment, à Kiev, les députés prenaient en effet acte de la vacance du pouvoir, justifiant selon eux une destitution de facto du chef d'Etat et l'organisation d'une présidentielle anticipée le 25 mai. «Le président Ianoukovitch s'est écarté du pouvoir et ne remplit plus ses fonctions», ont estimé les parlementaires. 

Une fuite en Russie?

Destitué mais pas démissionnaire, le président Ianoukovitch a tenu à préciser dans son allocution qu'il ne «comptait pas quitter le pays», l'autre hypothèse qu'avançaient certains médias, et l'opposition ukrainienne, samedi. Or, selon le nouveau président du Parlement, Olexandre Tourtchinov, Viktor Ianoukovitch a bel et bien tenté samedi de fuir, en Russie, à bord d'un avion. Mais il en aurait été empêché par les gardes-frontières. Ces derniers ont confirmé par la suite que Viktor Ianoukovitch avait tenté en vain de les corrompre pour qu'ils laissent son avion décoller.

Depuis, plus rien. 

S'il semble bel et bien visé par le mandat d'arrêt international lancé par le parti d'opposition Oudar «pour que les criminels qui se sont enfuis ou qui souhaitent le faire n'échappent pas à la justice», Viktor Ianoukovitch n'est en revanche pas aussi isolé qu'il n'y paraît. Lâché par la police samedi, et par son propre parti dimanche, il bénéficie encore d'un soutien populaire dans l'ouest et le sud du pays. Ce dimanche même, à Sébastopol, en Crimée, une manifestation pro-russe est prévue.
http://www.leparisien.fr/international/ukraine-mais-ou-es...

05/11/2013

UMP:Ils nous prennent pour des cons !

UMP:Ils nous prennent pour des cons !

Ce matin grand déballage de M.Copé ,Madame Nathalie lui a répondu sèchement ,M.Dati en avait mis un coup quelques jours avant…

Et cet après midi plus de déballage.Tout a changé.Un seul coup de fil a du suffire…les éléments de langage ont changé à 180 degrés.L’UMP est devenu d’un coup d’un seul solidaire de l’ancien gouvernement sur l’ecotaxe et sa mise en œuvre On a remis sur le tapis les écrans de fumée de la gauche…

Hier dans l’émission « Mots croisées » M.Domenach se demandait si la gauche n’allait pas se suicider en attendant de profiter de la montée du Front national,on se demande de quoi il s’inquiète à propos de la droite qui court tout droit à l’euthanasie.

La version débâclage

 

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Dans la même veine, le président de l'UMP, Jean-François Copé, a jugé «aberrant» mardi le coût de collecte de l'écotaxe prévu par le contrat. «Ce qui est surtout critiquable, c'est le montage. On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d'impôt quel qu'il soit», a-t-il déclaré sur I>TELE. Mais pour le président des députés UMP, Christian Jacob, rien d'aberrant. Les coûts sont «comparables avec les pays voisins», a-t-il réagit mardi. Et la procédure d'attribution du marché, «jugée conforme par le Conseil d'Etat» après le recours d'un concurrent évincé, a-t-il souligné.

Ecotaxe : Mariani dénonce un "bal des faux culs"

En tout début de matinée en effet, Jean-François Copé avait tiré à boulet rouge sur l'écotaxe en pointant du doigt le contrat obtenu par la société privée Ecomouv’ pour la collecte de l’écotaxe. « Ce qui est surtout critiquable, c’est le montage. De tels coûts de gestion sont aberrants. (...) On ne peut pas imaginer dans un pays moderne un tel coût de collecte d’impôt quel qu’il soit » a de fait souligné le président de l’UMP, qui était interrogé sur i>TELE.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/020...

 

La version solidaire

Ecotaxe : Copé « solidaire » de l'ancien gouvernement

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le président de l'UMP Jean-François Copé s'est dit mardi « solidaire » du gouvernement Fillon à l'origine du dispositif de collecte de l'écotaxe, tout en dénonçant un « écran de fumée » des socialistes sur cette question.

Dans la matinée, M. Copé avait jugé « aberrant » le coût de collecte de l'écotaxe prévu par le contrat passé entre l'Etat et la société Ecomouv' sous la précédente majorité.

« C'est un gigantesque écran de fumée que les socialistes essaient de mettre sur cette affaire qui en réalité est d'abord l'histoire de 55 milliards d'euros d'augmentation d'impôts qui étranglent les Français », a déclaré plus tard le député de Seine-et-Marne dans les couloirs de l'Assemblée, reprenant les mots du chef de file des députés UMP, Christian Jacob.

« Je ne suis pas dupe de l'écran de fumée que mettent les socialistes à vouloir mettre en avant la question de la gestion de la collecte, dont on peut considérer qu'il est élevé, mais ce que je dénonce c'est l'inertie du gouvernement socialiste et certainement pas la manière dont nous, nous avons travaillé lorsque nous étions au gouvernement », a-t-il poursuivi.

« Je suis totalement solidaire de ce qui a été fait par le gouvernement de l'époque », a ajouté M. Copé, en précisant que, selon lui, « ça n'est pas le sujet ».

 

http://www.cbanque.com/actu/41225/ecotaxe-cope-solidaire-...

Le Maire (UMP): pas de « scandale » Ecomouv', une « diversion » du gouvernement Ayrault

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le député UMP de l'Eure Bruno Le Maire a dit mardi faire « confiance au précédent gouvernement » au sujet du contrat passé avec la société Ecomouv' pour la collecte de l'Ecotaxe et a récusé tout « scandale », y voyant « surtout une diversion » du gouvernement Ayrault.

« Je fais confiance aux choix qui ont été faits par le précédent gouvernement de François Fillon et ses ministres. Je pense qu'il n'y a pas de scandale Ecomouv' mais surtout une diversion faite sur Ecomouv' par un gouvernement qui aujourd'hui ne cesse de reculer sur toutes ces décisions », a déclaré M. Le Maire sur Canal+.

« Je n'ai jamais vu ce contrat, je ne sais pas de quoi il retourne mais je fais confiance », a poursuivi l'ancien ministre de l'Agriculture.

Plusieurs voix à droite se sont publiquement interrogées sur le coût de la collecte de l'écotaxe par la société Ecomouv'. Le président de l'UMP, Jean-François Copé, l'a jugé « aberrant » mardi sur I>TELE.

L'écotaxe avait été voulue par le précédent gouvernement, qui avait passé contrat avec Ecomouv', consortium à 70% italien créé spécialement en 2011 pour développer l'ensemble du dispositif et gérer sa collecte.

Cette taxe, suspendue la semaine dernière par le gouvernement Ayrault, était censée rapporter 1,15 milliard d'euros par an, dont 20%, soit près de 250 millions d'euros, pour Ecomouv'

http://www.cbanque.com/actu/41211/le-maire-pas-de-scandal...

 

Polémique sur Ecomouv': « écran de fumée des socialistes » (Jacob, UMP)

PARIS, 05 nov 2013 (AFP) - 

Le chef de file des députés UMP Christian Jacob a considéré mardi que la polémique sur Ecomouv', société chargée de recouvrer l'écotaxe, était « un écran de fumée des socialistes », assurant qu'il n'y avait « pas de problème à l'UMP » sur le sujet.

Estimant que « les socialistes ne savent plus quel écran de fumée inventer », M. Jacob a lancé, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale : « Le sujet de fond est que les Français crèvent sous l'impôt. »

Alors que le président de l'UMP Jean-François Copé a jugé « aberrant » le coût de collecte prévu par le contrat, le président des députés UMP a déclaré qu'on lui avait fait part de « coûts comparables avec les pays voisins » et a insisté sur la procédure d'attribution du marché « jugée conforme par le Conseil d'Etat » après le recours d'un concurrent évincé.

Comme on lui demandait si les propos de M. Copé n''étaient pas un tacle contre l'ex-ministre Nathalie Kosciusko-Morizet, M. Jacob a affirmé qu'il n'y avait « pas de problème à l'UMP ». « Sur les 200 députés UMP, les uns ou les autres peuvent avoir une sensibilité particulière, mais nous sommes unanimes pour combattre la gauche et le matraquage fiscal », a-t-il dit.

Interrogé sur une commission d'enquête parlementaire sur le contrat avec Ecomouv', le député-maire de Provins a rétorqué : « Que les socialistes se débrouillent, qu'ils mettent cette commission d'enquête, ils cherchent un écran de fumée comme sur l'affaire Cahuzac, mais le problème est leur politique ! Ils sont dans le toboggan et le sable arrive chaque jour plus vite ».

A ses yeux, « ce qui se passe en Bretagne peut se passer partout en France et c'est extrêmement grave. Les Français en ont ras-le-bol que chaque jour les socialistes inventent un impôt nouveau ».

« On ne justifie jamais des actes de violences. En revanche à certains moments, on comprend la colère d'agriculteurs ou d'artisans au bout du rouleau, qui n'en peuvent plus d'être matraqués sur le plan fiscal », a déclaré cet ancien président du Centre national des jeunes agriculteurs.

Il a aussi attaqué Stéphane Le Foll, « ministre de l'Agriculture inexistant, qui ne se préoccupe des sujets agricoles que lorsque les sous-préfectures sont en feu. Il ne s'est pas préoccupé de la question des restitutions », aides européennes à l'exportation pour les petits poulets congelés supprimées par Bruxelles.

http://www.cbanque.com/actu/41219/polemique-sur-ecomouv-e...

Les français,les bretons,les salariés,les députés UMP apprécieront.


18/06/2013

Partielle Cahuzac :Pas une voix pour le candidat du NiNi,pas de Front républicain avec le parti de M.Copé…

Partielle Cahuzac :Pas une voix pour le candidat du NiNi,pas de Front républicain avec le parti de M.Copé…

 

cahuzac,villeneuve sur lot,election partielle,hollande,ayrault,cope,sarkozy,peltier,front republicain


Nous y voila,ce qui devrait arriver est arrivé,le FN se retrouve une fois de plus – la première fois dans l’Oise – à une législative –partielle il faut le préciser – face a un candidat de la droite qui se prétend républicaine.

Il se trouve qu’aux dernières cantonales ces cas furent très nombreux et qu’à chaque fois, les voix des léecteurs de gauche,à l’appel du Parti socialiste et du Front de gauche – ont sauvé les candidats de l’UMP d’une bonne raclée.Comme à Nice,je l’avais démontré sur ce modeste blog.

c'est a ce moment quest aparu la grande théorie du NiNi...

Face à la situation désastreuse que connaît circonscription,à qui la faute doit être la première question que l’on doit se poser au contraire de ce prétendent les écolos qui doivent se sentir un peu morveux.Les communistes et les mélenchonistes restent muets,ils sont les  principaux responsables de ce désastre pour la camp de la gauche.

On ne peut pas gueuler en permanence qu’on est le premier et seul adversaire de Mme Le Pen et risquer de faire gagner un de ses candidats.Y compris quand on considère que  la politique q du gouvernement ne convient pas au capitaine megalo,pas assez à gauche.On se demandera ultérieurement si les électeurs de cette circonscription réclamaient un politique plus à gauche que celle que mène l’actuel gouvernement.Le score du FN devrait en faire réfléchir certains dont la parle dépasse largement la pensée.

Tellement megalo ce M. Mélenchon qu’il prend casquette sur casquette et se prend toujours pour le recours en cas d’échec de la gauche.Échec quil souhaitait et qu'à partir de ce dimanche 9 juin il apparaît qu’il serait capable de la provoquer.

L’affaire Cahuzac,assurément.Et ce en double détente.Le score de M.Cahuzac aux dernières élections législatives de 20112 tenait à 2 éléments:la dimension du personnage et à la dynamique d’une élection générale qui suivait l’élection d’un président de gauche.Ceci pur expliquer en partie la baisse du score du candidat socialiste.Pour le reste,il n’est pas nécessaire de développer bien que je ne sois pas convaincu que les électeurs de la ville de Villeneuve sur Lot ne referons pas confiance à Jérôme Cahuzac lors de prochains scrutins.

Demeure une évidence:si la gauche avait été unie dès le premier tour,le FN ne serait pas présent au second.

A l’UMP,à l’évidence.D’abord par cette politique qui consiste à entretenir insidieusement une certaine porosité, une porosité certaine,au plan des idées qui en tout été de cause éloigne de plus en plus d’électeurs centristes au premier tour,tous les déçus de ce parti  et heureusement pas tous les déçus de la politique de François Hollande.L’UMP  perd ses électeurs naturels mais n’attirent pas les déçus sinon son candidat n’aurait pas perdu autant de voix entre 2012 et 2013.

Au gouvernement.Les résultats tardent à venir provoquant impatience et inquiétude.

On a vu des ministres faire visite à la vitesse d’un TGV.M. Bernard Barral le candidat socialiste confirme qu’il s’est retrouvé bien seul.Si le Parti socialiste ne croit plus en la victoire et baisse les bras,si le parti socialiste a décidé de revenir à ses vieux démons qui sont le débat pour ne rien dire et baisser les bras à la première tempête,il faut le dire…et ne pas envoyer de braves gens au casse pipe.

Entre nous,les qualités personnelles du candidat du Front national n’a pas de quoi ébahir les foules,sa famille et son nom l’ont bien aidé,c’est pour cela qu’il a été choisi face à une commerçante très connue à Villeneuve et très ancienne militante du Front,il était donc battable.

La situation est celle –là,on ne peut plus rien y faire et les grandes déclarations et moulinets n’y feront rien.Sauf à réfléchir à d’autres pratiques dans la majorité,une autre pratique dans le Parti socialiste mêlant sérieux et arguments,mêlant combattivité et permanence.

M.Sarkozy prétend que l’UMP est morte,nous dirons qu’elle est moribonde

En cas de duel avec le FN,elle aura besoin des voix de la gauche pour l’emporter et ça commencera sérieusement à lasser les électeurs de gauche de voir des adversaires élus avec leur voix.

Ou alors entamer des accords electoraux avec le parti de Mme LePpen et alors oui l'UMP sera morte une fois pour toute.

Vont-ils continuer à voter pour des candidats d’un parti qui insulte en permanence le président de la république et accessoirement sa compagne,qui organise la sabotage de la politique d’emploi des jeunes dans les collectivités locales gérées par lui,qui organise la désinformation de nos patrons en particulier sur le CICE,pourquoi des électeurs de gauche voteraient pour des candidats dont ils sont certains que jamais ils défendront leurs intérêts ,bien au contraire.Les électeurs de gauche seraient donc des ânes bâtés au service des candidats de l’UMP pris dans le sac à malices de leurs dirigeants.

Pourquoi les électeurs socialistes,communistes,centristes voteraient pour un parti dont le président est un menteur,un parti qui se débat dans un climat de fraudes et de méfiance permanent.

Un parti qui propose des solutions au plan économique et social totalement étrangères à ces électeurs – on notera le tour de magie de Mme Le Pen qui a réussi à tourner l’UMP sur sa gauche qui explique des mouvements de voix inattendus il y a peu – et enfin de ne plus voir M.Sarkozy pointait son museau me semble être un élément rédhibitoire.

En cas de duel avec le PS,rien n’est joué car si la chômage baisse,si François Hollande réussit son pari,une main devant une main pour l’UMP.

Attendons de voir la réaction de nos concitoyens quand les sportifs de ce parti vont commencer présenter leur programme,on ne sait pas encore si l’UMP en a un et un seul, non seulement à leur militants mais à l’ensemble du corps électoral.allez dire aux français en ces temps bien troubles,qu’ils travailleront 39 heures et seront payées sur la base de 35,qu’ils devront partager une partie de leur salaire,celle dégagée par la part de travail supplémentaire,avec leur employeur va faire un effet bœuf dans l’opinion.

Attendons les propositions de l’UMP sur la réforme de la retraite….

Le sort du candidat est donc suspendu au front républicain tant décrié par messieurs Copé et Fillon avant,tant souhaite après…

Une fois de plus on prend les français pour des cons.

On nous a dit que jamais l’UMP appellerait à voter pour un candidat allié de l’extrême gauche car l’extrême gauche c’est comme l’extrême droite….aujurdhui election oblige la ,limonade cchange de gout…seon mdebre on peut voter pour un candidat de gauche s’il n’est pas unb gauchiste invétéré..des candidats d’extrème ,gauchiste de surcroit au second tour d’une élection législative,on compte sur la sagacité de M.Debré pour nous en présenter…

Bidon comme Debré dit-on à l’UMP…

Exit par voix de conséquence l’alliance avec M. Mélenchon !

D’autre comme M.Bussereau,délégué général aux élections de l’UMP »le PS doit clairement soutenir notre candidat » et d’ajouter « et nous devrons faire de même si le cas se présente. ».

En même temps on a le président de son mouvement qui défend la grande théorie du Ni Ni.Qui croire M.Bussereau ou M.Copé.

On notera importance des mots. »devrait » n’est pas « ferait « or pour l’instant le PS dit qu’il fera pas qu'il devrait le faire…

Du coté de M.Fillon,l’hypocrisie est encore plus évidente. »J’aurais mauvaise grâce à critiquer des responsables politiques qui appellent a voter pour un candidat UMP » –on voit la grande franchise du bonhomme – « Mais en réalité je pense que, le PS n’a pas d’autres choix.C’est la  seule bonne attitude dans cette circonscription dimanche prochain. ».

Pourquoi, la meilleure solution.L’élu FN sil est élu mettrait la république en danger,la démocratie est menacée comme le prétend le candidat UMP.

Je m’étonne de la position de M.Fillon qui déclarait il y a  quelques jours sur France 2 » "le front républicain n'a de de sens que quand la république est en danger". 

De qui se moque M.Fillon ?Des électeurs de gauche,des français….les électeurs de gauche n’ont qu’à bien exécuter les ordres du parti socialiste et de M.Fillon…

Or ,il y a une autre solution.Le fameux Ni Ni,ni UMP,ni FN.Dés lors que l’UMP a transgressé depuis plusieurs mois les règles fondamentales de la république ,appel a la sédition,appel à ne pas respecter les lois de la république,agressions verbales  et verbales à l’assemblée nationale,appel à manifester contre une loi votée par un parlement légitime,provocations de nos forces de police et de gendarmerie

Insulte du president,remise en cause de sa légitimité,sabotage,je le répète car cela me semble fort important,mensonges permanents sur l’insécurite,sur la politique pénale et pénitentiaire..et jen passe…

Si M.Copé considère qu’attaquer Nicolas Sarkozy c’est attaqué ses électeurs et les français(sic,attaquer François Hollande c’est aussi attaquer et insulter ses électeurs.

De plus et compte tenu des fractures entretenues par ce parti dans son électorat,peu d’électeur de droite serait- prêt à voter pour un candidat socialiste face à un candidat FN au second tour d’une élection.En l’espèce,à Villeneuve la question avait été posée pendant des sondages- trottoir et les réponses étaient catégoriques.

Le front républicain s’avère être aujourd’hui un marche de dupes.

Au surplus, le choix des électeurs est libre,lui appartient et si par malheur,pourquoi par malheur au fait,le candidat FN était élu de prochain dimanche ce serait de la responsabilité des électeurs de cette circonscription.Ce choix intime de ces citoyens changerait-il un quelconque équilibre dans la république.Oui si un député UMP de plus arrivait à l’assemblée,non si le candidat FN rejoignait l’hémicycle.

M.Costes qui a appelé le premier au Front républicain prétend que la démocratie est en danger,hier M.Sarkozy nous assurant que le front national était un parti compatible avec la république.Qui croire ?

De qui se moque l’UMP ?Du peuple de France,des électeurs de gauche,des électeurs de cette circonscription.

Et en cas contraire,c’est à dire un duel PS/FN,on nous dirait que le PS est l’alliée de M.Mélenchon parce que ce dernier a appellé à voter pour François Hollande au second tour des présidentielles .On aurait le culot de répéter cette ineptie contre toute évidence.c’est M.Mélenchon et ses auxiliaires qui ont fait battre le candidat socialiste.

Sacré allié mais vrai adversaire.

Tant que l’UMP sera présidé par M.Copé et sa clique,aucune voix de gauche et des  progressistes doit venir sauver un candidat UMP en cas de duel avec le parti de Mme Le Pen.ils  prétendent être les meilleurs alors que le meilleur gagne.

Demain,ils auront oublier leur grands principes d’aujourd’hui ,ils ne respecteront pas la réciprocité,ils n’ont aucun sens de la parole donnée,capables de se déjuger en 24 heures comme on vient de constater,quelle confiance peut-on leur accorder ?

Devons-nous être les dindons de la farce ou la farce du dindon ?

M.Peltier vient de confirmer ce soir,chez Mme Elkrief sur BFM, qu’ils n’appelleront jamais à voter pas pour des candidats socialistes en cas de duel PS/FN.

A 20h07:M.Lemaire refuse d'appeler au Front républicain.

Cet article est donc bien justifié.

Mme Carpentier,candidate locale à cette election,directrice de la Feuille a trouvé la bonne formule » Entre la peste et le choléra, je ne veux pas choisir!»

Cette formule je la fais mienne.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu