target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

21/01/2012

Ca devient insupportable !

Ca devient insupportable !

Insupportable de voir un ministre mentir à ce point,avec ses airs de teckel…Venir nous présenter comme un « exploit » gouvernemental l’attribution de 98 % du salaire brut aux licenciées de Lejaby alors que cette disposition est légale….Quel toupet que celui de M.Bertrand qui devra s’expliquer tôt ou tard sur son bilan calamiteux en terme de pertes d’emplois dans notre pays.Venir nous faire pleurer sur le sort de ces pauvres salariées de Lejaby alors qu’elles rappellent que ce même monsieur a été totalement absent,que le gouvernement malgré de grandes promesses les a abandonnées en rase campagne.En premier lieu M.Wauquiez qui vient nous dire qu’il soutenait un autre plan de reprise alors qu’il savait que la plus grosse part de la production de cette entreprise était déjà fabriquées en Tunisie.Or,c’est sur cette donnée que le tribunal a statué en faveur de M.Prost…Ce dernier venant expliquer qu’un soutien gorge – de quelle qualité,quelle matière,quelle façon – coute 8€ en Tunisie,13€ en France…Nul n’aura penser à demander à ce monsieur quelle marge il allait adopter sur sa production venue de Tunisie et celle qu’adoptait Lejaby sur sa production française.Car il est là le vrai problème de nos entreprises.On délocalise non pas pour vendre moins cher et donc faire concurrence à certains produits fabriqués ailleurs mais bien pour faire plus de profits.Gageons que M.Prost vendra les soutiens gorge Lejaby fabriqués en Tunisie et peut être estampillés « made in France » avec la même marge que ceux fabriqués en France auparavant.Au même prix mais « made in Tunisie » et le made in France là dedans…et M. Bertrand vient faire pleurer les chaumières avec sa tête de toutou  attristé.Je voulais écrire con mais je n’ai pas ose de peur d’être accusé de diffamation.

M.Prost n’a pas dit également que lorsque la main d’œuvre tunisienne sera devenue trop chère pour lui et  ses actionnaire il partira ailleurs avec la marque Lejaby sous le bras…Et son associé tunisien suivra lui aussi…

Quant aux promesses de reclassement,M.Prost a promis 500 000 euros,on verra les résultats…Si M.Bertand s’en occupe on peut déjà dire que ce sera encore une fois de plus du pipeau et on aura noté,dans la vidéo jointe,qu’il présente ce plan comme celui du gouvernement alors que bien évidemment tout cela est faux.Quant  à ces propos sur une production haut de gamme il ;sonne comme une crécelle.L’idiot du village ne savait pas que la production d’Yssingeaux,usine pilote dans le groupe Lejaby,était considérée comme le haut de gamme dans cette société – il devra nous dire dans quelle usine elle sera fabriquée.

Il a beau s’être muni d’une belle tablette numérique pour ne pas oublier ses notes,il avait oublié que ce n’est pas l’outil qui fait le bon ouvrier…

Quand on pris le pli de gouverner sur le mensonge permanent,il est difficile de s’arrêter ,quand on a plus d’argent,on devient peu avaricieux de l’argent des autres.En l’espace d’un entretien sur France info,le plan d’une hypothétique reprise d’activité tout aussi hypothétique est passé de la poche de M.Prost à celle de M.Bertrand.

Non décidement,ces gens ne sont pas sérieux.Puisqu’ils nous devenus insupportables,nous n‘avons plus de raison de les supporter.Mieux puisqu’ils ne servent à rien,nous avons double raison de les renvoyer dans leur circonscription en leur souhaitant de ne pas se prendre une trop grosse pilule,pilule qu’ils méritent amplement.

bertrand lejaby.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xnta2w_bertand-lejaby-solutions_news#rel-page-under-5

A lire:

http://actu.orange.fr/revue/actualite-sociale/jean-claude-mailly-souhaite-que-l-etat-aide-les-salaries-licencies-de-lejaby-124131+122816/

 

http://actu.orange.fr/revue/actualite-sociale/jean-claude-mailly-souhaite-que-l-etat-aide-les-salaries-licencies-de-lejaby-124131+122816/

http://fr.fashionmag.com/news-228949-Les-employes-licencies-de-Lejaby-denoncent-le-bluff-de-Xavier-Bertrand

19/01/2012

Mais il est où M.Estrosi?

Mais  il est où M.Estrosi?

lejaby.jpg

Lejaby : "bluff" de Xavier Bertrand (employés)

Les défenseurs des salariés de la dernière usine française du fabricant de lingerie Lejaby ont dénoncé jeudi comme du "bluff" l'annonce de Xavier Bertrand selon laquelle 98% de leur rémunération serait maintenue pendant un an, alors qu'il ne s'agit que du dispositif légal.

"C'est pas qu'un effet d'annonce, c'est un bluff total !", a déclaré Raymond Vacheron, responsable textile à la CGT, après avoir participé à une assemblée générale sur le site de l'usine Lejaby d'Yssingeaux, en Haute-Loire.

"Il y a un contrat de sécurisation professionnelle qui a été mis en place qui va leur garantir pendant un an d'avoir 98% de leur salaire", s'était félicité jeudi matin sur France Info le ministre du Travail Xavier Bertrand.

"On savait depuis longtemps qu'on y avait droit! La loi prévoit le versement de 98% du salaire net", soit 80% du salaire brut, a décrypté Raymond Vacheron.

La justice a choisi le repreneur qui promettait de conserver le plus d'emplois : Alain Prost, ancien PDG de la marque de lingerie italienne La Perla et de la française Chantelle, s'est engagé à garder 195 des 450 salariés de la marque en France, mais a prévenu que l'usine d'Yssingeaux fermerait.

Les Lejaby accusent l'Etat de leur avoir «menti»

Les ouvrières du fabricant de lingerie reprochent à l'Etat ses «déclarations d'intention», au lendemain de l'annonce de la fermeture de la dernière usine hexagonale de la marque.

Les ouvrières du fabricant de lingerie Lejaby ont accusé jeudi les pouvoirs publics de leur avoir «menti», au lendemain de l'annonce de la fermeture de leur dernière usine dans l'Hexagone, érigée en symbole d'une industrie française en crise et soumise aux délocalisations.

«Les pouvoirs publics ont fait semblant de nous soutenir, nous ont menti, ont préféré les déclarations d'intention à l'action pour garder l'emploi», écrivent les «Lejaby»,dans une motion adoptée en assemblée générale à Yssingeaux (Haute-Loire), dernière usine du groupe basé près de Lyon.

«Ils ont laissé prendre le contrôle du groupe Lejaby par un fond de pension italien et l'arrêt des productions en France. C'est inacceptable et c'est l'exemple de l'échec du sommet social», de la veille à l'Elysée, dénoncent-ils.

Plusieurs salariés ont passé la nuit de mercredi à jeudi dans l'usine, après l'annonce par le tribunal de commerce de Lyon d'un repreneur, Alain Prost, ex-PDG de l'Italien La Perla, associé au sous-traitant de Lejaby en Tunisie. Il s'est engagé à garder 195 des 450 salariés en France, mais a prévenu que l'usine d'Yssingeaux fermerait.

«Nous refusons de baisser les bras»

Les 195 emplois conservés seraient regroupés à Rillieux, dans l'agglomération lyonnaise. Les 93 salariés d'Yssingeaux, dont 90 femmes, bénéficieront d'une priorité de réembauche durant deux ans.

Alain Prost a annoncé le maintien à Rillieux d'une «petite unité de production», de 20 personnes au départ, où sera lancé en 2012 «un projet haut de gamme». Mais 93% de la production de Lejaby se fait déjà à l'étranger (près de 83% en Tunisie et 10% en Asie), et cette proportion va être accrue.

«Notre lutte est le symbole de ce que subissent aujourd'hui les salariés. Nous refusons de baisser les bras», mettent en garde les salariés d'Yssingeaux, qui réclament «un plan de réindustrialisation» de leur site.

Pour l'heure, parmi les politiques, seul le socialiste Arnaud Montebourg, chantre de la démondialisation, a annoncé sa visite à Yssingeaux, vendredi matin, au moment où doit se tenir une nouvelle assemblée générale.

Le maire du Puy-en-Velay voisin, Laurent Wauquiez, par ailleurs ministre UMP de l'Enseignement supérieur, s'est quant à lui résigné à la fermeture, après avoir défendu le dossier d'un autre repreneur,Canat, qui gardait le site d'Yssingeaux mais avec de nombreuses suppressions de postes.

«L'Etat doit intervenir»

«Nous allons faire le maximum dans les prochains jours pour que l'on accompagne au mieux chaque salariée pour retrouver un emploi le plus vite possible. J'ai d'ores et déjà demandé à Xavier Bertrand que nous souhaitions toutes les aides possibles», assure-t-il dans un communiqué.

Une résignation qui ne satisfait pas les salariés, qui menacent de poursuivre le groupe autrichien Palmers, son propriétaire depuis 2008, pour «licenciements abusifs».

Ils ont également dénoncé jeudi le «bluff» de Xavier Bertrand, annonçant que 98% de leur rémunération nette serait maintenue pendant un an en vertu du contrat de sécurisation professionnelle, alors qu'il ne s'agit que du dispositif légal.

«C'est pas qu'un effet d'annonce, c'est un bluff total!», a déclaré Raymond Vacheron, responsable textile à la CGT, présent à l'assemblée générale d'Yssingeaux.

Le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, a lui aussi demandé une intervention de l'Etat en faveur des «Lejaby». «Il va falloir mettre de l'argent d'une manière ou d'une autre, l''Etat doit intervenir aussi, tout le monde doit intervenir», a-t-il déclaré jeudi sur Canal +.

(AFP)

 http://www.liberation.fr/economie/01012384446-les-lejaby-accusent-l-etat-de-leur-avoir-menti

En tout cas,il  faut se féliciter de voir un ministre qui annonce que l’état respecter la loi.C’était devenu tellement rare.M.Bertrand peut se permettre d’enfumer son monde à l’assemblée en citant des chiffres les plus fantaisistes sur la situation de l’emploi dans les collectivités territoriales de gauche,devant des salariés et des syndicales que peuvent lui répondre,c’est une autre paire de manche.C’est là que l’on constate aussi une difficulté du sarkozysme.Il repose sur le monologue des puissants.Le président est le seul qui doit parler  et toujours avoir raison,les ministres monopolisent le parole,coupent la parole à leurs interlocuteurs à volonté,les députés invités sur le plateaux de télévision invectivent,jappent,harcèlent les autres participant,à la imite de l’insulte comme M.Lelouche lors de la dernière édition de Mots croisés.

J’ai appris et enseigné cette technique en cours de vente,on la nomme le blitz…Bonne technique pour vendre ce que tout ce qui te passe sous la main,en politique c’est un peu différent.En politique on convainc….

On aura perçu au travers de sondages le malaise que crée ce blitz présidentiel et majoritaire sur l’opinion et le peu de résultats des offensives tout azimuts sur le moindre des faits et gestes – et paroles aussi - de M.Hollande et de ses petits copains.Nicolas a perdu le peu qu’il avait gagné lors de ces exploits européens et aussi putatifs avec Mme Merkel.

02/10/2010

Estrosi : les soutiens gorge français ne seront pas sauvés

 

christian-estrosi_113.jpg

Depuis la création de mon modeste blog,j'ai toujours eu le souci de ne pas tomber dans l'anti-estrosisme primaire....Si j'avais trouvé quelques avantages à notre homme...c'est donc sa faute!

De bévues en millions depensés à tort et à travers y compris - et surtout - dans la gestion de notre industrie,une ignorance crasse des réelles conditions d'une authentique redynamisation de notre industrie,des coups médiatiques et des comités quotidiennement créés alors que la candidat  Sarkozy nous avait promis de supprimer tous les comités Dudule - tout aussi coûteux qu'inutiles - qui polluent notre administration.De tout cela,Lejaby en est le dramatique exemple.Les 15000€ de prime,obtenus sans doute grâce à la médiation préfectorale,ce sera pour les patrons.Et le reste:plan de restructuration,de formation,les indemnités Pôle Emploi,les coûts de reclassements,tout cela pour nous.Les pommes cuites.

Et croyez-moi,une fois ce sont les 2 fonds de pension propriétaires de Lejaby qui s'en tirent au moins.En prime,toute l'expérience acquise sera transférée à l'étranger.voila donc encore une grande victoire pour notre ministre de bon augure pour nous engager à participer à sa campagne « Acheter français ».Pardon « produire français" ce qui n'est pas franchement la même chose.On peut produire français sans aucune difficulté en tenant compte des normes totalement imbéciles qui encadrent cette possibilité,qui pourra achetrer français.....et à ,quel prix.La réponse à la prochaine estrosade.

 

LEJABY fermeture définitive!


« Christian ESTROSI, le Ponce Pilate de l'Industrie française ! »

 

« Je suis en colère car, avec Jean-Jack QUEYRANNE, nous avions alerté le Préfet de
Région il y a déjà 3 mois et demandé l'organisation d'une table ronde afin que soient envisagées toutes les solutions pour pérenniser la production sur les sites de Bourg, Bellegarde et Le Teil.
Depuis cette nuit, on ne nous parle que d'indemnisation. Nous ne sommes pas dupes
des effets de manche et des déclarations d'intention du gouvernement hier à l'Assemblée Nationale. Et ce matin la fermeture de tous les sites rhônalpins a été
confirmée sans aucune alternative industrielle soutenue par le gouvernement.
Un an après la tenue, en grandes pompes, des Etats Généraux de l'Industrie en Rhône-
Alpes,c'est un piètre résultat.
Je veux rendre hommage à ces femmes, à leur courage, à leur détermination et à la
grande dignité dont elles ont fait preuve pour sauver leur emploi industriel.
La Région Rhône-Alpes reste mobilisée et veillera au respect de la loi qui implique la
responsabilité du groupe Palmers quand à la reconversion des sites et l'emploi des salariés. »


Réaction de Christiane PUTHOD,
Vice-présidente de la Région Rhône-Alpes déléguée à l'emploi

 

Jeudi 30 Septembre 2010

Les dés sont jetés chez Lejaby

La direction du fabriquant de lingerie de Rillieux-la-Pape a définitivement entériné le plan social. 193 postes vont disparaître.
La restructuration de Lejaby est désormais inéluctable. La dernière réunion du comité central d'entreprise s'est achevée tard dans la nuit de jeudi à vendredi et elle n'a pas abouti à une modification du plan social. Seuls le siège de Rillieux et l'usine d'Yssingeaux vont être conservés parle groupe, les usines du Teil (Ardèche), de Bellegarde et Bourg-en-Bresse vont fermer leurs portes. Lejaby souhaite délocaliser sa production à l'étranger pour imiter ses concurrents et être en mesure de s'aligner sur leurs tarifs, du coup ce sont en tout 193 emplois qui vont être détruits en France à compter de mi-novembre. Des primes de licenciement de 15 000 euros seront accordées à tous les salariés, qui seront également pris en charge par une cellule de reconversion.

http://www.lyonmag.com/article/19007/les-des-sont-jetes-c...

Sources complémentaires:

http://news.google.fr/news/more?q=lejaby&rls=com.micr...

http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/38866...

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu