target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

02/08/2011

DSK:L’avocat de Banon est vraiment un bout en train….

DSK:L’avocat de Banon est un sacré boute-en-train

 

Sacré comique ce Koubbi,sa réputation est sauvegardée.Gageons qu'il mènera sa défense avec le même sens de l'humour....Mlle Banon et sa mère nous avaient bien fait rire,je crois que Mtre Koubbi va nous faire mourrir de rire...

dsk paris premiere.jpg

Sur Le Post, la chaîne explique pourquoi elle a coupé la remise du prix du Queutard à Dominique Strauss-Kahn, lors de la rediffusion des Gérard mercredi.

 

Les Gérard de la politique 2011 sur Paris Première.

 

Autocensure, quand tu nous tiens !
Mercredi soir, Paris Première rediffusait l'émission d'Ardisson de 2007 (93, Faubourg Saint Honoré) où Tristane Banon expliquait avoir été agressée par un homme politique dont le nom avait été bippé.
Suivait la rediffusion des Gérard de la politique 2011. Une émission humoristique dans laquelle les politiques reçoivent des parpaings d'or, diffusée à l'origine le 10 mai dernier, soit 5 jours avant l'affaire DSK.
Mais sur les 23 prix annoncés hier, seul 22 sont remis.
Mais où est donc passé le dernier parpaing ? Paris Première a décidé de censurer une séquence, et pas n'importe laquelle : la remise du Gérard du Queutard (alias Human dick, alias Monsieur 30 centimètres, alias Ready for the zob, alias Penetrator etc.) à... Dominique Strauss-Khan.
Ci-dessous, la remise du prix du queutard d'Or en mai, coupée au montage mercredi:

paris 1.jpg

ttp://www.dailymotion.com/video/xipsou_strauss-kahn-gerard-du-queutard-aux-gerard-de-la-politique_news#from=embed

 (Images Paris Première)

On ne rigole plus avec DSK ?
Contacté par Le Post, Paris Première se justifie : "La coupure était nécessaire car il y a un risque de diffamation".
On ne peut donc plus rire de Dominique Strauss Kahn sur Paris Première ?
"Nous n'avons pas envie de nourrir une polémique, nous n'avons pas plus de commentaires à faire". Effectivement, ça ne plaisante pas sur la chaîne de télévision.
Question bonus : mais au fait, que fait Maître Koubbi, l'avocat de Tristan Banon, dans la salle ?
Parmi les téléspectateurs se tient une personne qui se bidonne bien.


koubbi 1.jpg

 David Koubbi, avocat de Tristane Banon | L'Oeil du Post

 koubbi 2.jpg

Vous l'aurez reconnu (ou pas), il s'agit bien de l'avocat de Tristane Banon (qui accuse DSK de tentative de viol), Maître David Koubbi. Ce soir là, il porte une double casquette : celui de membre de jury et celui de producteur associé. Les Gérard de la politique est en effet une émission produite par une société répondant au doux nom de Ta Chatte Production, détenue en partie par David Koubbi.

 koubbi 3.jpg

Générique des Gerard de la politique 2011 | L'Oeil du Post

koubbi 4.jpg

Contacté par Le Post, Me Koubbi n'y voit aucun conflit d'intérêts. Il affirme, par téléphone, qu'il "n'intervient pas dans le contenu rédactionnel de l'émission" (comprendre "je n'écris pas les sketchs") et de toute façon, il "ne parle pas du contenu de [s]es dossiers à des personnes extérieures".
Alors pourquoi la remise du prix du plus gros queutard à DSK ? Coïncidence ? "Sûrement pour faire référence à Stephane Guillon", se défend Me Koubbi. Une vieille référence tout de même, le sketch sur DSK, qui avait fait scandale, ayant été diffusé sur France Inter en février 2009.
"Pas au courant de la censure, ni de la rediffusion"
David Koubbi et Frédéric Royer, un des présentateurs de l'émission et un des "actionnaires" de Ta Chatte production, l'affirment tous les deux : ils n'étaient "pas au courant de la censure de l'émission, ni de sa rediffusion".
Et quand Le Post demande à Frédéric Royer si la censure le gène, il répond doctement : "Que voulez-vous, c'est un sujet un peu délicat. Cinq jours avant l'affaire DSK ça passe, mais si Les Gérard avait eu lieu après, on n'aurait sûrement pas pu le faire".
Puis il défend son ami et collègue Me Koubbi à propos de la nomination de DSK : "c'est vraiment un hasard, il n'a pas mis son nez dans le contenu rédactionnel, lui il m'aide pour le côté contractuel. Bon, ça lui est arrivé d'écrire un peu pour Les Gérard de la télévision, mais pas pour Les Gérard de la politique".

 

http://www.lepost.fr/article/2011/07/28/2558261_sur-paris-premiere-on-peut-rire-de-tous-les-politiques-sauf-de-dsk.html(voir les commentaires)

23/03/2011

C’est comme ça qu’ils veulent abattre Marine…..

Les aigris sont à l’offensive.

Les beaufs ont voté,mal selon eux.La première les traite de cons sans que cela ne gène aucunement M.Valls qui en virer pour moins que ça.

Pardon,Guillon,c’est les puissants qu’il traitait de cons.l’autre – député de la nation,s’il vous plaît,de primates,le meilleur – taisez vous Elkabbach - veut mettre Marine Le Pen en difficulté en lui imposant un blitz radiophonique,sur Canal+,on est à la limite de l’apoplexie….

Continuez comme ça,les « beaufs » ne manqueront pas de se venger d’une telle morgue,d’un tel mépris.

Essayez de comprendre au lieu de condamner,vous qui êtes bien installés dans vos jobs bien payés à donner des leçons au monde entier.Tiens,je vous propose une expérience:demain matin,allez vous présenter,incognito – fausses moustaches,casquette ( la casquette ça fait prolo,comme Gabin dans ses films de jeunesse),une gamelle dans un sac de sport,à la porte d’une usine se et tentez de vous faire embaucher.Si vous y parvenait,restez y au moins une bonne semaine,croyez-moi vous apprécierez encore plus votre confort habituel,votre position privilégiée et comprendrez mieux pourquoi les cons votent pour Marine le Pen.

Surtout pas de Weston,ni de Prada,ni de Rolex s’il vous plait.Restez simples.

 

Marine Le Pen : Elkabbach donne une leçon d'interview au "Grand journal" de Canal +

Comment interviewer le leader du FN à la télévision ou à la radio ? La question valait pour papa, elle vaut pour fifille.
Depuis 1984, deux méthodes cohabitent. La première consiste à repeindre le représentant du FN en représentant du commerce du fascisme sous toutes ses formes, en général tout y passe, le nazisme, l'antisémitisme, la collaboration etc. La secondeà faire dans le factuel, traquant les incohérences, failles, contradictions et sottises du programme du FN en matière économique et social, et Dieu sait qu'il y en a. En quelques heures, on a pu assister à la mise en oeuvre de ces deux tactiques, avec les résultats logiques qu'elles entrainent.
Invitée du Grand journal de Canal plus mardi, Marine Le Pen a donc été soumise à la première technique d'interview: Denisot, Massenet et Aphatie sont partis à l'assaut en ayant une idée en tête : démontrer que Marine Le Pen est très fasciste et très méchante. Point culminant de l'entretien : Denisot annonce la diffusion d'un florilège des déclarations de papa Le Pen (on devine que l'on va avoir droit à "Durafour crématoire" et "le point de détail), Marine Le Pen se rebiffe, et en face, on se saisit de cette rebuffade pour décréter que "Oh la la ! Zêtes déstabilisée ! Comme ça vous gêne !" genre, "Si ça vous gêne c'est que vous pensez comme lui, donc, zêtes fasciste..." Je vous laisse contempler la séquence ci-dessous.

(Source : Canal +)


(Source : Canal +)

Entre l'effet de meute (quatre contre un), le comportement de procureur, les poses méprisantes, l'effet produit est inverse à l'effet recherché.Tel Robert Hersant à "Droit de réponse" en 1982, Marine Le Pen peut ainsi solliciter l'empathie du télespectateur, ce qu'elle ne se prive pas de faire. Du coup, les animateurs du Grand journal énervent doublement : et d'une, les électeurs votant (ou tentés de voter) pour le FN ; et de deux, les télespectateurs dans mon genre qui se disent qu'en se comportant de cette façon, les zozos du Grand journal viennent encore de favoriser l'irrésistible ascension de Marine Le Pen.

Ce mercredi matin, Marine Le Pen était l'invitée de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1. Ce dernier avait opté pour la seconde méthode :harceler Marine Le Pen sur son programme, ses propositions, de manière à démontrer qu'elle ne connait pas les grands dossiers du moment pour peu que l'on creuse un peu. Evidemment, cela peut donner à l'entretien un aspect un peu grand O de Sciences po, mais si l'invité se laisse piéger en acceptant de jouer le jeu, la méthode peut porter ses fruits. Je vous en laisse juge (surtout à partir de la 5e minute).

(Source : Europe 1)

Et voilà, soumise à une batterie de questions serrées sur les questions sociales, Marine Le Pen n'a plus qu'à avouer son incompétence en se réfugiant derrière un pathétique "Je ne comprends pas votre question"... Par la suite, JPE se promène, ayant établi un rapport de forces psychologique favorable (vivement le jour où il fera la même chose à Copé).

Une fois que l'on a vu tout ça, on s'interroge : d'un point de vue journalistique, et strictement journalistique, quelle est la méthode la plus efficace pour tenter de mettre à jour la vérité de la nature du FN et des Le Pen ?

http://www.lepost.fr/article/2011/03/23/2443442_marine-le-pen-jean-pierre-elkabbach-a-t-il-donne-une-lecon-d-interview-aux-vedettes-du-grand-journal-de-c.html

 

Sophia Aram, chroniqueuse sur France Inter, assimile les électeurs du FN à de "gros cons"

Le FN dénonce des propos "infâmes" et envisage de porter plainte.

Sophia Aram est revenue mercredi matin sur France Inter sur les commentaires qu'elle a entendus depuis dimanche et le score du FN aux cantonales. "J'ai retenu une chose sur laquelle tout le monde semble d'accord. Il faudrait arrêter de culpabiliser les personnes qui votent FN. Il faudrait cesser le genre de raccourcis qui consiste à dire que les électeurs du Front national ne sont que des gros cons."

L'humoriste a bien écouté mais ne semble pas partager pas cet avis. Elle conclut son billet ainsi : "Au contraire j'aurais tendance à penser qu'avec les gros cons quand il y en a un, ça va c'est quand ils sont plusieurs que ça pose problème".

(Source France Inter)


Face aux réactions que suscite sa chronique, l'humoriste qui a succédé à Stéphane Guillon, persiste et signe sur Twitter :

Sophia Aram persiste et signe sur son Twitter


Avant de s'en prendre à leurs électeurs, elle s'était déjà payé Jean-Marie et Marine Le Pen. Elle avait dit du père en janvier 2011, qu'il était "le thermomètre fiché dans le derrière des Français pour mesurer leur degré de xénophobie".

(Source France Inter)


En novembre 2010, elle s'était amusé à peindre Marine Le Pen en novembre à la fois sous "l'emprise de son père" et "victime d'exclusion à cause de [ses] origines familiales".


(Source France Inter)


"Philippe Val a reçu une lettre d'insulte de Jean-Marie Le Pen. Et j'ai eu le soutien de toute la maison", expliquait au Monde Magazine le 19 mars 2011. "J'en ai reçu des injures, des invectives, des menaces ! Des blogs se sont déchaînés contre moi. [...] Toute cette haine ! Je ne savais pas cela possible."

Qu'elle se prépare, Sophia, ça pourrait recommencer.

Note de la rédaction

Suite à la chronique de Sophia Aram, le FN dénonce les "propos infâmes" de l'humoriste
, rapporte Europe 1.

Le Front national et sa présidente ont "demandé à leur avocat de mettre au point une procédure en réparation de ces injures au nom du Front national et de ses électeurs", peut-on lire dans un communiqué.


Et vous qu'en pensez-vous ? Etes-vous d'accord ? Trouvez-vous ces chroniques drôles ?
gosaguen.jpg

27/07/2010

Estrosi:pour une fois c'est pas moi

estrole post.jpg
estro question.jpg
estro resultat.jpg
Si vous voulez vous aussi bénéficier d'une inauguration de notre très aimé ministre maire,vous pouvez téléphoner au service du protocole de la mairie de Nice.Achat de meubles,Bar-Mitzvah,bapème,toute ouverture commerciale,toutes propositions seront etudiées.Participation aux frais et prévoir un don à l'Alliance Méditerranée Alpes
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu