target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

24/12/2013

Hollande :Traces ton chemin,mon François,et souviens toi que la route est droite mais la pente est forte…

Hollande:Traces ton chemin,mon François,et souviens toi que la route est droite mais la pente est forte…

hollande,dette publiue,insee,la tribune,ump,copé,

L'Insee apporte dans sa hotte de bonnes et de mauvaises nouvelles

L’Insee a révisé à la hausse, de 0,5% à 0,6%, la croissance au deuxième trimestre. Tirée par la demande d’énergie, la consommation des ménages a rebondi en novembre. De bon augure pour 2014 ?

L'Insee n'a pas oublié Noël ! Ce mercredi, l'Institut ne s'est pas contentée d'annoncer une diminution de la dette publique entre le deuxième et le troisième trimestre, elle a également annoncé une révision à la hausse de la croissance ente avril et juin. En effet, le PIB n'a pas progressé de 0,5% comme elle l'avait initialement annoncé mais de 0,6% !

Autre bonne nouvelle dévoilée par l'Insee, la consommation des ménages, qui représentent environ 55% du PIB, a également gagné en vigueur, affichant une progression de 1,4% en novembre après avoir cédé 0,1% un mois plus tôt.

Ces bonnes nouvelles indiquent-elles une sortie de crise imminente de l'économie française ?

Des chiffres à relativiser

Malheureusement, la hotte de l'Insee était trop petite pour accueillir d'autres statistiques rassurantes. En effet, les experts du boulevard Adolphe Pinard ont confirmé la baisse de 0,1% de l'activité au troisième trimestre. Quant à la hausse de la consommation des ménages, elle ne s'explique que par le rebond des dépenses en énergie (+7,5%). Cette bonne nouvelle doit donc être relativisée, les dépenses en biens durables (-0,3%), les achats en biens d'équipement du logement (-0,4) notamment s'inscrivant en baisse.

Autre mauvaise nouvelle, le taux de marges des entreprises non financières a reculé de 0,5% entre juillet et septembre pour toucher un plus bas inédit depuis le quatrième trimestre 1985 à 27,7% !

Une fin d'année tonique ?

Néanmoins, grâce à la performance réalisée au deuxième trimestre, la croissance annuelle serait donc de 0,2% cette année. Mais à une condition : il faut que l'activité progresse de 0,4%, comme l'Insee l'anticipe. La Banque de France est encore plus optimiste. Au regard des résultats de sa dernière enquête de conjoncture, la banque centrale vise une hausse de 0,5% du PIB ! L'économie française finirait donc l'année sur une note positive. Mieux, si ces prévisions devaient se réaliser, l'acquis de croissance en 2014 - c'est à dire le a croissance qui serait enregistrée en 2013 si l'activité restait stable l'année prochaine - s'élèverait à 0,7%. Fixée à 0,9%, la prévision de croissance du gouvernement en 2014 apparaît tout à fait réalisable.

Des enquêtes de conjoncture mal orientées

Or, cette prévision est bien fragile si l'on juge par les résultats des récentes enquêtes de conjoncture. Les dirigeants de PME ont le moral dans les chaussettes et les industriels prévoient de réduire leurs investissements en 2014 comme ils l'ont déjà fait en 2013 en raison d'une demande insuffisante. Comme l'indique la récente enquête PMI réalisée auprès des directeurs d'achats, les carnets de commandes sur le marché domestique mais aussi à l'exportation se sont contractés en novembre et décembre. Dans ce contexte incertain, Axelle Lacan, économiste chez LCL table sur une hausse limitée de 0,1% au quatrième trimestre.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/201312...

27/01/2013

Hollande:Toute vérité n’est pas bonne à dire…

Hollande:Toute vérité n’est pas bonne à dire…

sapîn failliter.jpg

http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/201301...

On sait que M.Fillon avait émis le même jugement sur l’etat français en 2007.Le petit génie l’avait contredit.Nous verrons la réaction de François Hollande à propos du constat de son ministre.Quoiqu’il en soit que M.Sarkozy contredise son premier ministre n’av ait aucune importance au plan politique tant il a déprécié cette fonction et considère M.Fillon comme son collaborateur.Taper sur les doigts d’u collaborateur…pas beaucoup d’effets….

La situation que nous connaissons aujourd’hui est un peu différente.Les charognards rodent autour des difficultés de note pays pour les coller irrémédiablement sur le dos de la gauche au pouvoir.Les innocents aux mains pleines sont à l’affût de la moindre déclaration,couac et simple réflexion de bon sens.

Déjà dans les commentaires accompagnant l’article publié par La Tribune pointent des remarques totalement psychédéliques.

Attendez vous cher M. Sapin à être accusé d’avoir mis notre pays en faillite en 7 mois et d’être accusé de vous vouloir vous couvrir.

On vous accuse,vous et votre candidat,de ne pas avoir parlé de la crise,de l’avoir nie pendant le campagne présidentielle,on vous reproche de ne pas avoir soutenu la politique de réformes(sic) courageuses(sic) entreprises par M.Sarkozy.

Vous avez bien fait,vous n’êtes en rien caution solidaire des 600 milliards de dettes créés sous le règne du petit génie de l’arithmétique financière….Je baisse les impôts et les recettes de l’état et je dépense autant si ce n’est plus tout en prétendant faire des économies au travers la RGPPP.Je réduis le nombre de fonctionnaires mais je redistribue 50% des sommes dégagées par ces réductions à ceux qui restent….

Et j’en passe …des plus pires…

Défiscalisation des heures supplémentaires mais aucun budget significatif pour le chômage partiel comme en atteste le rapport de la Cour des Comptes.

Ce rapport dont la droite,léchant les pages économiques du Figaro,s’est emparé…voila ce qu’on peut y lire :

Quatre années après l’éclatement de la crise, le dispositif français de chômage partiel n’a pas trouvé son équilibre, les freins à son utilisation subsistent. La lenteur dans l’adaptation du dispositif met en évidence l’inertie d’une réglementation dont la complexité fait pourtant l’objet d’un diagnostic partagé par l’ensemble des acteurs. Cette faible réactivité est d’autant plus dommageable quand elle entrave l’efficacité d’un dispositif qui a pourtant fait ses preuves à l’étranger et dont l’essentiel des effets est concentré sur l’industrie.”

alors que la formation des demandeurs d’emploi est affichée de longue date comme une priorité par l’ensemble des acteurs intéressés, on ne peut que souligner que sa part dans les dépenses totales de formation professionnelle a reculé depuis le début des années 2000, les sommes correspondantes étant restées quasiment stables en valeur absolue entre 2001 et 2009“aboutissant à ce constat désespérant “ le taux d’accès des chômeurs (au sens du bureau international du travail) à la formation serait inférieur d’environ un tiers à celui des actifs occupés“

Nous avons pourtant eu les oreilles rebattues, en particulier par Laurent Wauquiez, par la réforme de la formation professionnelle !

« à partir de 2008, l’objectif quantitatif a pris le pas sur l’objectif qualitatif dans la régulation des admissions en contrats aidés …les contrats ont relativement moins bénéficié aux demandeurs d’emploi les plus éloignés du marché du travail en période de dégradation de la conjoncture“

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2013/01/...

Chômage:l’héritage cata de Wauquiez

« La Cour des comptes, dans son dernier rapport sur le marché du travail, dresse un bilan calamiteux de la politique de Laurent Wauquiez lors de son passage au secrétariat d'Etat à l'Emploi (de mars 2008 à novembre 2009). Les sages lui reprochent en effet de ne pas avoir réformé assez efficacement le dispositif de chômage partiel (APLD) qui aurait permis aux entreprises françaises de conserver, comme en Allemagne, leurs salariés. Ensuite, ils estiment que le Fonds d'investissement social, le Fiso, qu'il a lancé à grand renfort de com en février 2009 avec les partenaires sociaux, a viré au fiasco, faute de coordination, privant les chômeurs de formations nécessaires. Enfin ils estiment que le leader de La Droite sociale a très insuffisamment ciblé les contrats d'emplois aidés signés sous son magistère,sur les publics en difficulté. Un comble pour ce péremptoire pourfendeur de « l'assistanat » ! .

Marianne N°823

Alors que Mme Merkel s’apprête à augmenter l’enveloppe budgétaire consacrée au chômage partiel de crainte de voir le chômage remontait en Allemagne,nous en sommes à étudier un rapport accablant pour les prédécesseurs de M.Sapin.On avance ou on recule.En effet,il est une chose de voir la Cour ces comptes exprimait des souhaits pour une nouvelle politique,il en est une autre de voir cette même cour critiquait ce qui se faisant avant ses propositions.M.Sapin n’est concerné que par les souhaits,le reste c’est pour la droite.

Je vous prends à témoins,chers amis,combien de fois avez-vous entendus des ministres,le président puis candidat Sarkozy prétendrent que nous appliquions dans notre pays la même politique en terme de chômage partiel que celle pratiquée Allemagne à grand renfort de chiffes les plus fantaisistes les uns que les autres.Jamais les mêmes.

Vous avez raison,M.Sapin une entreprise comme un pays qui ferait tout à l’envers courent à la faillite.Reste à savoir si vous serez capables d’affronter nos difficultés et assainir nos finances publiques,de moderniser notre système social ou de n’être que les syndics de cette faillite.

En somme,faire tout le contraire de ce qu’ont fait les charognards d’aujourd’hui….

 

06/11/2012

Hollande:Intox quand tu nous tiens

Hollande:Intox quand tu nous tiens!

 

Onze a écrit le 06/11/2012 à 10:37 :

La prise de conscience, c'est bien, mais l'action, c'est mieux. Pour mesurer la distance entre les idées de Gallois et celles du gouvernement, rappelons que celui-ci vient de revenir aux 35 heures et, partiellement, à la retraite à 60 ans, et qu'il a décidé l'embauche de 150 000 emplois jeunes non qualifiés dans les collectivités locales déjà en sureffectif. Cela montre que son idéologie prime sur l'économie. Alors, ne rêvons pas, le gouvernement adoptera quelques mesures pour la forme et prétendre en avoir tenu compte -notamment les hausses d'impôts-, mais ce rapport, comme les précédents, sera rangé dans un placard. Et on remerciera chaudement M. Gallois pour sa précieuse contribution.

http://www.latribune.fr/opinions/editos/20121105trib000729062/rapport-gallois-un-choc-peut-en-cacher-un-autre.html#bottom

Revenir sur les 35 heures,elles n’ont pas été supprimées par les précédents gouvernements.Comment peut-on y revenir…

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu