target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

24/04/2011

Jérôme Cahuzac: Merci et bravo !

jerome cahuzac.jpg

Vous allez sans aucun doute être abreuvés de cette information qui commence à faire le tour du net.Cahuzac assume, et Cahuzac n’aurait pas du,et Cahuzac va provoquer un débat et patati et patalo…..la rengaine habituelle.Cahuzac a eu une réaction normale d’un homme normal et puis c'est tout!

J’ai préféré,pour ma part,vous livrer les articles du journal local - Sud Ouest pour le pas le nommer – dans lesquels figurent les commentaires - à trier il est vrai - des administrés de M.Cahuzac.Cela vous révelera,sans aucun doute,une autre réalité que celle que nous lirons sur des sites généralistes pour les uns,un peu désorientés pour les autres.

 

La paire de claques du député-maire Cahuzac fait du bruit

cahuzac.jpg

La plupart des habitants de Villeneuve-sur-Lot soutiennent le député-maire, qui a giflé un jeune qui lui avait manqué de respect

 

Tensions. C'est lors d'une tournée auprès des commerçants que Jérôme Cahuzac a giflé un jeune lui manquant de respect.

Samedi matin, à l'heure du marché hebdomadaire de la place Lafayette, la nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre à travers tous les étals, déliant les langues et alimentant les conversations. Mais, exceptionnellement, Jérôme Cahuzac n'était pas présent en ce lieu où il aime discuter avec ses administrés et prendre le pouls de sa commune. Le député-maire de Villeneuve-sur-Lot le regrettera sans doute, car il aurait pu recueillir de nombreux et chaleureux encouragements. En effet, l'immense majorité des Villeneuvois ne cachait pas sa satisfaction, mêlée d'une indéniable fierté, face à l'attitude « ferme » adoptée la veille par le premier magistrat, sous la forme d'une paire de claques…

Ras-le-bol face aux incivilités

Vendredi après-midi, entouré de deux adjoints et de policiers municipaux, le président de la commission des finances à l'Assemblée nationale s'est rendu dans ce lieu à la fois historique et commercial, au cœur de la cité, afin d'y rencontrer les riverains et commerçants, excédés par les actes d'incivilité à répétition commis, ces dernières semaines, par une bande de jeunes. Une vingtaine d'individus bien connus des policiers municipaux.

De jeunes hommes de 20 ans à peine, qui, ensemble, tuent le temps et l'ennui… S'amusant à arpenter la rue de Paris à grande vitesse juchés sur des vélos, effrayant les passants, réclamant régulièrement des cigarettes, sifflant les jeunes filles, crachant aux pieds des mamies et lançant des regards de défi aux passants qu'ils croisent.

Des incivilités en série qui, en soi, semblent insignifiantes. Mais qui, réitérées au quotidien, gâchent la vie des commerçants et des résidants du centre-ville. Au point que ces derniers sont désormais à cran.

« Il est impossible aujourd'hui de tenir normalement un commerce en centre-ville de Villeneuve. Ces bandes pourrissent le climat et font fuir la clientèle. On se croirait dans une banlieue de grande ville », déplore amèrement un jeune commerçant qui, écœuré par cette ambiance, a revendu son affaire pour aller s'installer à Sarlat, en Dordogne.

« Réponse proportionnée »

Vendredi, Jérôme Cahuzac a recueilli les récriminations des commerçants et des riverains et tenté de dialoguer avec les jeunes gens, s'entretenant en particulier avec les uns et les autres.

C'est lors d'un de ces échanges que le ton a brusquement monté. « En un laps de temps très court, j'ai fait l'objet de trois agressions verbales. J'ai tenté de calmer ce jeune homme, en vain. La deuxième fois, il m'a contraint à le repousser physiquement, sinon il me bousculait. Pour autant, il a poursuivi ses provocations, tant vis-à-vis de ma personne que de ma fonction de maire. J'ai alors répondu de manière à la fois proportionnée et adaptée en lui montrant clairement, et de manière symbolique, que le maire ne céderait pas face à ses provocations », expliquait hier le député-maire.

L'échange avec son interlocuteur, âgé d'une vingtaine d'années, aura tourné court et se sera achevé par une paire de claques assénée par l'élu. Geste accompagné de propos similaires à ceux qu'emploierait un père de famille face à son fils récalcitrant. « Tu as compris, maintenant ? Tu me respectes. Tu ne me tutoies pas ! », s'est en effet écrié l'édile villeneuvois.

Un geste qui n'est pas sans rappeler celui de François Bayrou, lors de la campagne de la présidentielle de 2007, face à un jeune tentant de lui faire les poches.

« Un acte violent est toujours regrettable. Mais, humainement et symboliquement, je n'avais pas d'autre choix », se défendait hier Jérôme Cahuzac. En attendant, son geste est salué par la majorité de ses administrés et nombre de nos lecteurs. La gifle du maire de Villeneuve a, en effet, fait hier le buzz sur le site Internet de « Sud Ouest ». On pouvait y lire notamment des commentaires enthousiastes. À l'instar de ce militant UMP se métamorphosant brusquement en fervent défenseur du député-maire socialiste et saluant son « courage ».

Une claque qui, compte tenu du rang de son auteur, risque néanmoins, dans les prochains jours, de secouer le landerneau politique et d'alimenter bien des débats.

lornegunn
24/04/2011, à 07h49

lalie les parents font pas leur boulots et bien c a la justices de faire le sien et c'est pas parce que on galere qu'on doit etre agressif et intimidé les gens qui y sont pour rien

Daniel Dubos
24/04/2011, à 07h30

Quand on écoute les propos souvent très grossiers des présentateurs de télévision, on s'apperçoit que dorénavant la normalité s'exprime dans la vulgarité. De même, quand on tend l'oreille aux vociférations des dits supporters de football.. Je me souviens des propos d'un célèbre homme politique qui disait que dans ses discours, quand il s'adressait à la foule, il faisait volontairement abstraction de mots comme "spiritualité, oubli de soi, don de soi" car en évoquant ces valeurs il se faisait traiter de ringard. Comme disait mouloudji "tout fou le camp" en faisant fi de valeurs élémentaires comme la convivialité, la politesse, l'élégance, le respect, on en arrive à une décadence qui nous mène à une fin de cycle ou une fin de civilisation et on en arrive à ne plus espérer en des jours meilleurs.

LalieRosalie
24/04/2011, à 07h21

comme si à 20 ans un jeune a besoin du RSA ou autre aide pour "trainer" dans la rue. N'importe quoi. Quant au geste de cet élu, je le réprouve fortement. La violence n'engendre que la violence, elle ne résoud rien, elle envenime les choses, elle pose de la rancoeur à celui qui la reçoit. Si j'avais parlé mal à mon père, il m'aurait dit que je l'aurai blessé, m'aurait expliqué pourquoi, j'aurai été punie. Pour ce jeune et cet élu le climat n'était pas à l'apaisement loin de là. Quand les adultes prendront enfin le temps de se poser face à ces jeunes qui ne demandent qu'à être entendus ? Je vois ici juste le constat affligeant d'un échec de la société. On n'éduque pas un gamin à coups de paires de claques. Quand l'adulte en vient à baffer ses enfants c'est que c'est le signe d'un non dialogue. Les jeunes ne sont pas stupides. Après il y a ceux pour qui l'éducation défaillante les plongent dans la délinquance, le rejet de la société ne les aident nullement. Il faut s'occuper de notre jeunesse, ils faut que les parents éduquent leurs enfants, que la société les traitent comme la future graine à germer pour l'avenir. Car l'avenir c'est bel et bien nos enfants. Il faut se donner ce courage.

titi124
24/04/2011, à 07h19

toutes mes félicitations M. le Maire, si tout le monde réagissait comme vous ! mais pardon Ms les gendarmes ou la police, mais que faitent vous fassent à cette montée d'agression dans votre ville ? N'est-il pas possible de coincer ces jeunes ou sont-ils des enfants de notables inattaquables ?

agon
24/04/2011, à 06h16

Bravo si les faits sont ceux relatés par l apresse, je donne 1000 fois raison à Mr Cahuzac, alors que je fais partie d'une sensibilité politique assez différente de la sienne. Il s'agit d'une réaction de bon sens : quand un interlocuteur n'est pas animé debonne foi et ne respecte pas l'autorité, il est necessaire d'employer des moyens coercitifs. Ne croyant pas à la génération spontannées (et bien que le voyou soit majeur) il serait intéressant de s'occuper de l'autorité parentale (ou, en l'espece, de son absence) Comment à 20 ans peut on trainer dans les rues à faire de c....ies, sil l'on est pas subventionné (ASSEDIC, RMI, RSA, Alloc, ...) ou si l'on ne trafique pas ?

 

http://www.sudouest.fr/2011/04/24/la-paire-de-claques-de-cahuzac-fait-du-bruit-379825-647.php (commentaires +++)

 

Cahuzac assène les claques

Jérôme Cahuzac, le député -maire, s'en est pris physiquement à un jeune lui manquant de respect

 

En ce printemps, la tension monte à Villeneuve-sur-Lot. Là même où avait éclaté fin janvier des heurts entre des bandes rivales opposant, dans un déferlement de violences urbaines dignes des banlieues, de jeunes Villeneuvois à leurs homologues d'Agen. Une nuit de folie au cours de laquelle un jeune villeneuvois âgé d'une vingtaine d'années, Kamel El Garmaoui, avait été pourchassé avant d'être mortellement blessé de plusieurs coups de couteau. Un drame qui avait à la fois stupéfait et profondément choqué la bastide des berges du Lot.

Excédés par l'incivilité

Trois mois après, le climat semble de nouveau des plus tendus. Pour preuve, hier après-midi, des commerçants du centre-ville, excédés par les actes d'incivilités à répétition commis ces derniers jours par une vingtaine de jeunes errant en centre-ville, et notamment postés régulièrement sous les cornières de la place Lafayette, en ont appelé aux policiers municipaux et au député-maire en personne.

« Il y en a ras-le bol ! C'est tous les jours la même chose. On se voit continuellement insulté par ces jeunes en bandes et qui ne font rien de toute la journée, si ce n'est s'amuser à s'en prendre aux passants », lâche, visiblement à bout de nerfs, une riveraine de la place Lafayette.

Une exaspération partagée par de très nombreux commerçants du cœur de la bastide, aujourd'hui ulcérés par les comportements de ces jeunes désœuvrés et leurs incivilités en série.

Du côté de la police municipale, nombre de fonctionnaires ne sont pas étonnés. « On connaît ces jeunes et leurs agissements mais on ne peut rien faire. De plus, nous ne disposons malheureusement pas aujourd'hui des moyens suffisants en terme d'effectifs pour remplir nos missions », déplorent-ils.

La parole et le geste

Hier après-midi, alerté par les commerçants, le député-maire Jérôme Cahuzac s'est rendu sur place entouré de plusieurs de ses adjoints, dont Maud Pagin et Alain Soubiran. L'édile a à la fois pris acte des récriminations des commerçants et riverains et tenté de nouer le dialogue avec les jeunes incriminés. Si cette volonté d'apaisement a été bien perçue par la plupart, ce ne fut pas le cas avec un jeune d'une vingtaine d'années qui n'hésita pas à tutoyer le député-maire et à lui manquer verbalement de respect. Loin de se laisser impressionner, ce dernier lui a répondu sur le même ton avant de jouer les Père Fouettard et de lui asséner deux claques en lui rappellant au passage et de manière ferme : « Tu me respectes. Tu ne me tutoies pas ! ».

Un comportement hors du commun pour un homme politique et un élu. Qui n'est pas sans rappeler l'attitude adoptée lors de la campagne présidentielle de 2007 par François Bayrou face à un jeune essayant de lui faire les poches.

En attendant, hier soir, ce subit emportement physique du maire était visiblement approuvé par nombre de ses administrés. Même si, sur le fond, ils estimaient que cela ne résolvait rien et que seule une présence policière régulière et accrue  permettrait de rétablir un climat de sécurité au sein de la cité.

http://www.sudouest.fr/2011/04/23/cahuzac-assene-les-claques-379017-647.php(

 

D'ici qu'un de nos deux zigomars se metteàa distribuer des gifles,y a pas des kilomètres.

Pour faire du buzz,ils sont prêts à prendre tous les risques.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu