target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/03/2013

Pecresse:Fallait oser,elle a osé…

Pecresse:Fallait oser,elle a osé…

 

pecresse bouche.jpg

Transports bloqués par la neige:Pécresse demande une commission d'enquête

12 mars 2013 à 13:45 (Mis à jour: 16:16)

L'élue régionale UMP, qui brigue la présidence de l'Ile-de-France en 2015, dénonce l'«inertie coupable» de Bertrand Delanoë et Jean-Paul Huchon face aux intempéries. Oubliant l'épisode neigeux de 2010...

Valérie Pécresse, chef de file de l’opposition UMP au Conseil régional d’Ile-de-France, a dénoncé mardi une «incapacité» du Stif à «anticiper les conséquences» de la neige et demandé une commission d’enquête au sein de l’autorité organisatrice des transports en commun franciliens.

«Après l’épisode de janvier – pas un seul bus en circulation et une voirie impraticable dans la capitale –, c’est la deuxième fois cet hiver que le maire de Paris (Bertrand Delanoë) et le président de la région Ile-de-France et du Stif (Jean-Paul Huchon) sont pris au dépourvu par les intempéries», a déploré Valérie Pécresse, dénonçant dans un communiqué une «inertie coupable».

«Cette situation est d’autant plus inacceptable que, comme en janvier, l’épisode neigeux était annoncé et pouvait donc faire l’objet de mesures d’anticipation pour empêcher que les Franciliens ne se retrouvent bloqués dans les transports», ajoute la députée des Yvelines, qui parle de «chaos».

Une protestation qui contraste avec son silence, il y a deux ans, lorsque l'Ile-de-France avait été paralysée par la neige.A l'époque, alors que la circulation francilienne patinait et que son collègue de l'Intérieur Brice Hortefeux expliquait que le problème se concentrait surtout sur les voies en pente, François Fillon rejetait la faute sur Météo France, affirmant que ses ingénieurs n'avaient pas donné l'alerte. Ce qui était faux.

Mais aujourd'hui, l'ancienne ministre de l'Enseignement supérieur est en campagne. Celle qui s’est déjà déclarée candidate pour les régionales de 2015, demande «que le Stif installe une commission d’enquête chargée d’analyser les dysfonctionnements rencontrés et de déterminer une procédure d’alerte à mettre en place».

Philippe Goujon, député-maire du XVe arrondissement de Paris, a lui aussi dénoncé «l’impréparation et l’improvisation» de la mairie de Paris, constatant que son arrondissement, «le plus grand» de la capitale, n’avait «toujours pas été déneigé».

Le président de la fédération UMP de Paris demande au maire Bertrand Delanoë et à Anne Hidalgo, candidate à la mairie en 2014, «de se ressaisir, de sortir un moment de la campagne électorale permanente, de se concentrer sur leurs responsabilités vis-à-vis des Parisiens en prenant d’urgence les mesures nécessaires de déneigement et en assurant avec le Stif une meilleure organisation des transports».

A l'inverse, l'ex-ministre des Transports, l'UMP Dominique Bussereau a jugé que «ce n’est pas parce qu’il y a un peu de neige qu’on crée une commission d’enquête». «Je pense qu’à chaque crise on s’améliore un peu, mais c’est vrai qu’il y a peut-être eu un petit manque d’anticipation. Je ne jette pas la pierre au gouvernement, mais la matinée de ce mardi aurait pu être mieux gérée dans le temps qu’elle ne l’a été», a-t-il ajouté.

Interrogé sur l’opportunité d’une commission d’enquête, Dominique Bussereau a répondu qu’il «ne fa(llait) pas exagérer». «Ce n’est pas parce qu’il y a un peu de neige qu’on crée une commission d’enquête. J’ai connu des Roissy bloqués, j’ai connu des autoroutes bloquées, ce n’est pas le ministre des Transports qui peut aller lui-même avec une pelle sur chaque route», a-t-il lancé.

http://www.liberation.fr/politiques/2013/03/12/transports...

 

Il vrai que sous le mandat du gourou,il ne neigeait plus….et de la neige en Normandie et sur les côtes de la Manche au mois de mars,ca s’est jamais vu.Je note que cet épisode neigeux fort important touche d’autres pays en Europe,il m’étonnerait que des responsables de l’opposition imputent les désagréments que vivent leurs concitoyens à ceux de la majorité.

La neige c’est la neige…On n’y peut rien !

 

A l’attention de  Mme Pecresse et ses amis qui se sentent poussés des ailes à chaque fois qu’il neige surtout quand ils ne sont plus au pouvoir…et qu’ils n’ont plus l’occasion de nous prouver leurs grandes compétences…

 

Blocage de la région Ile de France à cause de la neige : certainement pas à cause d’un manque de moyen !!

Alors que de la neige est atten­due sur les trois quarts du ter­ri­toire jeudi, Thierry Mariani, le secré­taire d’Etat aux trans­ports, annonce la cou­leur dans un entre­tien paru dans Le Pari­sien ce lundi: « Si les intem­pé­ries nei­geuses sont aussi intenses que mer­credi der­nier et concen­trées sur un après-midi, il y aura de nou­veau des pro­blèmes ». Voilà qui a de quoi ras­su­rer tous les Fran­ci­liens ! Espé­rons tout de même que cette fois-ci le gou­ver­ne­ment retienne les leçons de la « pagaille » de la semaine der­nière et anti­cipe les mesures à prendre.

Pour­tant, à la lec­ture du rap­port d’activités de la Direc­tion inter­dé­par­te­men­tale des routes d’Ile-de-France, rien ne lais­sait pré­sa­ger un tel caphar­naüm. Il est en effet pré­cisé que la via­bi­lité hiver­nale est par­fai­te­ment trai­tée grâce à « la réac­ti­vité des équipes d’interventions et l’efficacité de son dis­po­si­tif de veille météo qui per­mettent de mener la mis­sion avec un bilan posi­tif ». En marge de ce com­men­taire, il est pré­cisé que pour cela la DIRIF compte sur 335 agents mobi­li­sés, 92 res­pon­sables d’intervention, 8 veilleurs météo, 57 cir­cuits pré-curatifs trai­tés par 66 saleuses…

Alors où étaient tous ces moyens le mer­credi 8 décembre ?

Que s’est-il passé dans le « PC Zonal » de la DIRIF, ce « for­mi­dable outil au ser­vice des crises de cir­cu­la­tion qui ras­semble de mul­tiples acteurs » et qui tou­jours selon la DIRIF « per­met de coor­don­ner effi­ca­ce­ment l’action des pou­voirs publics lors des crises hiver­nales afin de main­te­nir les grands réseaux rou­tiers fran­ci­liens en bon état de via­bi­lité pour les usa­gers » ?

A la lec­ture de ces élé­ments, il est donc très dif­fi­cile d’accepter un tel manque d’efficacité pour un épi­sode nei­geux de 5 heures et un faible enneigement.

Si nous com­pre­nons par­fai­te­ment la dif­fi­culté de la DIRIF compte tenu de la den­sité du tra­fic per­ma­nent qu’il peut y avoir sur le réseau placé sous sa res­pon­sa­bi­lité, il est cer­tain que le carac­tère spé­ci­fique de la région pari­sienne néces­site des mesures ou des méthodes de trai­te­ment excep­tion­nelles et cer­tai­ne­ment dif­fé­rentes des autres régions.

Le maître mot doit être l’anticipation qui n’a abso­lu­ment pas été prise en compte par les auto­ri­tés com­pé­tentes dans la situa­tion que nous venons de connaître, car à part les pré­vi­sions pré­cises de météo France, a-t-on entendu les pou­voirs publics com­mu­ni­quer de façon pré­ven­tive, la veille, pour infor­mer et orien­ter le grand public ?

Aucune cel­lule de crise n’a été mise en place pour anti­ci­per et évi­ter les com­por­te­ments natu­rels des usa­gers qui ont natu­rel­le­ment causé le blo­cage que nous avons connu. La ges­tion ne s’est faite qu’a pos­te­riori c’est-à-dire au moment où plus rien n’est possible.

Alors à quoi servent tous ces brillants diplô­més à la tête de tous ces ser­vices s’ils ne mettent pas leur intel­li­gence au ser­vice d’une méthode qui doit per­mettre d’éviter un tel chaos qui n’est vrai­ment pas glo­rieux pour l’image de notre pays et de notre capitale ??

Certes on ne doit pas tout attendre de l’Etat et les citoyens doivent aussi être res­pon­sables et agir en consé­quence. Tou­te­fois, le gou­ver­ne­ment se doit de deman­der à tous ceux dont c’est la mis­sion d’agir effi­ca­ce­ment pour for­mer et accom­pa­gner au mieux les usa­gers de façon pré­ven­tive et assu­rer une meilleure coor­di­na­tion à l’instant « T »  de l’ensemble des moyens tant maté­riels (équi­pe­ments) qu’humains (agents d’intervention et forces de l’ordre).

http://blog.40millionsdautomobilistes.com/2010/12/13/bloc...

 

Et encore:

 

zemmour blog.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=Kjpz-z8jh4A

Neige:Fillon, le mea culpa et les leçons du chaos

"Une semaine après la pagaille en Ile-de-France, "on n'a pas été bon en communication, moi le premier !", a concédé le Premier ministre qui, avec le retour de la neige, a réuni les ministres concernés. Résultat : les services de l'Etat sont "mobilisés", mais aucune mesure concrète annoncée."

http://lci.tf1.fr/politique/2010-12/neige-les-services-de...

 

19/08/2012

UMP/Pecresse:grands spécialistes du jus de boudin !

UMP/Pecresse:grands spécialistes du jus de boudin!

pecresse idf.jpg

Oui c'est moi Valérie,rie,rie.....

 

Vous ne pouvez pas ne pas vous souvenir de cette grande affaire que fut pour l’UMP et son complice de la société Webhelp:L’Ile de France délocalisait son centre d’appel vers la Maroc…Conseil régional et Stif tout cela dans le même sac bien évidement.Un ministre du redressement productif un peu beaucoup emporté par son élan,une UMP  à l’affut et voila ce qui devait devenir la minestrone de l’été.

De minestrone,il n’y en aura pas,le coup d’épée dans l’eau de M Duha présentent codirigeant de l’entreprise mauvaise perdante n’aura que transpercer son orgueil.La justice a validé la décision du Stif en conformité avec les lois de notre pays et européennes.

On savait Mme Pecresse un peu allumée et peu convaincante au plan de ses actions d’éclats,là elle aura battu ses records avec le soutien actif de M.Geoffroy Didier qu’elle a chargé de ses basses œuvres.Chacun se souvient de l’effarante campagne menée par elle aux dernières régionales,élections dans laquelle elle était tête de liste pour l’UMP.Au grand dam de M.Jimmy Cricket alias M.Karoutchi,ma copine et celle du président.Par contre,on ne s’attendait pas à voir un ministre faire une telle erreur politique à l’égard de ce dossier et qui a réussi à faire mettre en doute la parole du président et la sienne aussi.En accusant M.Huchon,on rendait le meilleur des services à l’UMP alors qu’il est manifeste que pendant 5 ans le gouvernement précédent n’a rien fait pour réformer un tant soit peu notre code des marchés publics permettant un tant soit peu aussi de préserver l’intérêt de nos entreprises nationales.On ne peut exiger d’untel ou d’untel de faire ce que l’on prévoit dans un programme présidentiel ou législatif avant que des dispositions nouvelles sont adoptées ….

On ne sauvera pas notre industrie en courant contre le vent…et surtout en mettant en cause ses amis !Le traquenard tendu par l’UMP par l’intermédiaire de M.Duha était tellement visible,il suffisait d’aller sur le site de cette entreprise pour s’apercevoir que c’était l’hôpital qui se fout le charité.Ce monsieur est le chancre,pardon le chantre,de la délocalisation.

La meilleure réponse de M.Montebourg serait qu’à la rentrée il travaille sur un texte de réforme du code des marchés publics.Le fait le pantin à talonnettes l’avait proposé pendant sa campagne n’enlève rien à l’intérêt de la chose.

Alors au boulot,cessons les jérémiades,cessons de tomber sur la premier piège tendu par des nuls et qui tentent de redorer leur blason non sur de propositions mais sur des chicaneries de bas étages.Et qui commencent sérieusement  à fatiguer les français.

centre d'appel figaro.jpg

La justice a débouté la société Webhelp, qui détenait jusqu'alors le marché du syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif). 80 emplois sont menacés. Valérie Pécresse et Arnaud Montebourg vont une nouvelle fois demander à Jean-Paul Huchon de casser l'appel d'offre contesté.

La justice a validé vendredi la régularité de l'appel d'offre lancé au printemps par le Stif (syndicat des transports d'Ile de France) qui se soldera à compter de 2013 par la délocalisation de son centre d'appel au Maroc. Cette affaire avait fait grand bruit il y a un mois car la décision de la région Ile-de-France, présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon, avait été prise au détriment de la société Webhelp qui détenait le contrat depuis plusieurs années, la condamnant à un plan social pour 80 personnes sur le territoire national. Webhelp avait fait appel en référé. Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, était également monté au créneau et avait demandé publiquement à Jean-Paul Huchon de revenir sur cette délibération contraire aux intérêts de la France.

«La justice s'est prononcée sur le respect des règles, la responsabilité incombe maintenant aux politiques de savoir ce qu'ils veulent faire», réagit Olivier Duha, le coprésident de Webhelp. L'entrepreneur est d'autant plus désabusé que l'écart de notes entre les deux dossiers finalistes de l'appel d'offres est extrêmement faible: 0,4 point sur… 100! Cette notation intègre tous les aspects techniques, y compris le prix qui pèse pour 40% du total. «Vu qu'il y a un énorme différentiel de prix, c'est la preuve qu'il y a une marge énorme sur la qualité de la prestation qui va être rendue», prévient Olivier Duha qui estime de surcroît à «seulement» 300.000 euros le gain que retirera la région Ile-de-France par an dans ce marché de 15 millions d'euros sur trois ans.

Arnaud Montebourg «ne lâchera pas»

L'affaire n'est pas pour autant close et devrait à nouveau rebondir politiquement des deux côtés de l'échiquier. À droite d'abord, Valérie Pécresse, chef de file UMP à la Région, va une nouvelle fois exiger de Jean-Paul Huchon qu'il revienne sur sa décision. «Ce qu'on demande, c'est que le marché ne soit pas signé tant qu'il y a des doutes sur la localisation des emplois considérés, assure l'ex-ministre du Budget. Jean-Paul Huchon a tous les moyens pour renégocier l'appel d'offre s'il le souhaite et inclure de clauses de responsabilité sociale qui empêchent de faire appel à des sous-traitants délocalisés.» Arnaud Montebourg devait lui aussi rebondir dans un nouveau courrier au président de la Région Ile-de-France expliquant ce qu'il doit faire pour casser l'appel d'offre. «Le ministre est hystérique, il ne lâchera pas», indique un fin connaisseur du dossier.

Pas sûr toutefois que l'alliance contre-nature entre Valérie Pécresse et Arnaud Montebourg fasse faire marche arrière à Jean-Paul Huchon, même si le président de la région Ile-de-France semble avoir déjà mis de l'eau dans son vin pour ne pas trop gêner les efforts du gouvernement, qui entend relocaliser en France les emplois des centres d'appels étrangers. Dans un communiqué, il assure ainsi que le groupement d'entreprises françaises retenues respectera bel et bien ses obligations liées au «label de responsabilité sociale». Mieux, l'une d'entre elles, la société B2S, promet maintenant que «la majorité des emplois liés à ce contrat soit localisée sur le site de Gennevilliers, en Ile-de-France» et propose même de créer «une trentaine d'emplois supplémentaires sur le territoire national avant le démarrage de son contrat avec le Stif.»

Par Marc Landré

Toujours trés étonné de la qualité des commentaires...

TSAM

Pourquoi s'en prendre à Huchon ? La loi ( stupide et mal torchée certainement ) a été respectée et Montebourg n'hésite pas à vouloir la piétiner . Lois à géométrie variable pour convenance socialiste ou carriériste ? ( Censuré ?)

Le 18/08/2012 à 22:50

marine

C'est vraiment une honte pour les français car on parle de réindustrialisation alors que nous ne sommes même pas capable de garder que les emplois parlent dans des pays où la main d'œuvre est la moins chère. Mais rien n'est comparable car le niveau de vie au Maroc n'est pas le même que chez nous !!!
Huchon a suivi le modèle des grandes entreprises où on recherche toujours le moins cher mais a t-on penser que si on continue dans cette voie, ce sont les français qui devront se délocaliser. Les patrons ont déjà commencé à s'expatrier.

Le 18/08/2012 à 14:27

brigitte CAMUS

Ou l'on voit la différence entre un "Grand Patron" Patrick Ricard, et un énarque socialiste qui ne sait même pas ce que c'est que de faire vivre une entreprise, et ne connaîtra jamais, lui, le chômage. Quelle honte à l'heure ou tant de chômeurs ne perçoivent aucune indemnisation que ce soit et se battent pour survivre, de voir que l'emploi part au Maroc où là bien sur on pourra payer moins cher les travailleurs. Pas de changement du côté de l'emploi !

Le 18/08/2012 à 11:58

Sirius85

Compte tenu des dispositions actuelles, je vois mal ce que pourra faire Huchon. Casser l'appel d'offres ce sera irrémédiablement rejeté par la cour de justice de l'Union européenne à la demande du juge Français. Les centres d'appels pouvant être localisé dans n'importe état membre. Les politiques le savent, mais veulent nous faire croire qu'ils ont les moyens de faire autrement que le droit qu'ils ont instaurer. Vivons nous un moment historique où tout se fait par décision d'exception ?

Le 18/08/2012 à 11:22

niblick

Cette affaire est honteuse, il fallait un élu de gauche, probablement fonctionnaire pour n'avoir jamais eu de problèmes de chômage, faire un tel choix et se retrancher derrière des textes! courage, fuyons!

Le 18/08/2012 à 11:20

Arnaud BONNOT

Electeurs de gauche vous avez voulu le changement , vous l'avez ! maintenant assumez vos choix . Sur cinq ans l'abaissement prévisible de ce pays sera une catastrophe pour vos emplois et votre pouvoir d'achat . Le temps du rêve est fini ,le cauchemars vous attend .

Le 18/08/2012 à 09:43

Dieutoutpuissant

le chômage c'est maintenant.

Le 18/08/2012 à 08:18

FL2

La justice n'a fait qu'appliquer la loi.
Mr Montebourg est impuissant dans ce dossier comme dans tous les autres, il va enfin pouvoir constater combien sa mission est délicate et périlleuse comme le fut celle de son prédecesseur , n'en déplaise au PS.

Le 18/08/2012 à 06:16 http://www.lefigaro.fr/societes/2012/08/17/20005-20120817...

fausse polemique stif.jpg

http://www.metrofrance.com/paris/la-fausse-polemique-du-c...

Centres d'appels: une délocalisation qui dérange

«Décision aberrante»

Pour Valérie Pécresse (UMP), la gauche, «unanime» lorsqu'a été prise cette décision, est «en flagrant délit de contradiction». L'ancienne ministre, chef de l'opposition à M. Huchon au Conseil régional, lui demande «d'étudier immédiatement toutes les voies de droit pour relancer ce marché avec pour objectif de préserver l'emploi en France qui doit être la première priorité».

Jugeant cette décision «aberrante et particulièrement choquante», Yves Jégo (Parti radical) estime que M. Huchon «doit garantir aux Franciliens qui financent le Stif à travers leurs impôts et leur Pass navigo que les emplois concernés seront maintenus en France».

Pour le secrétaire général du FN, Steeve Briois, «les socialistes plongent dans l'obscénité». «Arnaud Montebourg avait beau fanfaronner en dénonçant les délocalisations des call centers à l'étranger, ses camarades socialistes parisiens ne semblent pas plus gênés que cela», écrit M. Briois.

«Il y a des règles en matière de marchés publics, elle ont été respectées dans ce cas», a souligné François Hollande, interrogé sur ce choix par la presse au cours d'une visite chez Valéo dans les Yvelines. Tout en disant ne pas être «favorable à une surenchère protectionniste», il a appelé «tous les acteurs publics à la responsabilité» pour favoriser le marché français.

http://www.charentelibre.fr/2012/07/28/chaud-debat-autour...

16/08/2012

UMP:De qui se moque Mme Pecresse

UMP:De qui se moque Mme Pecresse.

 

huchon,canard enchaine,ump,pecresse,geoffroy didier

 

 « Bien que représenté dans la délégation, le groupe UMP au conseil régional a annoncé par l’intermédiaire de sa présidente, Valérie Pécresse,qu’il comptait poser à Jean-Paul Huchon une question écrite sur le coût du voyage. Dans un communiqué, des conseillers régionaux UMP (1) réclament la démission du président du conseil régional. "Si ces faits sont confirmés, nous souhaitons entendre les explications sur ces dépenses inconsidérées,choquantes et qui représentent des pratiques politiques d'un autre âge", indiquent-ils également. »

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/08/14/97001-201208...

agapes.jpg

Où était Mme Pecresse,présentement présidente du groupe  UMP au Conseil régional d’IdF quand la décision d’envoyer une telle délégation,au coût connu,a été prise.Elle ne pouvait ignorer l’existence de cette opération de communication financée par le Conseil régional et le Comité régional du Tourisme de cette même région alors qu’un élu de son groupe y a été fraternellement invité.Qu’on dit de leur coté les élus du Front de gauche et autres groupes représentés au conseil qui y ont été aussi conviés.

Si le Canard n’avait pas été informé par une bonne âme et sorti l’information,Mme Pecresse se serait écrasée,ne voulant pas prendre le risque de voir son collègue pris la main dans le sac à malices…il est vrai qu'elle va se contenter d'une question écrite.La reponse  de M.Huchon:cette décision a été prise démocratiquement et selon les règles en vigueur,les engagements de dépenses aussi.Quant aux dépenses effectuées par le Comité régional,concernent-elles le Conseil régional.

Alors les grandes leçons sur les véhicules étrangers,les galéjades sur les centre d’appels delocalisés,les polémiques sur les invitations du conseil régional,ca va un moment.M.Huchon ne décide pas tout seul comme un dictateur.

Les dépenses inhérentes à ce voyage n’ont pas été décidées par le président tout seul dans son coin.

Trois conseillers de l'UMP souhaitent la démission du président Huchon.soit.Il y aura d’autres élections et il sera réélu.En toute logique,l’UMP et Mme Pecresse,devraient  exiger la démission de l’élu du groupe UMP qui a profité des largesses des présidents du Conseil régional et de le Comité régional,ce ne serait que justice.Le receleur comme le voleur doivent être condamnés au même tarif.

Ce qui serait coquet serait que l'es invité appartenant au groupe UMP soit solidaire du communiqué qu’évoque le Figaro.Sauf que ce n’est pas un communiqué du groupe UMP et encore moins  de Mme Pecresse  mais….de qui je vous le donne en mille…de M.Geoffroy Didier et quelques copines à lui.Pardon M.Bournazel,ce n’est pas une copine quoique…

Geoffroy Didier celui qui veut être le  Dosières de l’UMP apparemment,il n’a pas la carrure…

Le seul représentant UMP qui suit encore un peu les activités de son président ou qui lit assidûment le Canard enchainé.Je suis persuadé que Mme Pecresse est en vacance …

Je suis, persuadé aussi que le malfaisant de service,la teigne Didier,s’est précipité sur le  bout de gras et a mis ses collègues dans l'embarras.tweet gd huchon.jpg

http://twitter.com/GeoffroyDidier/status/2353671263644549...

Pour les 17 000€,M.Geoffroy a fait une erreur,ca devient une habitude.

A lire l’espace de machin qui sert de site au groupe UMP du conseil régional d’IdF.Une honte.Mme Pecresse devrait nous préciser combien coûte son groupe au Conseil régional.et pourquoi son site est aussi nul alors qu’elle dispose de moyens conséquents.

http://www.ump-iledefrance.fr/infos-departement/

Que M.Huchon publie la listes des élus présents à Londres ,on va bien rigoler…

Pour les journaleux du Canard enchainé qui apparemment se déchainent contre François Hollande et M.Huchon et un peu moins contre ceux et celles qui nous ont mis dans une moise pas possible,merci Mme Pecresse,les mêmes « aventures » se sont déroulées au Conseil général du Pas de Calais.Il vrai que le nord c’est loin,les informateurs du Canard enchainé doivent moins prolixes dans le nOOrd…Ils ont froid….

Cadeau donc pour le Canard enchainé qui aurait du aller plus loin que les débinages de M.Geoffroy Didier…

Quoiqu’il en soit,merci à M.Huchon d’arrêter de faire le con et de nuire à François.

Pour les inquiets,voyez que je  donne le compte aussi à la gauche quand elle faute.

conseil 62.jpg

http://dailynord.fr/2012/06/jo-cg62/

chere.jpg

http://dailynord.fr/2012/06/polemique-sur-les-jeux-olympi...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu