target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

25/12/2011

Sarkozy découvre des pauvres !

Sarkozy découvre des pauvres !

 

1622172_3_fc0a_nicolas-sarkozy-s-est-rendu-sur-la-plate-forme.jpg

De là haut,je suis sur que Coluche aura apprécié la visite présidentielle à sa juste valeur !

J’ai écrit « des »  au lieu de « les » car M.Sarkozy n’a vu hier qu’une partie de la pauvreté dans notre pays.Celle qui a encore la volonté de venir aux Restos du Cœur,les autres,ceux qui ne veulent ou peuvent pas ou plus y aller,où sont-ils ?

Une fois de plus,il aura démontré sa parfaite connaissance de ce dossier – les pauvres qui devaient disparaitre par enchantement à son avènement en 2007 – en associant pauvreté et logement…Le problème des pauvres dans notre beau pays de France est donc le logement soit.Sauf que pour la circonstance,M.Sarkozy rencontrait des responsables d’une institution – les Restos du Cœur sont devenus,au fil du temps,une institution nationale – qui distribue de la nourriture à celles et ceux qui ne peuvent plus s’en procurer normalement,c'est-à-dire avec le fruit de leur travail.La pauvreté en France,Monsieur le président,ça commence d’abord par la nourriture.Ca vous avait échappé.

Ca ne vous a pas étonné,Président venéré,de voir que les Restos du Cœur n’envisagent pas de fermer leur porte malgré tous les progrès et biens matériels que vous et votre gouvernement ont apporté aux français et à nos amis étrangers qui fréquentent les locaux de cette institution. Vous ne saviez pas qu’il y avait de plus en plus de pauvres dans notre pays avant d’aller à la rencontre des responsables des Restos du Cœur.Je m’étonne pourtant et à juste titre.Votre campagne électorale vous conduit bien 2 ou  3 fois par semaine dans les provinces de France,il n’ y a pas de pauvres dans les manifestants qui viennent vous acclamer…Il n’y a pas de pauvres à l’UMP…On les rejette à l’entrée des barrières dressées pour vous protéger de la vindicte populaire.De quoi avez-vous peur,vous êtes notre bienfaiteur.Jamais président n’aura autant reformé le France,jamais président n’aura jamais autant aimé les français,pourtant jamais président n’aurait été autant honnis par les mêmes.

J’oublais,les pauvres de l’UMP sont ceux qui bénéficient des nouvelles mesures que vous avez fait adopter pour l’amélioration substantielle du RSA.7 heures de travail par semaine que l’on retire du RSA socle et qu’on rajoute au RSA activité – pléonasme s’il en est - et puis qu’après on les remets en plus du moins qu’avant et qu’après le bénéficiaire du RSA ne sait plus où il habite,d’où ses problèmes de logements.

Je viens de comprendre le cheminement de votre pensée.Si on enlève les « riches » -en France tu es français moyen à 1700€ par couple,à 2500€ t’es déjà assez riche - qui habitent des logements sociaux en payant leur loyer puisqu’ils sont riches,on pourrait y loger les pauvres qui gagnent 400€ par mois qui eux ne pourront plus payer leur loyer devenant ainsi des assistés que vous et M.Wauquiez pourfendaient à coup de discours tonitruant devant,il est vrai,des riches,de l’UMP…Des « riches » qui pour la plupart profitent des réformes du père François  - le premier – et viennent vous adorer pendant des après- midi entières puisqu’ils n’ont que ça à faire.C’est d’ailleurs un avantage pour l’UMP que d’avoir un public de retraités si jeunes – partis à 60 ans et quelque fois avant – ça permet de remplir les salles.A gauche,c’est plus compliqué,il fait faire meeting le soir…les ouvriers,salariés ça travaillent la journée…Ceux qui se lèvent tôt,vous les connaissez bien,mon président vénéré,vous les avez dupés et usés jusqu’ à la moelle pour réparer vos sottises…

Aprés ce petit défoulement,passons aux choses sérieuses.

« Selon l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe les 773 organismes HLM, seuls 11 % des ménages logés dans le parc social dépasseraient les plafonds. Au regard des 4,3 millions de ménages vivant en HLM, 440 000 seraient hors des barèmes d'attribution.

"EMBOLIE" DU SYSTÈME

Sur le plan national et toujours selon les chiffres de l'USH, 5 % des locataires dépasseraient le plafond de 20% et seulement 0,3% serait au-delà de 100 %. Le logement social n'est pas non plus un eldorado pour les chômeurs et les bénéficiaires de minima sociaux.

La majorité des 4,2 millions de HLM sont occupés par des salariés d'entreprises privées ou publiques ou par des fonctionnaires d'Etat. Toujours selon l'USH, 58 % des chefs de famille des occupants du parc HLM sont en activité, 17 % au chômage ou bénéficient d'allocations et 25 % sont retraités ou préretraités. »

Ces chiffres viennent démentir de façon absolument vos propos tenus hier et ceux de M.Wauquiez,votre fidèle serviteur qui avait préparé le terrain – et démontre une méconnaissance,tout aussi,absolue de ce dossier…Il y a mieux,mon président vénéré.Vous déplorez le manque de renouvellement dans le parc de logements sociaux de notre pays.C’est vrai mais ce n’est un problème  de volonté des locataires mais de moyens.Il fut un temps où notre pays n’était pas ruiné,celles et ceux qui habitaient en logement social n’avaient qu’une envie :celle de devenir propriétaire de leur logement ou alors de pouvoir louer dans le parc privé parce qu’accédant à de meilleurs revenus.Aujourd’hui c’est le contraire…Ca aussi,ça vous a échappé….Comme vous a échappé,vous manquez de mémoire mon président vénèré,votre grande envolée lyrique « Je veux une France de propriétaires ».Vous ne vous souvenez pas.Or les 4.2 millions de locataires salariés d’entreprise privées publiques,fonctionnaires d’état vous ont cru et pourtant…

 

Aujourd’hui,vous leur reprochez leur insistance coupable à vouloir conserver cet avantage insigne que d’habiter dans des logements sociaux.Tant que vous n’y habitiez pas vous mêmes.

Il est vrai que votre grand idée de prêts hypothécaire – les sub-primes – a fait long feu….Mieux,vos réformes successives du prêt zéro ont empêcher ceux-là d’entrevoir un jour de quitte leur logement social.Il ne vous pas échappé que les prix de l’immobilier dans notre pays empêchent toutes accession à la propriété de la plupart de nos concitoyens…

Voyez mon président,j’aime tellement mon pays que je me dois de finir ce billet sur un note positive:face à cette crise que vous venez de découvrir je propose que l’etat négocie avec des grands groupe de BTP la mise en œuvre d’une maison à 100.000€ tout compris.Attention,mon président,avec des grands groupes type Bouygues et compagnie,vos copains,pas des artisans qui se « barrent » en laissant tout en plan ou qui de charcutiers deviennent artisans-maçons.Attention,il faudra être attentif.Une autre idée que je mets a votre disposition :la maison à 15€ par jour…En voila une idée qu’elle est bonne….

Attendez président,patientez quelques minutes…. mon voisin me glisse quelques mots à l’oreille.Quoi,la maison à 100.000€ c’est la maison Borloo,quoi, la maisons à 15€ par jour c’est la maisons Boutin.

Ben là !Les bras m’en tombent.C’est pas moi qu’a eu les bonnes idées…

Otez moi d’un doute…Le gus  nommé Borloo il était bien dans votre gouvernement,la gisquette Boutin aussi….Vous en ne souvenez plus,j’oubliais vos problèmes de mémoire…pourtant,tous ces dispositifs étaient promus pour permettre aux classes moyennes de se sortir des parcs de logement sociaux en payant leur crédit à l’égal de leur loyer….C’était bien cela….Vous avez encore oublié,c’est une manie…

Voyez,mon président vénéré,je crois qu’en 2012,je vais avoir,moi aussi,un trou de memoire.Je vais oublier de voter pour vous.

sarkozy hlm.jpg

En cette veille de Noël, Nicolas Sarkozy est d'humeur compatissante. "Je ne prétends pas qu'on a tout bien fait, je vois vos difficultés", a-t-il reconnu, l'air peiné, devant des responsables des Restos du cœur qu'il venait rencontrer, jeudi 22 décembre, dans un entrepôt de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Face à la pauvreté, le chef de l'Etat a expliqué que "le logement est absolument la clé". "Il faut refonder notre politique du logement, ça ne va pas!" Selon lui, "le côté assez désespérant c'est que la production de logements sociaux est de 130 000 par an, soit trois fois plus qu'il y a dix ans et, malgré tout, ce n'est pas suffisant".

Pour le président, il y a "deux problèmes". D'abord, "il se trouve dans ces logements des gens qui ne devraient pas y être". Ensuite, "le turnover dans les logements sociaux ne fonctionne pas". "On ne peut pas passer toute sa vie dans un logement qu'on a obtenu à l'âge de 30 ans", a-t-il expliqué.

"A cela s'ajoute le problème de l'immigration", a-t-il glissé sans en dire plus.

Qui sont ces indésirables ? Des trop riches ou des trop pauvres ? Le parc social n'est pas un repaire de nantis. Selon l'Union sociale pour l'habitat (USH), qui regroupe les 773 organismes HLM, seuls 11 % des ménages logés dans le parc social dépasseraient les plafonds. Au regard des 4,3 millions de ménages vivant en HLM, 440 000 seraient hors des barèmes d'attribution.

"EMBOLIE" DU SYSTÈME

Sur le plan national et toujours selon les chiffres de l'USH, 5 % des locataires dépasseraient le plafond de 20% et seulement 0,3% serait au-delà de 100 %. Le logement social n'est pas non plus un eldorado pour les chômeurs et les bénéficiaires de minima sociaux.

La majorité des 4,2 millions de HLM sont occupés par des salariés d'entreprises privées ou publiques ou par des fonctionnaires d'Etat. Toujours selon l'USH, 58 % des chefs de famille des occupants du parc HLM sont en activité,17 % au chômage ou bénéficient d'allocations et 25 % sont retraités ou préretraités.

En revanche, on assiste à une paupérisation du parc, conséquence de l'envolée des prix immobiliers. M. Sarkozy a par ailleurs dénoncé "une embolie totale" du système. Car 1,2 million de demandeurs de logements sociaux sont effectivement en attente d'un logement. Cette tension est là encore le fruit de la cherté des loyers qui poussent de plus en plus de Français à demander un logement social, théoriquement accessible à 64% de la population.

C'est aussi une conséquence d'une législation qui a peu évolué. Le principe du maintien du locataire dans son logement social "à vie" est défendu par le monde HLM, au nom, notamment, de la mixité sociale. Néanmoins, depuis mars2009, tous les locataires dont les ressources dépassent de plus de 20% les plafonds sont assujettis à un surloyer – le "supplément de loyer de solidarité" – excepté dans les zones sensibles.

Par ailleurs, les locataires dépassant de plus de deux fois les plafonds de ressources dans les zones tendues devront quitter le parc social après une période intermédiaire de trois ans, soit à partir de 2012.

Catherine Rollot et Vanessa Schneider

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/12/23/nicolas-sarkozy-juge-que-les-hlm-sont-indument-occupes_1622167_823448.html

Pour mémoire…

wauqiez log social.jpg

Le leader du club politique de l'UMP la Droite sociale Laurent Wauquiez a proposé aujourd'hui de "réserver une partie des logements sociaux à ceux qui travaillent", parmi une dizaine de mesures lancées pour nourrir le projet UMP en 2012. "Faire du social dans notre pays ne peut pas consister à le faire en oubliant ceux qui travaillent", a expliqué le ministre de l'Enseignement supérieur lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, où il était entouré de parlementaires de la Droite sociale.

Pour ce faire, Laurent  Wauquiez propose d'"incorporer dans les clauses prioritaires d'accès au logement social la prise en compte de l'accès à l'emploi" et de "réserver une partie" des programmes neufs de logements sociaux "aux gens qui travaillent et pour lesquels ça permet d'avoir un accès à l'emploi plus facile". Il n'a pas donné de chiffres sur la part de logements à réserver et a appelé à "poursuivre" les constructions de logements sociaux. Le ministre a cité un rapport du Credoc selon lequel dans les cinq dernières années, 500.000 personnes en recherche d'emploi ont renoncé à un poste qui les aurait contraintes à accroître leurs dépenses de logement. "Je ne dis pas qu'il ne faut plus s'occuper des chômeurs (...) ce n'est pas l'un contre l'autre", a assuré Laurent Wauquiez, qui veut concentrer ses propositions sur les classes moyennes.

Le ministre avait jeté un pavé dans la mare sur le thème des "dérives de l'assistanat" au printemps dernier en proposant de demander cinq heures hebdomadaires de service social aux bénéficiaires du RSA et de "plafonner le cumul de tous les minima sociaux à 75% du Smic". Aujourd'hui, la Droite sociale, qui regroupe une cinquantaine de parlementaires, a également prôné l'interdiction des stock-options, sauf pour les PME et les start-up, et l'interdiction des hausses de rémunérations des patrons qui suppriment des emplois. Visant les "sportifs et chanteurs qui ont leur activité en France mais qui paient leurs impôts en Suisse ou en Belgique", Laurent Wauquiez veut aussi "s'assurer que toute personne qui vit plus de 3 mois en France acquitte ses impôts en France", contre 6 actuellement.

La Droite sociale propose aussi un "plan épargne éducation", sur le modèle du plan épargne logement, ouvert pour chaque enfant à la naissance et "abondé par un premier versement de l'Etat de 150 euros". Est également prévue une aide au financement du permis de conduire pour les jeunes de 18 à 24 ans, contre du bénévolat. Enfin, la Droite sociale veut aider les Français à prendre mieux conscience des aides sociales qu'ils reçoivent, en leur envoyant "chaque année" l'addition. Selon Laurent Wauquiez, cela permettait de "mesurer l'ampleur de l'effort de solidarité nationale qui est fait pour chacun: il ne s'agit pas de culpabiliser, il s'agit de responsabiliser".

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/10/26/97001-20111026FILWWW00473-wauquiez-hlm-pour-ceux-qui-travaillent.php

Questions subsidiaires :

-Comment fait-on pour améliorer la mixité sociale dans note pays si on parque tous les pauvres dans le parc social à la place de ceux que veut virer le président.

- Pourquoi les maires continuent-ils à distribuer des logements sociaux à leur affidés ?Et sur quels critères ?

Rédigé la 24/12/11

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu