target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/04/2015

Sarkozy/kadhafi:C’est histoire d’un mec qui s’est cru tout permis et se considère toujours innocent….

Sarkozy/Kadhafi:C’est histoire d’un mec qui s’est cru tout permis et se considère toujours innocent….

 

sarkozy,guaino,kadhafi,mediapart,gattegno,financement lybien

Hier soir sur France 3 grande soirée à la gloire de l’ancien et prochain président de la république….prochain,pour l’heure il n’y a que lui qui y croit….Beaux et mauvais souvenirs sans aucun doute pour M.Sarkozy et tous ceux qui ont participé à cette grande opérette que furent les relations entre la France et l’état libyen,entre M.Sarkozy et le guide comme il le nomme dans son appel téléphonique daté du jour de son jour d’intronisation.

De M.Hortefeux en passant par M.Guaino,en finissant par M.Guéant,ça du fouetter grave dans les caleçons de nos chers conseillers et anciens ministres.

Aprés la séduction ,c’est allé jusqu’à la promesse de la livraison d’une centrale nucléaire à usage civil (sic),la guerre et enfin l’assassinat,voila qui peut faire jaser. 

Malgré les dénégations des chiens de chasse de l’ancien président de l’ancien président de la république le document,pardon l’ordre de virement signé par M.Moussa Koussa,a été authentifié par les experts graphologues mandatés par un tribunal français et non par Mediapart….

Autre interrogation qui me semble t-t-il devrait étonner nos innocents:pourquoi l’état,ce qu’il en reste,lybien n’a pas encore jugé les fils Kadhafi,pourquoi après avoir manifesté tant d’amitié,’amour presque,au libérateur de leur pays,M.Sarkozy est quasi interdit de séjour en Lybie et apparemment dans tout le secteur.Fait auquel on ajoutera un sentiment d’hostilité certain…à l’égard de la France…. Autre interrogation qui devrait nous alerter:M.Sarkozy n’a aucune position sur les événements et les grandes difficultés que nous connaissons dans cette zone à cause du chaos qui a suivi sa grande opération libératrice  alors qu’on l’avait vu fort prolixe à propos du conflit,de la guerre civile,en Syrie critiquant - c’est ce qu’il fait le mieux - le pseudo attentisme de François Hollande,allant jusqu’à recevoir ou avoir des contact directs avec des responsables de l’opposition syrienne.Ce qui sous la V eme république ne s’est jamais vu.

Que pense t-il de la proposition du parti dont il est devenu le président de voir intervenir militairement les puissance de l’OTAN sur le sol syrien et en cas de besoin la France toute seule comme une grande.N-a- t-il pas eu le temps de convoquer M.Juvin pour lui demander quelques explications sur ses déclarations de guerre à la Tartarin….et pire était- il d’accord avec cette position ?

Et quand François hollande avait décidé de frapper le régime d’Assad par un bombardement limité mais efficace,l’ump s’y était opposée…..Allant,tout en les critiquant,alimenter les froussards que sont devenus les parlementaires américains et britanniques….On avait même entendu M.Marsaud,deputé ump et éminent spécialiste en esbrouffe,critiquait la qualité de nos missiles,se gaussant de notre incapacité à frapper le sol syrien sans y pénétrer ….et oui ami,nous en sommes là.Totalement obsédés par le besoin de tout critiquer,ils en sont a sous estimé la qualité de nos  productions militaires alors que nous disposons du matériel adéquat….

En tout état de cause,les affaires Bygmalion et du financement libyen sont selon moi les deux rochers dans les tatanes de l’intéressé - c’est le cas de la dire - et les jérémiades de M.Guaino,les élucubrations que M..Hortefeux prend pour des éléments de langage,les dénégations de certains journalistes,amies comme Mme Ney qui tapent plus sur Mediapart que sur les endosses de certains mécréants,les délires de M.Gattegno,n’y changeront rien.


Politique Première: Affaire Sarkozy-Kadhafi: Le... par BFMTV

Tôt ou tard la vérité explosera,manifestement celles et ceux qui détiennent certains documents,certains enregistrements,pensent qu’il n’est pas encore le temps de conclure cette affaire…..

Enfin,je voudrai indiquer à M.Guaino qui mêle à cette histoire Hitler et Churchill que Churchill n’a jamais reçu Hitler en visite d’état dans son pays et n’a jamais entretenu les mêmes relations que celles qu’entretenait M.Sarkozy avec M.Kadhafi.

En arriver à ce genre d’arguments,de singuliers arguments,démontre s’il le fallait que les sarkozystes ont le trouillomètre à zéro….car en fait il n’y a pas que le chef  qui peut trinquer dans cette affaire….  

 

 
documentaire inédit: "Sarkozy Vs Kadhafi : le... par massthiam1

 

 

 

 
Sarkozy et Kadhafi, aussi opposés qu’Hitler et... par libezap

http://www.huffingtonpost.fr/2015/04/08/video-sarkozy-kad...

 


13/05/2014

UMP:Les mots pour dire ce quelle n’a pas le courage de dire elle même!

UMP:Les mots pour dire ce quelle n’a pas le courage de dire elle même!

La droite, sans vergogne…

le 4 mai 2014 16H00 | par 

Jacques Attali

Que le président actuel,et ses gouvernements successifs,n’aient pas encore réussi à sauver le pays, personne ne peut le contester : le chômage a, depuis 2 ans, augmenté de 500.000 personnes et la dette publique de 150 milliards ; le déficit extérieur atteint des niveaux extrêmes. Les départs de cadres, de jeunes, de chercheurs, de fortunes, de centre de décisions, se sont accélérés. Et, depuis deux ans, les réformes tardent à commencer.

Mais la droite française est la plus mal placée pour le dénoncer. Ses dirigeants ont pourtant atteint le sommet de l’impudeur avec leurs déclarations au moment du débat au Parlement du plan d’économies. Selon eux, la gauche n’aurait fait, depuis deux ans, que défaire un pays où tout allait bien. Et on les a entendus, sans vergogne, recommander à la gauche de se lancer d’urgence dans des réformes qu’ils n’avaient pas osé entreprendre quand ils étaient au pouvoir.

Il faut donc rappeler quelques vérités, que la droite aurait tort d’oublier :

  1. Le pays allait très mal quand la gauche a pris la relève. Pendant le mandat du président précèdent (qui a,comme son successeur, bien géré les crises internationales), presque aucune réforme d’importance n’a été lancée pour moderniser le pays. Il n’y eut que quelques ébauches, bien trop timides, portant sur les universités, le droit du travail, la concurrence, la représentativité syndicale et le statut de l’entrepreneur.
  2. La droite, comme la gauche, sait ce qui est nécessaire ; et il y a dans ce pays un consensus implicite de toutes les élites, politiques et syndicales, sur ce qu’il convient de faire pour moderniser le pays : rendre plus efficaces et plus justes les dépenses publiques, en particulier le financement du logement et des prestations sociales ; prolonger la durée du travail au rythme de l’augmentation de l’espérance de vie ; supprimer les départements ; concentrer la formation professionnelle sur les chômeurs ; développer la formation par alternance ; mettre en place une dévaluation fiscale pour améliorer la compétitivité ; développer la recherche ; relancer des grands investissements d’infrastructure ; briser les rentes des professions règlementées, des taxis aux commerces ; promouvoir la transition énergétique ; libérer les initiatives individuelles en particulier en renforçant les petites et moyennes entreprises; concentrer les moyens de l’éducation sur l’enseignement préscolaire. Et bien d’autres.
  3. La droite ne peut prétendre qu’elle n’a pas eu le temps de faire ces réformes. Elle a été au pouvoir sans interruption pendant dix ans. Au lieu de réclamer à la gauche de revenir sur les 35 heures, ou de faire des économies, ou d’élargir le travail le dimanche, elle doit donc s’excuser auprès du pays pour ne pas avoir eu le courage de le faire quand elle en avait le pouvoir.
  4. La droite ne peut prétendre que la crise lui interdisait de faire des réformes. Les autres pays d’Europe se sont justement réformés massivement pendant une crise, de l’Allemagne à la Grèce, de la Grande-Bretagne à l’Italie. De l’Espagne à la Suède. Et en France, les gouvernements de Lionel Jospin et de Jean-Pierre Raffarin ont démontré que, en cas d’abondance, on ne réforme pas d’avantage.
  5. La droite est responsable de la brutalité des réformes lancées aujourd’hui, parce qu’elle a laissé tout empirer : par exemple, si les économies budgétaires et la réforme de la formation professionnelle avaient commencé dès 2009, comme cela avait été proposé, on aurait aujourd’hui 500.000 chômeurs de moins et 10 points de PIB de dette publique en moins. Et la gauche n’aurait pas eu à lancer en catastrophe, avec courage, un plan de 50 milliards d’économies, qui sera sans doute insuffisant.
  6. La droite doit donc faire amende honorable et admettre ses propres erreurs. Car c’est d’elles qu’on apprend. Elle doit se faire un moment discrète, ne serait-ce que pour se préparer, éventuellement, à mieux gouverner la prochaine fois que les électeurs lui en donneront la charge.

Plus généralement, la classe politique française reste à des années-lumière de la maturité du peuple qu’elle est censée conduire. Et si les hommes politiques d’aujourd’hui ne sont pas capables d’affronter la vérité, et leurs erreurs, d’autres surgiront. De nulle part.

http://blogs.lexpress.fr/attali/2014/05/04/la-droite-sans...

 

02/01/2014

Hollande:Etonnant M.Christophe Jakubyszyn ou le changement,il est là !

Hollande:Etonnant M.Christophe Jakubyszyn ou le changement,il est là!

Toute la presse,les barbots réunis de droite et du centre,de la droite extrêmement à droite,nous avaient annoncé que ces vœux n’apporterait rien de nouveau,ils se sont encore trompé.Le président les a tournés proprement et les réactions de l’opposition sont bien faiblardes en rapport à l’importance des annonces de ce 31 décembre…Ce que souligne M.Jakubyszyn,ancien patron du service politique de BFM,annonce,me semble-t-il, un changement radical de l’action du président de la république en 2014.Si on doit retenir le pacte avec les entreprises,il ne faut pas oublier l’annonce d’un nouveau grand projet avec l’Allemagne,ce sera tout autant important…

En proposant ce pacte à nos entreprises,il a remis son action au cœur du projet politique pour 2014 et mis l’opposition devant ses responsabilités.Que vaut l’avis de M.Copé face à celui de M.Gattaz quand il s’agit de créations d’emplois.Que vaut l'avis de M.Copé face à celui de M.Carrez.

D’autres faiseurs d’opinion  ne s’y pas trompés…Ecoutez messieurs Gattegno, Barbier et Doze,il me semble que quelque chose va changer…

 

 

  

  

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu