target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

22/10/2011

M.Guéant,c’est qui les carrures ?

M.Guéant,c’est qui les carrures ?

 

fillon,dsk,ump,sarkozy,dette grecque,merckel,gueant,le figaro

Décidément ce M.Guéant n’aura jamais fini de nous surprendre.Aprés ces palinodies sur cette primaire socialiste,après sa participation éhonté –j’allais écrire effronté – à l’opération de décomptage du programme du parti socialiste sans aucune mauvaise foi et en toute clarté(sic),le voila qu’il donne,dans le Figaro,un éclairage fort intéressant pour connaitre la teneur de la campagne présidentielle du coté du président déjà sorti…

Aprés avoir utilisé les arguments aimablement fournis par M.Aubry,il s’oblige en trouve des personnels,si j’ose dire.M.Hollande n’aurait pas la carrure pour être président.En terme de carrure,il est vrai que M.Guéant est expert.Expert de première importance,il faut insister,  avec un maitre-etalon comme un certain Nicolas Sarkozy.Lui, assurément,il a la carrure.La carrure,il en est d’autres qui l’ont dans les rangs du gouvernement et la majorité.Les carrures pullulent dans cet aréopage qu’est devenue cette droite de pouvoir et non  d’action.Moi,j’aurai dit pointure en la circonstance,pointure oui celle de la chaussure du peuple qui va botter le cul de M.Guéant et de toutes les carrures qu’il’admire tant.

Des carrures,c’est vrai M.Guéant votre camp en compte.A part le président qui lui est une super carrure – il nous en donne de preuves à chaque instant avec son air de se foutre du mode quand il descend dans les bas fonds de son royaume.Une carrure M.Sarkozy,allez en parler aux sidérurgistes de Gandrange,allez en parler à ces français qui gagnent à peine 750€ qui voté pour votre carrure au motif qu’il allait être le président du pouvoir d’achat,allez en parler aux parents de nos soldats blessés et tués de votre président qui lors de sa dernière visite en Afghanistan prétendait que les talibans avaient changer….Oui,M.Guéant,votre candidat à la carrure…

Des carrures,disais-je,votre camp en compte maints et maints.Je voudrai vous parler de deux d’entre elles.Le premier s’appelle François Fillon,dit Fanfan de Paris.Celui-là est manifestement un premier ministre à la carrure un peu étriquée,vous nous l’accorderez,étriquée oui à vouloir allez se faire élire député dans la facilité dans une circonscription où même une chèvre peinte aux couleurs de la droite serait élue.La circonscription de M.Dupont,député de la droite diverses et varies qui fut élu depuis 1936.Ce n’est pas une circonscription mais une citadelle.Vous l’avez donnée à Mme.Dati pour qu’elle se calme,la maligne avait compris l’intérêt à faire canard sachant que l’avenir était tout ouvert  son ambition.Votre carrure s’en decouvert une vocation parisienne,il lui en cuira sans aucun doute…Carrure il est aussi en économie,en économie de crise,il faut ajouter.Ainsi,il en va de ses positions sur la crise grecque et des solutions qu’il convient de lui apporter.Des positions justes et toutes inspirées de son esprit  courageux mais pas téméraire.Aussi votre demi-carrure s’en était pris à une vraie carrure elle,une carrure qui a un seul défaut qui se situe derrière sa braguette quand elle est fermée et devant quand il sort de sa douche.Cette carrure a eu le tort de succomber à ses tristes penchants,gros penchant il faut le dire,triste et dangereux en ces circonstance.Passons sur cet épisode malheureux pour se pencher sur ce qu’avait dit DSK – vous l’aviez reconnu – lors de sa dernière prestation télévisuelle.je le résume en citant la Tribune de Genève – « Pour l’ancien patron du FMI, «il faut accepter de reconnaître qu’il faut prendre sa perte». «Tout le monde doit la prendre, les Etats et les banques», a-t-il insisté, plaidant également pour une plus grande solidarité et une «convergence budgétaire» dans la zone euro. ».

« (…) il faut agir vite (...) Le problème des Européens c’est qu’ils font souvent soit trop peu, soit trop tard, soit souvent trop peu et trop tard».

Que n’avait-il pas dit l’ancien directeur général du FMI,M.Fillon se devait de réagir…et voilà ce qu’il répondait à M.Strauss Khan,votre demi-carrure: «Certains, dans leur panique, envisagent de couvrir ou d'exclure tel pays incapable d'assumer les contraintes de la monnaie unique. Ces propos sont irresponsables. Cela signifie que le laxisme budgétaire d'un État est financé par les autres États. (Soit) des pertes pour tous les pays qui ont prêté à la Grèce. ».Effectivement,ce premier ministre est carrure bien digne de celle qui se trouve à l’Elysée.Deux remarques s’impose en tout état de cause.

Ce ne sont pas les Etats qui sont concernés au premier chef par la dette grecque mais les banques.On voit là poindre,déjà la positon de la France qui ne veut pas intégrer les banques –les notres en particulier – à l’épuration de cette dette qui pourrit tout comme préconisé M.Filon.

Irresponsable était donc celui qui avait péché à dire une vérité –je ne mélange pas tout et ne plus dire que M. Strauss Kahn est une pointure en économie parce qu’il a tendance à confondre pénis et cerveau  serait imbécile.Irresponsables sont donc les responsables allemands qui le disaient aussi à l’époque et qui l’imposent aujourd’hui.M.Fillon va donc tirer toutes les conséquences de ce désaveu,il va démissionner devant cette catastrophe annoncée «  le laxisme budgétaire d'un État est financé par les autres États ».

J’attends donc du premier ministre un geste de courage et qu’il aille dire leur faits aux allemands,à Mme Merckel et à son ministre des finances qu’ils ne sont,selon lui,que des irresponsables…

Passons maintenu à l’autre demi-carrure de ce gouvernement.Le sémillant François Baroin,journaliste de son état devenu  à la force du poignée et à  coups de pipi nerveux dans le bureau présidentiel ministre des finances et de l’économie de la cinquième puissance mondiale avec d’être dépassée prochainement par l’Inde ou le Brésil.Singulière nomination comme se plait à le dire,une bonne cinquantaine fois par discours,le joueur de pipeau de la finance internationale.Avec sa tête de godelureau,il me fait penser au joueur de flute d’Hamelin qui chassait les rats des villes comme le ministre chasse le programme socialiste.Hors de ma vue,socialistes maudits vous allez ruiner la France.La France elle est ruinée,ami Baroin par toi,tes amis et votre politique.Et munie de sa flute enchantée,il monte à l’harangue à la tribune de l’assemblée nationale pour chasser le malin qui menace notre pays.On aura remarqué sa dernière prestation lors de la prestation du budget au cours de laquelle il a réussi pendant prés d’une demi-heure  à ne parler que du programme socialiste sans dire une mot du budget 2012.Habitué sans doute à commenter les éléments plutôt que de les créer.

Pauvre M.Baroin,à croire que le syndrome Sarkozy rapetisse les plus talentueux et assèchent les plus critiques.

Saluons,malgré tout,toutes ces pointures que nous n’avons pu apprécier à leur juste valeur et à qui ne renouvelleront pas le bail qui leur fut donné en 2007.

Quant à M.Guéant qu’il continue à distribuer des bons points à son président,il en bien besoin.Qu’il songe,surtout,à honorer la fonction qui lui a été confiée et à oublier,un peu la basse politique.Basse politique,non politique de basse fosse plutôt.

 

Pour reufléchir!

dette grecque.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/social/20111022.FAP6960/ve...

 

dsk irresponsable selon fillon.jpg

 

Le premier ministre a taillé en pièces la proposition d'effacer la dette grecque. 

 

Ne pas laisser l'«expert» Dominique Strauss-Kahn délivrer impunément ses analyses de la situation économique et financière. Devant plusieurs centaines de militants UMP réunis dimanche soir dans un gymnase de Pons (Charente-Maritime), François Fillon a critiqué la proposition de DSK, dimanche sur TF1, d'effacer la dette grecque: «Certains, dans leur panique, envisagent de couvrir ou d'exclure tel pays incapable d'assumer les contraintes de la monnaie unique. Ces propos sont irresponsables. Cela signifie que le laxisme budgétaire d'un État est financé par les autres États. (Soit) des pertes pour tous les pays qui ont prêté à la Grèce.» Le chef du gouvernement estime que «si la Grèce fait défaut sur ses engagements», sa situation ne fera que s'aggraver, avec «une récession encore plus sévère» et des «difficultés supplémentaires pour trouver des sources de financement».

À Paris, le ministre de l'Économie François Baroin n'a pas dit autre chose, estimant qu'un défaut de paiement de la Grèce n'était «pas une hypothèse de travail» au sein de la zone euro. «Notre stratégie (…), c'est de rendre opérationnel l'accord du 21 juillet», adopté par la zone euro pour venir à nouveau en aide à la Grèce, a-t-il précisé.

«Arrogance indécentes»

Dans la délégation accompagnant le premier ministre dans sa visite en Charente-Maritime, consacrée à la redynamisation des territoires, l'intervention télévisée de DSK était sur toutes les lèvres, lundi. «Une étrange prestation, murmurait un conseiller de Fillon. C'est comme s'il n'avait pas vraiment compris l'impact que toute cette histoire avait eu sur les Français…» Accueillant dans la soirée le premier ministre à la tribune, le président du conseil général de Charente-Maritime Dominique Bussereau n'a pas hésité à faire huer DSK par les militants UMP: «Vous avez tous regardé la télévision hier soir ? Claire Chazal était très belle… Mais j'ai trouvé cette absence d'excuse, cette arrogance indécentes!»

Mais DSK n'était pas la seule cible. Fillon a également critiqué ceux qui suggèrent la mise à l'écart de la Grèce de la zone euro. Pour le chef du gouvernement, un tel scénario affaiblirait non seulement la Grèce, mais l'Europe tout entière. «L'euro nous protège, a-t-il martelé. En douter serait une grave erreur.» Fillon a une nouvelle fois taclé l'extrême droite qui propose un retour au franc: «C'est promettre la lune !» Pour lui, une sortie de l'euro serait «une catastrophe économique, un désastre financier et une débâcle sociale dont l'Europe ne se remettrait pas».

Chef de file de la campagne

À huit mois de la présidentielle, Fillon s'est une nouvelle fois posé en chef de file de la campagne, vantant le bilan et la nécessité de poursuivre les réformes. Il a aussi critiqué le premier débat ayant opposé les candidats à la primaire socialiste. Tout en jugeant l'exercice «utile à notre démocratie», il s'est dit «atterré» par les propositions des six candidats, de la sortie du nucléaire à la dépénalisation du cannabis. Mais c'est sur la dette que Fillon a été le plus sévère: «Les Français à l'issue de ce débat ne savaient toujours pas où, comment et en taxant qui, le PS compte dégager des économies pour réduire nos déficits», a-t-il lancé, en éreintant les promesses d'un retour à la retraite à 60 ans ou de recruter 60.000 enseignants supplémentaires. «Cette stratégie contribue à augmenter les déficits de notre pays !»

Alors que Nicolas Sarkozy n'est toujours pas officiellement candidat, François Fillon n'a pas fait mystère de cette candidature, appelant implicitement à une reconduction du président sortant: «Pour qu'une équipe gagne, il faut deux choses : avoir fait de belles choses ensemble, et avoir envie d'en faire encore. Je crois en l'avenir de notre politique de réforme. Je crois que nous n'avons pas fini notre travail.» «Je ne vois pas d'autre candidat capable d'afficher la même expérience et la même combativité !», a-t-il conclu. La campagne est bel et bien lancée.

 

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/09/19/01002-2011091...

 

18/09/2011

Les français pas plus idiots que les Allemands !

Les français pas plus idiots que les Allemands !

merkel papa.jpg

Mme Merkel et M.Papa Andréou

grece figaro.jpg

68% des Français désapprouvent l'augmentation de la contribution française au sauvetage de la Grèce, selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France.

 

Les Français seraient-ils devenus moins solidaires avec la Grèce ? Ou tout simplement, inquiets qu'une nouvelle aide au pays creuse encore un peu plus l'endettement de la France ? En juin dernier, 59% d'entre eux s'étaient déclarés favorables à une aide française pour sauver la Grèce au nom de la solidarité européenne. Trois mois plus tard, ils désapprouvent à 68% la nouvelle contribution financière de la France à la Grèce, estimée à 15 milliards d'euros par François Fillon, selon un sondage Ifop pour Dimanche Ouest France.

Dans le détail, 30% des personnes interrogées se déclarent «tout à fait hostiles» et 38% «plutôt» hostiles à cette nouvelle aide. Pour 87% d'entre eux, l'argent prêté à la Grèce est de l'argent perdu. Ils estiment en effet que le pays ne pourra jamais rembourser ses dettes.

Si la Grèce n'est pas sauvée...

Une position qui n'empêche pas la majorité des Français (84% des personnes interrogées) de reconnaître que si la Grèce n'est pas sauvée, les difficultés de la zone euro vont s'accroître dangereusement.

Depuis vendredi, les ministres des Finances de la zone euro sont réunis en Pologne pour discuter de la nouvelle aide de 158 milliards d'euros pour la Grèce. Une réunion que le secrétaire au Trésor américain, Timothy Geithner, présent pour la première fois, a quitté les mains vides et en désaccord avec les Européens. L'Eurogroupe a par ailleurs repoussé à la mi-octobre toute décision sur le versement d'une nouvelle tranche de huit milliards, dans le cadre du premier plan d'aide de 110 milliards.

Pour répondre aux inquiétudes de Timothy Geithner, le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, a affirmé à l'issue de la réunion des ministres des Finances européens que «la zone euro se porte mieux économiquement que d'autres grands pays développés». La crise couve entre les Européens et les Américains...

 

A lire en complément:

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/09/17/97002-2011091...

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/06/11/04016-20100...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu