target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

06/12/2012

France:Pendant que M.Copé s’inquiète et débine la France(I)

France:Pendant que M.Copé s’inquiète et débine la France.(I)

France:le taux de la dette au plus bas historique

Le taux d'emprunt français à 10 ans est passé cet après-midi pour la première fois de son histoire sous les 2%, un niveau qui illustre l'attrait de plus en plus fort de la dette française auprès des investisseurs.

Vers 14H15, le taux de référence à 10 ans est tombé à 1,994% contre 2,033% mardi à la clôture, effaçant son précédent record enregistré début août (2,002%), sur le marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. A 14H40, le taux remontait un peu à 2,003%.

Taux plus attractif que la dette allemande

La France bénéficie d'une année de tous les records sur les marchés, où elle emprunte à des taux historiquement bas sur l'ensemble des échéances et même négatifs à très court terme. La dette française a profité principalement tout au long de l'année des craintes des marchés quant à la situation en zone euro.

Elle offre surtout pour les investisseurs un rendement plus intéressant que la dette allemande, valeur refuge par excellence, tout en étant considérée comme presque aussi sûre que cette dernière.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/12/05/97002-2012120...


La France emprunte à moins de 2%,
un plancher historique

un plancher historique

A priori,des taux d'emprunt si faibles sont une bonne nouvelle pour la France, pour laquelle le poids des intérêts de la dette va diminuer. Mais ils sont aussi le signe que l'Europe va mal.

L'Europe va mal mais l'Allemagne va bien.Or,la dette française est plus attrative que la dette allemande...Y a comme  un cheveu dans la soupe.. .de M.Lenglet!

 

 

18/12/2011

Crise de l’Euro:C’est reparti pour un tour !

Crise de l’Euro:C’est reparti pour un tour !

tele euro.jpg

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/18/97002-2011121...

De très bons commentaires,à voir absolument !

 

06/12/2011

Crise:Rien ne va plus,les jeux sont faits !

Crise:Rien ne va plus,les jeux sont faits !

Tels que des joueurs de roulette,nos bon amis Sarkozy et Merckel ont manifestement jouer leur dernier jetons en ce lundi 5 décembre Il est évident que Mme Merkel a gagné sur le tapis vert mais pas chez les agences de notation.Vouloir entreprendre la négociation d’un nouveau traité rendant plus sévères les règles budgétaires et les moyens de punir les récalcitrants alors nous n’avons pas été capables - tous y compris  l’Allemagne - de respecter les critères de Maastricht depuis leur mise en ouvre dans le traite du même nom apparaît au moindre des analystes comme une manœuvre délétère et fort mal appropriée.C’est sans doute une des raisons qui a motivé les avis de Standard & Poors et de Moodys.Pour ce qui concerne l’agence Fitch,ne connaissant pas le rôle qu’y joue son président et ses relations avec M.Sarkozy,je ne m’engagerais pas sur son avis.

aaa.jpg

PARIS (Reuters) - Le AAA de la France est désormais directement menacé par Standard & Poor's qui l'a placé lundi sous surveillance avec implication négative, en même temps que les notes de 14 autres pays de la zone euro.

L'agence de notation met une pression particulière sur la France en précisant qu'elle pourrait être dégradée de deux crans contre un seulement pour les cinq autres pays AAA de la zone euro.

S&P précise que sa décision concernant la France a été motivée par ses craintes quant à l'impact de l'aggravation des problèmes politiques, financiers et monétaires au sein de la zone euro.

Le ministre français des Finances, François Baroin, a répété après l'annonce de S&P qu'il n'y aurait pas de troisième plan de rigueur en France.

"Nous avons de la marge pour un éventuel ralentissement économique donc nous n'avons pas besoin d'un troisième plan de rigueur", a-t-il dit sur France 3.

"Tout est fait pour protéger les Français, les économies des Français", a-t-il ajouté. "Tout est fait pour permettre aux banques de maintenir l'irrigation de l'activité économique."

S&P estime dans son communiqué que "les inquiétudes concernant la liquidité et la détérioration de la qualité des actifs des banques françaises pourraient augmenter la possibilité d'un besoin d'injection de capitaux supplémentaires par l'Etat".

Une remarque à laquelle François Baroin a répondu : "Il n'y aura pas besoin de participation publique à l'augmentation du capital des banques."  

MOODY'S POURRAIT AGIR À SON TOUR

La présidence française et la chancellerie allemande ont quant à elles déclaré qu'elles prendraient toutes les décisions nécessaires pour assurer la stabilité de la zone euro.

"La France et l'Allemagne réaffirment que les propositions formulées aujourd'hui conjointement permettront de renforcer la gouvernance de la zone euro afin de rétablir la stabilité, la compétitivité et la croissance", lit-on dans un communiqué commun diffusé après l'annonce de S&P.

"La France et l'Allemagne, pleinement solidaires, confirment leur volonté de prendre toutes les décisions nécessaires, en lien avec leurs partenaires et les institutions européennes pour assurer la stabilité de la zone euro", poursuit le texte.

Les autres pays AAA de la zone euro sont l'Autriche, la Finlande, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg.

L'agence précise qu'elle compte achever son évaluation le plus vite possible à l'issue du sommet européen qui doit se tenir en fin de semaine.

Moody's, une autre des trois grandes agences, a annoncé mi-octobre qu'elle se donnait trois mois pour évaluer la perspective "stable" qu'elle donne au triple A français.

La troisième grande agence, Fitch, note elle aussi la France AAA avec perspective stable mais elle a prévenu comme ses concurrentes qu'une aggravation de la crise en zone euro mettrait la note de ses membres sous pression.

Le AAA contribue à permettre aux pays qui en bénéficient d'emprunter à des taux avantageux sur les marchés financiers pour financer leur déficit et refinancer leur dette.  

Le gouvernement français s'est engagé à réduire son déficit à 3% du PIB fin 2013 contre 5,7% fin 2011 au prix d'une politique d'austérité. Deux plans d'économies et de hausses d'impôts ont été annoncés en deux mois, le dernier le 7 novembre.

La mise sous surveillance de la note de la France et la possible dégradation qui pourrait suivre devraient encore accentuer la pression sur les candidats à l'élection présidentielle du printemps prochain.

La majorité actuelle comme le candidat socialiste se sont engagés à ramener le déficit public à 3% du PIB fin 2013.

Le Premier ministre, François Fillon, s'exprimera mardi au journal de 20h00 de France 2, a annoncé Matignon.

Edité par Patrick Vignal

http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE7B5005201112...

 no aaa.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20111206.OBS6034/...

L’incandescent de Bercy radote…

C'était vendredi sur RTL

baroin rebond.jpg

rebond baroin.jpg

 http://www.rtl.fr/actualites/politique/article/francois-b...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu