target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

17/07/2012

UMP:Est-il obligatoire d’avoir des crapules dans l’opposition…

UMP:Est-il obligatoire d’avoir des crapules dans l’opposition…

Quand Fillon voulait raboter les heures supplémentaires…

Grand ramdam dans l’ancienne majorité,tous unis contre la suppression de ladéfiscalisation des heures supplémentaires.

Avec le courage qui le caractérise M.Fillon n’a pas donné sa part au chien,on se demande bien pourquoi ce n’est pas lui a qui a présenté la motion de rejet préalable.Pensez que ça aurait eu de la gueule que celui qui avait mis en place cette défiscalisation chargé de la défendre contre les attaques de ces satanés bolcheviques….On ne sait pas encore aujourd’hui s’il était vraiment d’accord avec cette mesure,en bon collaborateur M.Fillon avait fait le canard même en cas de désaccord.Ce qu’on sait c’est qu’il a voulu les raboter les heures supplémentaires…Pour la bonne cause,bien sur !

fillon telemtin.jpg

http://www.wat.tv/video/morandini-zap-supprimer-35h-55lrt...

heure sup.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20120716.OBS7395...

Et pourtant,pourtant…en plein mois d’aout 2011,l’irréparable a été évité!

Vers la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires

Publié le 23/08/2011 à 15h48

Lavoixeco - Pour lutter contre les déficits, la défiscalisation des heures supplémentaires est en passe d'être remise en cause par le gouvernement. Ce matin, Jean-François Copé a évoqué cette option sur l'antenne de France Info. La mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy représente un manque à gagner pour l'Etat de 4,5 milliards d'euros par an, une «dépense peu efficace, financée par un surcroît de dette publique», selon un récent rapport parlementaire.

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé,a jugé ce matin sur France Info que toucher à la défiscalisation des heures supplémentaires comme l'envisage le gouvernement était « une piste ».

« Regardez comme les choses ont changé en cinq ans (...). La donne a changé, il faut voir ce qui peut être le plus efficace », a-t-il ajouté.

Les heures supplémentaires sont pour la première fois, dans le viseur du gouvernement, selon la CGPME et FO. Le Premier ministre est tenté de revenir, au moins en partie, sur les exonérations de cotisations sociales dont bénéficient les heures supplémentaires depuis 2007, a expliqué Jean-François Roubaud (président de la CGPME) à l'AFP lundi. Le slogan « travailler plus pour gagner plus », hymne de Nicolas Sarkozy durant 4 années de mandat risque donc d'être ébranlé en ces temps de crise.

http://www.lavoixeco.com/actualite/Secteurs_activites/Ser...

rabot cope.jpg

http://www.europe1.fr/Politique/Les-heures-supplementaire...

piste le point.jpg

http://www.lepoint.fr/politique/budget-pour-jean-francois...

Ce que signifie le coup de rabot sur les heures sup

 Par Emilie Lévêque - publié le 23/08/2011 à 16:40

Le "travailler plus pour gagner plus" de Nicolas Sarkozy a fait long feu. A la recherche de milliards d'euros d'économies, le gouvernement est prêt à plafonner les exonérations de charges sur les heures supplémentaires. Le dernier pilier de la loi Tepa vacille.

sgp.jpg

Le dernier pilier de la loi Tepa ("Travail, emploi et pouvoir d'achat"), votée à l'été 2007 et symbole du quinquennat de Nicolas Sarkozy, vacille dangereusement. Après le bouclier fiscal, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt immobilier ou encore l'allègement des droits de succession et de donation, la défiscalisation des heures supplémentaires pourrait être supprimée, ou tout du moins revue à la baisse - les allègements de charges seraient dégressifs et le nombre d'heures plafonné. François Fillon l'a annoncé aux leaders syndicaux avec lesquels il s'est entretenu lundi soir. Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a de son côté reconnu ce matin que c'était une "piste" dans le cadre du nouveau plan d'économies qui doit être présenté mercredi par le gouvernement. Ce dispositif était pourtant le symbole phare du slogan de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, "travailler plus pour gagner plus". Les raisons du sacrifice de cette niche fiscale sur l'autel du triple A tricolore.

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/ce-que-signifie-le...

Bonus:

http://fr.news.yahoo.com/coup-rabot-d%C3%A9fiscalisation-...

http://actu.orange.fr/politique/exoneration-d-impot-sur-l...

Le meilleur….

« La défiscalisation des heures supplémentaires a détruit 30 000 emplois en 2011, selon l'OFCE. »

Car dans un contexte économique dégradé, comme celui que connaît actuellement la France, la défiscalisation des heures supplémentaires a tendance à détruire des emplois, selon les travaux de l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). La Cour des comptes est arrivée à la même conclusion : "l'accroissement de la durée du travail incite les entreprises à substituer des heures de travail aux hommes [à de nouveaux recrutements NDLR], ce qui a un impact négatif sur l'emploi".

La défiscalisation des heures supplémentaires a détruit 30 000 emplois en 2011, selon l'OFCE. Dans le détail, elle aurait en réalité détruit 70 000 emplois, mais en aurait, parallèlement, créé 40 000, grâce à l'augmentation du pouvoir d'achat des salariés ayant effectué des heures sup', explique Éric Heyer, directeur adjoint au département analyse et prévision de l'OFCE.

Peut-on pour autant en déduire que 30 000 emplois seront créés en 2013, consécutivement à la réforme du gouvernement Ayrault ? Non, répond Éric Heyer. Lui, table plutôt sur 18 000 emplois environ, puisque 40 % des heures supplémentaires ont été effectuées dans des entreprises de moins de 20 salariés, qui ne sont que partiellement concernées par la réforme.

http://www.ladepeche.fr/article/2012/07/17/1401214-fin-de...

Le ministre du Travail Xavier Bertrand a fait ses calculs:fin juillet, il citait l'exemple d'une société de huit personnes qui effectueraient chacune 4 heures supplémentaires, soit 32 heures au total : « Cela ne fait pas 35 heures par semaine »,soit une embauche à temps plein.« Ceux qui font des heures supplémentaires ne prennent le travail de personne ».

Au premier trimestre,seuls 46,2 millions des 174,5 millions d'heures supplémentaires exonérées ont été accomplies dans des sociétés de moins de dix salariés. Or, ces heures ont un coût:730 millions d'euros au premier trimestre,selon l'ACOSS, l'agence qui collecte les cotisations sociales. « Le coût total de la mesure est évalué à plus de 4,5 milliards d'euros (...) Cette dépense peu efficace, financée par un surplus de dette publique, ne manquera pas d'alourdir les prélèvements obligatoires futurs », avertit le rapport parlementaire.

http://www.lavoixeco.com/actualite/la_une/2011/08/08/arti...

Notez la grandeur mathématique du raisonnent de M.Bertrand.Mais si on trouve 3 heures de travail pour 1 poste fixe ça fait un emploi.C’est comme ça que ça marche quand on est un patron qui bouge.On va chercher du travail pour son entreprise et on crée des emplois.

Ce calcul démontre s’il le fallait la facilité avec laquelle les patrons,certains,se sont contentés d’utiliser ce système pour ne pas embaucher.

cc.jpg

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gxMElT...

On se réfère tant à l'UMP à la Cour des comptes pour condamner la politique du gouvernement,il faudra aussi s'en réfèrer pour les heures supplémentaires.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu