target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/04/2011

Cote d’ Ivoire:Faut-il en rire,faut-il en pleurer…..

sarko gbagbo 2.jpg
http://www.youtube.com/watch?v=iJH3aUT_j6E

C’était le 17 décembre 2010 

"Avant la fin de la semaine..."

C’est aujourd’hui.9 avril 2011

Le camp Gbagbo a gagné du terrain à Abidjan

Le camp de Laurent Gbagbo, toujours retranché dans son bunker, a estimé vendredi que l'appel à la réconciliation nationale lancé la veille en Côte d'Ivoire par Alassane Ouattara est sans valeur. Selon l'ONU, les forces pro-Gbagbo, ont toutefois repris du terrain à Abidjan.

A Abidjan, l'ambassade de France a affirmé que la résidence de l'ambassadeur avait été attaquée, pour la deuxième fois en moins de 48 heures, par des forces loyales à Laurent Gbagbo. Le camp Gbagbo a aussitôt démenti.

Selon des habitants, le signal de la RTI (télévision d'Etat) a repris vendredi dans plusieurs quartiers d'Abidjan. D'après ces témoignages, la télévision diffusait, outre des séries télévisées, un bandeau déroulant qui appelait à la mobilisation et à la prière et qui démentait que les forces pro-Gbagbo aient attaqué la résidence française.

Les pro-Gbagbo ont repris du terrain

Les forces pro-Gbagbo ne sont qu'à un kilomètre de l'hôtel dans lequel Alassane Ouattara a son quartier général, a affirmé le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU Alain Le Roy.

Vendredi en milieu d'après-midi et en début de soirée, des combats à la mitrailleuse lourde et à l'arme légère ont fait rage dans le périmètre qui englobe la résidence de M. Gbagbo, la RTI et l'école de gendarmerie, trois bastions du président sortant, ont rapporté un journaliste de l'AFP et un habitant.

Urgence humanitaire

Après l'impasse politique née de l'élection présidentielle du 28 novembre et l'enlisement militaire, Abidjan, livrée aux pillards, est confrontée à l'urgence humanitaire. L'eau manque depuis quatre jours.

Dans l'ouest du pays, plus de cent corps supplémentaires ont été découverts ces dernières 24 heures par les équipes de l'ONU, a indiqué vendredi à Genève le porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme, Rupert Colville. Ils ont été victimes des violences interethniques.

La Haut commissaire Navi Pillay a qualifié ces éléments d'horrifiants. "Certaines des victimes semblent avoir été brûlées vives", a précisé son porte-parole.

(ats / 09 avril 2011 05:24)

http://www.romandie.com/infos/ats/display.asp?page=20110409052430860172019048094_brf008.xml&associate=phf1183

 

Quelques bizarreries:

- L’ONU indique sans ambigüité que les massacres constatés à l’Ouest du pays sont bien l’œuvre,si j’ose dire,des troupes de Ouattara.

- L’ambassade de France a reçu 3 projectiles hier soir.Cette ambassade se situe à quelques encablures de l’Hôtel du Golfe,quartier général du camp Ouattara.On sait que les troupes du président de la république proclamé tire sur tout ce qui bouge et que manifestement M.Ouattara ne méprise pas grand-chose.

Plusieurs observateurs sur place émettent quelques doutes sur la provenance de ces obus et roquettes.Pas de problème,c’est Gbagbo,et la France bombarde son camp.

Tout cela va mal finir.Comme en Libye d’ailleurs.

 

Il ne faudrait pas qu'un soldat français soit tué dans cette picaresque aventure.Si le cas advenait,on   attend la nature de notre réaction si par exemple l'incident,pardon,était provoqué par les troupes quasi incontrôlables de M.Ouattara .

 

A lire:

Sarkozy fustige Laurent Gbagbo

Parmi les personnalités présentes hier à Libreville figurait la première dame de Côte-d’Ivoire, Simone Gbagbo, et le Premier ministre Guillaume Soro, un ex-rebelle qui, un temps, avait juré la perte de Laurent Gbagbo. Resté à Abidjan, ce dernier a dû avoir les oreilles qui sifflent : Nicolas Sarkozy a évoqué son pays comme un repoussoir, invitant le Gabon à ne pas glisser sur la même pente. «La crise a commencé avec l’ivoirité», a noté le chef de l’Etat, qui ne cache pas son amitié à Alassane Ouattara, dont la nationalité ivoirienne est contestée par une partie de la population. Elu en 2000, Laurent Gbagbo se maintient au pouvoir à Abidjan sans élection depuis 2005. Récemment, les autorités ont fixé au 29 novembre le scrutin présidentiel. Mais Sarkozy, qui n’y croit plus, a parlé hier de «promesses fallacieuses», et indiqué que l’armée française (900 hommes) n’avait pas «vocation» à servir de «substitut à des processus électoraux défaillants».

 

http://www.liberation.fr/monde/0101574495-sarkozy-fustige-laurent-gbagbo

 

Dernière minute:

qg ouattara.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu