target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

28/09/2011

La nouvelle bulle puante de M.Fillon

La nouvelle bulle puante de M.Fillon.

fillon bras.jpg

C’est donc à l’occasion de la remise du prix de l’audace créatrice -domaine que connait parfaitement notre premier ministre, pour l’audace créatrice il en connait un morceau – de nous donner quelques indications quant la volonté de notre gouvernement d’engager toute convergence avec nos voisins allemands en terme d’organisation du travail et de  retraite.Bien évidement,tout cela au débotté – M.Mazerolles indique sur BFM que le premier ministre a rajouté cette partie  à la dernière minute à son discours en précisant qu’elle ne figurait pas dans le texte écrite – et fort utile pour créer une bulle puante pour masquer,un tant soit peu,le déluge médiatique et judicaire qui s’abattaient sur la majorité ,son chef suprême et accessoirement son sous-chef.

Même procédé que pour le livre de M.Péan dont on a escamoté le lancement médiatique par la bulle puante nommée Bourgi.

Revenons au propos du premier ministre non par sur son aspect technique apparemment peu charpenté et contenant des approximations tout à fait surprenantes pour un homme qui nous a habitués à une rigueur monacale mais sur son aspect politique.Pour qu’il y est convergence entre deux pays,il faut que l’un et l’autre soient d’accord.Or,qui nous dit que l’Allemagne désire tant cette convergence.L’avance économique et financière qu’ont pris les allemands sur nous – à coup de sacrifices surtout pour les salariés – veulent –ils vraiment voir profiter son principal concurrent des sacrifices consentis par eux alors que  leurs  futurs « partenaire »(sic) ont dépenser sans compter..Je ne le crois pas.

Convergence avec les allemands bien sur mais à quelles conditions.Convergence par le haut ou par le bas.

Un exemple précis et pas sorti du chapeau du magicien Fanfan.

Prenons le cas des salaires minimum dans les deux pays.

France:smic horaire:1 365,00 € brut mensuel pour 35 heures soit 9€ brut – 7.06€ net    

Allemagne :Pas de smic

Ci-dessous,vous trouverez un court billet (Marianne n°752) sur les difficultés que connaissent les électeurs allemands à faire admettre à M.Merkel qu’il faut sortir de leur situation de « lumpen prolétariat » le 1 million de travailleurs allemands qui perçoivent moins de 5€ de l’heure.

 

smic allemand.jpg

 

On apprend que le patronat et les syndicats pourraient s’engager sur un tarif horaire de 7.79€ à l’ouest et 6.89€ à l’est(les usines intra-délocalisées).Effarant,n’est-ce pas dans la puissante Allemagne.

C’est ce que veut M.Fillon.

Le smic à 7€ à Vierzon,à 9€ à Strasbourg selon les besoins industriels ou économiques.

Vous connaissez un pays qui paye ses salariés à des taux différents selon qu’ils habitent dans telles ou telles régions de leur pays.Moi pas,sauf l’Allemagne.

Le boum allemand s’explique aussi comme cela.

Or,en la matière,aucune convergence n’est possible dés lors que la géographie du travail,si j’ose dire,n’est pas la même.Il en va de même en ce qui concerne nos modèles institoinnels respectifs.Les Lands sont des puissances économiques sans comparaison avec nos régions que l’on en est train d‘assécher au plan budgétaire et si nos collectivités locales sont encore le premières sources d’investissement dans notre pays,prions le seigneur pour qu’elles le restent encore longtemps.

Convergence oui,elle est indispensable sauf que les allemands n’en voudront pas.Sauf à leurs conditions.

Je voudrai vous partager ce que rapporte Challenges dans sa page « Double Je » à propos du jugement que porte un ancien ministre des finances FRANCAIS sur notre gouvernement – je suis convaincu que Mme Merkel partage l’avis qui suit:

bercy allemagne.jpg

Cela en dit long sur le sérieux que l’on prête à ceux qui veulent tant converger avec celles et ceux qui ont mené une politique diamétralement contraire.

M.Fillon est en train de perdre au fil des jours le peu de crédit qu’il avait acquis aux yeux des français.De sérieux et appliqué au contraire de son patron,le voila devenu plus politicard que ce dernier.Sa baisse continue dans les sondages s’explique ainsi.

Du père tranquille qui allait nous sortir,un peu,la tête de l’eau le voila à nous asséner ce qu’il croit être des vérités,des sentences alors que pour l’heure elles ne sont que des vessies.On ne peut pas appeler les français à faire leur devoir quand on est le chef d’un gouvernement qui nous a mis dans la situation où nous sommes.Un gouvernement qui comporte des ministres ayant commis quelques écarts avec notre droit.

Les français font leur devoir,les français sont responsables – nous ne sommes pas le pays qui detient un record en terme d’épargne personnelle pour rien - et acceptent tous les sacrifices qu’on leur demande mais ils demandent,tout naturellement,que ces derniers soient mieux répartis.Dans les faits,pas dans les discours.

Les mêmes droits,les mêmes devoirs chers à M.Copé,oui mais pour tous et en premier pour lui !

M.Fillon se croyait être la lanterne qui éclaire notre avenir,le voila devenu lanterne rouge du gouvernement comme celles qui,jadis,éclairaient les bordels de nos villes.

fillon allemagne.jpg

Si la France a fait de l'Allemagne un modèle à suivre en matière de compétitivité, travaillant déjà à une convergence de l'impôt sur les sociétés, « il faudra aller vers un temps de travail commun, il faudra aller vers un âge de retraite commun », a aussi plaidé hier, contre toute attente, François Fillon à l'occasion de la remise du prix de « l'audace créatrice ». Cette « convergence progressive de l'organisation économique et sociale de nos deux pays » est « la clef de la survie et du développement de la zone euro et du continent européen », a jugé le Premier ministre. Hier après-midi, l'entourage du Premier ministre relativisait la portée de la déclaration. « Il n'y a pas d'accélération prévue sur le sujet de l'âge de la retraite. La convergence franco-allemande est un objectif général nécessaire pour maintenir la compétitivité de la France. » Cela n'a pas suffi à désamorcer les critiques des syndicats, jugeant la déclaration « très mal venue », ni celles de l'opposition. François Fillon vient de « révéler le programme de Nicolas Sarkozy » pour 2012, a ainsi fustigé François Hollande.

Financement des PME

Le sujet est en effet aussi explosif que compliqué: alors que la France vient de relever dans la douleur de 60 à 62 ans l'âge légal de départ à la retraite (de 65 à 67 ans pour une retraite sans décote), l'Allemagne a repoussé l'âge de la retraite à 67 ans à l'horizon 2030. Mais avec des critères de décote et d'années de cotisation rendant les comparaisons délicates.

Erigeant le financement des PME au rang de priorité pour assurer la croissance, François Fillon a récusé hier l'idée de fusionner les outils de financement publics que sont Oséo (pour les prêts et le bas de bilan), le Fonds stratégique d'investissement et CDC Entreprises (qui interviennent en capital). « Prêter aux entreprises et leur apporter des fonds propres, ce sont deux métiers différents, qu'il ne faut pas mélanger, sauf à recréer les anciennes sociétés de développement régional dont chacun se souvient de l'échec retentissant », a-t-il justifié. Des liens capitalistiques existent d'ailleurs entre les trois acteurs, qui sont incités à créer un guichet unique en région d'ici à la fin de l'année, pour qu'une PME en quête de fonds propres ait accès à l'ensemble des fonds distribués par FSI France Investissement. Un « correspondant » suivrait chaque entreprise. La Caisse des Dépôts entend développer ces missions de conseil au sein de ses directions régionales, tandis qu'Oséo les revendique aussi, par le biais de sa structure commune avec la CDC, Avenir Entreprises... Des « frottements » qui devraient trouver leur dénouement ces prochaines semaines.

VÉRONIQUE LE BILLON, Les Echos

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/020...

 

Billet redigé le 25 septembre 2011

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu