target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

19/06/2012

Ecœuré,dégouté…Révolté !

Ecœuré,dégouté…Révolté !

Que dire de ce drame sinon qu’il écœure,révolte les français et les françaises,qu’il faut soutenir nos forces de l’ordre au  lu de les insulter à qui mieux mieux quelques fois pour des pécadilles,qu’il faut respecter leur travail et leur fonction et pas,comme c’est la cas,uniquement quand certains d’entre eux paient leur vie le travail qu’il effectue à la protection de leur concitoyen.

Il faut aussi respecter leur deuil et que nos hommes politiques ne succombe pas à pas à la tentation d’en remettre une couche.La gendarmerie est en deuil,la Nation lui rendra hommage comme il se doit…les réactions et réponses politiques doivent attendre la fin de ces moments solennels.Je comprends la réaction des gendarmes sur les forums de leur profession,j’avoues que ne je comprends la réaction immédiate du Front national qui une fois de plus soulève une question sans y apporter une vraie réponse.L’ordure qui a commis ces faits scandaleux n’a pas bénéficié de remise de peine ni d’aménagement de même nature.Que vient pérorer le FN dans ce cas.Avant de communiquer on se renseigne…

Les 40 000 places de prisons prévues pas l’ancien gouvernement,parlons en.Elles sont toute programmées en PPP,ce sera une ruine pour notre pays et le budget de la Justice,et une nouvelle patte chaude pour le gouvernement de M.Ayrault.En tout état de cause,sauf à enfermer les délinquants à vie,la possibilité de récidive ne peut être évitée.Reste que cette ordure n’a jamais été incarcéré pour meurtre mais pour des violences.

La récidive parlons-en.Le loi conçue et votée par l’ancienne majorité n’a pas été encore abrogée par le gouvernement des socialistes angélique et usurpateur…Cette ordure n’a pas été jugée et incarcérée sous un régime socialiste me semble-t-il.Que Mme Dati nous explique comment cette ordure a pu se retrouver dans les rues de Collobrières alors que le système judicaire et d’application français est un des meilleurs du monde selon nos précédents gouvernants.

Quant a l’angélisme des socialistes,Mme Le Pen fait me semble-t-il un mauvais calcul…M.Hollande,M.Ayrault et surtout M.Valls ce n’est pas le génération 68,ils veulent gouverner pour longtemps…ne recommenceront pas les erreurs de leur petits camarades de 1981 et 1997…Et puis,il y a aujourd’hui 2 députés FN,207 députés UMP qui n’ont pas leur langue dans la poche.Nous comptons sur eux pour rappeler à l’ordre ces satanés socialistes qui n’aiment pas la France et les français à part,peut être,ceux qui vivent dans les banlieues qui s’appellent Mohamed et parce qu’ils votent pour eux…Prés de 10 millions de Mohamed,ça fait un peu beaucoup.Tranquillisez-vous Marine,il y a aussi des françaises et des français de bois qui ont voté pour M.Hollande et une majorité socialiste à l’Assemblée nationale certes mais pas pour faire n’importe quoi,de blanc seing nous nous leur avons point donné.Restez sereine,nous serons sûrement plus attentifs à notre avenir que votre nièce ou le bouffon que vous avez fait élire à l’assemblée nationale.

Vous allez me dire,chers amis,que je suis en colère envers Marine après avoir été bien aimable.Eh oui,mais une candidate qui perd une élection et qui fait croire qu’on a triché,des candidats qui provoquent des altercations le jour de scrutin,une midinette qui se croie dans un radio crochet et qui devient député,oui ça m’agace et ça me donne le sentiment d’être pris pour un con,un benêt d’électeur qui envoie des saltimbanques à la Chambre des députés.On nous a rabaché qu'il fallait que les candidats devaient avoir des attaches certaines avec les territoires dans lesquels ils se presentaient.Je ne suis pas certain que Mlle Maréchal Le Pen soit électrice de sa ciconscription ou alors pourquoi ne l'a-t-on pas vue se faire tirer la bobinette lorqu'elle aurait déposer son bulletin dansl'urne.Elle a été candidate lors de la dernière électionsrégionales en Ile de France,elle avait promis de se  mobiliser dans cette région et la voila demangée illico presto dans une circonscription où Tata a fait un score exceptionnel.Pas un parachutage à part ça.On ne peut pas critiquer les autres,en partie les socialistes qui en sont des spécialistes,et faire les mêmes choses.Et les électeurs des circonscriptions concernées ne vont pas tarder à s’en apercevoir…Etudiant en droit,ça me rappelle le Prince Jean…

Marine à l’assemblée d’accord,elle connaît le travail parlementaire,elle est la présidente de son parti,pas de problemes,qu’il y en ait encore quelques uns ou quelques unes d’accord mais au moins que ce soient des élus avec une certaine ancienneté,de la bouteille comme on dit.Mais là ce sont deux singes savants,tout le monde va rigoler et ça commence.Sur le plateaux de télévisions,déjà,au soir cours des soirées téléviséee,M.Philippot lui-même souriait en coin quand il regarderait Mlle Maréchal Le Pen débitait son discours lu et relu et manifestement écrit par un nègre…et l’autre vulgaire qui n’a que la mot couille à balancer un soir de deuxième tour d’élections législatives.Personne n’est dupe.Que M.Collard commence à traiter ses dossiers judiciaires avec sérieux avant de prétendre faire le couillon à l’assemblée nationale.

Très déçu et moi quand je suis déçu je cogne.Pour finir,seul le FN  a réagi à cette heure,ça m’agace encore plus.Il est vrai que l’UMP(1) va faire canard….attendons de voir ce que va nous dire la meilleure Garde des Sceaux de France ou le grand gland.

 

Nota :Il faudrait qu’un policier ou gendarme puisse appeler les « Grosses Têtes » pour rappeler à M.Collard qu’il est faux de dire que les policiers ou gendarmes n’auraient pas le droit d’intervenir arme au poing.Soit il ne regarde jamais la télévision soit il ment….

Le problème dans cette  affaire,et c’est regrettable,c’est que les gendarmes sont intervenus sur que ce qu’elles croyaient être un simple cambriolage,le mari de la victime avait déjà frappé à la porte de l’ordure sans doute pour lui demander des comptes,c’est alors que, le gendarmes sont arrivées  sans aucune précaution spéciale.Ce sont les témoignages…rapportés par le presse.

D’autre part,il apparaît que l’ordure a surpris les gendarmes et les a frappées,pour la première,immédiatement pour lui dérober son arme.Cela pose un vrai problème au plan de la préparation de cette interpellation.C’est regrettable,je me répète mais c’est ainsi.

A la décharge de ces pauvres femmes,qui peut imaginer qu’un vol de sac à main dégénère à ce point.

Maintenant voila que les journalistes interviewe la famille de l’ordure.Si j’ai bien compris les propos de son frère,cette ordure serait victime de notre système judiciaire qui aurait du l’enfermer plus tôt pour qu’il se fasse soigner.Cela aurait éviter ce drame semble-t-il vouloir nous expliquer.Effectivement,il a comparu devant un juge pour l’affaire de violences envers sa mère.Ce juge après l’avoir condamné à 6 mois avec sursis a décidé de le soumettre à une expertise médicale et l’a relâché…sans cette décision,cette ordure aurait été jugée sous le régime des peines plancher et en aurait pris pour son compte.A minima,et compte tenu de la dangerosité de l’individu,il eut été plus normal de l’incarcérer jusqu’à l’expertise médicale.N’y avait pas assez de place en prison…Condamné apparemment le 13 juin a 6 mois avec sursis -mise à l’épreuve avec un casier long comme le bras…relâché le temps de l’expertise,il y a quelque chose qui cloche la dedans.Au vu du résultat.Il y a de quoi se morfondre.

Le frère décidément très disert ajoute que le problème de son charmant frère qui ne ferait pas de mal à une mouche mais qui peut assassiner deux gendarmes est l’alcool,cette brute épaisse ne se contrôle plus quand il boit.Il parait qu’il ne faut pas le contrarier…si j’ai bien compris,cette ordure se retrouve dans un appartement en compagnie de son concubine,il vole un sac,il est surpris.La victime du larcin appelle les gendarmes,l’ordure est contrariée alors il tue deux gendarmes.Ce type,il ne faut pas l’enfermer ,il faut l’éliminer…et renvoyer sa famille dans le pays de leur origine même si elle est française…

Trop c’est trop.Et que la presse arrête d’en faire des tonnes.Ce sont les gendarmes le victimes,pas l'assassin et la famille.Quand on sait qu’on devient violent quand on a bu,on ne boit pas et quand on est aussi honnête comme veut bien le dire sa famille on ne s’introduit pas chez les gens pour les voler.Il y a de limites…Il y a deux mères de famille assassinées froidement et on va faire parler la famille.Je suis écœuré.

Ces gens ont-ils pensé aux familles de ces deux gendarmes,à leur mari,à leurs enfants,pas un mot de pardon,pas un mot de regrets sauf la mère qui doit détruite…Non,c’est lui la victime du système ce pauvre Abdallah,on montre sa photo quant il était un charmant chérubin…écœuré et avec un peu de haine aussi…

 

Le gland a réagi… http://www.u-m-p.org/actualites/espace-presse/jean-francois-cope-est-profondement-choque-et-indigne-par-lassassinat-odieux-de-deux-jeunes-femmes-gendarmes-la-nuit-derniere-dans-le-var-69581806

 

Gendarmes tuées : le meurtrier présumé à un casier judiciaire chargé

 

Collobrières (Var), lundi. Les enquêteurs de la gendarmerie dans les rues du village, au lendemain de la mort des deux femmes gendarmes. | AFP/BORIS HORVAT

Le choc est immense à Collobrières, petit village du Var.  Deux femmes gendarmes ont été tuées par arme à feu dimanche soir alors qu'elles intervenaient pour une affaire de vol dans cette bourgade de près de 2 000 habitants.

Un suspect, interpellé vers 3 heures du matin, a reconnu être l'auteur des coups de feux, a indiqué le procureur de Toulon, Xavier Tarabeux, lundi dans l'après-midi. D'importants moyens avaient été mobilisés pour retrouver le meurtrier, après ce drame qui constitue une première dans l'histoire de la gendarmerie. 
Il était sorti de prison en septembre
Condamné par le passé pour infraction à la législation sur les stupéfiants et vols avec violences, cet homme de 30 ans était sorti de prison en septembre, après six mois d'incarcération. La semaine dernière, il avait été condamné à une peine de sursis-mise à l'épreuve pour violences commises sur sa mère.Selon les premiers éléments de l'enquête, le suspect a tiré dans un premier temps deux coups de feu sur Audrey Berthaut, maréchal des logis-chef de 35 ans, mère de deux filles de 5 et 13 ans, un fait considéré comme «un meurtre». Puis il a poursuivi  sa collègue, Alicia Champlon, une adjudante de 29 ans, et tiré six balles dans sa direction, a souligné le procureur, qui, dans ce second cas, a retenu «une volonté de donner la mort par préméditation, donc l'assassinat».
Des constatations effectuées par la police technique et scientifique, qui étaient toujours en cours lundi matin, ont permis de relever notamment des traces de griffures et des résidus de poudre sur les mains du tueur présumé.
«J'allais fermer les volets et là j'entends crier : "Oh non pas ça !"»
Selon les premiers éléments, tout a commencé dans la journée de dimanche par le vol du sac à main d'une habitante de Collobrières par l'auteur présumé des coups de feu. Celui-ci aurait été aperçu ivre en début de soirée, selon le patron de l'un des trois bars du village, interrogé par l'AFP. Le mari de cette habitante frappe alors à la porte du voleur présumé, que lui ouvre sa compagne, et alors que les deux femmes gendarmes arrivent sur les lieux. S'ensuit alors une rixe assez violente, durant laquelle, après avoir frappé et donné des coups de pied dans la tête de la gendarme mère de famille, le suspect lui subtilise son arme de service, un Sig Sauer de calibre 9 mm, et tire. L'autre gendarme s'enfuit alors, le suspect lui court après et la tue également, avant de prendre la fuite à pied avec sa concubine et d'être arrêté peu après, ainsi que sa compagne, et placé en garde à vue.
VIDEO. Le déroulé des faits par le procureur

http://www.leparisien.fr/faits-divers/var-deux-femmes-gendarmes-abattues-un-suspect-interpelle-18-06-2012-2054624.php

Sur RTL, un riverain a raconté ce qu'il avait vu et entendu. «J'allais fermer les volets, et là j'entends crier : "Oh non pas ça !" et "Au secours !" Du coup, j'ai sorti la tête du volet. Là, le monsieur a tiré sept coups : quatre coups en face sur la dame qui criait "Au secours !", en fait, et trois coups dans la rue à côté. Et quand le monsieur a fini de tirer le troisième coup, il s'est enfui dans la rue juste à côté», a t-il expliqué. «J'ai tremblé en descendant. Mais c'était pour essayer de sauver s'il y avait quelqu'un à sauver. J'ai vu le monsieur partir, donc je me suis dit : "Il ne va pas revenir..." Je suis descendu, au cas où s'il y avait besoin d'aide. Mais il n'y avait plus rien à faire»,a encore raconté ce témoin.
Manuel Valls annonce un hommage de la nation
Les deux gendarmes étaient âgées de 29 et 35 ans. L'une d'elle avait pour compagnon un gendarme de Salon-de-Provence. L'autre était la mère de deux petites filles de 5 et 13 ans, ont indiqué la préfecture et les militaires. Manuel Valls s'est rendu sur place, lundi midi, et a rencontré les familles des deux femmes. «La nation aura sans doute l'occasion dans les jours qui viennent de rendre hommage à ces deux gendarmes, et de leur témoigner sa reconnaissance», a déclaré le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse à la mairie de la commune. Selon lui, «ce drame, sans précédent dans l'histoire de la gendarmerie, vient rappeler le caractère souvent périlleux et imprévu des missions de sécurité publique que les gendarmes sont amenés à accomplir, quotidiennement, en zone rurale, sur l'ensemble du territoire».

Dans la matinée, François Hollande avait également réagi. «C'est avec une très grande émotion que j'ai appris le meurtre de deux femmes gendarmes, cette nuit à Collobrières», explique le président de la République dans un communiqué, ajoutant: «A travers ce drame, c'est la République qui est atteinte». Le président PS du Sénat, Jean-Pierre Bel, a lui exprimé «sa profonde émotion» devant ces «crimes odieux».

Le FN pose la question de la récidive
« Le meurtre de deux femmes gendarmes dans un village varois par un individu déjà connu des services de police et de gendarmerie pose une fois encore la dramatique question du sentiment d'impunité qui règne chez les criminels et qui nourrit le phénomène de récidive » écrit ce lundi le FN dans un communiqué. « Une fois encore, une fois de trop, l'homme qui a assassiné deux représentantes des forces de l'ordre se retrouvait en liberté alors qu'il était déjà connu pour des actes de violence et de délinquance », ajoute le parti d'extrême droite.

http://www.frontnational.com/2012/06/assassinat-de-deux-f...


La mère du tueur présumé : «J'aurais préféré qu'il me tue avant»
«Mon fils est devenu fou». Djamila Boumezaar est la mère d'Abdallah, l'homme qui a reconnu avoir tué par balles les deux femmes gendarmes. Contactée par le parisien.fr, la femme, qui vit dans une cité de la Seyne-sur-Mer (Var) apparaît complètement effondrée. Son fils de 30 ans avait déjà été condamné par le passé pour infraction à la législation sur les stupéfiants et vols avec violences. Djamila aussi été victime de la violence de son propre fils, en mai dernier. «Il m'avait fracassé contre une porte. J'ai donc porté plainte. Et puis il a été jugé la semaine dernière. Je ne comprends pas pourquoi le juge l'a laissé en liberté. Parce qu'il est fou», raconte-t-elle, entre deux sanglots. «J'aurais préféré qu'il me tue. Comme ça il aurait été arrêté et jamais les deux femmes gendarmes n'auraient perdu la vie. Je suis si triste pour elles et pour les deux petites filles», poursuit péniblement Djamila.  Abdallah venait d'être condamné à une peine de sursis-mise à l'épreuve pour violences commises sur sa mère. C'était le 13 juin.

var.jpg

gendarme,assassinat,le pen,ump,collobrieres,copé

http://www.europe1.fr/France/Var-un-homme-bien-connu-de-l...

 

Des questions sans réelle réponse:

 

genrames 3 questions.jpg

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120618.OBS9007/g...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu