target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

11/10/2014

Hollande:M.Sarkozy,une présidence normale c’est ça!

Hollande:M.Sarkozy,une présidence normale c’est ça!


«Hollande applique à l'Elysée les économies qu'il réclame aux Français» par leparisien

Notez le souci de nos bavards de BFM pour minimiser les résultats de la gestion de la présidence version Hollande.Il est vrai qu’en pleine affaire Pygmalion (version Sarkozy de Bygmalion) ça gêne….

 

Pour ce que cela intéresse dans le détail:

http://renedosiere.over-blog.com/


15/12/2013

Sarkozy:Carla et moi c’est du sérieux…

Sarkozy:Carla et moi c’est du sérieux…

carla petite culotte.jpg

Fatalité comme il dit….

 

 

 

 

21/06/2012

Hollande:Le Figaro découvre que la gauche est plus économe que Sarkozy…

Hollande:Le Figaro découvre que la gauche est plus économe que Sarkozy…

le le figaro,budget,copé,ump,cahuzac,hollande,ayrault

Mais qu’est qui va rester à l’UMP….si « (…)le gouvernement Ayrault s'apprête à mener une politique tout aussi sévère…que Sarkozy (-ndla). »

Titre étrange du Figaro ce matin,sa campagne outrancière contre ses socialistes tellement dépensiers et si peu économes en prend un coup sévère au sérieux.Du ils vont tondre les classes moyennes et les entreprises par des impôts inconsidérés,arguments répétés et théorisés par ses éditorialistes et petits copains de l’UMP,pardon serviles auxiliaires à moins que de ce soit l’inverse,on passe aux réductions dépenses mais bien sur dans le secret….

Le Figaro et l’UMP nous auraient-ils menti,se seraient fourvoyés sur les réelles intentions de cette gauche incompétente et dépensière,si peu soucieuse du bon état de nos finances publiques.Pourquoi ce titre sur les économies que veut faire ce gouvernement pour tenter de redresser ces fameuses dépenses publiques et aller chercher les 10 milliards manquants à l’exécution du budget voté par l’ancienne majorité.Oui,mes chers amis,les 10 milliards manquants ce sont ceux qu’ont oubliés M.Sarkozy,ses ministres des finances et du budget,ses députés sous la houlette de M.Carrez peut être,le célébrissime rapporteur général du budget à l’assemblée nationale si prompt à croiser le fer avec les socialistes et si peu regardant sur les budgets qu’il a  rapportés et votés.

Ou alors va-t-on maintenant accuser les socialistes d’avoir menti alors que manifestement les menteurs sont ceux qui nous ont vanté pendant des mois et des mois,pendant les campagnes présidentielles et législatives l’etat exceptionnel dans lequel ils laissaient les finances de notre pays…Je sais que les lecteurs du Figaro (formule papier) sont peu disposés à l’égard de cette nouvelle majorité,de ce nouveau président et premier ministre,il le sont certes mais pas au point de ne pas savoir compter les jours.Ce n’est pas depuis le 6 mai que les socialistes auraient pu déjà plomber nos finances publiques.On (le figaro et l’UMP) leur a dit que la réforme,pas révolutionnaire au demeurant,qui permet à certains de nos concitoyens de bénéficier d’une retraite à 60 ans selon certaines condition allait etre un gouffre,la voila fincée,financée n’en déplaise à cette bandes d’ahuris qui dépensait sans assurer les recettes,eux…Elle est financée sans entamer nos finances publiques.L’effort de tous doit primer en cas de nécessité.Libérer 100 000 emplois ou bénéficiaires d’aides sociales pour 1.60€ par mois pour les salariés au smic,2€ pour les salariés au salaire de 1600€.Et 0.1% d’augmentation de charges sur les entreprises.La belle affaire.

Notons deux remarques de conclusion:

*Tellement secret ce plan que Matignon l’a fait fuiter au Figaro.A bon escient d’ailleurs car comment va-t on,maintenant,nous dire que les socialistes vont dépenser tous les sous qu’a laissés l’ancienne majorité alors que son premier ministre gérait un état en faillite.

*Quels argumentaires et éléments de langage,les éditorialistes du quotidien de M.Mougeotte vont-ils pondre sur mesure pour que les responsables de l’UMP puissent alimenter leurs petites sorties médiatiques…J’espère que vous l’aviez déjà compris.La lecture matinale et assidue du billet en bas de page titré  Editorial » par les spadassins de l’UMP leur permet à moindre cout intellectuel de faire les beaux pendant une ou deux journées en répétant quasi mot à mot les termes ou formules contenues dans ces billets.Ainsi,le coup selon lequel le tweet de Mme Trierweiler pourrait avoir comme répercussion sur le deuxième tous de 2012 les mêmes que celle qu’avait entrainé la déclaration fumeuse de M.Borloo sur la TVA sociale en 2007,ça vient du Figaro,auteur  M.Thréard…(je vous en ai déjà parlé…)…Les plans sociaux dus aux mauvais choix économiques de l’ancienne majorité devenus un poids pour les socialistes imprévoyants ,c’est aussi M.Thréard…les quelques élucubrations sur le Ni-ni,c’est M.Mougeotte.J’ignore dans quel sens va l’information être l’UMP et le Figaro,reste qu’on peut s’interroger sur le fait de savoir si Le Figaro est  devenu le maitre à penser de l’UMP et de JFC ou si c’est le contraire…

Quoiqu’il en soit ne soyons pas bégueules.Le Figaro annonce que les socialistes vont engager des réductions de dépenses,quelque soit l’objectif de ce titre …des économies il y en aura c’est là l’essentiel !De quoi remplir un peu nos caisses,au moins de pas les vider et assurer à l’UMP sa pitance médiatique quotidienne ou hebdomadaire.Aprés les exploits de M.Jacob,Bertrand et autres repentants,ça va leur donner un bon bol d’air….

Au fait,ce matin Mme Merkel sera bien contente à la lecture du Figaro…François devrait lui faire livrer immédiatement…

fig 21.jpg

Dépenses de l'État : coupes drastiques en préparation

Par Cécile Crouzel

fig depense.jpg

Pendant cinq ans, la gauche a accusé Nicolas Sarkozy de casser le service public, à coup de suppressions de postes, de fermetures de petits tribunaux et autres services locaux. Mais pour tenir ses objectifs de baisse de déficits publics,le gouvernement Ayrault s'apprête à mener une politique tout aussi sévère.

Au cours des premières réunions de préparation du budget pluriannuel 2013-2015, ces derniers jours, Matignon a fixé à la direction du Budget des objectifs très stricts pour servir de base aux négociations entre Bercy et les différents ministères. Ces négociations seront ensuite soumises fin juin à l'arbitrage définitif de Matignon qui enverra début juillet une lettre de cadrage à chaque ministère, déclinant les principes généraux en matière de dépenses. Les budgets précis, ministère par ministère, seront finalisés fin juillet.

Les chiffres sur lesquels travaille la direction du Budget,dont Le Figaro a eu connaissance de source interne au ministère,concernent les effectifs de fonctionnaires, les dépenses de fonctionnement et d'intervention. À chaque fois, l'effort demandé est conséquent.

Les ministères, à l'exception de ceux «prioritaires» (Éducation, Justice et Intérieur), verront ainsi leurs effectifs diminuer en moyenne de 2,5% par an de 2013 à 2015 inclus.Ce qui équivaut au non remplacement de deux fonctionnaires sur trois partant à la retraite. Le gouvernement Ayrault veut concilier deux objectifs: stabiliser les effectifs globaux de l'État, tout en créant 65.000 postes dans l'Éducation, la Justice, la police et la gendarmerie. Pour cela, il est contraint de mettre sous pression les ministères. L'enjeu est crucial car les dépenses de personnel, retraites comprises, absorbent plus de 30% du budget de l'État.

Des objectifs ambitieux

Sur les «dépenses de fonctionnement», l'exécutif est tout aussi ambitieux pour le moment. Ces dépenses - achat de fourniture, entretien des locaux et des flottes de voitures, abonnements téléphoniques… - représentent environ 12% des charges de l'État. Le gouvernement voudrait qu'elles diminuent de 10% en 2013, de 3% en 2014 et de 3% en 2015, dans tous les ministères, à l'exception des trois prioritaires qui devront quand même consentir des efforts.

L'équipe Fillon avait, elle, fixé des objectifs inférieurs: une baisse de ces dépenses de 5% en 2011 et de 10% sur la période 2011-2013 (hors ministère de la Défense). Or la cible a été manquée en 2011, les dépenses de fonctionnement n'ayant baissé que de 2%, malgré le lancement de nombreux chantiers tels que la centralisation des achats, des restructurations immobilières, etc. Autant dire que l'actuel gouvernement n'aura pas la tâche facile.

Enfin, l'exécutif travaille sur une baisse de 40% des «dépenses d'intervention» de l'État au cours des trois prochaines années (hors les trois ministères prioritaires). Cette catégorie, qui ne pèse pas moins de 40% du budget de l'État, recouvre par exemple des aides à l'agriculture ou des subventions aux associations ou aux manifestations culturelles. Toutefois, exception importante, les dépenses d'intervention à caractère social ne seront pas concernées par les coupes. Aides au logement, contrats aidés, allocation adulte handicapé, RSA, bourses étudiantes… seront donc épargnés.

Contactés, les entourages de Jean-Marc Ayrault (Matignon) et Jérôme Cahuzac (Budget) ont assuré qu'aucun cadrage n'était arrêté. Ils ont admis la «cohérence» des chiffres de réduction des effectifs mais contesté ceux sur les dépenses d'intervention et de fonctionnement.

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/06/20/20002-20120...

 

*Mme Crouzel devrait relire le programme de M.François Hollande,tout y est!

*Il faudrait préciser aux journalistes de LCI,I télé,BFM… que ce n’est pas son budget que doit boucler le gouvernement mais celui de son prédécesseur.

Le budget vote en 2011 est exécuté en 2012…Je m’étonne que tous ces journalistes si compétents ne connaissent pas ce détail si important.

*Attendons les derniers arbitrages du président de la république qui n’a pas l’air d’être d’accord avec l’article du Figaro.Sacré François !

 

» La Cour des comptes presse l'État de réduire ses dépenses

» Financer les promesses sans faire déraper le déficit 

C’état le 7 novembre  2011

cahu.jpg

Jérôme Cahuzac: «Il manque 9 à 10 milliards !»

Invité ce lundi d'RMC et BFMTV, le président PS de la Commission des Finances de l'Assemblée, Jérôme Cahuzac, estime que le besoin d'économies budgétaires s'élève en réalité à «une petite dizaine de milliards» d'euros, et non aux 6 à 8 milliards évoqués par le gouvernement.

 

Selon le président de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale, « il manque une petite dizaine de milliards d'euros, c'est un peu plus que ce que dit le gouvernement ». Alors que François Fillon doit présenter ce lundi midi des nouvelles mesures de rigueur budgétaire permettant d'économiser « 6 à 8 milliards d'euros », Jérôme Cahuzac estime le besoin réel en économies à « 9 à 10 » milliards. 

«Revenir sur le paquet fiscal serait faire ouvre utile budgétaire»

« La prévision de croissance sur laquelle se fonde le gouvernement pour juger le besoin à 6 à 8 milliards est une prévision encore trop optimiste. Il faut 9 à 10 milliards, or c'est précisément le coût du paquet fiscal. Et revenir sur le paquet fiscal serait faire oeuvre utile budgétaire. Car cela restaurerait un peu de justice fiscale dans notre pays. Et puis cela montrerait que ce pouvoir a peut-être pris conscience de ses erreurs, et donc il a finalement le choix entre vouloir sauver la face ou être lucide. Je ne suis pas sûr que les moyens du pays soient tels qu'il puisse durablement sauver la face. Je préfèrerais la lucidité à une supposée fierté à persister dans l'erreur ».

http://www.rmc.fr/editorial/198647/jerome-cahuzac-il-manq...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu