target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

22/06/2014

FN:J’aime bien M.Philippot surtout quand il parle de lui....

FN:J’aime bien M.Philippot surtout quand il parle de lui....

20 juin 2014

Le jour même on apprenait l’accord Alstom GE avec prise de participation majoritaire de l’état au capital de la nouvelle entité…

Si vraiment il y avait une vraie volonté de les casser,on se les mangent en cinq sets  gagnants…ces pantins qui vont que le haine au museau et la bêtise dans leurs cerveaux flasques.

Je me demande qui peut croire au discours de ce monsieur…la presse M.Guillaume Durand,celles et ceux qui les font prospérer.Une question :quel est l’intérêt de connaitre l’avis de ce pitre sur une éventuelle sortie du gouvernent de M.Montebourg alors qu’on n’a pas attendu les résultats de la négociation avec GE.Me coup de pression a été totalement organisé et a permis à celui qui serait selon M.Pitre ne serait qu’un enfumeur de gagner la partie sur la participation capitalistique.

Cette affaire a été menée de main de maître - pour une fois et c’est tellement rare(sic) il convient de l’affirmer puisque c’est vrai et reconnu - et la négociation avec Bouygues de même.

Résultats des courses:Alstom est non vendu mais allié,l’état entre au capital avec droit de regard sur le nucléaire,le fout  d’entrée de GE est augmenté,les 1000 emplois sont garantis sous peine de pénalités ce qui est une première dans ce genre d'opération.Et M.Philippot reste le bidonneur qu’il est et qu’il sera car avec le programme qu’il défend il y sera obligé.La politique cher M.Philippot,ce n’est pas une garderie d’enfants,on ne joue pas à faire de pâtés dans le sable,c’est sérieux la politique....Jouer au beau devant un journaliste qui vous sert votre bouillie matinale c’est bien,on peut raconter n’importe quoi d’autant que ces émissions sont peu regardées,demain si  ce même journaliste ne vous invite plus vous êtes mort…

On n’annonce pas une grande victoire quasi certaine à Forbach,être battu et ensuite aller bâfrer au parlement européen...se faire son salaire en accusant les autres de profiter du système.Les électeurs ne sont pas tous des truffes que vous manipulez par vos déclarations fracassantes.


20/06/2014

Alstom:Bien joué les gars

Alstom:Bien joué les gars...

etazt alsthom.jpg

J'attend avec impatience qu'un gredin ouvre son clapet à débine...

Petite remarque:on notera la meilleure des prestations de M.Montebourg...une petit coup de pression hier,le décret.L'affaire a été bien menée.Enfin un vrai et grand moment de satisfaction.

19/04/2012

Ca commence à faire beaucoup…

Ca commence à faire beaucoup…

Après le Pentagone français…

palis bouygues.jpg

bouygues.jpg

Yves Gabriel, président de Bouygues Construction, devant le modèle du futur palais de justice de Paris, le 15 février. | AFP/MEHDI FEDOUACH

L'association La Justice dans la Cité a annoncé mercredi 18 avril qu'elle contestait devant la justice administrative le contrat de partenariat public-privé signé entre l'Etat et le groupe Bouygues pour construire le futur palais de justice de Paris.

Cette association, constituée en 2005 "afin d'assurer la défense du maintien du tribunal de grande instance de Paris dans l'île de la Cité" est essentiellement composée d'avocats du barreau de Paris. Elle est présidée par Me Cyril Bourayne et représentée en justice par Me Gabriel Benesty.

"Nous dénonçons le coût injustifiable du projet, son inutilité, son illégalité, au regard des critère prévus par la loi pour les partenariats public-privé", explique Me Benesty. L'association "a régularisé le 13 avril 2012 un recours devant le tribunal administratif de Paris à l'encontre de la décision de signature du contrat de partenariat".

"PAS DE CARACTÈRE D'URGENCE"

L'AFP a pu consulter une copie de la "requête sommaire" qui vise à faire "annuler la décision de signer le contrat de partenariat ayant pour objet la conception, la construction, le financement, l'entretien, la maintenance du futur palais de justice sur le périmètre de la ZAC Clichy-Batignolles" (Paris 17e). Bouygues n'a pas souhaité faire de commentaire sur ce document.

Les avocats contestent notamment la décision de l'Etablissement public du palais de justice de Paris de "retenir le contrat du partenariat comme support juridique de l'opération", le projet ne présentant "pas de caractère d'urgence" ni de "complexité particulière".

575 MILLIONS D'EUROS

Le groupement d'entreprises mené par Bouygues avait remporté le contrat face à celui mené par le groupe Vinci. Le futur palais, conçu par l'architecte Renzo Piano, devrait être achevé d'ici fin 2016 pour une mise en service courant 2017.

Le ministre de la justice, Michel Mercier, avait assuré en février dernier que le coût de la construction était de 575 millions d'euros. Bouygues "financera la construction du bâtiment et en assurera l'entretien et la maintenance pendant vingt-sept ans", avait-il dit. En contrepartie, "l'Etat lui versera un loyer pendant la durée du contrat" et, "passé cette échéance, il deviendra propriétaire de l'édifice".

L'association affirme de son côté que "le contrat de partenariat représentera une charge déclarée à ce jour de 1,6 milliard d'euros".

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/04/18/futur-pa...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu