target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

11/05/2015

Ceux qui disent « Je ne suis pas Todd » !

Ceux qui disent « Je ne suis pas Todd »!

Le choix de ces textes n’a rien à voir avec une quelconque sympathie envers leurs auteurs.J’essaie modestement de rétablir quelques vérités devant ce nouveau flot de merde qui s’est abattu sur nous alors que nous demandons qu’une seule chose:qu’on nous foute la paix.

 

Caroline Fourest et son «Eloge du blasphème»

BERNARD-HENRI LÉVY

Voilà le livre à lire, toutes affaires cessantes, pour comprendre :

1. que Charlie Hebdo fut, et reste, plus respectueux des musulmans que les cons qui croient les honorer en tuant ;

2. que les provocateurs, les vrais, ne furent pas les auteurs des dessins mais ceux qui s’en emparèrent pour, en les mettant sous le nez des fidèles qui ne les auraient, sinon, pas vus, monter des manifestations servant, ici, à faire oublier leurs propres forfaits ; là, à décrocher la palme du vrai grand défenseur du Prophète ; là, à exercer une opportune pression dans telle négociation internationale, par exemple sur le nucléaire ;

3. que la une d’après la tuerie montrant un Mahomet larme à l’œil et titrant «Tout est pardonné» était la une la plus douce, la plus élégante, la plus pacificatrice qui soit et que ceux qui prétendirent le contraire furent des incendiaires des âmes et des salauds ;

4. que ceux qui ont osé dire Charlie « l’a bien cherché » sont comme ces beaufs qui, quand une femme se fait violer, disent : « sa jupe était trop courte » ;

5. que les anti-Charlie forment un vaste parti où l’on trouve Le Pen (qui voit, dans l’affaire, la main des « services secrets »), Tariq Ramadan (qui trouve que Charb et Wolinski étaient « des lâches »), Siné (qui n’a jamais eu « peur d’avouer », comme sur la radio Carbone 14 après l’attentat de la rue des Rosiers, qu’il « est antisémite » et veut « que chaque juif vive dans la peur »), les « Indivisibles » (cette secte, dite de gauche, qui, après avoir donné raison à Ben Laden estimant, en 2010, qu’il était « en droit » de répondre à l’interdiction de la burqa en France par des décapitations au Pakistan, estime que le problème ce n’est pas les attaques terroristes mais le «climat » d’islamophobie qui les explique) et les bon gros munichois de toujours (qui sont juste, en la circonstance, partisans d’une sainte alliance des religions) ;

6. qu’en s’en tenant à cette position de prétendue sagesse et d’apaisement, en jurant ses grands dieux que jamais, au grand jamais, l’on ne touchera au tabou du voisin, l’on oublie juste ce détail que le tabou de l’un est presque toujours un blasphème pour l’autre et que c’est en le sacralisant qu’on lance le grand carrousel des violences meurtrières et mimétiques ;

7. que l’appel au meurtre des personnes est un crime, mais que rire de leur foi est un droit ;

8. que le racisme contre les Français nés musulmans est une infamie mais que la critique du Coran est, comme la critique des textes juifs et chrétiens, une conquête de la laïcité ;

9. qu’il y a des caricatures qui stigmatisent et d’autres qui émancipent ;

10. qu’il y a ceux qui, par le rire, entendent précipiter la solidarité des ébranlés et ceux qui ne veulent que les monter les uns contre les autres ;

11. que le concept d’islamophobie est un concept vide, ne servant qu’à désarmer cette autre vigilance antiraciste qui vise la haine antijuive, antichrétienne, anti-athée ou même antimusulmane prêchée par certains musulmans ;

12. que l’on peut être, en effet, musulman et raciste ;

13. que les minorités n’ont pas toujours raison et, que lorsqu’elles ont tort, lorsque les opprimés, ou les exclus, deviennent à leur tour racistes, il ne faut pas se gêner pour le leur faire savoir ;

14. qu’on dit : « je ne veux pas stigmatiser les humiliés », qu’on insiste : « je crains, en légiférant, d’ajouter à leur insécurité et à leur malaise » – mais que la vraie réalité c’est qu’on ne veut ni froisser les Saoudiens (adeptes de la burqa), ni énerver les Pakistanais (pour qui dire « je suis catholique », comme l’a fait Asia Bibi, est un crime passible des pires châtiments), ni même, tant qu’à faire, blesser les Nord-Coréens (qui aimeraient bien nous voir censurer les films qui se moquent d’eux) ;

15. qu’avec des raisonnements de ce genre, on ne tardera pas à incorporer à nos codes civils et pénaux les lois de toutes les dictatures du monde ;

16. qu’il est curieux que les mêmes responsables des télés américaines qui ont choisi de ne pas montrer les caricatures n’ont pas eu la même pudeur pour le corps supplicié du policier qui protégeait Charb : sont-ils juste des tartufes ? se sont-ils, en faisant leurs comptes, avisés qu’il est moins coûteux d’offenser la famille endeuillée d’un défenseur de la République que la famille régnante du Qatar ou du Koweït ?

17. que, quand on regarde bien les grandes scènes du jihadisme, quand on considère que les assassins de Theo Van Gogh et du centre culturel de Copenhague ont grandi dans les villes d’Europe les plus ouvertes aux étrangers, quand on voit que Jihadi John, l’un des coupeurs de tête les plus enragés de Daech, est un diplômé de l’université de Westminster, quand on pense au milliardaire Ben Laden ou au fils de famille Omar Sheikh, ravisseur de Daniel Pearl, quand on songe, à l’inverse, que c’est un sans-papiers, Lassana Bathily, qui a sauvé six juifs, dont un bébé, à l’Hyper Cacher de Vincennes, l’on ne peut décemment plus établir de corrélation entre le terrorisme et les « déchirures de notre société » ;

18. que la misère n’est pas une raison ;

19. qu’on bascule dans le jihadisme par idéologie, par goût, pas par désespérance sociale.

Il faut lire cet «Eloge du blasphème», oui, par Caroline Fourest: il y a peu de lectures aussi roboratives, stimulantes et immédiatement utilisables dans les combats qui nous sont imposés.

 
Patrick Pelloux tacle Emmanuel Todd après son... par nonstopzappingofficiel

 

 
Livre d'Emmanuel Todd : "Ras-le-bol des... par rtl-fr


Patrick Pelloux tacle Emmanuel Todd après son... par nonstopzappingofficiel

 Et le dernier soutien.....


Disiz d'accord avec Emmanuel Todd sur Charlie par nonstoppeople-officiel

 


02/03/2014

Ukraine:L’envoyé spécial de M.Sarkozy est à Kiev…

Ukraine:L'envoyé spécial de M.Sarkozy est à Kiev…

16/08/2012

UMP:L’information sur la Syrie selon la fédération UMP 38

UMP:L’information sur la Syrie selon la fédération UMP 38

 

Un simple sentiment:je pense que ca doit être très dur pour ces gus.Après la défaite ils ont perdu un chef,une boussole…Un guide un peu tordu certes mais un guide quand même.Ils avaient confiance en lui et ses analyses,des positions certes changeantes mais il en avait.Aujourd’hui le guide s’ennuie alors il cherche noise à François,puis repart en vacances,en laissant les deux prétendants avec le bébé sur les bras…Ca lui plaît ça au guide de mettre le brin partout.Il croit que cela lui profite.En créant la surenchère entre les deux principaux protagonistes à l’élection à la présidence de l’UMP il crée,selon lui,les conditions de son retour.Après le guide,le recours,le sauveur.

Cette péripétie syrienne,si j’ose dire,n’a servi que cet objectif en conjuguant une tentative de sabordage de la diplomatie française.Diplomatie qui négocie avec une autre partie de l’opposition syrienne.

Quoiqu’il en soit,il est bien regrettable de voir dans quel était se retrouve la droite française –républicaine elle ne l’était plus vraiment avant d’avoir évacué toutes les scories de la campagne présidentielle précédente – qui est obligé de chercher noise sur tout et rien en se dévalorisant jour après jour.qui vit au jour le jour,non au gré des humeurs du guide ou de M.Copé mais bien en rapport avec ce que fait ou pas M.Hollande.La grande manipulation de M.Thréard,l’ineffable Thréard,ne tient pas une seconde.Ce n’est pas François hollande qui a un problème avec Nicolas Sarkozy mais bien le contraire et une seule et bonne raison:c’est que le petit Nicolas n’accepte pas sa défaite alors il fait des caprices.Lisez le livre de Mme Guillaume(1)pour savoir de quel bois est fait ce garnement.

Rendez vous compte qu’après certaines insanités sur le rôle de la France et de son président dans la crise syrienne,ils en sont à se réjouir de voir un ministre de la république hué par ceux-là même qui ont dévasté un quartier et tiré sur la police.En oubliant que M.Valls,au contraire de ses prédécesseurs – en particulier M.Guéant - est allé au contact.Lui il a pris des risques.

Ca devient grave…

Ce qui suit est exemplaire de ce qu’est devenu le principal parti de droite dans notre pays.Une officine en pleine décadence politique et idéologique.Je vous mets au défi de me dire avec précision quelle est  la position de la direction de l’UMP sur la crise syrienne.Je comprends que certains militants et adhérents se tournent vers le FN,sans entre d’accord avec eux il faut bien admettre que les dirigeants de ce parti font de la politique.Ils ne cherchent pas la petite bête sur le bikini de Mme Trierweiler,sur les tenues de M.Hollande en vacances et s’il doit les payer…Sur le problème syrien tout en considérant qu’ils soutiennent en douce le régime de Bachar El Assad,leur position sur l’intervention militaire est juste.

L’UMP est devenu un parti de gamins et de gamineries…Le parti de M.Geoffroy et de M.Peltier.Fatalitas comme disait Chéri Bibi.

Ce qui figure sur le site de l’UMP 38

carigon bhl ump 38.jpg

7 août 2012 11:08 Commentaires fermés

le journaliste Yaël Goosz décortique ce matin sur RTL la faiblesse de Hollande à l’international

- Pourquoi François Hollande ne fait-il pas avec la Syrie ce que Sarkozy a fait avec la Libye?

« Vous voulez parler d’une intervention militaire pour faire tomber « le bourreau » Bachar El Assad, comme l’appelle Laurent Fabius.
Oui… Pourquoi attendre ? C’est la question que pose par exemple, le philosophe Bernard Henri-Lévy, c’est lui qui avait convaincu Nicolas Sarkozy de mener la guerre en Libye…
Bernard Henry-Lévy « déçu » par François Hollande. C’est vrai que la feuille de route annoncée par le Président le 29 mai sur France 2 était plus ambitieuse…

HOLLANDE « TOURISTE  »

Et justement, deux mois et plus tard, Russes et Chinois ne veulent toujours rien entendre, c’est le blocage total à l’ONU…

Et Paris a beau tenter de les contourner, sans Moscou et sans Pékin, il n’y aura jamais de feu vert militaire en Syrie…
Les diplomates se lamentent , ils vous disent qu’ils ont tout essayé. Le blocage est tel que même le médiateur Kofi Annan a jeté l’éponge…

- Mais alors comment Nicolas Sarkozy s’y était pris en Libye ?

Lui, il avait décroché une résolution des Nations Unies…
Et puis il avait trouvé un allié efficace, le Britannique David Cameron…

- Vous voulez dire que Nicolas Sarkozy avait pris la main ?

Si vous en parlez à ses amis, ils vous diront qu’en Libye l’ancien président s’est comporté en héros, et qu’ils hallucinent de voir François Hollande jouer les touristes normaux à Brégançon au moment où la Syrie est à un tournant de son histoire…

C’est vrai que le contraste est saisissant…  »

On ne vous le fait pas dire.

http://www.ump38.fr/?p=3999

Ce qu’a dit réellement M. M.Goosz et son interlocuteur

pourqoui hollande.jpg

Pour nos amis de l’UMP 38,pour leur apprendre à ne pas déformer les propos qu’ils rapportent….pour qu’ils n’oublient pas d’indiquer les sources.Il est vrai que cette fédération est cornaquée par M.Carignon…Sa réputation n’est pas usurpée,il a fait des émules en crapuleries…

On se demande si BHL serait très heureux de voir sa trombine à coté de celle de M.Carignon.On a les amis qu’on peut vous me direz…à force de manger à tous les râteliers on finit par faire de mauvaises rencontres.

Ci-dessous le texte intégral et la vidéo de l’intervention de M.Goosz  à propos de la politique de François Hollande au sujet de la crise Syrie,ils vous permettront de l’objectivité des spadassins de l’UMP 38 qui en terme de désinformation tiennent assurément le pompon populaire.

On remerciera chaleureusement ce grand reporter spécialiste de la politique intérieure – à savoir courir les plus grands risques dans les couloirs de l’Assemblée nationale ou dans les antichambres des ministères – d’avoir rappelé les propos que renaît le président de la république le 29 mai sur France 2.

Une intervention militaire est possible avec l’accord du Conseil de sécurité.Que François Hollande n’ait pas pu faire changer d’avis M.Poutine,ce n’est pas le problème de François Hollande mais celui de M.Poutine qui considère que Bachar El Assad n’a pas à quitter le pouvoir dans son pays.C’est son droit même si on peut considérer qu’il a tort,à nous de tenter de le faire changer d’avis ou les événements le conduiront en tout état de cause à la faire.

Ceux qui ne sont pas d’accord avec la position de la France et,si par malheur,leur funestes desseins venaient à être mis en œuvre mettraient la France hors des lois internationales.

goosz.jpg

http://www.dailymotion.com/video/xsnzjr_pourquoi-francois-hollande-ne-fait-il-pas-avec-la-syrie-ce-que-sarkozy-a-fait-avec-la-libye_news

 (+++ les commentaires)

 

Pourquoi François Hollande ne fait-il pas avec la Syrie ce que Sarkozy a fait avec la Libye?

Créé le 07/08/2012

Yaël Goosz

La chronique du 7 août 2012

Les combats font toujours rage en Syrie. Plus de 20.000 morts en 16 mois de conflit. Question, volontairement un peu provocatrice, Pourquoi François Hollande ne fait-il pas ce que Nicolas Sarkozy a réussi à faire en Libye ? La chronique de Yaël Goosz.
Vous voulez parler d'une intervention militaire pour faire tomber « le bourreau » Bachar El Assad, comme l'appelle Laurent Fabius.
Oui… Pourquoi attendre ?  C'est la question que pose par exemple, le philosophe Bernard Henri-Lévy, c'est lui qui avait convaincu Nicolas Sarkozy de mener la guerre en Libye…
Bernard Henry-Lévy « déçu » par François Hollande. C'est vrai que la feuille de route annoncée par le Président le 29 mai sur France 2 était plus ambitieuse...
Et justement, deux mois et plus tard, Russes et Chinois ne veulent toujours rien entendre, c'est le blocage total à l'ONU…
Et Paris a beau tenter de les contourner, sans Moscou et sans Pékin, il n'y aura jamais de feu vert militaire en Syrie…
Les diplomates se lamentent , ils vous disent qu'ils ont tout essayé. Le blocage est tel que même le médiateur Kofi Annan a jeté l'éponge…
Mais alors comment Nicolas Sarkozy s'y était pris en Libye ?
Lui, il avait décroché une résolution des Nations Unies…
Et puis il avait trouvé un allié efficace, le Britannique David Cameron…
Vous voulez dire que Nicolas Sarkozy avait pris la main ?
Si vous en parlez à ses amis, ils vous diront qu'en Libye l'ancien président s'est comporté en héros, et qu'ils hallucinent de voir François Hollande jouer les touristes normaux à Brégançon au moment où la Syrie est à un tournant de son  histoire…
C'est vrai que le contraste est saisissant…
Oui, mais attention aux caricatures ! En 2011, la France passe à côté des printemps arabes, et Nicolas Sarkozy a besoin de redorer son blason. Il y a eu les voyages tout frais payés de Mam en Tunisie, après les réceptions en grande pompe à Paris de Kadhafi et de Bachar.
Et puis François Hollande ne se tourne pas les pouces à Brégançon.
Lundi soir, il a décidé d'envoyer une aide médicale d'urgence pour les réfugiés syriens.

Oui, mais on en revient à la question du début : est-ce que c'est suffisant ?
Oh, il n' y a pas que l'humanitaire,la France fournit à l'opposition syrienne des moyens de communication très sophistiqués pour échapper à la surveillance du régime.
Il y a d'autres raisons qui expliquent l'attitude de la France : en Libye, l'opposition était structurée, unie. En Syrie, on ne sait pas très bien à qui se fier.
Et puis les terrains ne sont pas comparables. En Syrie, des frappes aériennes ne suffiraient pas. La configuration des villes d'Alep ou de Damas mettraient en danger les civils.
Enfin, soyons clairs, le soutien américain est indispensable, les américains sont en campagne électorale, et ils n'iront pas faire la guerre en Syrie.

Alors on attend ?
Ce mardi, l'Elysée fait le pari d'une guerre d'usure psychologique…

Pas un jour sans qu'un général syrien ou un premier ministre ne fasse défection…Le régime est à bout de souffle. D'après l'Elysée, c'est une question de semaines. Une éternité pour les insurgés.

http://www.rtl.fr/emission/le-fait-politique/ecouter/pour...

Vous jugerez  des différences entre l’original et la copie…

(1) Le Monarque,son fils,son fief - Editions du Moment -

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu