target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

29/03/2012

Le président de pauvres au secours M.Lévy…

Le président de pauvres au secours M.Lévy…

Un soutien embarrassant pour la PDG de Publicis…

sarkozy fauteuil.jpg

Tiens,le président de pauvres et des modestes s’est senti obligé de défendre un PDG du CAC 40 qui devrait toucher 16 millions d’euros ce qu’on trouvé scandaleux la plupart de commentateurs et responsables de la classe politique,gauche et droite et centre confondus.Le seul a venir tenter de justifier ce sandale car c’en est un,je vous,le donne Emile,c’est M.Sarkozy et sa petite troupe de vénéneux .

Pourquoi aller défendre les salaires de M. Lévy surtout en y mêlant Mme Badinter,non pas pour laver l’honneur ce grand patron mais pour bien dévaloriser et salir le nom et l’honneur de  tous les gens aisés,riches pour certains,qui ont pris le parti de la gauche et grand sacrilège pour M.Hollande.Il y bien des pauvres qui votent pour vous,les pauvres!

A en croire le pingouin aux grands pieds considère que pour être de gauche il faut être smicard et peut être un peu clochard…Ou chômeur ou,alors  un vil assisté.Ben non,M.Sarkozy il y a des riches qui ne réagissent pas comme Mme Bettencourt,comme M.Biderman,comme les Wildenstein,comme les 1200 français riches qui se sont carapatés depuis des mois sous votre quinquennat.Il y a des riches qui se lèvent la matin sans se soucier de savoir si leurs comptes en Suisse seront encore en sécurité et que leur picaillons ne sont pas menacés,il y a des riches qui n’ont pas peur de la mesure de M.Hollande qui consisterait à taxer à 75% les revenus au dessus d’un million d’euros,ben oui M.Sarkozy il  y a des riches qui acceptent de payer leurs impôts en France au contraire de ceux qui vous soutiennent.

Bien sur,il faut considérer la situation de riches (sic) qui se sentent spoliés dès lors que leur richesse provient d’un bien immobilier réhabilité »,d’une somme de travail durant toute une vie d’activité,forcèment est de constater que ce n’est pas la cas qui nous intéresse.

Une nouvelle fois,tenaillé en permanence par sa volonté de rabaisser son adversaire – on avait une première période où ce denier était présenté comme le candidat des riches et riches lui-même,aujourd’hui à la publication bien que parcellaire du patrimoine du Fouquier-Thinville de l’Elysée on se marre – le voila qui s’en prend à ses soutiens.Totalement supposé comme Le Monde hier,aujolurd’hui c’est le tour de Mme Badinter.

Demeure la question de la perfectibilité des arguments qu’on s’attaque nommément à une personne,de surcroît président du conseil de surveillance d’une des plus grandes entreprises mondiales.On s’expose à une flopés d’expert et d’avocats et surtout à la  réponse des époux Badinter qui n’ont pas la réputation d’avoir leur langue dans la poche.Choisiront-ils de répondre à cet énergumène qui mène sa campagne comme un garnement dans une cour de recréation…On attend…Quoiqu’il en soit,regardons de plus prés ces fameux mouvement de capitaux que l’on reproche à Mme Badinter et son rôle dans la société Publicis.Regardons aussi et d’abord les raisons de ce versement de 16 M d’euros à M.Levy.Ce n’est pas son salaire,il fau le préciser mais le fruit d’un accord pris avec lui sur le blocage d’une partie de son salaire variable depuis 2003,certain disent 2002.Ainsi,ce que va percevoir M.Lévy doit être divisé par 10.A examiner les variables de certains patrons versés en 2010,M.Lévy est un bricoleur.De plus,comme en attestent les cours de bourse de Publicis,l’homme n’a pas à rougir de son  travail et de celui de ses collaborateurs.On aurait pu comprendre que le pingouin prenne ces arguments pour expliquer cette somme,il a choisi le mécréance et le médisance.C’est sa façon de faire de la politique.

D’autant que Mme Badinter ne dispose que de 19.2% des droits de vote,c’est dire qu’elle n’est pas majoritaire.Que M.Sarkozy ou ses sbires aillent consulter la composition du conseil d’administration et du comité de rétribution de la société Publicis,ils auraient du le faire avant d’ailleurs avant d’aller débiter quelques niaiserie devant quelques militants tout aussi nais qu’eux.Militants à qui on donne en pâture une fois, les journalistes ,une fois les riches,bientôt ils vont scander les riches à la mer ces fadabraques de l’UMP.

Pour ce qui concerne Mme Badinter,elle a effectivement effectué une vente de titres d’un valeur de 18 millions d’euros,elle ne s’en cache pas,tout est public comme en attestent les nombreux articles de presse(voir ci-dessus).Pourquoi les a-t-elle vendus ? Pas pour en profiter à titre personnel comme voudrait le faire accroire les vénéneux de l’UMP mais pour acheter un bloc d’action pour que Publicis se dégage de son actionnaire associé japonais Dentsu.

Une fois de plus,la manœuvre dilatoire n’aura impressionné que les quelques bourricots présents à Elancourt,pour le reste on a du bien rigoler dans les rédactions et chez Publicis.Rigoler jaune sans doute car mettre en pâture le nom d’une femme connue pour sa moralité,qui n’a que le tort d’avoir eu un père qui a su construire tout au long de sa vie un groupe devenu mondial et d’avoir épousé un homme de gauche,M.Badinter.Il est vrai que le père de M.Sarkozy,publicitaire lui aussi,n’a pas le même destin,c’est peut être cela qui rend le pingouin aussi acerbe.Quel destin que celui du père de Mme Badinter,celui de M.Bleustein Blanchet est exemplaire,grand résistant – ça ne doit pas plaire à M.Buisson,juif en plus - il a abandonné son entreprise pendant la guerre,l’a reprise après et la menée à celle que nous connaissons aujourd’hui.

En voulant salir le nom et la réputation de Mme Badinter,M.Sarkozy aura sali aussi ceux de son père.

Et menti une nouvelle fois.

Pour ce qui concerne la fortune de Mme Badinter elle a la même valeur que celle des riches(sic) que vantent les mercenaires de l’UMP:elle permet de créer des emplois,Mme Badinter paie ses impôts en France comme tous les riches qui soutiennent le président actuel(sic).Elle a un tort,il est vrai,elle ne fait pas partie des généreux donateurs du premier cercle.

Que l’UMP s’attaque à une riche,voila qui sera à marquer d’une pire blanche.

Qu’elle s’attaque a celui qui a augmenté son patrimoine tout en étant président de la république,à celui qui omet de déclarer la totalité de ses avoirs dans sa déclaration de patrimoine,qu’elle s’attaque au système qui a permis à Mme Bettencourt d’organiser un système de compensation de fonds illégale.

Au fait,la fortune de Mme Badinter n’est pas due à des salaires qu’elle retirerait de Publicis mais d’actifs et patrimoine accumulés par sa famille.On ne peut pas reprocher à Mme Badinter d’être la fille d’un des plus grands patrons qu’ait connu notre pays.Ce qu’on on reproche en revanche à M.Lévy c’est que son des salaires est pris sur la bête alors que certains de ses salariés doivent avoir quelques difficultés à boucler les fins de mois.Cela  n’a rien à voir.

Qu’on me comprenne bien je suis partisan de tels salaires,bien évidemment.C’est le système qui est ainsi,la seule problématique que pose le cas de M.Lévy est fort simple:qui aura la volonté de reformer ce système à partir du 6 mai 2012.Moi j’ai la réponse…

Enfin,Mme Badinter,c’est comme Mme Bettencourt,elle n’est pas responsable du succès de son père.Par contre,elle,elle ne doit pas tricher,c’est là aussi une grande différence.Elle n’a pas de M. de Maistre comme homme de confiance.

Nota:

"Le matin m 'insulter dans une radio, c'est facile quand je ne suis pas là, me rendre coupable ou responsable de rémunérations faramineuses alors que c'est ses propres amis qui sont actionnaires de la société qui viennent décider de rémunérations scandaleuses qui choquent les Français", dixit le tartarin.Sauf que M.Hollande n’a pas parlé de M.Sarkozy et seulement de M.Lévy ,en tout état de cause il n’a insulté personne.(voir vidéo Europe 1).Le « c'est facile quand je ne suis pas là » dans la bouche de celui que l’on présente comme un homme qui garde son sang froid,qui sait garder toute dignité en toute circonstance démontre  s’il le fallait que le nul espiègle c’est lui !

Rémunérations : l'UMP réplique au PS en pointant Elisabeth Badinter

Nicolas Sarkozy a raillé mercredi les déclarations de François Hollande condamnant le bonus de 16 millions d'euros versé au patron de Publicis Maurice Lévy en rappelant que ce sont les actionnaires "qui ont le cœur à gauche" qui l'avaient voté, visant par là Elisabeth Badinter, actionnaire du groupe publicitaire.

"Il y a des rémunérations exorbitantes, des rémunérations choquantes, dans la finance ou ailleurs. Je les combats mais qu'on ne vienne pas me donner des leçons parce que, dans des exemples récents (...) qui a voté des rémunérations faramineuses ? Ce sont les actionnaires, ceux-là mêmes qui ont le cœur à gauche", a lancé M. Sarkozy lors d'une réunion publique à Elancourt.

Ce sont ceux "qui soutiennent dans l'avion le soir M. François Hollande et qui, dans la journée, votent pour le président d'une grande entreprise des rémunérations exorbitantes", a-t-il poursuivi en faisant allusion, sans la citer, à Elisabeth Badinter, l'épouse de l'ex-ministre socialiste de la justice Robert Badinter, une des principales actionnaires de Publicis.

"Pas de leçon de morale, de l'honnêteté, de la droiture, de la sincérité et de la vérité, voilà la campagne électorale que je souhaite", a poursuivi le candidat de l'UMP sous les applaudissements de ses partisans.

"Le matin m'insulter dans une radio, c'est facile quand je ne suis pas là, me rendre coupable ou responsable de rémunérations faramineuses alors que c'est ses propres amis qui sont actionnaires de la société qui viennent décider de rémunérations scandaleuses qui choquent les Français", a-t-il insisté aux propos tenus mercredi sur Europe 1 par M. Hollande.

"POURQUOI CEUX QUI CONDAMNENT L'UN NE CONDAMNENT PAS L'AUTRE ?"

Quant à la porte-parole du candidat de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, elle s'est demandé lors d'une conférence de presse au QG de campagne pourquoi le PS condamnait le bonus de Maurice Lévy, patron de Publicis, mais "pas les derniers mouvements de capitaux d'Elisabeth Badinter".

"Je ne suis pas juge pour condamner les uns et les autres, mais à ceux qui condamnent, par exemple, au Parti socialiste, je voudrais demander pourquoi dans ce cas-là, ils n'ont pas condamné les derniers mouvements de capitaux, et finalement la situation financière d'Elisabeth Badinter", a affirmé Mme Kosciusko-Morizet.

"Héritière de son père", le fondateur de Publicis Marcel Bleustein-Blanchet, Mme Badinter "est propriétaire de 10 %" de Publicis, "je crois qu'elle a touché 85 millions d'euros de dividendes, elle a une fortune qui a été évaluée en 2010 à 652 millions d'euros - ce sont des chiffres publics - en augmentation de 27 millions d'euros par rapport à 2009. 27 millions d'euros en un an : pourquoi est-ce que ceux qui s'empressent de condamner l'un ne condamnent pas l'autre. Moi, je ne condamne ni les uns ni les autres", a affirmé la porte-parole de M. Sarkozy.

La révélation par les médias que M. Lévy allait percevoir 16 millions d'euros de rémunération différée (bonus) en plus de sa rémunération régulière a provoqué un tollé parmi les candidats à la présidentielle, notamment de la part du socialiste François Hollande et du souverainiste Nicolas Dupont-Aignan.

Jeremie Martin 28/03/2012 - 23h22

La question n'est pas de savoir si madame Badinter est riche, la question est de savoir si elle accepte de payer 75% d'impôt sur l'ensemble de ses revenus (revenus du capital inclus) et de payer un gros ISF. Si c'est le cas il n'y a pas de contradiction.

répondre La réaction aux articles est réservée aux abonnés du Monde.fr

Cambronne28/03/2012 - 23h08

C'est triste que cette campagne aussi invisible pue autant.

répondre La réaction aux articles est réservée aux abonnés du Monde.fr

volapuk28/03/2012 - 22h40

Le boomerang revient vite....

foofoot 28/03/2012 - 22h16

NKM serait elle capable de répéter ses attaques devant les Badinter ? Un débat qui serait très amusant!

répondre La réaction aux articles est réservée aux abonnés du Monde.fr

Attention, François, ça fait mal. 28/03/2012 - 22h15

Soit: une grande capitaliste, héritière de surcroît, a le cœur à gauche et reçoit des dividendes très élevés. Selon l'UMP, elle a voté "des rémunérations faramineuses" aux dirigeants de Publicis. On peut souligner les différences avec la situation de M. Lévy, mais on ne peut nier la difficulté.Une bonne réponse serait qu'elle approuve le taux marginal d'imposition à 75%: les "faux c..." n'auraient plus rien à dire.

http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/03/28/remunerations-sarkozy-et-son-equipe-repliquent-a-hollande-en-pointant-elisabeth-badinter_1677063_1471069.html

publicis la tribune.jpg

 http://www.latribune.fr/technos-medias/medias/20120326trib000690314/publicis-verse-un-mega-bonus-de-16-millions-d-euros-a-maurice-levy.html

L’article le plus détaillé sur le salaire de M.Lévy.Un peu, paradoxal en temps de crise il est vrai….

Le vrai problème est que ce dernier a trop parle quand il s’est associé aux patrons qui ont milité pour un effort des plus riches d’entre nous.

Et de s’être opposé ostensiblement aux 75% de M.Hollande.

publicis badinter.jpg

http://www.ladepeche.fr/article/2012/02/17/1286645-publicis-l-actionnaire-nippon-dentsu-s-efface-derriere-elisabeth-badinter.html

badinter 450.jpg

badinter 450 texte.jpg

http://fr.finance.yahoo.com/actualites/Publicis-Elisabeth-Badinter-qubourse-2996628998.html

badinter allege.jpg

bad allege.jpg

http://www.investir.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/publicis-badinter-allege-sa-position-413105.php

 

04/07/2011

DSK:dignes,indignes à vous de choisir !

valls giesbert.jpg

http://www.lepost.fr/article/2011/05/19/2500538_dsk-manue...

joffrin badinter.jpg

 http://www.lepost.fr/article/2011/05/19/2500518_dsk-clash...

0.53 Joffrin « Rien n’indique que cette femme est une affabulatrice ».

« Imaginez qu’elle dise la vérité » M.Joffrin n’a jamais,tout au long de l’émission,émis l’hypothèse selon laquelle la victime pourrait mentir…Non,en fait,DSK était présumé coupable.

A partir de 4’.37 Giesbert « si le coupable  a de bons avocats(sous entendu qu’il a les moyens de se les payer )….l’ avocat va démolir la victime ».

« Si vous êtes riches… »…Sauf que ce ne sont pas les avocats qui ont découvert les nouveaux éléments accusant la victime - la parjure est un crime aux Etats Unis  mais l’équipé du Procureur.

 

Les exploits de M.Rioufol, polémiste préféré de Serge Dassault et de Nicolas Sarkozy

rioufol.jpg

Bloc-notes: affaire DSK, le procès du double discours

Par Ivan Rioufol le 20 mai 2011 0h01 Le PS excellait dans l'art de donner des leçons. Il n'avait pas d'idées mais il savait lustrer son éthique. Or voici que cet autre mirage s'effondre. L'incarcération, à New York, de Dominique Strauss-Kahn, qui s'apprêtait à confirmer sa candidature pour la présidentielle, laisse voir un parti incapable d'appliquer ses principes. Défenseur de l'égalité, des femmes, des pauvres, des minorités, il se plaint de voir son leader humilié par des juges accordant foi, les impudents, aux accusations d'une femme de chambre noire vivant dans le Bronx, victime présumée d'agressions sexuelles et de tentatives de viol. C'est une leçon de démocratie et d'indépendance que vient de donner la justice américaine à la gauche hypocrite.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2011/05/bloc-notes-affair...

Cependant, comment ne pas être choqué aussi par l'indifférence portée par la classe politique à cette jeune femme qui assure avoir subi les assauts sexuels d'un DSK tout juste sorti de sa douche, alors qu'elle s'apprêtait à faire la chambre qu'elle pensait libérée à midi? Comment ne pas être choqué par le comportement de ces socialistes suggérant un complot de l'UMP, voire un complot international? Comment ne pas être choqué par l'attitude du deux poids deux mesures qui autorise le PS donneur de leçons à accabler Nicolas Sarkozy de toutes les cupidités, en présentant en retour le favori des sondages pour la présidentielle comme un homme exemplaire? La gauche a évidemment raison de réclamer le respect de la présomption d'innocence. Mais je n'ai pas souvenir de l'avoir entendu défendre ce principe s'agissant, par exemple, d'Eric Woerth. Et j'ai encore en mémoire ses indignations de chaisière contre Silvio Berlusconi, accusé de parties fines par la rumeur. DSK serait-il intouchable ?

http://www.drzz.info/article-a-propos-de-l-arrestation-de...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu