target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

15/12/2011

Le canard:Une premiere atomique

Le canard:Une premiere atomique...

canard 15 12.jpg

http://www.lecanardenchaine.fr/une4755.html

12/12/2011

Hollande le mou,Sarkozy le dur….Ah bon !

Hollande le mou,Sarkozy le dur….Ah bon !

Ca va finir comme avec Mme Aubry tout ça….relégué au deuxième tour…le petit!

 

voyage-coeur-vie-areva.jpg

 

Bien joué de taper comme sur un tambour en répétant que M.Hollande est moi,incapable de prendre une décision,incapable de faire régner le discipline au Parti socialiste – il n’est plus premier secrétaire national depuis plus de3 ans  - ,ce serait payant si du cote des tambourineurs ce n’était pas pire.Ainsi en va-t-il dans cette nouvelle annonce d’AREVA concernant des suppressions drastiques d’emplois et de réduction  des investissements.

Tout le monde se souvient – sauf au Figaro – du ramdam organisé par l’Elysée à l’annonce d’une fuite – une fuite chez AREVA !!! -,la cohorte de députés à l’assemblée nationale posant des questions de complaisance aux ministres concernés,les ministres à l’assaut des medias jurant sur leurs grands que jamais,vous m’entendez jamais,Areva ne supprimera un poste en France…On n’allait pas confondre M.Hollande et M.Sarkozy,nom d’une pipe…

Les faits ne mentent pas,eux.AREVA se fout complètement de ce que le gouvernement pourrait lui imposer en considérant que le gouvernement avait vraiment cette intention.Le le cinéma permanent n’était que de façade et avait été confondu j’ose dire,par M.Apathie dans une de ses chroniques au Grand Journal.M.Oursel a été mis en place en remplacement de Mme Lauvergeon sur une stratégie déterminée par M.Sarkozy et M.Proglio – on notera au passage une critique des dépenses somptuaire de l’ère Lauvergeon,dépenses engagées avec l’accord du gouvernement bien évidemment.Cette  stratégie connait ses premières phases d’application,quoi de plus naturel qu’un groupe mondial qui ne veuille pas sombrer parce que M.Sarkozy est en campagne présidentielle.

Pour conclure,si on peut admettre que l’accident de Fukushima a été une surprise(sic),l’abandon du nucléaire survenu en Allemagne n’en est pas une,la concurrence sur les réacteurs de moyennes puissance non plus…A cet égard,je m’étonne que les grands spécialistes que sont les députés UMP ,que les ministres concernés –industrie,finances et commerce extérieur – ne nous en disent pas plus sur ces difficultés que rencontrent AREVA sur ces marchés.Il s’en vend des centrales nucléaire,croyez moi et ce ne sont pas les inepties radiophoniques de M.Guaino(1) qui feront vendre des centrales françaises.C’est cela la réalité de la position d’AREVA aujourd’hui.Et M.Oursel est le patron d’AREVA,il fait ce qu’il veut dans son entreprise dés lors qu’il en a l’autorisation de son Conseil d’administration,conseil dans lequel les représentant du principal actionnaire siègent.Nous verrons si ces derniers s’opposeront au plan de M.Oursel.

M.Sarkozy et son gouvernement auront,une fois de plus,manifester leur mollesse et leur incompétente mais surtout ce besoin de pérorer,de piaffer comme des merles affames….Il est vrai qu’aller raconter n’importe quoi tout au long de la journée sur les frasques sexuelles de M.Strauss Kahn,tenter de démolir tout adversaire qui pointe son nez –M.De Villepin a le droit de se présenter et surtout d’emm..… Sarkozy et l’UMP -,de manier l’insulte permanente,la calomnie est plus facile que de se pencher sur les vrais problèmes de notre pays.Le problème M.Nicolas Sarkozy n’est pas le sort de la France,non !Son premier souci,c’est le sien !

 

Pour le plaisir…

baroin areva.jpg

http://www.wat.tv/video/baroin-il-y-aura-pas-suppression-...

 

nkm allemagne.jpg

 

http://www.wat.tv/video/baroin-il-y-aura-pas-suppression-...

Et ça,c’est pas germanophobe…

 

Exceptionnel…

 

deputes ump.jpg

 

http://www.youtube.com/watch?v=O0DD-qNSLdg

La Droite populaire dans sa pleine expression…

 

 

Areva défie l'Etat en supprimant des emplois en France

Le conseil d'Areva approuvera ce lundi un plan prévoyant le non remplacement des 1.000 à 1.200 départs annuels en France. A sa demande, la cotation du groupe a été suspendue ce lundi à la Bourse de Paris.

Luc Oursel, qui a succédé à Anne Lauvergeon à la tête d'Areva le 1er juillet dernier, va entamer ce lundi son premier bras de fer avec l'Etat. De sources concordantes, son "plan d'action stratégique" destiné à adapter Areva aux conditions de marché post-Fukushima et à enrayer les pertes dues aux dépenses somptuaires de l'ère Lauvergeon, prévoit "le gel des recrutements". Ce qui signifie que les 1.000 à 1.200 départs "naturels" annuels en France (sur un effectif de 28.000 salariés) ne seront pas remplacés. Si cette mesure est appliquée sur l'ensemble de la période balayée par ce plan (2012-2016), c'est entre 5.000 et 6.000 emplois qui seront ainsi supprimés. De quoi mécontenter les ministres François Baroin et Eric Besson qui avaient convoqué Luc Oursel en urgence le 23 novembre dernier pour lui faire promettre qu'il n'y aurait "aucune suppression de poste, aucun plan de départ volontaire, aucun impact sur les sites français". Même si le patron d'Areva semble avoir renoncé à un plan de départ volontaire pour les "fonctions supports".

Au-delà de ces postures politiques, l'Etat, actionnaire à 83% d'Areva et donc parfaitement au courant des projets du management, n'en a pas fini avec les problèmes du groupe. Le plus délicat reste à venir. Le groupe va encore annoncer ce lundi de lourdes provisions (notamment face aux pertes attendues sur le chantier de l'EPR en Finlande) et des dépréciations d'actifs (sur les mines). Les analystes tablent sur 1 à 2 milliards d'euros. Le montant pourrait même être supérieur. Une certitude : Areva va afficher des pertes nettes cette année, après avoir enregistré ses premières pertes opérationnelles en 2010.

Capitalisation du groupe

Et, en filigrane, risque de se (re)profiler la question de la capitalisation du groupe. Areva a consommé 7,5 milliards de cash depuis 2006, dont 1,9 milliard sur les seuls six premiers mois de 2011. À coups de cessions et d'entrée au capital du fonds souverain du Koweït (4,8 %), le groupe a réussi en 2010 à rééquilibrer sa structure financière, très périlleuse. En 2009, Areva affichait 6,2 milliards de dettes pour des fonds propres de 7,5 milliards. Mi-2011, les dettes avaient été ramenées à 2,7 milliards pour des capitaux propres de 9,6 milliards. Dépréciations d'actifs et nouvelles provisions vont à nouveau fragiliser ce bilan. À quelle hauteur ? Après la laborieuse recapitalisation de fin 2010, qui a rapporté trois fois moins que prévu, l'Etat ne veut pas revoir ce dossier sur la table dans un avenir proche. En cas de nécessité, EDF se tient prêt, même si, l'an dernier, ses offres ont été catégoriquement repoussées. La CGT, qui n'y serait pas défavorable, demandait la semaine dernière à l'État de racheter les actions Areva en Bourse (4% du capital) et "la conclusion rapide de l'accord stratégique entre Areva et EDF".

En attendant, Luc Oursel va présenter ce lundi matin à son conseil des mesures d'urgence. 4 milliards d'euros d'investissements (sur les 12 prévus d'ici à 2016) vont être gelés, dont le développement des trois mines en Afrique d'Uramin, acquise en 2007 pour 1,9 milliard d'euros. Des cessions de 1,2 milliard d'euros sont envisagées, dont les 26% d'Eramet détenus par Areva. L'Etat a mis au point un montage pour que ces titres, qui valent 650 millions d'euros en Bourse, restent dans les mains d'un acteur public (La Tribune du 3 octobre 2011). Une entrée de partenaires au capital de la filiale mines en cours de constitution est également prévue. Enfin, le groupe veut réaliser 1 milliard d'économies en diminuant les sous-traitants et en gelant salaires et recrutements. En Allemagne, Areva veut diminuer ses effectifs de 1.200 à 1.500 personnes (sur 5.700 salariés).

 

mikado a répondu le 12/12/2011 à 17:37:

Mais faut poser cette question à Sarkozy ! Il parait que le Nucléaire cela créée des emplois ... La preuve; Le Nucléaire : c'est exactement le même cas que la sidérurgie des années 80 mais c'est pour demain. Démanteler les centrales hors d'âge cela aurait l'immense avantage de maintenir l'emploi tout en conservant le savoir faire de la sécurité....

Sonyc a écrit le 12/12/2011 à 14:09 :

L'UMP est incapable de tenir un discours et une stratégie cohérente. Comme sur de nombreux autres dossiers, celui du nucléaire le prouve. Il y a 10 jours le nucléaire était l'avenir de la France face aux accords PS-EELV. Et voilà qu'après leurs errements sur les prises de participation, Areva annonce des pertes et des suppressions d'emplois. A quand la démission de Sarkozy qui s'est fait chantre de la responsabilité manageriale ?

Steph a écrit le 12/12/2011 à 11:50 :

Les rodomontades de Areva sont le comble du ridicule, quand on pense que ce groupe possedait Jeumont Industrie qui était le champion français des éoliennes et a fermé son activité en 2005 par faute de vision stratégiques du groupe et par faute de bureaucratie française décidée délibérément pour saboter l'éolien dans notre pays. Dire qu'après Lauvergeon a fait acheter 30% de l'allemand RePower en 2007 qu'Areva a ensuite revendu a perte faute de pouvoir acquérir la majorité, qu'aujourd'hui Areva investit dans l'éolien off-shore. Aucune vision stratégique, n'importe quel newbie aurait plus de capacités managériales que ces incompétents. Et que dire de 20 000 emplois que le gouvernement Fillon a délibérément sabote dans le solaire ?!

 

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/ene...

 

(1)

Voila ce que racontait M.Guaino – une blague à toto – au cours d’une émission du Grand jury RTL

« Prié de dire si les événements au Japon auraient un impact négatif sur cette filière, il a répondu : "Je ne crois pas."

"Je dirai même le contraire puisque précisément la France s'est surtout manifestée par son souci de la sécurité", a-t-il ajouté lors de l'émission Le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro.

"Donc, je crois que ça devrait plutôt favoriser notre industrie nucléaire par rapport aux industries d'autres pays où la sécurité est passée au peu plus au second plan. »

 

26/11/2011

Les méchancetés de la semaine !

Les méchancetés de la semaine !

Accord PS/Verts

aubry.JPG

Le Point

 Quelle chipie cette Aubry !Ce n’est pas  elle qui entretient une  réputation de rigueur intellectuelle et d' honnêteté sans égale et sans concurrence au sein du Parti socialiste .Ce n’est pas elle qui se gaussait de M.Hollande en rappelant le mots de sa grand maman »quand il ya du flou c’est qu’il y a un loup »

Et le Mox,c’est du flou ou du loup.Les députés passés à la moulinette,c’est flou ou des loups.Les patrons régionaux du Parti passés par pertes et profits,c’est du flou ou du loup…

C’est par rigueur intellectuelle et honnêteté légendaire que Mme Aubry a réussi a se mettre à dos les Collomb et Delanoë.Le militants des sections qui soutiennent les députés sortant donnés en pâture à un parti incapable de faire élire un seul député sans le concours express du Parti socialiste.On est loin des Verts allemands.

Stratégie perdante à la vérité qui aura permis de démontrer que la gauche forte est plutôt du coté d’Hollande.On n’ose imaginer ce qu’aurait pu être un accord Aubry-Duflot.Adieu centrales,adieu réacteurs,Flammanville fermé sur le champ.

Vive l’écologie triomphante et la gauche avachie !

Adieu victoire !

*En passant,on aura noté le silence éloquent de M.Fabius.

Les coquetteries de M.Estrosi

 estrosi areva.jpg

  http://www.dailymotion.com/video/xmkh4z_estrosi-on-ne-peu...

Après avoir taillé en pièce Mme Lagarde au nom de son antilibéralisme(sic),bien récent il faut le dire,aprés avoir taillé un costume bien mal coupé à M.Ghosn,lequel se fout de M.Estrosi comme de son premier salaire chez Michelin,au nom de sa grande idée de l’industrie et des salariat,après avoir fait l’éloge de M.Varin qui va mettre 6000  salariés au tapis sans en licenciant un seul(sic),voila que pour finir en beauté M.Estrosi s’en prend aux dirigeants d’AREVA.

A une question de Mlle Mabrouk sur la confiance que l’on pouvait accorder aux dirigeants de notre fleuron nucléaire,le bigorneau –futur prix Nobel d’économie -répondait tout de go que non,on ne pouvait pas faire confiance aux dirigeants de ce groupe industriel.

Mazette,c’est le président qui va être content,c’est lui,qui les a nommés ces nouveaux dirigeants pour virer Mme Lauvergeon qui elle aussi se fout de M.Estrosi comme de son premier sac Hermès.

On se souviendra qu’en matière de confiance M.Estrosi tient le pompon.On en parlera aux salariés d’Heuliez,de Molex de Plysorol et tant d’autres qui l’ont vu débarquer dans leurs usines accompagné de caméras pour faire son show…Il venait régler les conflits sociaux oralement et surtout à coup de millions de fonds publics mettant la plupart du temps les patrons hors de toutes difficultés.Comme chez Molex dont on ne sait toujours pas ce que sont devenus les emplois promis…par le ministre au nom du fonds d’investissement américains.Voulez vous que je vous parle de cette entreprise championne d’Europe dans la fabrication de contreplaqués,pillée par un investisseur chinois…(1)et reprise par un groupe à capitaux libanais.Belle performance nationale…Fabriqué français comme il dit…Nos forets d’Oukoumé,ciao…Je vous signale que cette entreprise a été cédée pour 550 000 euros à un entrepreneur étranger,n’y avait –il pas un entrepreneur français capable de reprendre ce groupe pour la même somme….

On lui rappellera que la pérennité d’un action en matière industrielle se mesure sur plusieurs années,2 ou 3 ans pour les plus immédiates et plus pour les choix stratégiques.Force est donc de constater que nos difficultés d’aujourd’hui sont les résultats des incompétencess d’hier.Ce qui explique le dédain que manifeste M.Besson au champion autodéclaré. Que M.Estrosi nous explique pourquoi M.Varin déclare que ses opérations de standardisation seront achevées en 2015 alors que le groupe WW a conclu les siennes il y a belle lurette.Pourquoi s’en prend-il avec une telle véhémence à M.Goshn.Pourquoi s’en prend-il à nos industriels qui appliquent la mêmes  méthodes  que nos concurrent allemands à l’export et sur les installations extra-nationales.Comment peut-il nous expliquer le retard pris par Peugeot dans ce type d’ installations.Je n’évoquerai pas les fadaises sur les véhicules électriques de Renault en lui rappelant cependant que cette entreprise vient de remporter un marché de prés de 19000 véhicules de ce type.

Pour finir sur la problématique AREVA…Rappelons à ce monsieur qui se prend pour ce qu’il n’est pas qu’au contraire du groupe Alliance,l’état est majoritaire chez AREVA et que le PDG actuel est nommé par le président de la république de France.Ainsi ne pas faire confiance à ce dirigeant c’est remettre en cause le choix du président Sarkozy .Cela lui avait échappé.

Que M. Luc Oursel a été nommé à l’occasion du départ de Mme Lauvergeon pour des raisons que tout le monde industriel connait:cette dernière était opposée aux choix du président en matière de développement de la filière nucléaire et refusait la prise de pouvoir de M. Prioglio chez Areva.Le nommé présidentiel a tout accepté bien évidemment.Y compris les réductions de postes.

Ne pas faire confiance aux dirigeants d’AREVA,c’est remettre en cause la parole de M.Baroin qui a garantit l’absence de plan social sur parole des ces dirigeants.

M.Baroin ne serait-il pas,lui aussi peu digne de confiance.Oon le suppute,M.Estrosi nous le confirme.

Tout cela dénote une piètre vision de la politique et notre pays…Quand on sait que ce monsieur s’est vu confié une des responsabilités ministérielles des plus importantes et quand on sait qui l’a nommé,on comprend mieux le mépris que nous portent les patrons allemands.Et notre situation.

Les propos de M.Estrosi font partie des éléments d’examen des auditeurs des agences de notation,comme ceux de tous nos responsable de gauche et de droite.Dire qu’on ne peut faire confiance à celui là,que l’autre est un menteur,voila qui fait bel effet…quand on prétend parler au nom du parti majoritaire.

On sait que M.Estrosi est pris pour ce qu’il est à la vérité :un ludion qui tente de briller...avec difficultés.Faire ouvrier quand on n’a jamais travailler ou faire la leçon quand on a planté deux entreprises,cela n’est pas très sérieux…Reste que tout cela démontre un climat délétère dans notre pays,on ne voit pas cela en Allemagne.Entendre un ancien ministre de  l’Industrie critiquer les plus grands patrons du pays,imaginez ce que lui mettrait Mme Merkel…

(1)http://www.daily-bourse.fr/l-ex-leader-europeen-du-contre...

http://infoply.wordpress.com/2010/06/03/afp-depeche-du-03...

http://www.lafraterniteenaction.org/veille-sociale/329-ri...

Le petit Jean l’a échappé belle !

 epad.JPG

  L’Express

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu