target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

04/12/2012

UMP:Tricheur et menteur,le gros dégeulasse bat des records…

UMP:Tricheur et menteur,le gros dégeulasse bat des records…

gros degueulasse.jpg

M.Jacob,président du Groupe parlementaire UMProut

ayrault an.jpg

http://www.itele.fr/video/florange-explication-jacobayrau...

M.Jacob ose parler de trahison  à propos de M.Ayrault.Il semble oublier les plaisanteries de son président déchu et candidat à la dernière élection présidentielle sur ce dossier.

On va lui rafraîchir la mémoire en particulier sur la manière fort élégante avec laquelle les ouvriers de Florange ont été reçus par le candidat des ouvriers.

manif flore sarko.jpg

http://www.francetvinfo.fr/les-salaries-d-arcelormittal-m...

Vient ensuite une des questions de M.Jacob largement inspirée par les propos tenus par M.Gattegno sur les antennes de BFM.Que M.Jacob soutienne un tricheur c’est son affaire,qu’il ait participer à la triche c’est son affaire aussi et faute de preuves dans sa circonscription on ne peut être sur de sa participation à ce vol manifeste du vote des militants de l’UMP mais qu’il s’inspire de balivernes d’un journaliste qui doit faire le buzz,comme on dit,au motif qu’il est en concurrence avec M. Barbier qui officie sur une chaine directement concurrente n’est pas admissible.C’est tricher avec l ’information,c’est tricher avec les électeurs,c’est tricher avec les salariés de Florange dont il est devenu comme un certain nombre de ses semblables un défenseur actif.A notre connaissance,on n’a jamais vu un élu,une élue,un responsable,une responsable de l’UMP se présentaient aux portes des usines de Gandrange et encore moins ce Florange,c’eut été trop dangereux pour l’intégrité physique.Tartarin à l’assemblée mais pas très courageux pour aller s’expliquer devant les salariés qu’on a roulés dans la farine pendant prés de 5 ans…

Il est encore temps me direz-vous.Rien n’empêche une délégation de parlementaires UMP et RUMP d’aller expliquer aux salariés de Florange le bien fondé de leurs positions sur l’avenir de ce site industriel…Rien n’empêche M.Copé,président autoproclamé de ce mouvement qui prend des positions définitives sur plan Ayrault de recevoir une délégation de salariés au siège de son parti lorsqu’ils sortiront de la table ronde  à Matignon.

Tout est possible en démocratie,personne n’empêche le dialogue social(sic) entre les syndicats et le premier parti de France…d’autant que les salariés de Florange et leurs représentants syndicaux se féliciteraient d’avoir le sentiment,de connaître les propositions de ce que compte la France de responsables politiques les plus compétents.En tout cas plus compétents,selon eux,qui les ont remplacés par la grâce du vote des français qui en avait assez d’être gouvernés par des gens trop compétents pour eux.

J’avais oublié que M.Sarkozy et ses compères avaient traité M.Martin le célébrissime délégué CFDT de rouge qui préférait la politique à l’action syndicale…ca n’engage pas à un franc et cordial dialogue…Il est vrai que lorsque on est à court d’arguments et qu’on a trompe son interlocuteur,on le traite comme un chien galeux…

sarko syndicats florange.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=awL7gcfrhck

http://videos.leparisien.fr/video/c7cfc6f6ff7s.html 

Revenons aux assertions de M.Gattegno,inspiratrices de la question du gros dégueulasse….

Gattegno muse du groupe UMP,on aura tout vu.

Ayrault-Mittal, l'accord secret.

Extraits :

Que voulez-vous dire ? Qu'il y a des clauses secrètes dans cet accord ?

Au moins une. Et pas anodine. En toute discrétion, Jean-Marc Ayrault a négocié avec Mittal la garantie du maintien de l'activité d'un autre site du groupe : l'usine de Basse-Indre, tout près de Nantes, qui fabrique des emballages métalliques - et qui se trouve dans la circonscription de Jean-Marc Ayrault ! Il y a 600 salariés qui ont connu une période de chômage partiel en 2011 à cause de la baisse des commandes. Visiblement, Jean-Marc Ayrault a pensé à eux en discutant avec Mittal. Peut-être plus qu'aux hauts-fourneaux de Florange. Mais personne n'était censé le savoir : l'accord n'a pas été rendu public - on se demande bien pourquoi... »

http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/ayrault-mittal...

Oh didon didon,c’est grave docteur Gattegno.Ben oui mon neveu sauf que la vérité est un peu différente de ce prétend ce monsieur…M.Ayrault aurait selon lui favorisé une usine située sur sa circonscription.Si M.Ayrault en est au niveau de M.Wauqiez qui fait dépenser plus de 2 millions d’euros la collectivité pour sauver(sic) 70 emplois sur sa circonscription pour sauver son élection c’est qu’il est mal ce premier ministre,pense-t-il dejà à revenir sur ses terres nantaises…Le hic,c’est que M.Ayrault est élu au premier tour aux élections législatives…

Que les propos de M.Gattegno sont contredits depuis hier par un tas d’éléments factuels incontestables…

ArcelorMittal : les syndicats de Nantes redoutent un transfert vers Florange

 

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/arcelormittal-le...

ArcelorMittal va transférer une activité de Basse-Indre à Florange

M. Gautier précise que ce transfert de l'activité de décapage, qui consiste à ôter la rouille présente sur le métal à l'aide d'un procédé chimique, n'avait «pas d'influence en termes d'emploi» à Basse-Indre. La direction du groupe a dit qu'il n'y aurait «aucune modification sur les effectifs», rapporte le syndicaliste.

http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-ArcelorMittal-va-tr...

presse ocean arcelor nantes.jpg

ArcelorMittal: Ayrault confirme le transfert d'activités de Nantes vers Florange

Près de Nantes, "on l'a amère"

"On l'a amère. On pense que le deal entre le gouvernement et Florange n'est pas de bon augure pour Basse-Indre",a déclaré Frédéric Gautier, délégué CGT de l'usine de Basse-Indre à l'AFP.

"Le laminage va disparaître,alors que c'est le cœur de notre métier. Il y a une grosse inquiétude pour l'avenir", a-t-il ajouté.

"Quand Jean-Marc Ayrault dit qu'il a sauvé les deux bassins, il n'a rien fait du tout car on n'était pas inquiétés" à Basse-Indre, a déploré le syndicaliste à propos de l'usine de Loire-Atlantique, qui emploie 546 personnes en CDI et 150 sous-traitants.

En revanche, les activités de finition - l'étamage (dépôt d'une couche de cuivre) - seraient renforcées à Basse-Indre, précise-t-on de même source, même si une des deux lignes d'étamage de Florange doit être maintenue.Le site de Basse-Indre se concentrerait sur l'acier pour les boîtes de conserve, tandis que celui de Florange fabriquerait de l'acier pour boîtes-boisson (canettes).

Ce plan, qui a fait partie des discussions entre le gouvernement et l'acieriste sur l'avenir du site de Florange, reste pour l'instant un projet, souligne-t-on, qui doit faire l'objet de discussions avec les organisations syndicales lors de prochaines rencontres.

Cette réorganisation implique un "arrêt temporaire" des activités de laminage et d'étamage de Basse-Indre "sans conséquence en termes d'emplois directs", précise la source, grâce à un "redéploiement des effectifs de l'amont (transformation) vers l'aval (finition)", qui concerne entre 40 et 50 personnes.

"On l'a amère. On pense que le deal entre le gouvernement et Florange n'est pas de bon augure pour Basse-Indre",parole de syndicaliste vaut mieux qu’un mensonge de M.Gattegno.M.Ayrault aurait céder sur Florange pour la peau de Basse-Indre …Il est vrai qu’une bonne blague diffusées sur BFM devient un secret d’état le lendemain…à l’assemblée nationale !

Prétendre que M.Ayrault à sauver des emplois par intérêt est donc faux…

Ayrault n'aurait pas privilégié sa région

Le Premier ministre est accusé d'avoir défendu les intérêts du site industriel de Basse-Indre, dans son fief électoral de Loire-Atlantique. Mais en réalité, l'accord final semble se faire au détriment du site puisqu'une partie de son activité serait mise à l'arrêt au bénéfice de Florange (sans perte d'emploi, précise toutefois l'accord).

Le site de Basse-Indre, comme d'autres, est concerné par l'activité "emballage" (la fabrication de canettes et de conserves). Une branche considérée comme étant en difficulté. Et ce qui était craint par les syndicats semble se produire : aucun engagement précis d'investissement n'a été pris sur cette activité, mais une redirection des commandes d'autres sites vers Florange, ce qui revient à "déshabiller Paul pour rhabiller Jacques".

http://www.francetvinfo.fr/florange-arcelormittal-va-inve...

Est-ce que vous iriez jusqu'à dire que c'est à cause de cet arrangement caché que Jean-Marc Ayrault a désavoué Arnaud Montebourg et repoussé la solution de la nationalisation ?

Il y a surtout une divergence d'orientation politique. Arnaud Montebourg voulait réellement la nationalisation temporaire pour écarter Mittal et pour envoyer un message de fermeté aux multinationales.Jean-Marc Ayrault, lui, ne voulait pas fragiliser sa position vis-à-vis du patronat, qu'il juge plus favorable depuis le "pacte de compétitivité".

http://www.lepoint.fr/politique/parti-pris/ayrault-mittal...

Il est vrai qu’en ces temps de diète économique et de montée de chômage très inquiétante l’intérêt de le France est de se fâcher avec les entrepreneurs.Il faut être ferme certes mais pas kamikaze.M.Montebourg s’est pris à son jeu alors que je pense sincèrement que Messieurs Hollande et Ayrault ont joue le jeu de la menace de nationalisation pour apeurer M.Mittal et lui faire comprendre que son obstination pourrait lui faire perdre un site auquel il tient pour des raisons purement financières…aller se faire planter une concurrent ou accepter quelques aménagements à son plan de marche,il n’y avait pas photo si je puis m’exprimer ainsi.

Il reste qu’il faut mettre les choses au clair par rapport à tous ces commentaires qui fleurissent de ci de la …M.Gattegno était-il un chaud partisan de la nationalisation..Les français ont-il une idée de ce coûterait cette opération…Est-on certain que cette opération serait rentable à moyen terme…et en enfin nationaliser qui et quoi…J’ai la conviction que si le gouvernement avait choisi la nationalisation temporaire on aurait vu les mêmes critiquer cette solution.Dés lors qu’on a choisi une voie plus souple envers M.Mittal tout en restant vigilant et prêt a mettre le menaces de nationalisation en action on crie a la trahison.Si le gouvernement persiste dans cette vison qui allie compromis et contrôle rigoureux de l’accord,le coup est jouable.Au moindre signe de faiblesse M.Mittal ne respectera aucun de ses engagements.On en reparlera …

Quant à accuser M.Ayrault de s’être arrangé avec M.Mittal en abandonnant l’idée de nationaliser son site de Florange cela relève de la pure vilénie.Si M. Ayrault n’était pas d’accord avec la solution préconisée par M.Montebourg,il n’avait pas besoin d’arrangement ou alors il se serait arrangé avec lui-même.

Pour l’heure n’en déplaise à M.Gattegno et à tous les pisse-vinaigres,les salariés ne sont pas mis au tapis…les salaires sont préservés,quant à ceux qui font aujourd’hui une savante et fumeuse différence entre emploi et salaire,on leur demandera si on paye ses traites de fin de mois avec de l’emploi ou avec des salaires.

Notre pays ne s’en sortira pas si nous continuons à chercher la petite bête partout,si on accuse en permanence nos responsables politique de tricher,de mentir…Il est vrai que les simagrées actuelles venant de certains ne sont pas là pour arranger le climat de défiance qui s’est installé depuis longtemps à l’égard de la gente politique.ll est vrai aussi que si la tribu des Gattegno se mettait un peu en veilleuse,cela calmerait un peu ce mauvais climat fort préjudiciable.

Prétendre que M.Ayrault a cédé sur la nationalisation est faux puisqu’ il en voulait pas…

Petit message aux saintes qui touchent…Faire de la politique implique un peu de vice.Quand on a à traiter avec des calibres du modèle Mittal,on se comporte pas comme des angelots…Il est vrai qu’on avait perdu tout cela sous le dernier mandat le mensonge tenait de stratégie.On le constate encore aujourd’hui  mais là c’est aux dépend des militants de l’UMP…

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu