target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

10/08/2013

Conjoncture:Le rosbeef bat le steak frite…

Conjoncture:Le rosbeef bat le steak frite…

cameron,bfm,lechypre,croissance,angleterre,hollande

L’arme absolue…

Sacrés anglais.tout irait bien chez eux.Grâce à une politique drastique de baisse de dépenses,de dérégulation sauvage voila qu’ils redeviennent les champions de la croissance….On ne sait pas si la cause de cette supposée embellie est la politique monétaire menée par le banque d’Angleterre indépendante,ce pays n’étant pas dans la zone euro comme vous le savez – ou celle menée par les premiers ministres conservateurs et avant eux par les travaillistes qui ne l’étaient plus depuis belle lurette.

Bien évidemment,ces deux éditoriaux ne servaient qu’à une chose:comparer la France de Hollande à l’Angleterre celle de Cameron.

Deux différences que n’ont pas noté Emmanuel Lechypre  et sa collègue:l’Angleterre n’est pas dans la zone euro - … « La baisse de la livre, provoquée par la politique monétaire très accommodante de la Banque d’Angleterre,a aidé…. » on se souvient que lorsque François Hollande avait plaidé pour une autre politique monétaire dans la zone euro on l’avait traité de paltoquet – c’est l’UMP qui a Boyer  bien sur - prétendant qu’il  voulait masquer ses échecs économiques sous la cape d’un euro trop fort….Que le création d’un million d’emplois a été possible grâce à une dérégulation drastique du marché du travail,potion que veulent nous imposer les néo-libéraux,le FMI et la Commission.La belle histoire qu’on nous raconte sur l’épaisseur de notre code du travail et la minceur de celui de nos voisins en est le moteur….Sauf que les résultats de la Couronne sont à prendre avec des pincettes .En effet,une ils ne sont pas assujettis aux règles de Maastricht sur la gestion des déficits et de leur dette publique…Ils ne fonctionnement pas avec le boulet d’un traité qui nous a mis dans une glaise dont nous nous sortirons pas si l’Europe ne change pas de direction quand je dis Europe,je dis Allemagne.Notons que le FMI est assez sévère sur la politique menée par la chancelière appelant celle-ci  à modifier quelques canons de cette dernière…

Enfin,l’industrie anglaise à proprement dit n’existe plus….Je vous met au défi de me citer une marque automobile indépendante et de rang européen à capitaux anglais et appartenant à des anglais….La plus grosse usine de production située sur le territoire de la Couronne est une usine Nissan dont le patron est  M.Ghosn,je le rappelle M.Estrosi.Usine qui inonde l’Europe des modèles Micra….

Deux points pour finir :ces éditos ont été concoctées avant que nous apprenions l’existence de contrats de travail(sic) tout à fait inédits…De contrats en fait,cela n’en est pas  simplement une autorisation de travailler dans l’entreprise qui vous embauche(sic)   quand elle a besoin de vous.Pas de travail,pas de salaire,pire le salarié ne sait jamais quand il travaille.Avec des contrats comme cela,avec du travail précaire,tu peux effectivement créer 1 million d’emplois mais alors ne parlons pas de contrat.Si c’est cela que veulent nous imposer certains gredins de droite et du centre,qu’ils le disent de suite .Avant de vouloir re-gouverner la France,il faudra tout dire aux français au lieu de se contenter de critiquer ce que fait François Hollande…et là le François il va se  régaler.C’est pour cela que le droit d’inventaire de l’œuvre magistrale du sieur Sarkozy est tabou et quasi interdit par les cerbères du gourou et qu’en guise de propositions à l’UMP c’est le néant..Rien…Rien !Sauf quelques élucubrations sur le site de M.Fillon…Entre suppression du droit du sol  et port de l’uniforme à l’école,avec ça on va retrouver de la croissance,croyez moi…

Qui six ans après le début d’une crise qui a débuté en 2007,s’en sort mieux que l’autre? C’est la question que pose M.Lechypre.Il donne la réponse mais ne dit pas qui a été aux manettes sur cette période.5 ans M.Sarkozy,le reste François Hollande,on a la réponse,une partie de la réponse…

Comparons les résultats britanniques à ceux de nos voisins d’outre-Rhin qui ont engagé des réformes similaires,c’est cela qui est intéressant.Comparer des systèmes économiques et sociaux totalement différents n’a en vérité aucun intérêt…Ils ne répondent pas aux mémés logiques.Dans notre pays,une simple adoption du quotient familial crée une révolution à droite,on rêve,Cameron a chamboulé tout le système d’aides sociales du jour au lendemain,pas une manifestation dans les rues.A part le manifestations estudiantines de l’année dernière,il n’y a pas plus de réactions populaires de masse en Angleterre depuis fort logtemps.L’opposition travailliste n’est pas dans la logique de opposition française…

Cameron institue la mariage pour les gays,pas de révolutions bidons du printemps anglais,un consensus,un pays qui affronte ses difficultés avec sérénité,avec sagesse…et croyez moi la vie pour certains anglais est bien plus difficile que certains français….

A cela on ajoutera que l’extrême-droite dans ce pays,même si elle fait beaucoup de bruit,est loin d’atteindre les scores du Front national dans le notre…

L’Angleterre ne fonctionne pas comme le France,c’est aussi une des clefs de sa supposée réussite.

Enfin bis,vanter la réussite de la Grande Bretagne en la comparant à l’échec relatif de notre pays,c’est bien ça fait plaisir aux opposants déclarés à la politique de François Hollande mais aussi à celle de M.Sarkozy par voie de conséquence– significatif qu’à chaque fois qu’un des pays leader en Europe - Angleterre ou Allemagne - engagent de réformes drastiques en terme de réduction de dépenses publiques,de réforme du marché du travail et j’en passe,la droite française n’est jamais au rendez vous  mais n’hésite pas à exiger de la gauche de faire ces réformes là à sa place – mais cela risque de donner des argument à ceux qui de plus en plus nombreux qui affirment que c’est notre monnaie commune qui plombe notre économie et celle de la zone euro….Ce serait donner raison à Marine par exemple.

Une question à nos éditorialistes,nouvellistes du néo-libéralisme :que vaut d’être à la 7e ou 8e place des classements internationaux sur la compétitivité quand ton peuple courre après le travail,a du mal à boucler les fins de mois,vient se faire soigner en France,quand tes services publics n’en ont plus que le nom et que le niveau de vie a baisse de prés de 4%...Si on doit accepter de vivre dans la précarité pour que nos pays respectifs soient tous au top des classements de compétitivité,de rentabilité,agréables aux marchés financiers et que sais-je d’autre qu’on nous le dise….Qu’ils nous le disent et les français,j'en suis sur, sauront quoi leur répondre….

France-Grande Bretagne: qui sortira le mieux de la crise?

Les deux pays sortent timidement de six ans de crise. Mais pour en arriver là, ils ont mené des politiques radicalement différentes, tant budgétaires que sociales. Qui donc a aujourd'hui le plus d'atouts pour rebondir ?

Emmanuel Lechypre 
Le 07/08/2013 à 11:33

cameron,bfm,lechypre,croissance,angleterre,hollande

C’est une chance rare,pour les économistes,de pouvoir observer presque comme dans un laboratoire les effets de politiques économiques radicalement différentes. Ainsi la France et le Royaume-Uni sont des pays de taille comparable, à peu près également peuplés, caractérisés par une structure de PIB similaire (80% de services, plutôt la banque au Royaume-Uni,l’assurance en France). 

Mais pour sortir de la crise, ils ont mené des politiques radicalement différentes. Paris a joué à fond les amortisseurs sociaux. Londres a privilégié la rigueur budgétaire et une politique de soutien aux entreprises. Qui, six ans après le début d’une crise qui a débuté en 2007, s’en sort mieux que l’autre? 

La dette a davantage augmenté outre-Manche

Il y a d’abord la comparaison des photos 2007 et 2013, plutôt favorable à la France. Le niveau de PIB trimestriel est supérieur de presque 1% à son niveau de début 2007, alors qu'il est inférieur de 1% outre-Manche. Le niveau de vie aussi a moins baissé : -2,5% en six ans dans l’Hexagone, -3,9% au Royaume-Uni.

Les finances publiques semblent aussi mieux tenues à Paris : les déficits publics sont passés de 2,7% du PIB à 4,8% en six ans, et de 2,8 à 6,3% pour Londres. Quant à la dette, elle a augmenté de 20 points de PIB de plus au Royaume-Uni qu’en France

En revanche, et c’est loin d’être anecdotique, large avantage au Royaume-Uni sur le chômage, qui reste moins élevé outre-Manche après la crise (7,8%) qu’en France avant (8,8%!)

Un million d'emplois crées en Grande Bretagne

Et puis au-delà des photos, il y a le film, qui distingue deux périodes. La première court de 2007 à 2010. Elle est particulièrement violente au Royaume-Uni, quasiment deux fois plus qu’en France, puisque l’écart entre le trimestre le plus fort et le trimestre le plus faible sur la période atteint presque 7 points de PIB, contre à peine 4 points en France.

La baisse de la livre, provoquée par la politique monétaire très accommodante de la Banque d’Angleterre, a aidé : les exportations depuis 2007 ont gagné près de 7%, contre moins de 4% en France, ce qui a soutenu l’industrie manufacturière (baisse de -12% sur 5 ans contre -18% en France)

A souligner également : la croissance britannique a été globalement plus forte alors que la politique budgétaire était extrêmement austère, bien plus qu’en France, particulièrement pour les populations les moins favorisées. Le gouvernement Cameron a ainsi réalisé un effort de réduction des déficits publics de plus de 5 points de PIB entre 2009 et 2012, presque deux fois plus intense que celui de la France.

Compétitivité différente

Deuxième jambe du programme de conservateur de David Cameron : une politique de relance de l’économie à moyen terme centrée sur l’entreprise et l’entrepreneuriat, avec baisse de l’Impôt sur les sociétés et de la tranche maximale de l’Impôt sur le revenu, réduction de l’emploi public, développement des clusters entrepreneuriaux, moins nombreux mais plus gros qu’en France.

Résultat : depuis le creux de la récession fin 2009, la France a créé 150.000 emplois, mais le Royaume-Uni presque 1 million. Et dans les classements internationaux sur la compétitivité, le Royaume-Uni oscille autour des 7e ou 8e place, la France entre la 20 et la 34e place…

http://www.bfmtv.com/economie/france-grande-bretagne-sort...

16/12/2011

Après la pseudo germanophobie de la gauche,voilà la vraie anglophobie de la droite…

Après la pseudo germanophobie de la gauche,voilà la vraie anglophobie de la droite…

Ca ma rappelle le père Herriot avec sa perfide Albion….

Juste un mot :M.Baroin a oublié un élément essentiel avant de fourbir ses attaques imbéciles :les agences de notation s’intéressent essentiellement aux pays de la zone euro…Un petit détail qui avait échappé à l’omniscient du gouvernement ,l’abbé Baroin.

Quand les allemands vont nous envoyer aux pelotes,les anglais qui vont se marrer…

 baroin,angleterre,camreon,sarkozy,fillon,ump,copé

Crise : les propos de Baroin choquent les Britanniques

Par Jessica Dubois, le 16 décembre 2011 à 12h44 , mis à jour le 16 décembre 2011 à 18h56

REVUE DE PRESSE-Il vaut mieux être Français que Britannique aujourd'hui a déclaré le ministre de l'économie vendredi matin. Vendredi après-midi, c'était au tour du vice-premier ministre britannique de répondre.

Vendredi matin, c'était au tour du ministre de l'économie, François Baroin, d'enfoncer le clou. "C'est vrai que la situation économique de la Grande-Bretagne est aujourd'hui très préoccupante et qu'on préfère être français que britannique en ce moment sur le plan économique", lançait-il sur Europe 1.

La "guerre des mots" est lancée écrit le Times. "Sacré Bleu !" s'exclame le Guardian - en français dans le texte. "L'entente cordiale est clairement annulée pour Noël. Dégradée à entente hostile peut-être ?" ironisait le quotidien libéral, "si la note de la France finit par être dégradée, j'ai peur que la nouvelle ne soit pas accueillie avec beaucoup de compassion dans la 'perfide Albion'". "La politique française a atteint le niveau d'une cour de récréation" poursuivait-il. Avant de noter que les journaux français suggéraient que le gouvernement essayait de détourner l'attention de la perte à venir de son triple A.

Pour calmer les tensions, François Fillon a appelé le vice-Premier ministre britannique Nick Clegg vendredi après-midi. Après avoir raccroché, le britannique a déclaré que les propos tenus en France étaient "inacceptables". Il a prié Paris de baisser le ton.

"Les Anglais sont pires que nous"

Les attaques envers la Grande-Bretagne se sont poursuivies jeudi dans la bouche du président de la Banque de France, Christian Noyer, qui a appelé les agences de notations à dégrader le Royaume-Uni avant de s'attaquer aux pays de la zone euro. Le même jour, le Premier ministre avait d'ailleurs fait remarqué que "nos amis britanniques sont encore plus endettés que nous et ont un déficit plus élevé".

Vendredi matin, les britanniques se vengent en invoquant la perte à venir du triple A français. "On dit que cela pourrait être 'le début d'un véritable cauchemar' pour la France", écrit le Daily Mail. "Les marchés ne sont clairement pas d'accord avec Noyer", répondait un officiel du Trésor au Financial Times. Les taux à dix ans s'élevaient à 2,12% pour la Grande-Bretagne contre 3% pour la France ce matin rappelle le Guardian : "les lecteurs britanniques ne devraient pas paniquer".

"Downing Street a répondu avec retenue, écrit The Independant, citant les déclarations de son porte-parole : 'Nous avons mis en place un plan crédible pour gérer nos déficits et la crédibilité de ce plan peut être constatée sur les évolutions des taux d'emprunt de l'Etat'".

Pour le Guardian, le statut de gouverneur de la Banque centrale et donc membre du conseil de la BCE ne devrait pas l'autoriser à porter des jugements qur d'autres pays. "C'est un manque important à l'étiquette qui sied à un membre de la Banque centrale, écrit le quotidien avait de conclure : il ébranle sérieusement l'image de la BCE, et pas juste à la France".

Cameron : "un enfant buté"

La liste des attaques françaises est longue. Elle a débuté au sommet européen, le 9 décembre, alors qu'une vidéo montrait Nicolas Sarkozy éviter le Premier ministre britannique, David Cameron, pour ne pas lui serrer la main. La nuit s'était éternisée, et les discussions étaient "tendues" selon des conseillers présents, lorsque le Britannique est resté ferme sur ses positions pour défendre la City. Inacceptable pour le couple franco-allemand, et surtout pour le Président français : David Cameron a fini par refuser de signer le futur accord intergouvernemental. La zone euro avancera sans lui. Et les Français le lui font rappeler tous les jours.

Il y a ensuite eu cette rumeur, disant que Nicolas Sarkozy aurait traité David Cameron d'"enfant buté". L'affaire fait grand bruit au Royaume-Uni, et les internautes se déchaînent dans les commentaires (plus de 750 sur cet article du quotidien conservateur Daily Mail). "Une source de Downing Street (où se situe le bureau du premier ministre, ndlr) a déclaré que M. Cameron ne répondra pas à l'éclat de M. Sarkozy, et préfère garder un 'silence digne'. Martin Callanan, responsable du parti Conservateur (dont est issu Cameron, ndlr) à Bruxelles a rejeté les 'insultes enfantines et les menaces sinistres' envers la Grande-Bretagne", écrit le journal.

Par Jessica Dubois le 16 décembre 2011 à 12:44

http://lci.tf1.fr/economie/conjoncture/l-entente-cordiale-degradee-a-entente-hostile-6881113.html

guardian.jpg

 http://www.guardian.co.uk/business/2011/dec/16/debt-crisis-eurozone-depression-italy#block-5

uk worse.jpg

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/uk-worse-off-than-france-says-francois-baron-6278012.html

Pauvre M.Baroin,il est tellement connu que lez anglais ne connaissent pas son nom...

Compléments :

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/france-angleterre-la-gueguerre-economique-est-declaree_275335.html#xtor=RSS-115

comm fig anglais.jpg

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/12/16/97002-20111216FILWWW00247-crise-baroin-s-en-prend-aux-anglais.php

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu