target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

16/02/2014

Estrosi:Les jambes sans la tête!

Estrosi:Les jambes sans la tête!

 

 
Notez que les supporters inconditionnels de notre bien aimé ont beaucoup de mal à trouver quelques réalisations à lui attribuer sauf à les inventer!

L'alliance pour faire tomber Estrosi

19/11/2013

Estrosi:Ca frise le ridicule,bientôt il rasera les murs…

Estrosi:Ca frise le ridicule,bientôt il rasera les murs…

La plainte de Christian Estrosi contre le «PS» en cours de rédaction

estrosi,peyrat,dette,nice,allemand,parti socialiste,al^pes maritimes,mairie de nice,ump,sarkozy,copé

Publié le mardi 19 novembre 2013 à 15h32 

Si la délibération autorisant Christian Estrosi à ester en justice "contre le PS et tout autre organisme à l’origine de diffusion d’informations mensongères" notamment sur l’endettement de la Ville a été votée vendredi, le tribunal n’a pas encore été saisi de la plainte contre le PS.

Et pour cause... "Elle est en train d’être rédigée par nos avocats", fait-on savoir au cabinet du maire de Nice.

La séance du conseil municipal de vendredi dernier avait été le théâtre d'une longue passe d'armes entre Christian Estrosi et ses opposants.

Le vote de la délibération avait même provoqué le départ de l'adjoint au maire d'Olivier Bettati qui a rendu ses délégations.

http://www.nicematin.com/nice/la-plainte-de-christian-est...

 

Vos derniers commentaires

polix

19/11/2013 à 18h30

 c'est la ville qui paye les frais de justice ou la Métropole? ce n'est pas un point de détail la réponse.

formule

19/11/2013 à 18h26

Il n'y a que la vérité qui fache .

loups

19/11/2013 à 18h19

Escrosi Escrosi Escrosi Escrosi

nicois06100

 19/11/2013 à 18h18

encore de l argent des contribuables, facile de deposer plainte mais pourquoi ses elus payerait pas comme un citoyen , sa sens la fin des seigneurs

BOLID

19/11/2013 à 17h56

Il devient agressif l'ex motard !!!! Sent il le vent tourner ?????

aristide

 19/11/2013 à 17h35

M Estrosi, Halte au feu !!! sur l'ambulance des socialistes Niçois, qui est déjà bien embourbée dans la vase, grâce à l’incompétence gouvernementale.

BipBip

19/11/2013 à 17h07

Il se plaint que l'on dise la "vraie vérité" et non pas sa propagande. Sa présumée plainte n'a aucune chance d'aboutir. Le pire, c'est que c'est la ville qui porte plainte, donc à nos frais. Encore des dépenses inutiles, il ne sait faire que cela.

aijean

19/11/2013 à 16h03

Une rédaction comme à la Petite Ecole,cela me fait rire !!!!!!mais les Niçois eut ne vont plus rire et surtout les tout petits quand ils devront payer de leurs poches les Dettes de Grand papa Estrosi

 

Information essentielles que celle-là…Nice matin n’en est pas avare depuis le départ de la campagne de  M.Estrosi…Campagne bien vite entamée comme cette rédaction d’un plainte contre le Parti socialiste ou tout autre organisme…..On en reparlera…Le contenu exact de cette délibération n’est pas connue publiquement,c’est fort dommage.Un recours au tribunal administratif serait le bienvenu et est sans doute en préparation.Il conviendrait également de connaitre le sentiment du préfet..

En tout état de cause,cette procédure finira à la poubelle du parquet car elle est quasi inconstitutionnelle dés lors que le rôle des partis est reconnu par la constitution.Il y a aussi un élément a prendre en compte dans la rédaction de cette "estrocade" :les concernés sont donc le parti socialiste  mais pas le militants de ce apprit ou tout citoyen de Nice et d’ailleurs.Si demain nous créons des blogs multiples pour dénoncer la situation financière de la vile de Nice comme nous l’entendons nous,rien ne peut nous en empêcher….

Ce qui est plus compliqué c’est ce qui soit : « tout autre organisme à l’origine de diffusion d’informations mensongères».Or avant et pendant la campagne municipales,il est de tradition et normal que des instituts spécialisés en examen des finances locales publient des rapports soit par leur propre moyen soit pas voie de presse.Ainsi le sénateur maire avait fait la une de Challenges avec un certain succès,il faut le rappeler…Que vont devenir ces études, ces publications si M.Estrsoi considère,lui-même et lui tout seul,que leur promoteurs de ces rapports ou périodiques diffuseraient  des informations mensongères.va-t-il s’attaquer aux Echos,à Challenges,au Figaro .

Une fois de plus tout cela ne tient pas debout et fait partie des esbroufes habituelles de ce maire à 300%.

Je lui conseillerai amicalement de faire,avant de songer à déposer plainte contre ses adversaires,de faire les comptes du premier tour…C’est sans doute le motif de son empressement à museler son opposition de droite comme de gauche.44% en 2008 alors qu’il n’y avait pas de liste Front national,pas de listes à droite sinon celle du sénateur maire….avec des traites qui la minait de l’intérieur.2014 s’avère fort différent et selon moi bien mal parti pour celui que Caniche matin ne cesse de nous présenter comme le favori ce cette élection.

Le sénateur maire avait déjà averti des possibles dérives dues aux choix finciers de M.le super maire...

http://www.nicematin.com/nice/jacques-peyrat-met-en-garde...

07/12/2010

Ville de Nice: A MM.Estrosi,Fiametti,Biscaye,Allemand,Chauvet et tutti quanti…

hotel de police nice.jpg 

L'état-major de la police municipale va s'installer sur la place de la Libération, avec tous les écrans de la télésurveillance. Photo Alban Hillion

 

 

Nous sommes aujourd’hui le 7 décembre 2010 et je reste certain que cela ne vous a pas échappé.Il y a plus d’un an le 8 septembre,vous ouvriez votre journal habituel…Nice matin.Et la bonne nouvelle vous est apparue. Le Maire de Nice allait installer toute sa police à la Libération,dans un nouvel Hôtel de Police…..A l’assaut de la place de la Libération titrait M.Fiametti….

Un an après ,que devrait - titrer M.Fiametti….Jamais vu la police dans son bel hôtel…Ou est passer la police de M.Estrosi…..Le bel hôtel attend toujours sa police.Ou peut-être que M.Estrosi nous a raconté n’importe quoi ! A grand renfort de manifestation qui fait du bruit,devant ses affidés rameutés à coups de téléphone répétitifs et insistants de sa permanence,tout oriflamme dehors,le maire nous a enchanté de ses belles paroles

Je suis pas exigeant.Reste que je voudrais bien que par honnêteté M.Fiametti revienne sur les lieux et fasse un reportage sur la réalité du dispositif annoncé il y a plus d’un an.D’aller demander aux riverains ce qu’ils en pensent.

A passer pour un rabat-joie ,je vous parie un billet de 1000 que si Peyrat avait monté une embrouille de cette taille,il ne s’en serait pas remis.Un procès qu’on lui aurait fait.En place publique.

Depuis un an, personne n’a eu la curiosité de vérifier l’état des effectifs présents de ce fameux hôtel de police et de ce qui s’y passe réellement.

Personne ne s’étonne de l’absence totale de véhicules de police garés aux abords du 5-7 Place De Gaulle.

Y’a que le train qui y est pas passé dans cet hôtel.Tout le monde y est invité.Un article dans le journal relatant un fait de délinquance,aussi sec v’la l’équipe de la mairie qui débarque et qui promet une visite au centre de télésurveillance.Seule solution qu’ils peuvent proposer vous me direz.A défaut de bonhommes, on peut montrer des films…

….A propos,il faudrait songer à changer  les bouts de tissus….

 

La Police à l'assaut de la Libération

Publié le mardi 08 septembre 2009 à 01H00

En 2005, le quartier de la Libération se mobilisait pour obtenir la création d'un commissariat de police à la gare du Sud, dans le cadre du projet de nouvelle mairie voulu par Jacques Peyrat. Une pétition avait recueilli plus de 6 000 signatures.

Quatre ans plus tard, les riverains ont gagné, ou presque : ils n'auront pas la police nationale mais municipale. En force, puisque c'est tout l'état-major qui sera transféré ici (1). C'est en présentant, vendredi dernier, les « bons chiffres» de la lutte contre la délinquance à Nice, que Christian Estrosi a évoqué ce « nouvel hôtel de police municipale ».

Hôtel, c'est bien le mot, à admirer l'architecture Belle Epoque de la bâtisse formant un hémicycle au 5-7 de la place De-Gaulle, à l'angle de l'avenue Borriglione. Même si le bâtiment a été prolongé sur le côté par un édifice de verre très contemporain, nous voilà aux antipodes du siège actuel de la police, rue Gabriel-Fauré, à l'arrière du Méridien.

Au coeur de la télésurveillance

La police ne sera plus « cachée » mais bien visible, au coeur d'un quartier en plein essor avec le projet phare de grand marché couvert sous la halle de la gare du Sud.

La police municipale niçoise aura désormais pignon sur rue et un logement de standing à la hauteur de ses effectifs qui en font la première de l'Hexagone (2). Mais ce déménagement programmé pour fin 2009 ou début 2010 a d'autres motifs plus sérieux.

Le nouveau quartier général de la « PM » a l'ambition de devenir le « centre de supervision urbain » le plus moderne de France. Outre l'état-major, il regroupera l'ensemble des écrans sur lesquels défilent en continu les images des caméras de télésurveillance. Le nombre de celles-ci devrait bondir de 220 actuellement à 550 en juin prochain. Des logiciels permettront de suivre en direct les déplacements des véhicules de police.

Comment est perçue cette arrivée en force dans le quartier de la Libération ? « Nous y sommes très favorables, mais il faudrait que la police soit présente jour et nuit pour une efficacité totale », souligne Sylvian Jouglas (comité de quartier Coeur de Nice). Pour Pierre Lahitette (Borriglione), la place de la Libération constitue un emplacement stratégique pour un tel staff étant donné sa position géographique, même si le secteur n'est pas le plus touché par la délinquance.

pfiammetti@nicematin.fr

(1) A noter qu'une unité opérationnellede la police municipale restera en fonction rue Gabriel-Fauré, une fois le transfert réalisé.

(2) 300 policiers et 160 agents de surveillance de la voie publique. Une cinquantaine d'embauches supplémentaires sont prévues dès cette année, et cinquante autres les deux années suivantes.

 

 http://www.nicematin.com/article/nice/nice-la-police-muni...

L'article en référence:

 

liberation.jpg

 

Police liberation.pdf

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu