target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

31/05/2012

Air France:Et si nous devenions un peu sérieux…

Air France:Et si nous devenions un peu sérieux…

spinetta.jpg

Quelle est cette manie d’être obligé d’ énoncer des jugements définitifs sur tout..

La presse unanime annonçait ce matin que tout était réglé pour la fameuse et extravagante prime de M.Gourgeon…il fallait attendre patiemment la suite et a minima la tenue de l’assemblée générale.

Air France - 400 000 euros à Gourgeon : le "non" de Bercy qui ne change rien

L'ancien patron d'Air France a déjà touché la prime de 400 000 euros que veut bloquer l'État. Explications.

L'État, actionnaire minoritaire d'Air France-KLM, s'élève farouchement contre la prime de non-concurrence de 400 000 euros versée à l'ex-directeur général du groupe aérien, mais son veto, qui doit être officialisé jeudi, n'obligera pas l'intéressé à rembourser. Cette prime, dont Pierre-Henri Gourgeon a bénéficié en octobre en contrepartie d'un engagement de non-concurrence pendant trois ans consécutive à son brutal débarquement du groupe franco-néerlandais, fait partie d'une indemnité de départ d'un montant total de 1,4 million d'euros. Elle a été accordée dans le cadre d'une convention,liant M. Gourgeon au groupe. Mais le code du commerce prévoit qu'elle soit soumise aux actionnaires….lire la suite sur http://www.lepoint.fr/societe/air-france-400-000-euros-a-...

Air France: le veto de Bercy à la prime de Gourgeon ne changera rien

L'Expansion.com avec AFP - publié le 30/05/2012 à 18:16

La validation de la prime de non-concurrence de 400.000 euros pour Pierre-Henri Gourgeon, qui est à l'ordre du jour de l'Assemblée générale de ce jeudi est purement formelle. Le veto de l'Etat n'y changera donc rien.

Voilà une polémique qui a fait beaucoup de bruit... pour pas grand chose. Mardi soir, Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, et Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, ont annoncé dans un communiqué commun que que l'Etat actionnaire s'élèverait contre la prime de non-concurrence de 400.000 euros versée à Pierre-Henri Gourgeon, l'ex-directeur général d'Air France.

Cette prime, dont Pierre-Henri Gourgeon a bénéficié en octobre en contrepartie d'un engagement de non-concurrence pendant trois ans consécutive à son brutal débarquement du groupe franco-néerlandais, fait partie d'une indemnité de départ d'un montant total de 1,4 million d'euros.

Problème le veto de l'Etat actionnaire n'obligera pas l'intéressé à rembourser sa prime. Explications...

Une ratification plus qu'une décision

La fameuse prime a été accordée dans le cadre d'une convention liant M. Gourgeon au groupe. Mais le code du commerce prévoit qu'elle soit soumise aux actionnaires. L'Etat français est actionnaire d'Air France-KLM à hauteur de 15%, et sous l'impulsion du nouveau gouvernement socialiste, il souhaite limiter la rémunération des dirigeants d'entreprises publiques. D'où son intention de s'abstenir de voter la résolution qui doit être ratifiée jeudi lors de la prochaine Assemblée générale d'Air France.

Mais en réalité, selon une source proche du dossier citée par l'AFP, cette résolution n'oblige en rien l'ancien patron d'Air France à rembourser cette somme qu'il a déjà perçue. Et une autre source interne de rappeler que la convention avait été conclue en complète transparence et qu'elle est donc difficilement attaquable en justice.

Finalement, le vote de jeudi s'apparentera donc à "une ratification plus qu'à une décision", avait expliqué vendredi à l'AFP l'entourage de l'ancien dirigeant. Interrogé sur les intentions du groupe en cas de rejet de la résolution, un porte-parole a simplement déclaré: "Air France-KLM attend les résultats du vote pour prendre les dispositions nécessaires".

"L'Etat est assez offensif et défend l'équilibre et l'esprit de justice, y compris dans les conseils d'administration de ces grandes sociétés", a argué jeudi M. Montebourg. "Partout où l'Etat est majoritaire, il imposera notre politique, c'est-à-dire une politique de limitation de l'échelle salariale. Là où il est minoritaire, il cherchera à convaincre", a-t-il ajouté.

Eviter que Gourgeon ne passe à la concurrence

La prime de 400.000 euros suscite une polémique depuis sa dénonciation la semaine dernière par le syndicat Unsa-aérien, au moment où Air France-KLM est engagé dans une restructuration drastique. Le groupe a initié en janvier un plan d'économies de deux milliards d'euros à l'horizon 2015, dont les mesures structurelles doivent être arrêtées le mois prochain pour une mise en œuvre dès l'été.

La direction d'Air France s'était défendue en expliquant que la prime accordée à M. Gourgeon lui avait été imposée "dans l'intérêt du groupe", et que tous les éléments financiers avaient été transmis au conseil d'administration d'Air France. Il s'agit en effet d'empêcher Pierre-Henri Gourgeon, qui n'a que 66 ans, et "qui a une mémoire d'éléphant" de passer à la concurrence.

Mais la patronne des patrons Laurence Parisot a jugé dimanche qu'elle n'était "pas conforme au code" éthique du Medef, compte tenu de la situation du groupe. "Cette clause a véritablement été prise dans l'intérêt du groupe", avait commenté l'entourage de l'ancien dirigeant, soulignant que M. Gourgeon avait été contraint de décliner plusieurs propositions de travail en raison de cette clause.

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/air-france-gourg...

Bien sur que c’est du vent…Tout ce qui est socialiste,hollandais c’est du vent,on commence à le savoir.L’état détient que 15% au capital de Air France et alors…

N’en demeure pas moins qu’un ministre de l’économie et des finances a le droit et le devoir de réagir a cette anomalie.N’en demeure pas moins qu’un conseil d’administration a le devoir de décider  mais à l’assemblée générale des actionnaires dans laquelle les représentants de l’Etat peuvent influencer les votes peut ne pas ratifier la décision du conseil d’administration et pas se contenter d’entériner toutes les décisions du CA y compris les mauvaises.Décision au demeurant qui furent dictées par qui vous savez.On le sait,par Le gouvernement qui avait décide sur ordre de Nicolas Sarkozy de virer M.Gourgeon sans  délais.Pas de parachute doré,pas de retraite chapeau –encore que nous ne connaissions pas les autres mesures contractuelles dont a bénéficié l’ex DG d’Air France – mais une prime de départ de 1.4 millions d’euros dont ces 400 000 de clause de non concurrence –(contractuelle selon un représentant du personnel) comme si le gus qui avait  plombé Air France,selon ses détracteurs,allait être engagé immédiatement par un autre compagnie,sans doute pour y mener la même politique et la même gestion.Si ça ne s’est pas se foutre du monde,je me demande ce que c’est.

Nicolas Sarkozy a fait négocié et a accepté cette clause pour que M.Gourgeon dégage au plus,c’est aussi simple que cela.Les fautifs sont les membres du conseil d’administration, ce dernier comporte 2 représentants  des salariés….on sait qu’il comporte 3 administrateurs de l’état nommés par décret…ils n’ont pas rechigné au versement de cette prime…Les représentant des salariés oui me semble-t-il.

Alors,tout le monde la connaissait cette prime,qu’a fait le gouvernement précédent entre son attribution son versement totalement incompréhensible avant la ratification par l’assemblée générale de ce 31 mai,y avait tellement d’urgence,y avait il besoin de maintenir les avantages concédés a M.Gourgeon sur les billets Air France(voir voyage en famille aux Iles Maurice).Pendant que M.Sarkozy haranguait les bons français qui agitaient les drapeaux tricolores achetés en Chine ou autres pays à bas couts en lui racontant la belle histoire sur les parachutes dorés et retraites chapeaux indignes pour un honnête patron,qu’il vomissait ces salaires et primes inconcevables dans un pays qui veut la justice salariale et que lui le seul,avec ses grands pieds,aller terrasser ce capitalisme devenu fou…et que lui seul et pas M.Hollande en était capable…dans le  même temps il acceptait l’attribution d’une prime de départ à M.Gourgeon de 1.4 millions d’euros…

Le plus fort est qu’aujourd’hui on voudrait nous faire croire que ce sont nos gouvernant qui seraient responsables de cette situation…Ce matin un des présentateurs « Des Grosses têtes » encore eux se demandait si c’était le rôle de M.Moscovici de demander à l’ancien DG d’Air France de rembourser cette prime,les mêmes devaient critiquer précédemment les ministres des finances de ne pas assez intervenir auprès des entreprises où l’état détient des parts du capital,Renaul par exemple…

On nous dit avec assurance que M.Gourgeon ne rendra pas sa prime ou en tout cas rien ne l’y obligerait.C’est vrai mais si M.Gourgeon est un honnête homme il fera comme M.Bilder,lui en était un,ex- PDG d’Alstom  qui avait rendu sa prime de départ…d’un montant de 4 millions,ce pauvre homme est décédé à cette heure – paix à son âme.

On va bientôt nous dire,à droite,que le choix précédents était normaux arguant de toutes les raisons possible et imaginables toutes aussi bidons les unes que les autres.Que les conseil d’administration sont indépendants et patati et patata..Manque de bol,si j’ose dire,on apprend que l’assemblée générale des actionnaires du groupe Safran vient  de décider de ne pas attribuer d’indemnité de départ à son PDG partant.L’état détient dans ce groupe 30% du capital.

Le changement c’est maintenant,voila qui est confirmé.

Attendons donc de voir si M.Gourgeon est un honnête home et si Air France va continuer  à lui offrir ses billets d’avions

A voir :

http://www.boursier.com/actualites/reuters/l-ombre-de-gou...

18:10 :l’AG des actionnaires d’Air France refuse la validation de l‘’attribution de la prime de 400 000€ à M.Gourgeon.La balle est dans son camps.On aura noté le silence absolu de ‘UMP à ce sujet,un parti aussi pointu et aiguisé dans le combat contre l’irréparable,on s’étonne !

19:48:Mme Elkrief confond clause de non-concurence et clause de confidentialité.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu