target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

06/12/2011

Sarkozy:« Si on perd le triple A,on est mort »…

Sarkozy:« Si on perd le triple A,on est mort »…

Il sera le premier président de la république à s’être suicidé pendant son mandat…

 

Là,ça devient très,très grave….trés,trés sérieux !

Il va falloir que nos deux acolytes arrêtent de batifoler une fois par mois,une fois à Paris,une fois à Berlin….

sp.jpg

L'agence de notation Standard & Poor's a annoncé, mardi 6 décembre, avoir placé sous surveillance négative la note du Fonds européen de stabilité financière (FESF). Le FESF risque de perdre sa note triple A d'un ou deux crans.

Cette décision est consécutive au placement sous surveillance avec perspective négative de la note de 15 pays de l'Eurozone par l'agence de notation américaine la veille. Elle a par ailleurs menacé de dégrader ces notes d'endettement à long terme, si rien n'est fait pour endiguer la crise. Six pays, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande et le Luxembourg, perdraient ainsi leur "AAA". Si la rumeur concernant une dégradation de la note française gonflait ces derniers temps, c'est la première fois que l'Allemagne, première économie européenne, se voit mise en danger par une agence de notation.

Standard & Poor's a précisé, dans un communiqué, que la note de l'Allemagne, de l'Autriche, de la Finlande, du Luxembourg, des Pays-Bas et de la Belgique serait abaissée d'un cran maximum. Celle des autres pays, dont la France, pourrait être abaissée d'un maximum de deux crans.

>> Voir notre infographie : La notation des pays européens par S&P

En cause dans cette décision de S&P : l'accroissement des tensions systémiques au cours des dernières semaines. Et plus précisément,  le durcissement des conditions de crédit, les primes de risque plus élevées demandées pour des obligations souveraines, y compris celles émises par des pays notées "AAA", la persistance des désaccords entre dirigeants européens sur la manière de sortir de la crise, le niveau élevé d'endettement dans une bonne partie de la zone euro et un risque accru de récession dans la zone euro.

"CONTEXTE CLAIREMENT POLITIQUE"

L'avertissement de Standard & Poor's en direction des pays européens est une action politiquement motivée, a dénoncé mardi l'Autrichien Ewald Nowotny, membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE). "Le moment choisi pour lancer cet avertissement, et son ampleur, ont un contexte clairement politique", a déclaré M. Nowotny, également gouverneur de la Banque centrale autrichienne (OeNB).

En effet, la décision de l'agence intervient peu avant le sommet de l'UE qui se tiendra vendredi pour tenter de sortir de la crise de la dette. Très attendu, ce sommet doit conclure une semaine marquée de rendez-vous européens importants, dont la rencontre entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel qui a abouti à la proposition d'un projet de nouveau traité européen. Standard § Poor's a prévenu mardi qu'elle examinera si ce sommet aura été en mesure de "ramener la confiance".

L'agence de notation ne "s'adresse pas seulement à un seul pays, mais à l'ensemble de la zone euro. Cela signifie qu'il s'agit d'une déclaration politique liée au sommet", a estimé le banquier central. "Cela devient problématique quand la politique s'aligne sur les appels des agences de notation. La politique doit se fixer elle-même ses priorités", a-t-il ajouté.

"PRENDRE TOUTES LES DÉCISIONS NÉCESSAIRES"

Après cette annonce, la France et l'Allemagne se sont voulues rassurantes et ont déclaré dans un communiqué commun que la stabilité de la zone euro était leur premier objectif. "La France et l'Allemagne, pleinement solidaires, confirment leur volonté de prendre toutes les décisions nécessaires, en lien avec leurs partenaires et les institutions européennes pour assurer la stabilité de la zone euro", indique le texte.

Et de préciser : "La France et l'Allemagne réaffirment que les propositions formulées aujourd'hui conjointement permettront de renforcer la gouvernance de la zone euro afin de rétablir la stabilité, la compétitivité et la croissance."

PAS D'AUGMENTATION DU CAPITAL DES BANQUES

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a qualifié mardi de "follement exagéré et injuste" l'avertissement de Standard & Poor's. "Je ne suis pas troublé par ceci, mais je suis stupéfait, vu les efforts significatifs ces derniers jours pour surmonter la crise, notamment les programmes d'économies en Italie et en Irlande", a-t-il déclaré sur la station de radio allemande Deutschlandfunk.

Le ministre de l'économie français, François Baroin, a quant à lui assuré que "tout était fait pour protéger les économies des Français". Il a également affirmé que l'Etat n'aurait pas besoin de participer à une augmentation du capital des banques françaises. "Tout est fait pour permettre aux banques de maintenir l'irrigation à l'activité économique. Elles le continueront. Il n'y aura pas besoin de participation publique à l'augmentation du capital des banques", a-t-il déclaré sur France 3.

M. Baroin a malgré tout reconnu que la zone euro n'allait "pas bien", et qu'il lui fallait absolument "restaurer la confiance" auprès des marchés. Mais il a assuré que la France était un "pays sérieux", ce que l'agence de notation reconnaissait.

De son côté, la ministre du budget, Valérie Pécresse, a déclaré lundi soir que "l'urgence" était d'apporter une "réponse européenne crédible et d'ensemble" pour faire face à la menace de dégradation des notes accordées par Standard and Poor's. "On peut voir cet avertissement comme un encouragement à apporter une réponse très forte et à afficher une unité européenne sans faille" lors du sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles, "essentiel pour tous les pays de la zone euro et donc pour la France", a-t-elle insisté.

http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/12/05...

 radiozapping.jpg

http://www.lemonde.fr/economie/son/2011/12/06/si-on-perd-...

15/11/2011

Sarkozy:Encore raté,décidément !

Sarkozy:Encore raté,décidément !

barnier.jpg

http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20111115.REU2868/...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu