target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

18/10/2011

17 octobre 1961:Il y a des limites…

17 octobre 1961:Il y a des limites…

17 octobre 1961,delanoe,laurent,duflot,joly

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/C...

C'était à Alger le 26 mars 1962.

45 morts -156 blessés

Tous les ans les marronnier fleurissent.Ah bon que vous allez me dire.Oui,mais ce sont des marronniers un peu différents que cet arbre réputé imputrescible.Pour l’heure,c’est notre mémoire nationale que l’on veut rendre imputrescible.Tous les ans,disais-je,en ce 17 octobre,on célèbre les victimes de cette manifestation,organisée pas le FLN,des « français musulmans d’Algérie »(sic) contre le couvre-feu instauré par le célébrissime et tout aussi affreux M.Papon,alors préfet de Police.A l’époque,certains semblent l’oublier – ceux qui ont une mémoire sélective et putrescible – le FLN  avait engagé une campagne d’attentats et d’assassinats ciblés sur les forces de police,pour la plupart de ces faits d’armes était des assassinats de gardien de la paix de deux balles dans le dos. Les mes ne se souviennent pas de cette vague d’assassinats qui a émaillé les affrontements entre le FLN et le MTLD pour la prise en main de la communauté algérienne en France et surtout a Paris et en région parisienne.Le FLN  comptait beaucoup sur les financements obtenus par l’impôt révolutionnaire.

Il voulait surtout faire pression sur la population de métropole pour que cette dernière oblige le gouvernement à mettre fin à cette guerre.Guerre pas fratricide comme je l’ai entendu dernièrement sur une antenne de télévison publique,sauf à considérer que cette derniere fut une guerre entre algériens.

Il est vrai que depuis que l’histoire n’est plus enseignée dans nos établissements scolaires, nombreuses sont les lacunes dans nos jeunes esprits.

Voila pour l’histoire,rapidement.

Aujourd’hui qu’en est –il de cette mémoire,de cette plaie encore vive que l’on ouvre a tout bout de champ en exhumant et haine et discorde.

Oui,l’état français au travers de sa police a maintenu l’ordre dans Paris ce soir là.Oui,des malheureux algériens ont été assassinés par des abrutis,les mêmes abrutis qui avaient la peur au ventre de se voir tirer deux balles dans le dos ou rafalés devant leur commissariat,ça vous met dans des conditions peu amènes pour vos concitoyens d’outre-méditerranée même si on vous dit que ce vos frères.

Oui,M.Papon a voulu donné une leçon au FLN en lui indiquant qu’il ne pourrait pas tenir les rues de la capitale sans en payer le prix.C’était un ordre du Général de Gaulle,et alors !Vous allez trainer le Général de Gaulle devant la Haute Cour de justice de la Haye pour crime contre l’humanité,peut-être.Allez demander aux militants du MTLD ce qu’ils pensent de leurs gentils frères du FLN,allez demander aux habitants du village de Melouza ce qu’ils pensent des crimes contre l’humanité commis par leurs frères du FLN avant d’exiger que la France expie tous ces crimes devant l’histoire.

Une question me vient soudainement:la France est bien un pays souverain,Paris est sa capitale,nous avons le devoir et le droit d’en défendre l’intégrité face à celles ceux qui  veulent nuire  à  cette dernière.Ce n’est pas Mesdames Joly et Duflot,M.Laurent et comparses qui me diront le contraire.Une candidate à la présidence de la république française se doit d’être en mesure garantir l’intégrité de  toutes le parties de notre territoire y compris contre des manifestations séditieuses.Car il s’agit de cela en ce 17 octobre 1961,un coup de force du FLN sur le territoire national et si les victimes de cette opération ont été nombreuses,c’est d’abord la faute du FLN qui a envoyé à la boucherie des femmes et des enfants,des personnes âgées pourvu que cela correspondît à ses intérêts politiques immédiats.

Pour quoi toutes ces bonnes personnes ne le disent pas…

Pourquoi ne disent-elle pas qu’il y a eu des provocations du FLN pendant cette manifestation.

Elles le savent…Aprés ce cri de colère tout a fait modéré vous en conviendrez,je voudrai lancer un appel à toutes ces bonnes personnes,ces saintes personnes,et en particulier à M. Delanoë, présentement Maire de Paris.

Le 26 mars 1962,46 français sont morts,156 seront blesse tires comme des lapins et arrosées a la mitrailleuse…..c’était rue d’Isly devant la Grande Poste d’Alger.Le tort de ces pauvres français, d’Algérie était de vouloir desserrer l’étau établi devant le quartier de Bab El Oued.Loin de mon esprit de cautionner l’OAS qui avait appelé à cette manifestation,tout le monde connaît mon sentiment à l’égard des ultras de l’Algérie française.Non,je voudrai rappeler que ces morts ont,eux- aussi,le droit que l’on se souvienne autant que pour ceux de ce 17 octobre 1961.Ces français n’auraient-ils pas la même importance mémorielle que ces français musulmans d’Algérie »(sic).

Alors,M.le Maire de Paris,il y a Paris une rue d’Isly.Pourquoi ne pas en faire un lieu de recueillement pour celles et ceux qui veulent se souvenir de ce massacre que fut ce jour du 26 mars 1962.  

Pas de flon-flon,pas de télévisions,nous sommes comme ça chez nous.On a le souvenir rabougri.Notre peine,elle est bien chevillée dans notre mémoire et celle de nos parents.

Pas besoin d’élus en écharpe tricolore alors que la plupart des drapeaux présents dans la manifestation d’hier était celui d’un pays étranger.

Je finirai M.le Maire de Paris-et ce message s’adresse à celui qui veut être président de notre république,la république française….

Hier on a vu cela dans votre manifestation:

 

drapeaux algeriens 1.jpg

drpeaux algeriens 2.jpg

 

Le 26 mars 1962,nos anciens ont "affronté" les soldats français avec ce drapeaux:

 

drapeauc francais isly.jpg

 

Voyez-vous M.Delanoé,pour moi et certains de nous autres,ça fait la différence.

Vous me direz que je suis un suppôt de Marine Le Pen,que je suis un affreux extrémiste qui en veut à la terre entière,que je suis raciste,xénophobe.Vous  feriez fausse route Monsieur le Maire de Paris.Je suis un bon petit français à qui on a enseigné l’histoire de France à coup de règle sur les doigts,je suis fils de pied-noir à qui a on a enseigné l’amour de la patrie,je suis gaulliste mais  j’ai aussi l’amour inextinguible de mes origines.Les mêmes que les vôtres apparemment.Reste que je suis au regret de constater que nous n’avons pas la même notion de la mémoire nationale.La mémoire du peuple algérien est tout à fait respectable et doit être respectée dés lors que celle de nos compatriotes le soient au moins à égalité.Voyez je ne suis pas exigeant.

La mémoire nationale,c’est celle des français.Qu’elle soit honorable ou pas,qu’elle soit glorieuse ou pas….C’est ainsi !Que les algériens se débrouillent avec la leur,ils ont déjà fort à faire.

 

Nota : (et coup de gueule) :Quand le gouvernement algérien fera repentance à propos du massacre de Melouza,le massacre de Philipeville entre autre,l’assassinat pour ne pas dire le martyre des jeunes appelés à Palestro,du massacre atroce des harkis,des assassinats et rapts de pied-noirs après l’accord de cessez le feu,La France s’honorera de reconnaître les bavures constatées en ce malheureux jour du 17 octobre 1961.

A voir:

http://www.youtube.com/watch?v=guSkX8NqDJ8

http://www.dailymotion.com/video/x5c27e_fusillade-du-26-m...

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu