target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

09/04/2009

De Villepin:morceaux choisis…..En attendant le reste !

2009_04_03_Villepin_Invitaion.jpg

Face aux élucubrations de certains qui pensent que fidélité riment avec affidés,il nous a semblé important  de appeler certaines déclarations de Dominique de Villepin.Ces déclarations,elles ont l'avantage de rappeler à celles et ceux qui se réclament d'un certain héritage que les principes intangibles énoncés par celui dont elles ou ils se réclament n'ont guère varié et que de les rappeler n'est pas synonyme « d'inspection des travaux finis ».Ca c'est poutrle chef des Mexicains azuréens.

Pour les autres,les tenants de l'explication philosophique du gaullisme,les tenants du néo-gaullisme pragmatique,il convient de rappeler quelques principes du gaullisme.En particulier sur l'OTAN et l'intégration de nos armées dans un conglomérat sous le férule américaine.

Alain Peyrefitte : « Attendez-vous quelque chose de la session de l'OTAN ?

De Gaulle. - Que voulez-vous que j'en attende ? L'OTAN ne sert à rien : il ne peut rien s'y passer ! Tout ça, c'est zéro, zéro, zéro. C'est fait pour faire vivre des fonctionnaires internationaux qui se font payer grassement à ne rien faire, sans verser d'impôt.

Alain Peyrefitte. - On ne reviendra pas sur le retrait de nos officiers de marine de l'OTAN ?

De Gaulle. - Pourquoi voulez-vous qu'on revienne là-dessus ? Il n'y avait aucune raison pour qu'ils y restent. C'était une anomalie qu'ils soient là. Bien sûr, ils se faisaient payer plus cher que s'ils étaient restés dans la marine française. Ces organismes internationaux sont bons pour y attraper la vérole. Nos représentants oublient le devoir d'obéissance à l'Etat. Ils y perdent le sentiment national.

Alain Peyrefitte. - La chose a été rendue publique à partir de l'Allemagne. Nous les avions prévenus de notre intention, dans le cadre des consultations prévues par le traité de l'Elysée ?

De Gaulle. - Non. Je ne crois pas. Pourquoi voulez-vous qu'on les prévienne ? Non. Il fallait bien que ça se sache un jour ou l'autre.

Alain Peyrefitte. - C'est le journal Die Welt qui a fait la fuite.

De Gaulle. - Les Anglais, qui sont des maîtres dans l'art de manipuler, ont colonisé la presse allemande. Adenauer était le premier à s'en plaindre. Les Allemands sont liés par leur presse aux mains des Anglo-Saxons.

Vous savez ce que ça veut dire, la supranationalité ? La domination des Américains. L'Europe supranationale, c'est l'Europe sous commandement américain. Les Allemands, les Italiens, les Belges, les Pays-Bas sont dominés par les Américains. Les Anglais aussi, mais d'une autre manière, parce qu'ils sont de la même famille. Alors, il n'y a que la France qui ne soit pas dominée. Pour la dominer aussi, on s'acharne à vouloir la faire entrer dans un machin supranational aux ordres de Washington. De Gaulle ne veut pas de ça. Alors, on n'est pas content, et on le dit à longueur de journée, on met la France en quarantaine. Mais plus on veut le faire, et plus la France devient un centre d'attraction. Vous nous voyez avaler la supranationalité, nous ? La supranationalité, c'était bon pour les Lecanuet !

Alain Peyrefitte. - On dit que vous allez recevoir Jean Monnet.

De Gaulle. - Pourquoi ne le recevrais-je pas ? Je l'ai toujours reçu quand il me l'a demandé. Il a été mon ministre. Ce n'est pas parce qu'il est devenu l'inspirateur des supranationalistes, c'est-à-dire des antinationaux, que je dois lui fermer ma porte. »

PEYREFITTE Alain, C'était de Gaulle

de_Gaulle_NATO.jpg

Il est vrai que depuis l'avènement de l'UMP,il est de bon ton de tout expliquer par le pragmatisme,outil indispensable à toute fluctuation de la politique du président de la république.On nous dira bientôt que Nicolas Sarkozy est le légitime héritier de général de Gaulle en ayant accepté une réintégration du commandement de l'OTAN contre un plat de lentilles,On nous dira bientôt que la politique moyen orientale de Nicolas Sarkozy est inspirée,dans son essence,par celle mise en œuvre par le général de Gaulle et que c'est pour cela qu'il a désigné M.Kouchner comme exécutant en chef de cette politique.

On nous dira bientôt que l'UMP est le parti politique qui se situe dans la droite ligne du RPF(Rassemblement du Peuple Français) et que c'est pour cela qu'elle regroupe en son sein les pires ennemis de la politique d'indépendance nationale du Général de Gaulle. Et tout cela au nom du pragmatisme érigé en politique,le gaullisme pragmatique.

Le pragmatisme politique,il avait un visage a l'époque où le général de Gaulle a annoncé notre retrait de l'OTAN,celui des atlantistes outranciers et les valets de l'intégration forcennée.Il en un est qui sortait du lot,si j'ose dire,Monsieur Pleven.

Voici ce qu'il disait à la tribune de l'assemblée nationale dans son discours de réponse à Georges Pompidou,je cite la conclusion qui résume parfaitement,selon nous,la pensée profonde de ceux qui combattirent,en permanence,l'idée d'indépendance nationale et du rôle de la France du général de Gaulle.

 « Pour nous, la grandeur d'un pays n'est pas d'avoir les mains libres. Elle consiste à prendre sa part de responsabilité et, à ce titre aussi, nous condamnons votre retrait de l'O.T.A.N., non pas par esprit partisan, mais en fonction de la plus sincère des convictions.

c.jpg

In Le 14 avril 1966, René Pleven, ancien ministre français de la Défense, dénonce devant l'Assemblée nationale la décision du président de Gaulle de retirer les forces françaises du commandement militaire intégré de l'OTAN et pointe les dangers de cette décision unilatérale pour la sécurité de l'Europe.

Sa part de responsabilités,cela ne vous rappelle rien....(écoutez bien ou relisez le discours de N.Sarkozy lors du sommet de Strasbourg)

C'est pout tout cela,et c'est bien peu encore,qu'il nous a paru intéressant d'opposer les déclarations de Dominique de Villepin aux logorrhées de certains chiens de garde du président de la république.

« J'ai la banane » : « La question, c'est que le président de la République, l'institution qu'il représente, soit capable de faire preuve non pas de banane, mais de vision, d'anticipation, de sagesse. (...) On n'attend pas d'un président qu'il soit survitaminé, on attend qu'il soit sage. » (Le 29 mars, dans l'émission « Dimanche soir politique » de France Inter, iTélé et Le Monde, écouter le son)

Affaire de la video « Sarkozy off » diffusée sur Rue 89 : « La liberté d'expression fonde notre démocratie. Elle ne trouve sa limite que dans l'atteinte à la vie privée ou à la sécurité d'autrui. A l'évidence, c'est ma conviction, cette affaire ne relève pas d'une de ces exceptions. » (Le 30 mars, sur Rue89)

Chaise vide et éventuelle au G20 : « Je ne crois pas qu'on puisse, à quelques jours d'intervalle, dire "je reviens dans le commandement intégré parce que les absents ont toujours tort" et, à la veille de participer à la réunion du G20, dire qu'on envisage de s'absenter. (...) Barack Obama et Gordon Brown ont rappelé que Nicolas Sarkozy serait présent des hors-d'œuvre au dessert. Je crois que la feuille de route est clairement fixée.(...)

« Cela me rappelle l'époque où certaines diplomaties prenaient leurs chaussures et la tapaient sur la table. Est-ce qu'il faut revenir aujourd'hui à des stratégies de ce type ? (...) Il ne faut pas se laisser guider par la passion et par l'émotion. L'émotion ne saurait être une stratégie. » (Le 1er avril, à l'Assemblée nationale)

Paquet et bouclier fiscaux : « Il faut faire preuve de justice sociale, c'est la condition pour pouvoir mener toutes les autres politiques. Or, les rendez-vous de justice sociale ont été jusqu'à maintenant des occasions manquées.

« Occasion manquée au lendemain de l'élection avec le paquet fiscal, même si on a fait des reproches indus. Occasion manquée avec la réforme du bouclier fiscal. Il fallait suspendre le bouclier fiscal parce qu'il faut que les Français soient rassemblés et donc qu'ils aient le sentiment que les efforts soient justement répartis. » (Le 3 avril, sur BFM TV et RMC, voir la vidéo)

Décret sur le salaire des patrons: « Je pense qu'une loi devrait être prise pour mettre sur la table l'ensemble de ces dispositifs, je pense personnellement sur une base volontaire ou incitative pour les entreprises aidées par l'Etat à une suspensions de toutes les rémunérations complémentaires. (...) »

« On a voulu faire confiance au Medef et au code de déontologie, on a voulu faire confiance au décret gouvernemental, un décret très tiède et qui n'est pas à la hauteur de la situation... Il faut en matière politique en temps de crise un électrochoc pour marquer notre volonté commune de justice sociale. » (Le 3 avril, sur BFM TV et RMC, voir la vidéo)


Retour de la France dans les structures de commandement de l'OTAN: « Elle intervient à contretemps », « à contresens », « à contre-emploi ». « Elle est source de dangers », « de blocages », « de distorsions ». « En définitive, cette décision va à rebours de l'histoire, car l'Otan est la réponse d'hier, occidentale et militaire, aux défis de demain. »

« Cette réintégration n'est pas sans risques, chèque en blanc signée à une Otan en quête d'un rôle et d'une légitimité, tentée par la fuite en avant. » (Le 3 avril, dans Le Figaro)

UMBCAPOL0W2CAKT80LDCAJH19G1CA8HG20YCA4PMNR2CA32TTSXCAACK5R6CAL8IJF6CA3BEBSTCAM6NTD4CAXO07UVCAP5MXNWCAY3OOT7CABBQRAXCA6AFEHJCAC7VT2WCAGGGGBDCAKAJ1ZQ.jpg

21/03/2009

le Mexicon du mois

Rachid_kaci.jpg

Rachid Kaci,président du groupuscule «  La Droite Libre », le parti dont Jérôme Rivière - député éphémère de la 1ère circonscription de Nice - fut un temps le président en personne ,était invité à animer un diner conférence par le mouvement,non moins groupusculaire, « Liberté Chérie » avatar de Démocratie Libérale,ectoplasme regroupant les nostalgique du fameux Madelin.

 

Dés lors que le sieur Kaci est,entre autres,conseiller technique auprès de Nicolas Sarkozy,Nice matin s’est fait un devoir,pardon une obligation,de lui accorder 40 cm2 de son papier.Ainsi,le 26 février dernier,les Niçoises et Niçois ont pu vibrer aux propos de haute volée de notre conseiller technique qui se prend ,sans détour,,pour le gourou de la droite décomplexée.Et là,ça vaut le détour car rien n’arrête Rachid Kaci.

A la question « Comment êtes-vous arrivé à l’Elysée ? »,le leader maximo de la droite libre se lâche et répond comme un grand(ami lecteur accrochez-vous !) « Comme beaucoup de membres de gouvernement,je suis issu du monde associatif(…) ».

Voila donc que sous la république new look,la république du petit Nicolas,un conseiller technique peut se permettre d’auto intégrer le gouvernement sans que personne ne lui demande,d’ailleurs.C’est Guaino qui va être content et les ministres itou !

Pour information M.Kaci,seuls les ministres sont membres du gouvernement. Alors,un peu de calme et de modestie,s’il vous plait.Un peu de réserve et respectez au moins le rang qu’accorde la République à celles et ceux qui,pour un moment, ont l’honneur de la servir .

A  défaut d’être membre du gouvernement,M.Kaci est conseiller municipal à Nanterre ,ville dans laquelle il fut candidat de l’UMP et recueillit,autour de sa candidature,prés de 14%.On peut se demander pourquoi les caciques de l’UMP ont décidé de réserver cette tache impossible,conquerir une municipalité imprenable, à un homme politique aussi important que M.Kaci.Lui seul connait la réponse….

Il fuit savoir,Ami lecteur,que le conseiller technique est candidat à tout dés lors qu’il s’agit de faire parler de lui.Candidat oui mais jamais jusqu’au bout !Sauf à Nanterre…avec les résultats  que l’on connait

Il annonce sa candidature et quelques semaines après il se désiste pour le ou la mieux placé,pour la ou le préféré du prince ,pourvu qu’on lui accorde un poste pour qu’il ne reste Kaci.

Coluche disait « la bonne taille c’est quand les pieds touchent parterre ! »,pour notre homme la bonne taille  c’est quand il ne reste Kaci.Jamais vraiment debout….Toujours à l’affut de la bonne place.

Ce D’Artagnan de l’UMP avait commencé par se présenter contre Nicolas Sarkozy pour finir par se désister pour le même au motif que seul Nicolas Sarkozy était capable de battre la gauche au deuxième tour…….On peut donc en conclure que notre homme connait quelques moments de réelle lucidité ou de modestie .Craint-il,à juste titre,de succomber à la honte ou au ridicule.Saluons,malgré tout,son sens de l’anticipation,il avait compris,parmi les premiers,qu’il ne pouvait pas battre Ségolène au second tour des présidentielles.

Mais le meilleur reste à venir !

A propos de l’Union pour la Méditerranée,projet porté par le Président de la République avec force et raison,le voila qui prend une position à propos d’un sujet qu’il ne maitrise pas vraiment.

Ains, notre impétrant se mêlant de ce qui ne le regarde pas,y va de sa tirade « En voulant y adhérer(à l’UPM),l’Allemagne nous fait perdre du temps.C’est une nation qui n’est pas imprégnée de cette culture(laquelle ?ndlr).Mais ce pays se retirera naturellement quand elle s’apercevra(le pays ou Mme Meckel) qu’elle n’a aucun point comme(lire commun) avec le Maroc ou l’Algérie ».Et de poursuivre « Je ne participe pas officiellement aux discussions(…)… ».

Encore heureux.

C’est déjà pas très folichon entre Nicolas et Angela mais si Kaci s’en mêle ,on va directement à la canonnière,comme en 1911 pendant l’affaire d’Agadir.

Voila,ami lecteur,ce que se permet de déclarer un simple conseiller technique de M.Sarkozy.Et on s’étonnera,après,que le président soit obligé de tout faire lui-même.et de ne plus savoir où donner de la tête.

Il serait plus convenable que M.Kaci apprenne à se taire et,a minima ,qu’il relise attentivement la déclaration  finale du sommet de Paris,qu’il reprenne un peu ses classiques sur l’axe franco-allemand et son stratégique intérêt pour l’avenir de l’Europe et qu’enfin il se contente de vérifier les chiffres de la contribution allemande au budget de l’Union européenne et par voie de conséquence aux futurs financements des actions de l’UPM.Reste que la crise arrivée,l’UPM fut bien vite oubliée par son promoteur le plus zélé .A l’évidence,M.Kaci a parlé pour ne rien dire.

 

Il est bien dommage,et décourageant,de constater que de tels paltoquets soient chargés de conseiller le Président de la république.Dommage pour la France et pour son président.Demeure que ce dernier l’a bien cherché en voulant constamment neutraliser le moindre roquet qui publie un billet dans la presse ou qui commet quelques déclarations fracassantes.Un poste de conseiller technique  ou de secrétaire général adjoint n’a jamais empêcher un imbécile de rester ce qu’il est.Le placement d’office a remplacé la méritocratie tant vantée pendant la campagne présidentielle.

Pour conclure,le Kaci avait organisé un comité de soutien au candidat republicainà Mc Cain au sein de l’UMP et se plaignait d’être un peu seul…..Il est vrai que soutenir l’intervention américaine en Irak et les bondieuseries de Mme Palin,ce n’est pas si facile et n’amènent pas beaucoup d’amis..

Décidément,ce Kaci,il n’en loupe pas une.Qu’il aille s’occuper,un peu,du plan banlieue,ça nous fera des vacances.Et au moins,il méritera le salaire que lui servent les Français au travers de leurs impôts.

En tout cas,merci à Nice matin et à Liberté Chérie de nous avoir permis de découvrir le prochain phénomène de la politique française et nous attendons, impatiemment ,que les Guignols de l’info s’intéressent de prés à ce personnage qui ne manquera pas de nous étonner et dont l’avenir dans la gaudriole et l’animation de soirées est assuré.

A  cet égard,le talent de bateleur de notre jeune prodige est tellement reconnu au sein de l’UMP qu’une soirée lui a été réservée par une députée marseillaise.Ca promet……Ca me fend le cœur !!!!

A  moins que Claude Guéant ,spécialiste de la mise au pas des imbéciles de la Cour,s’apercevant de la réelle envergure du personnage,se décide à mettre fin à la carrière déjà bien remplie en termes de candidatures et de présidences ,de cet histrion.

 

 

 

*M.Kaci s’est fait le spécialiste de la défense acharnée de la laïcité à la française,en contradiction au passage avec l’idée que s’en fait Nicolas Sarkozy.Qu’il se contente,alors,de se consacrer à ce combat essentiel et qu’il cesse de prendre des positions sur des sujets qui le dépasse largement et de prendre les vessies pour des lanternes.Surement un problème de taille.

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu