target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

04/11/2012

Guéant :La vérité,il en parle beaucoup mais ne pratique pas assez

Guéant :La vérité,il en parle beaucoup mais ne pratique pas assez...

gueant gueule.jpg

C’est de quoi accusait M.Guéant François Hollande alors candidat au motif qu’il souhaitait  réenchanter le rêve français niant selon M.Guéant les réalités que devait affronter notre pauvre pays en crise.

On peut admettre la sentence de l’ancien ministre de l’intérieur dont l’expérience en la matière est grande…Son dernier exploit:il vient de découvrir les défaillances dans le dossier à la suite de la parution d’un article du Canard enchainé accablant pour certains policiers des services impliqués dans cette affaire.Soit ce monsieur était vraiment inefficace dans sa fonction au ministère de l’intérieur,soit il ment car il était impossible de ne pas savoir que les policiers avaient croisé l’ordure dans la nuit précédent l’assaut de son domicile.Ou alors les policiers seraient autant menteurs que leur ministre.

Quoiqu’il en soit ce qui suit nous démontre qu’en termes de mensonge le monsieur est passé à la vitesse supérieures et va connaitre sans doute les affres d’un bonne plainte au tribunal correctionnel si l’enquête en cours venait à démontrer qu’il est impliqué sur cette supercherie postélectorale

GUÉANT, A PEINE AVOCAT, DÉJÀ JUSTICIABLE

L'ex-ministre de l'Intérieur, battu par Thierry Solère aux dernières législatives, pourrait être éclaboussé par une plainte déposée par ce dernier. Une enquête est ouverte.

On a eu tous les Guéant possibles, du chef des flics au petit soldat docile de Sarkozy, en passant par le copain de Takieddine et le visiteur sans scrupule  des  Bachar,Bongo  et autres Kadhafi. On l'appellera bientôt « maître Guéant » - il est en train de devenir avocat —, mais voilà qu'un député aimerait bien le voir traîné en justice. Et c'est un élu de droite qui veut lui faire la peau !

Pourtant engagé à l'UMP, vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine, une collectivité qui ne ressemble pas à une offi­cine gauchiste, Thierry Solère a osé se pré­senter aux législatives contre l'éminence de l'Elysée. En juin dernier, Guéant briguait en effet à Boulogne son premier poste d'élu, sous la forme d'une bonne petite place au chaud à l'Assemblée nationale. L'ancien ministre a décroché l'investiture de l'UMP, et le parti a immédiatement barré Solère. Ce qui n'a pas empêché ce dernier d'être élu avec 334 voix d'avance. Le tombeur de Guéant a depuis rejoint le groupe UMP sur un strapontin en tant qu'apparenté.

Pour sauver Guéant, battu en dépit du soutien des hiérarques de l'UMP — ou à cause de lui? —, trois habitants de la circonscription ont déposé un recours devant le Conseil constitutionnel afin de faire annuler le vote. Pour eux, la « sincérité du scrutin » a été atteinte du fait que Solère avait imprimé surses documents de campagne la mention UMP à laquelle il n'avait pas droit. Leur dossier était accompagné de 400 attestations d'électeurs criant au hold-up électoral, affir­mant avoir confondu Guéant et Solère dans l'isoloir, c'est-à-dire avoir voté Solère alors qu'ils voulaient faire élire Guéant. Tout ça à cause d'un logo...

LA CONFUSION DES MILITANTS

Cela n'a pas suffi à faire ciller les « Sages » du Conseil constitutionnel. Dans leur décision du 24 octobre, ils soulignent la notoriété « nationale »du candidat soutenu par l'UMP autant que le « large débat public sur les soutiens politiques des candidats » qui a été « abondamment relayé par la presse ». Qui sont ces votants soi-disant trompés ? Des militants connus à Boulogne, proches du maire UMP,Pierre-Christophe Baguet, le député sortant qui aurait bien voulu laisser son fauteuil à Guéant... Diffi­cile de croire en la version « je me suis mélangé les pinceaux.".Leurs argulebnts ont ete rejetés d'ubne pichenette.

Mais l'affaire a scandalisé des électeurs, et pas n'importe qui. L'ancienne attachée par­lementaire de Baguet a pris sa plus belle plume pour écrire au président du Conseil constitutionnel le 11 juillet, établissant un récit détaillé des «pressions», selon elle, dont elle aurait fait l'objet pour signer une attes­tation. Ce qu'elle a fini par faire après avoir été ardemment sollicitée par des membres de l'entourage du maire. Selon elle, ces der­niers — dont elle donne les noms — ont orga­nisé avec minutie le recueil des attestations, téléphonant, relançant, dictant aux militants ce qu'il fallait écrire. Des électeurs qui avaient reçu des procurations pour des votants absents au moment du scrutin ont eux aussi signé des attestations. Comment imaginer qu'ils ont pu se tromper entre Guéant et Solère... «Sur cette base, une plainte a donc été déposée pour faux et usage, fausse attes­tation, subornation de témoin, dénonciation calomnieuse et tentative d'escroquerie au jugement à Nanterre», confirme à Charlie l'avocat de Solère, Antonin Lévy. L'entourage du maire assure, lui, qu'il n'a rien à voir avec ce recours, lequel a été déposé par de sim­ples citoyens. « Et ceux qui ont signé des attestations l'ont fait sur l'honneur», rap­pelle la dircom de Boulogne.

Ancien ministre chargé des scrutins, Claude Guéant pourrait éventuellement tomber sur une élection ratée, la sienne. Car, si son nom n'apparaît ni dans la fameuse lettre, ni dans la plainte contre X, il apparaît nettement comme le bénéficiaire ultime de ces éventuelles manœuvres; il est donc susceptible de se retrouver visé par l'enquête préliminaire ouverte par le par­quet. Et même si le Conseil constitutionnel n'a pas tenu compte des attestations, une partie de la droite locale a du souci à se faire dans le cas où l'enquête viendrait à confirmer que des tentatives pour le tromper ont bien eu lieu et que de vrais-faux témoins ont été incités à se manifester...

Mais pour le moment Guéant n'en a cure. Arborant en bandoulière son ancien statut d'homme de confiance de Sarkozy, il est allé vendre en Guinée équatoriale une entreprise de Lorraine et son projet d'avion, comme l'a révélé Le Républicain lorrain. Il faudra le prévenir que la justice de Nanterre n'a rien à voir avec celle de Malabo... Laurent Léger

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu