target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

13/04/2009

St Laurent du Var:les bons comptes font les bons amis

 

CCF11042009_00001.jpg

Alors que s'achève une quinzaine fort riche en événements :le sommet du G20 à Londres,la réintégration pleine de la France dans l'OTAN,et les suites connues,la désignation du chef des Mexicains azuréens en tant que rapporteur d'une proposition de loi,déjà rédigée par les services de Matignon et du Ministère de l'intérieur,la non adoption de la loi Hadopi pour cause d'absence des députés de la majorité présidentielle et coup fourré de Copé,on pouvait s'attendre à respirer un peu,attendre que la vie politique tant nationale qu'internationale fasse une pause afin de nous laisser reprendre notre souffle.Le destin en a décidé autrement.Sur les charbons ardents nous étions,sur les charbons ardents nous restons.En effet,l'événement vient du microcosme azuréens et ce dans les rangs des militants sarkozystes purs et durs de l 'UMP de St Laurent du Var.Un patron voyou,selon le chef suprême des Mexicains,se serait-il octroyé une retraite chapeau ou casquette,se serait-il accordé,en douce,un salaire à ne pas en croire son stylo,que nenni !Un élu aurait-il été pris en flagrant délit de vol d'un pot de confiture à la cantine de la mairie de St Laurent du Var,que nenni !

A St Laurent du Var,ce qui fait l'événement,ce sont les déboires de M.Joseph Segura,tête de liste dissidente de l'UMP officiel,en proie aux affres de la comptabilité électorale.Celui qui se voyait calife à la place du calife,en haut de l'affiche aurait oublié - avec le non -concours de son mandataire financier - de tenir sa comptabilité à jour.

Ainsi aurait-il oublié, selon une de ses anciennes colistières,d'enregistrer la somme modique de 2000€,versée il est vrai en espèces.Ce qui est bien arrangeant.Bien tentant malgré tout !

Ainsi,une année post-électorale écoulée,Mme Rai,ancienne colistière - en 10 ème position,c'est à dire éligible à un poste d'adjoint -sur la liste « Ensemble pour St Laurent » vient réclamer non le remboursement de la somme réclamée par M.Segura et son compère M.Besson  pour pouvoir espérer accéder à des indemnités sures et régulières pendant six années,mais la simple preuve de son enregistrement aux comptes de campagne.

Remarquons,ami lecteur,la curieuse façon d'envisager la situation d'élu - j'utilise,volontairement,le mot situation tant ces gens là considèrent qu'être élu devient une situation avec versement d'une rente additionnelle à la dite situation.

Quoiqu'il en soit,Mme Rai avait-elle intérêt à déposer plainte -  pour escroquerie - si elle mentait,si elle ne disposait pas de preuves suffisantes,agit-elle sur ordre ou par oubli.On peut en douter...

Ce dont on ne peut douter,par contre,c'est des lacunes graves manifestées par M.Segura et ses proches collaborateurs ou colistiers.En effet,on peut légitiment s'interroger sur les capacités de ce candidat, à la première magistrature de sa commune et bientôt à l'accession aux bancs du Conseil général,à gérer une comptabilité et a fortiori le budget d'une commune telle que St Laurent du Var.Etre aussi nul en termes de comptabilité,aussi nul en terme de respect du Code électoral et de la tenue des comptes de campagne,et nul tout court a de quoi étonner,venant  de celui qui est appelé à remplacer le président de l'OIN,le sieur Revel.

Si on prête quelque crédit aux propos tenus par Mme et rapportés par le quotidien local,je cite : «« Il m'a dit, que pour être adjoint, il fallait donner 2 000 euros. C'est vrai que j'ai trouvé ça aberrant sur le coup et puis de toute façon je n'avais pas cette somme sur moi, il préférait des espèces. Il y avait un ami avec moi au siège de l'association à ce moment-là, quelqu'un que nous avions beaucoup aidé. Il m'a proposé de m'avancer cette somme. Il est allé retirer les 2 000 euros en espèces, on les a mis dans une enveloppe et on la remise à Albert Besson qui m'a dit : « Je te rapporterai le justificatif. » Il ne me l'a jamais remis, malgré mes nombreuses demandes orales et téléphoniques.».Et Mme Rai d'ajouter « On ne se connaissait pas trop entre colistiers, les gens étaient montés les uns contre les autres. Et puis surtout, avec le recul, je me rends compte que cette campagne était pharamineuse (ndlr : d'après les comptes de campagne, elle a coûté 36 000 euros). On a édité un DVD que l'on a distribué dans toutes les boîtes aux lettres, des flyers ont été édités puis jetés car ils comportaient des fautes d'orthographe, il y a eu le Ségura mobile... Tout ça pour rien, car on a perdu les élections. Et je n'ai plus jamais eu de nouvelles de Ségura en dépit des nombreux messages laissés sur son répondeur téléphonique »,on peut craindre pour l'avenir de l'équipe d' « ensemble pour St Laurent »..

Ces constats  m'ont été confirmés par d'autres sources proches de celui qui devrait succéder à M.Revel en 2014.Bien que cet espoir devrait s'éloigner si les accusations de Mme  Rai s'avéraient fondées.

La nature de la revendication formulée par la plaignante  est fort simple ;où sont passés les 2000€ déposés par elle entre les mains d'un colistier ou de celui qui fut mandaté par M.Segura pour les recevoir.

Revendication simple,normale dans le cadre de la loi,normale entre gens respectueux des règles qui prévalent en terme de comptabilité des associations de financement électoral.

Revendication simple qui appelle une réponse simple.Et là,ami lecteur,force est de constater que le futur,et surtout putatif,maire de St Laurent du Var a bien appris sa leçon - ses classiques - de langue de bois ou de méli-mélo dialectique.A croire qu'il passe son temps à visionner les vidéos du célébrissime porte-parole de l'Union Médiatique du Parti-pris,l'inénarrable M. Lefebvre,chien aboyeur des Médiocres Partis avant la fin.

La réponse de celui qui fut plus prompt à encaisser qu'à enregistrer est à classer aux annales de la connerie politique.En effet,il semblerait que celui qui devait redorer le blason de sa commune,dynamiser le commerce St Laurentin et assurer une avenir radieux à ses concitoyens démontre,dans le cas d'espèce(c'est le cas de la dire),des contradictions manifestes et une incompétence qui laissent pantois.

Afin de lui éviter d'autres déboires lors des prochaines échéances municipales ou cantonales,nous lui indiquons,gracieusement ,les termes de l'article 52-8 du Code électoral.

"Les dons consentis par une personne physique dûment identifiée pour le financement de la campagne d'un ou plusieurs candidats lors des mêmes élections ne peuvent excéder 4 600 euros.

Les personnes morales, à l'exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d'un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués.

Tout don de plus de 150 euros consenti à un candidat en vue de sa campagne doit être versé par chèque virement, prélèvement automatique, ou carte bancaire.

Le montant global des dons en espèces faits au candidat ne peut excéder 20 p. 100 du montant des dépenses autorisées lorsque ce montant est égal ou supérieur à 15 000 euros en application de l'article L. 52-11.

Aucun candidat ne peut recevoir, directement ou indirectement,pour quelque dépense que ce soit, des contributions ou aides matérielles d'un Etat étranger ou d'une personne morale de droit étranger.

Par dérogation au premier alinéa de l'article L. 52-1, les candidats ou les listes de candidats peuvent recourir à la publicité par voie de presse pour solliciter les dons autorisés par le présent article. La publicité ne peut contenir d'autres mentions que celles propres à permettre le versement du don. »

Je vois déjà le secrétaire de l'association de soutien à l'action de M.Segura,le célébrissime M.Dominici - grand fournisseur de papier en période électorale - co - fondateur de l'association   « Au Cœur de Nice Nord »* apprêter sa réponse.Hérissé sur ses ergots,le voila répétant à qui veut l'entendre - il vaut mieux l'entendre que le lire tant sa conception de l'orthographe et de la syntaxe lui est très personnelle  et égale à celle de M.Segura en terme de comptabilité  - «c 'est un prêt,c'est un prêt »....Tel un cabri bondissant,il vole au secours de son guide politique. »Et quand on joue on peut perdre »,et allons-y,la maison Segura ne recule devant rien... Remarquons qu'à ce petit jeu,il,le secrétaire,en connait un rayon.Placé en   position il était certain de perdre.

On suppose,parmi les autorités compétentes,que le seul post qui accompagne l'article du 8 avril dernier intitulé « Joseph Ségura attaqué en justice par une ancienne colistière» est l'œuvre du bras droit de M.Segura.Je ne résiste pas à vous livrer cette prose d'un nouveau genre (version originale et vérifiable) « quand ont veux participé a une élection c'est comme au jeu le perdent ne doit pas reprendre ses billes ZOHRA RAI ne la pas compris domage de faire un scandale pour que le nom de madame apareit sur le journal» .Cela donne une idée du renouveau que connaitront les Laurentins..... et souhaitons que M.Dominici ne soit pas nommé au poste d'adjoint à l'éducation !!!!          

L'important pour ce secrétaire exemplaire n'est pas l'efficacité mais de s'accrocher à celui qui lui permettra, peut-être,de croire qu'il est important. Aux incompétents qui entourent le chef des Mexicains de St Laurent du Var,il convient de rappeler ce vieux principe en politique ,théorisé par Pierre Dac « En politique, parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler sont les deux principes majeurs de ceux qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir. ».

Aussi,au lieu de pérorer et de calomnier Mme Rai,qu'ils aillent,ces importants,consulter les dossiers édités par la Commission nationale des comptes de campagne.Ils  éviteront de se ridiculiser dans les pages du quotidien local et de prendre leurs concitoyens pour des imbéciles...

Il semblerait,tout de même,qu'une majorité d'entre eux avait déjà compris puisque M.Revel a été réélu au premier tour.

Fermer le ban.

Quelques morceaux choisis :

  • Article de Nice matin en date du 8 avril 2009 intitulé « Joseph Ségura attaqué en justice par une ancienne colistière »

 « Pour Joseph Ségura, ce dépôt de plainte est une grande surprise : « Zohra était sur ma liste et comme beaucoup elle a fait un don. Il n'y a rien d'anormal à cela. C'est complètement différent d'un prêt officiel pour lequel on remplit un imprimé afin de se faire rembourser lors de la clôture des comptes de campagne."

Je sais que d'autres personnes comme Zohra qui ont fait des dons estiment avoir été lésées parce que nous avions perdu les élections. C'est le problème majeur des remboursements de frais de campagne. Mais c'est comme ça, quand on joue on peut perdre aussi. »

  • Article de Nice matin du 9 avril 2009 intitulé « Segura :je rendrai coup pour coup »(qu'il commence par rendre l'argent...NDLR)

« A la question « Zohra Rai dit vous avoir donné 2000 euros dont elle n'a pas retrouvé trace dans vos comptes" .

« Et pour cause,elle n'a jamais donné le moindre euros » répond M.Segura sur de lui....

"y'a-t-il eu le mondre souci avec vos comptes de campagne?" Reponse de M.Segura....Ils ont ete validés par la Cour des comptes régionale en septembre 2008!Il n'y a pas la moindre faille."

Remarques : 

* Le 8 avril Mme Rai a fait un don à M.Segura,le 9,soit à peine 24 heures après,Mme Rai n'a jamais fait de don.Il ne vous aura pas échapper que les réponses différentes proviennent de la même personne.Au surplus,Mme Rai evoque un prêt.Au plan de la comptabilité electorale,un prêt doit être remboursé.*

*La Cour des comptes,nationale ou regionale,n'est pas chargée de la validation des comptes de campagne,c'est la commission des comptes de campagne et des financements politiques qui l'est.Au surplus,la commission se charge de vérifier la conformité des déclarations et le montant des dépenses engagées par le candidat.Si le candidat entreprend des depenses, réglées en especes,la commission ne peut le detecter.Ce qui explique le sans faille.Si Mme Rai fait parvenir les documents en sa possession à la commission,la musique ne sera pas la même,à coup sur.

* Il convient,pour connaitre la procédure,de se reporter à la notice éditée par la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques.

7010 - Dons des personnes physiques : à détailler en annexe 1.

Les dons des personnes physiques et le produit des collectes doivent obligatoirement être versés au compte du mandataire.

Les dons sont plafonnés à 4 600 € (ou 545 000 francs CFP) par donateur et par élection.

Les dons en espèces ne peuvent excéder 150 € (ou 18 180 francs CFP) par donateur.

Le total des dons en espèces ne peut excéder 20 % du plafond légal des dépenses dans les circonscriptions où celui-ci est égal ou supérieur à 15 000 € (ou 1 818 000 francs CFP).

Les dons supérieurs à 150 € doivent obligatoirement être versés par chèque, virement, prélèvement automatique ou carte bancaire et appuyés de leurs justificatifs (photocopies des chèques supérieurs à 150 €, bordereaux de remise en banque, etc.).

Les dons des personnes physiques, quels que soient leur montant et les moyens de règlement utilisés, donnent lieu à la délivrance par le mandataire d'un reçu-don détaché d'une formule numérotée éditée par la CNCCFP et disponible en préfecture.

2.2.1.3.Reçus - dons et avantage fiscal

Le mandataire est tenu de délivrer à chaque donateur un reçu tiré d'une formule numérotée pour tout versement effectué en faveur du candidat, quel que soit son montant et le moyen de règlement utilisé.

Seuls les dons effectués par chèque, virement, prélèvement automatique ou carte bancaire (et dont il est justifié à l'appui du compte de campagne présenté par un candidat ou une liste) ouvrent droit, pour les donateurs, à réduction d'impôt sur le revenu (article 200 du Code général des impôts).

Les apports des partis politiques, des candidats, suppléants et colistiers ne donnent pas droit à délivrance de reçus-dons.

Le reçu-don ouvre droit à avantage fiscal, sauf si le don a été effectué en espèces.

CCF13042009_00001.jpg

2.2.1.5 .Liste des donateurs et des collectes (annexe 1 du compte de campagne)

Elle doit être jointe au compte de campagne en suivant, d'une part, l'ordre de délivrance des reçus-dons et, d'autre part, les dates des collectes.

  •  Entrefilet publié par Nice matin le 9 avril 2009 intitulé «Albert Besson : Je n'ai jamais reçu un euro de cette dame».

« Quant à cette dame,je n'ai jamais reçu un euro d'elle.Absolument pas !De toute façon,elle n'avait pas les moyens de participer.Et c'est pour ça qu'elle apparait nulle part. »

Remarques :

*C'est bien ce que dit Mme Rai,elle n'apparait nulle part !

*Elle n'apparait nulle part !!!!Il convient de rappeler à ce monsieur que Mme Rai était en 10ème position sure la liste de M.Segura,en position éligible à une poste d'adjoint,et en bonne position sur la photo de l'équipe municipale présentée par le même.A part cela,on ne connait pas Mme Rai et elle n'avait pas les moyens de participer....

CCF12042009_00000.jpg 
CCF11042009_00000.jpg

Enfin,il est avéré que M.Segura a demandé 2000€ à chaque personne susceptible d'être désignée comme adjoint en cas de victoire à ces municipales.Il sera aise de vérifier la totalité des versements des 10 premiers de la liste presentée.Or,si le versement de Mme Rai n'apparait pas alors qu'elle était en position de supposé adjoint,c'est bien que son versement n'a pas été enregistré ou alors que M.Segura a accepté une exception quant au financement de sa campagne.Au surplus,si Mme Rai n'avait pas les moyens financiers de participer au financement de la campagne,pourquoi,dés lors,la conserver à la 8 ème place dans une premier temps et à la 10 ème place dans un second ....

Petite explication :la rédaction de cet article a été motivé par mon dégout de certaines pratiques tant politiques que personnelles.Pendant un certain nombre d'années,j'ai du supporter ces espèces d'olibrius qui se prennent pour des importants,qui ont des idées sur tout et surtout des idées et surtout celles des autres,abusant de l'argent des autres,s'immisçant,en permanence,dans ce qu'ils croient pouvoir les servir,n'hésitant pas à trahir le faible ou l'affaibli et affable et obséquieux,toujours ,devant le fort,créant des associations comme d'autres changent de chemises......Voila pourquoi je crois que Mme Rai a raison.Parce que je connais les gens qu'elle affrontera un jour ou l'autre....Et que je voulais l'aider à ma manière.....

*association qui se prend pour un comité de quartier (Nice nord) et qui prétend,je cite : « A  votre demande afin de vous apporter toutes les questions et les aides à(sic)  laquelle(re sic) vous vous attendez d'une association qui vous représente que vous  soyez riverains ou commerçants dans votre quartier ».Dans le texte......

Et pour finir,un coup de chapeau à l'artiste...

http://www.niceteleweb.com/tag/joseph-segura/

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu