target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

29/05/2012

L’article que n’a pas publié Nice matin…

L’article que n’a pas publié Nice matin…

afgha corse.jpg

Le soldat Rassen monte la garde à son poste au-dessus de la vallée de la Kapisa en Afghanistan.Kevin Rassen

 Le soldat Kevin Rassen 22 ans est de retour d'Afghanistan

 

Pas âme qui vive, du moins en apparence ; ce calme absolu au petit matin sur la vallée de la Kapisa en Afghanistan aurait pu être apaisant. Il est tout simplement inquiétant, comme d'habitude, comme toujours… À son poste « nid d'aigle » au-dessus de la vallée, le soldat Kevin Rassen observe… Voilà six mois qu'il est là aux côtés de son bataillon, le célèbre 27e des chasseurs alpins d'Annecy. Mais rien à faire, il n'arrive pas à s'habituer à ce froid sec incroyable, entre - 27 et - 35° au cœur de l'hiver « et guère mieux au mois d'avril… » précise-t-il. « Mais le printemps était là, celui de la quille, alors forcément la température se réchauffait, cela signifiait le retour en Corse, à Porto-Vecchio, à Lecci. Et chose promise, chose due, je vous avais promis de revenir vous voir et vous raconter quand vous m'interrogiez au moment du départ… »

Kevin Rassen est en enfant de l'île, du sud de l'île et son expérience de la montagne et sa formation parmi les chasseurs alpins à Annecy l'ont sans doute aidé à résister.

Une mission de sécurité et de formation

Son retour correspond à la visite éclair du président de la République, François Hollande en Afghanistan. Ils auraient pu se croiser… Le Président y a confirmé sa volonté d'accélérer le départ des troupes combattantes (3 550 militaires essentiellement à Kapisa). Ce départ anticipé n'étonne pas Kevin. « Ce n'est pas vraiment une guerre tout en étant une. Je n'ai pas d'état d'âme mais notre mission ici semble avoir touché à son terme. Il n'y a pas d'avancée réelle. Nous veillons à la sécurité des Américains, celle des populations locales et assurons sur place la formation de l'armée afghane, quelques missions héliportées, du ravitaillement etc. avec toujours l'impression que le ciel va nous tomber sur la tête. Plus nous nous avançons dans la vallée, vers le sud, plus les populations sont méfiantes. De gré ou de force, elles regagnent le camp des intégristes, celui des talibans. »

Un départ souhaité

Ce que laisse entendre Kevin est que la population afghane souhaite leur départ car sa sécurité est de plus en plus mise à mal par la présence des « nouveaux » intégristes et des talibans qui accentuent leur pression en raison même de la présence de toutes ces troupes étrangères. Les alertes sont innombrables, les morts et les blessés aussi, notamment avec la multiplication des « suicide bombers » (attaque suicide à la bombe).

« Pour l'heure, le 27e bataillon, du moins en ce qui concerne la période que j'ai passée là-bas, n'a connu que quelques blessés pas trop graves… Mais ce pays est dur. Vraiment dur. Chaque jour amène son lot d'événements difficiles. Autrefois les Russes ont beaucoup perdu (guerre entre 1979-1989) et il ne faudrait pas que cela soit notre cas aujourd'hui… Cela ne sert à rien !»

Si le retrait des troupes françaises d'Afghanistan soulagera le plus grand nombre parmi les soldats et leurs familles, il reste problématique quant au devenir de l'armée afghane.

Comme évoqué par Kevin, la vallée est parmi les lieux les plus dangereux du pays. C'est une province clef du territoire afghan et l'armée régulière aura toutes les peines du monde à contenir « la vague » intégriste soutenue par les talibans.

« Nous avons pu constater que les populations locales se rapprochaient de plus en plus de ceux qu'ils sont supposés combattre. Et nous combattons ceux que nous sommes supposés protéger !», précise Kevin.

3 % de présence française

L'armée afghane régulière ne semble pas être prête (pas suffisamment formée) et seul un redéploiement de l'armée américaine - elle-même engagée dans un processus de retrait - ou autre pourrait compenser le départ français…

Cependant, pour mémoire, la présence française représente un peu moins de 3 % de la présence étrangère armée soit 130 000 hommes. « Mais 3 % concentrés sur les points chauds du pays », explique Kevin. On peut comprendre l'irritation des autres forces en présence…

Quant à notre jeune soldat insulaire, il est ravi d'avoir été retiré du bourbier afghan. « Chacun ne reste que six mois au maximum. Les Américains au moins un an ! Je comprends que dans une telle situation l'on puisse aboutir à certaines dérives qui sont toujours d'une triste actualité. Un an, c'est trop surtout dans de telles conditions et dans un univers mental et géographique que l'on a toutes les peines du monde à comprendre, à appréhender même avec l'entraînement… »

Kevin a donc retrouvé la Corse et les siens loin de la tourmente afghane. « Quelques jours de congés, avec ma famille et mes amis, le beau temps et une température formidable. Cette fois je ne risque pas de perdre mes orteils tant ils étaient gelés, là-bas à Kapisa… »

Sa prochaine mission, qui n'a rien de « top secret », est sa participation avec son bataillon au défilé du 14 Juillet à Paris.

« Et cette fois je verrai certainement le président de la République !» conclut-il en riant.

 

Savoir+

Le 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA) d'Annecy appartient à la 27e brigade d'infanterie de montagne. C'est une unité d'infanterie de l'urgence, des terrains difficiles et des conditions climatiques extrêmes.

Le 27e bataillon de marche de chasseurs à pied est créé à Rochefort le 30 janvier 1871. Il prend le nom de 27e bataillon alpin de chasseurs à pied (BACP) en 1889. Il s'entraîne également à intervalles réguliers à l'étranger, et plus particulièrement en Norvège.

Depuis novembre 2008, le bataillon est déployé en Afghanistan dans la province de Kapisa. Il se distingue particulièrement en mars 2009 dans la vallée d'Alasaï en infligeant une cuisante défaite aux talibans.

Pierre Claverie

http://www.corsematin.com/article/porto-vecchio/le-soldat...

Il est vrai que ce temoignage est peu genant pour nos va-t-t-en guerre mais surtout pas moi!Plus gênant encore pour tous ceux qui ont defilé à la télévision pour critiquer le position du président de la république avec des arguments que les propos de ce jeune soldat viennent démentir.En particulier,les élucubrations de M.Longuet qui croit qu'en devenant ministre de la défense nationale,on devient Clausewitz.

12/08/2011

Normal,anormal,l’essentiel c’est d’être bon

Normal,anormal,l’essentiel c’est d’être bon...

 ciotti profil.jpg

Je croyais que M.Ciotti était un homme sèrieux,reservé et surtout avare de galéjades et facéties diverses et variées.Je suis mari de constater qu’il n’en est rien de tout cela…Depuis qu’il est député et apparemment un des portes parole de son parti,le voila qui dégaine à tout va et pas seulement sur la sécurité et les prisons,non sur tout je vous dis…et là,mon neveu,il tient le manche à vouloir répéter et répéter les éléments de langage fourni par la cellule communication de l’Elysée et pire par celle de l’UMP.

Ainsi  celui-ci rapporté par le Figaro du 8 août 2011

«La crise légitime qu'on ait un président fort, et surtout pas “normal” [comme le revendique François Hollande, NDLR]. Un président exigeant avec les équilibres budgétaires, et qui tienne le cap dans la tempête. Où en serions-nous si les socialistes avaient été à la barre ? Dans la situation de la Grèce… !»

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/08/08/01002-2011080...

Là,mon petit Eric,vous me décevez…Happé par votre empressement à plaire et à dire,vous vous êtes emballé…Le président normal,en la circonstance,c’est celui que vous soutenez.Du moins,c’est qu’on voulait nous faire croire jusqu’au mercredi 10 quand on s’est aperçu que la séquence « président paisible » ne fonctionnait plus.

D’abord,c’est vous,votre majorité et votre président qui êtes au pouvoir.Pas les socialistes.Faites votre travail et cessez nous tartir avec ce qu’auraient fait les socialistes,ils ne sont pas au pouvoir…Montrez-nous ce que de quoi vous êtes capables puisque vous êtes incomparables.

Pour ce qui est du normal ou de l’anormal,merci de vous calmer.

En effet,on a voulu nous faire croire depuis le début des événements que vous connaissez - le petite crise financière qui secoue les marchés et les dettes souveraines,voyez ce que je veux dire - que notre président était serein et assurer la gestion de tout cela malgré ses vacances en famille et surtout à vélo…Le tout normalement comme doit le faire un président qui assume normalement sa fonction….Même en vacances,notre président travaille normalement.Un œil sur son Blackberry,l’autre sur le guidon de son vélo..

 

sarkozy velo.jpg

  Une petite pose photo le 6 août

Le 8 suivant,le Cac 40 perdait 4.68%

 

Pour lui,jamais de vacances mais quelque repos bien mérité.Toujours sur le pont !

C’est bien cela qu’on a voulu nous faire avaler jusqu'à ce mercredi 10 août,jour symbolique d’un mini-conseil des ministres intéressés par cette crise et des mesures à prendre pour y remédier…

Qu’avons-nous espérer,nous et les experts réunis,une parole présidentielle.Une présence télévisuelle comme il les aime.Rien,que des seconds couteaux un peu apeurés de la tache qui les attendait et surtout peu certain de la qualité de leur travail…C’est ce qu’on fait tous les responsables d’importance au contraire de ce que prétend M.Thréard.(Le même nous dira que le rebond de la place de Paris est du à la réunion de polichinelle à l’Elysée.)

Fatalitas,ce qu’on voulait jour de résurrection,c’est transformé en catastrophe:la Société Générale faisait l’objet d’un raid bien tourné grâce à une rumeur qui venaitàa point même si elle a été démentie le mal accompli.A -14%,on pouvait démentir,on allait pourvoit tout rafler à bon prix le lendemain.Ce qui fut fait….

Le président était retourné en vacances …de là il partirait sur le Charles de Gaulle pour célébrer l’armée française.En cas de crise financière des plus graves,avec une croissance à zéro pointé,un président normal se fait héliporter sur le navire amiral de notre flotte qui s’en retourne de ces grands exploits guerriers en Lybie.

Patatras bis,on nous annonce le même jour la mort du 73 ème soldat français tué en Afghanistan.

Et le président nous refera le coup de la guerre juste en Afghanistan puisque nos soldats combattent les affreux talibans avec lesquels,et concomitamment,nous négocions leur retour au pouvoir pour se partager la galette de M.Karzai.

On nous refera le coup de la guerre juste en Libye puisque nos avions,pilotes et soldats combattent pour la liberté du peuple libyen qui ne va tarder à gouter aux joies que leur réserve le CNT qui ne peut plus se dépêtrer des milices islamistes infestés en son sein.Et sans doute coupable de meurtre du ministre Younes.

On nous dit que nos avions protègent des civils des exactions des troupes kadhafistes alors que dans le même temps on nous dit que les rebelles occupent –libère – la plupart du territoire libyen et que les troupes de Kadhafi sont à l’agonie.

Nous bombardons quoi exactement,on protège qui exactement.

Quand Kadhafi nous avait prévenu que nous soutenions des islamistes d’Al Quaida et d’AQMI,on lui a ri au nez alors que tous les reporters revenant de Benghazi le confirmaient.Quand Kadhafi nous a dit qu’il avait financé la campagne de M.Sarkozy,on lui a ri au nez - jaune,la couleur du rire – et voila que M. Takieddine apparaît comme un ludion…Un élément étrange de cette farce africaine…

En tout cas,on se contentera de ne plus entendre M.Bernard Henry-Lévy

nous raconter qu’en deux ou trois jours,Kadhafi s’enfuira de Lybie avec toute sa smala et qu’enfin les libyens seront libres….Il est en vacance,sans doute au Maroc,dans son riad….

Quand on pense que notre hyper président nous en embarqués dans cette galère sur les dires – élucubrations pardon – de notre philosophe patenté,on préférerait avoir un président normal.

Quoiqu’il en soit,un héliportage vaut bien une journée de CAC 40.Par chance,l’indice sacré remonte…Pas grâce à la croissance française mais bien à cause des  assurances américaines et la certitude que Mme Merkel gagnera la partie.

Serviteur,M.Ciotti.

  

 

13/07/2011

Plus vite on partira...

soldat afghan.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu