target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

12/08/2011

Normal,anormal,l’essentiel c’est d’être bon

Normal,anormal,l’essentiel c’est d’être bon...

 ciotti profil.jpg

Je croyais que M.Ciotti était un homme sèrieux,reservé et surtout avare de galéjades et facéties diverses et variées.Je suis mari de constater qu’il n’en est rien de tout cela…Depuis qu’il est député et apparemment un des portes parole de son parti,le voila qui dégaine à tout va et pas seulement sur la sécurité et les prisons,non sur tout je vous dis…et là,mon neveu,il tient le manche à vouloir répéter et répéter les éléments de langage fourni par la cellule communication de l’Elysée et pire par celle de l’UMP.

Ainsi  celui-ci rapporté par le Figaro du 8 août 2011

«La crise légitime qu'on ait un président fort, et surtout pas “normal” [comme le revendique François Hollande, NDLR]. Un président exigeant avec les équilibres budgétaires, et qui tienne le cap dans la tempête. Où en serions-nous si les socialistes avaient été à la barre ? Dans la situation de la Grèce… !»

http://www.lefigaro.fr/politique/2011/08/08/01002-2011080...

Là,mon petit Eric,vous me décevez…Happé par votre empressement à plaire et à dire,vous vous êtes emballé…Le président normal,en la circonstance,c’est celui que vous soutenez.Du moins,c’est qu’on voulait nous faire croire jusqu’au mercredi 10 quand on s’est aperçu que la séquence « président paisible » ne fonctionnait plus.

D’abord,c’est vous,votre majorité et votre président qui êtes au pouvoir.Pas les socialistes.Faites votre travail et cessez nous tartir avec ce qu’auraient fait les socialistes,ils ne sont pas au pouvoir…Montrez-nous ce que de quoi vous êtes capables puisque vous êtes incomparables.

Pour ce qui est du normal ou de l’anormal,merci de vous calmer.

En effet,on a voulu nous faire croire depuis le début des événements que vous connaissez - le petite crise financière qui secoue les marchés et les dettes souveraines,voyez ce que je veux dire - que notre président était serein et assurer la gestion de tout cela malgré ses vacances en famille et surtout à vélo…Le tout normalement comme doit le faire un président qui assume normalement sa fonction….Même en vacances,notre président travaille normalement.Un œil sur son Blackberry,l’autre sur le guidon de son vélo..

 

sarkozy velo.jpg

  Une petite pose photo le 6 août

Le 8 suivant,le Cac 40 perdait 4.68%

 

Pour lui,jamais de vacances mais quelque repos bien mérité.Toujours sur le pont !

C’est bien cela qu’on a voulu nous faire avaler jusqu'à ce mercredi 10 août,jour symbolique d’un mini-conseil des ministres intéressés par cette crise et des mesures à prendre pour y remédier…

Qu’avons-nous espérer,nous et les experts réunis,une parole présidentielle.Une présence télévisuelle comme il les aime.Rien,que des seconds couteaux un peu apeurés de la tache qui les attendait et surtout peu certain de la qualité de leur travail…C’est ce qu’on fait tous les responsables d’importance au contraire de ce que prétend M.Thréard.(Le même nous dira que le rebond de la place de Paris est du à la réunion de polichinelle à l’Elysée.)

Fatalitas,ce qu’on voulait jour de résurrection,c’est transformé en catastrophe:la Société Générale faisait l’objet d’un raid bien tourné grâce à une rumeur qui venaitàa point même si elle a été démentie le mal accompli.A -14%,on pouvait démentir,on allait pourvoit tout rafler à bon prix le lendemain.Ce qui fut fait….

Le président était retourné en vacances …de là il partirait sur le Charles de Gaulle pour célébrer l’armée française.En cas de crise financière des plus graves,avec une croissance à zéro pointé,un président normal se fait héliporter sur le navire amiral de notre flotte qui s’en retourne de ces grands exploits guerriers en Lybie.

Patatras bis,on nous annonce le même jour la mort du 73 ème soldat français tué en Afghanistan.

Et le président nous refera le coup de la guerre juste en Afghanistan puisque nos soldats combattent les affreux talibans avec lesquels,et concomitamment,nous négocions leur retour au pouvoir pour se partager la galette de M.Karzai.

On nous refera le coup de la guerre juste en Libye puisque nos avions,pilotes et soldats combattent pour la liberté du peuple libyen qui ne va tarder à gouter aux joies que leur réserve le CNT qui ne peut plus se dépêtrer des milices islamistes infestés en son sein.Et sans doute coupable de meurtre du ministre Younes.

On nous dit que nos avions protègent des civils des exactions des troupes kadhafistes alors que dans le même temps on nous dit que les rebelles occupent –libère – la plupart du territoire libyen et que les troupes de Kadhafi sont à l’agonie.

Nous bombardons quoi exactement,on protège qui exactement.

Quand Kadhafi nous avait prévenu que nous soutenions des islamistes d’Al Quaida et d’AQMI,on lui a ri au nez alors que tous les reporters revenant de Benghazi le confirmaient.Quand Kadhafi nous a dit qu’il avait financé la campagne de M.Sarkozy,on lui a ri au nez - jaune,la couleur du rire – et voila que M. Takieddine apparaît comme un ludion…Un élément étrange de cette farce africaine…

En tout cas,on se contentera de ne plus entendre M.Bernard Henry-Lévy

nous raconter qu’en deux ou trois jours,Kadhafi s’enfuira de Lybie avec toute sa smala et qu’enfin les libyens seront libres….Il est en vacance,sans doute au Maroc,dans son riad….

Quand on pense que notre hyper président nous en embarqués dans cette galère sur les dires – élucubrations pardon – de notre philosophe patenté,on préférerait avoir un président normal.

Quoiqu’il en soit,un héliportage vaut bien une journée de CAC 40.Par chance,l’indice sacré remonte…Pas grâce à la croissance française mais bien à cause des  assurances américaines et la certitude que Mme Merkel gagnera la partie.

Serviteur,M.Ciotti.

  

 

La minute du Professeur Askilécon

cope 1.jpg

La minute du professeur Askilécon

La solution de M. Copé pour réduire nos déficits…

cope rmc.jpg

La réunion de ce mercredi à l’Elysée,autour de Nicolas Sarkozy,n’a pas rassuré les marchés.Le nouvelles mesures de réduction du déficit seront annoncées le 24 août.Où va-t-on hercher d’autres économies ?

« La RTT coute 12 milliards d’euros par an… »

http://podcast.rmc.fr/channel38/20110811_invitebourdin_0.mp3

Invité ce jeudi matin sur RMC,Jean François Copé,le secrétaire général de l’UMP répons:« Il n’y aura un certain nombre de remise en question de dépenses publiques qu’on ne plus continuer de faire,soit des niches fiscales,soit des dépenses de l’etat,des collectivités locales,communes,départements,régions…ou encore de la sécurité sociale.Mais aussi des mesures a long terme :la question du temps de travail,qui est aujourd’hui financé pour partie par l’Etat - la RTT coûte 12 milliards d’euros par ;pourra-t-on la financer éternellement intégralement ?C’est pas sur.Il y a un certain nombre de dispositions sur lesquelles il faut qu’on travaille. »

Les commentaires des auditeurs:

http://www.rmc.fr/editorial/174492/cope-pas-sur-qu-on-continue-a-financer-la-rtt/?post=new

le spécialiste des salaires et RTT,mon oeil!

http://www.politique.net/2009072001-le-salaire-de-jean-fr...

Copé surcharge les 35 heures

DESINTOX

Le patron de l'UMP assure que la réduction du temps de travail coûte encore 22 milliards par an au budget. C'est faux.

Par CÉDRIC MATHIOT

 «On ne tient plus le coup. Les 35 heures tel que cela existe aujourd’hui, c’est intenable, c’est 22milliards d’euros.»

Jean François Copé, le 6 janvier sur Canal Plus

 INTOX

Les 35 heures plombent-elles le budget de l’Etat ? A en croire Jean-François Copé, qui a lancé la grande offensive sur la réduction du temps de travail, le principal enjeu du débat est financier. Selon le nouveau patron de l’UMP, la suppression des 35 heures permettrait d’économiser pas moins de 22 milliards d’euros. Le 6 janvier, Copé et ses proches, Gérard Longuet et Hervé Novelli, ont investi les ondes pour porter le message. Longuet, sur Radio Classique : «La crise budgétaire pose la question des 22 milliards d’euros qui sont payés par le contribuable chaque année pour que le Français travaille moins, au moment où nous avons l’obligation absolue de régler nos déficits.» Au même moment, Sur Canal +, Copé enfonçait le clou : «On ne tient plus le coup. Les 35 heures tel que cela existe aujourd’hui, c’est intenable, c’est 22 milliards d’euros».

DESINTOX

Ainsi donc, les funestes 35 heures coûtent encore 22 milliards par an. Ce montant cité par Copé et consorts correspond au total des allégements généraux de charges dont bénéficient les entreprises, soit 21,7 milliards d’euros en 2010. Mais voilà, il est malhonnête d’en faire reposer la totalité sur les seules 35 heures. Certes, les lois Aubry 1 (en 1998) puis Aubry 2 (en 2000) ont mis en place des exonérations de charges sociales en échange de réductions du temps de travail, qui ont généré un coût de plus de 10 milliards d’euros en 2002. Mais avant Aubry, la droite avait enclenché le mouvement. Petit historique : Edouard Balladur ouvre le bal des exonérations de cotisations sur les bas salaires en 1993. Il est suivi en 1996 par Juppé qui met en place un allégement dégressif des cotisations employeurs pour les salaires inférieurs à 1,33 Smic. Coût de la dépense pour l’année 1996 : 6 milliards d’euros. Viennent ensuite, à partir de 1998, les allégements Aubry à destination des entreprises passées aux 35 heures, qui majorent le montant des allégements et élargissent l’échelle des salaires concernés (jusqu’à 1,7 Smic). Enfin, en 2003, Fillon simplifie les dispositifs existant avec une ristourne unique, dégressive entre 1 et 1,7 Smic (ramenée depuis à 1,6 Smic) pour toutes les entreprises, qu’elles soient aux 35 heures ou pas. Depuis sept ans, les exonérations de charges sociales ne sont donc plus conditionnées à la réduction du temps de travail. Il est donc inexact de dire comme Longuet que le contribuable «paye chaque année 22 milliards pour que le Français travaille moins».

Pour autant, dans ces 22 milliards, on peut essayer de faire le «tri» entre ce qui correspond aux mesures prises par Aubry et les autres. C’est ce à quoi se sont attelé en 2008 des experts de la DGTPE (Direction générale du trésor et de la politique économique) et de la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques), dans un rapport du Conseil d'analyse economique (lire p.219). Dont les conclusions invalident largement les propos de Copé. Sur le total des exonérations générales en 2007 (21,5 milliards d’euros), les experts considèrent que «9 milliards correspondent aux allégements sur les bas salaires antérieurs à la RTT [les exonérations Juppé, ndlr]». Le reste, soit environ 12 milliards d’euros, «correspond à l’accroissement des allégements liés à la mise en œuvre des 35 heures», ainsi qu’à la hausse des Smic qui l’a accompagné. La RTT représenterait donc environ 55% du total des 22 milliards cités par Copé. Pourquoi alors gonfler le chiffre ? «Sans doute, juge un connaisseur du dossier, parce que le vrai objectif de Copé dans ce débat est de supprimer la totalité des exonérations générales… et qu’il est plus facile de s’en prendre aux allégements de charges en faisant comme s’ils étaient uniquement le résultat des décisions de la gauche et des 35 heures».

 http://www.liberation.fr/politiques/01012312850-cope-surcharge-les-35-heures

 

Nota:Outre le fait que M.Copé s’emmêle les pinceaux dans ses affirmations concernant les exonérations de charges dues au titre de la RTT comme il dit,il ne dit plus 35 heures cela pourrait faire tiquer ses électeurs qui en profitent allégrement,comme tout salarié français qui y a droit,une fois c’est 22 milliards le 6 janvier 2011,une autre 12 milliards sur RMC ce 10 août,outre la prise en compte des remarques formulées par l’excellent article de Libération,il convient de rappeler que le premier ministre et les ministres socialistes – les sinistres Messieurs Jospin,Strauss Khan et la non moins assassine Mme Aubry – avaient prévu,dans leur loi,la cessation des ces exonérations au bout de 7 ans,soit en 2007….Curiosité oblige,tu consultes les annales gouvernementales et tu découvres que le gouvernement en place en 2007 était celui de M.Fillon(ministre du travail en 2003) que le ministre du travail était M.Bertrand,le ministre du Budget M.Woerth.Il me semble que M.Copé,viré par M.Sarkozy en personne,avait été nommé – élu(sic) -  président du groupe parlementaire à l’assemblée nationale.Il ne me souvient pas l’avoir entendu hurler contre les 35 heures et ces exonérations inutiles à cette époque,il fallait faire passer les heures supplémentaires défiscalisées…Je suis ballot quand même

On peut s’étonner,malgé tout,qu’il n’ait pas profité de ce poste stratégique pour encourager la majorité pour qu’elle demande l’arrêt immédiat des exonérations dues au titre de la loi sur la RTT,comme prévu par cette dernière.…Que nenni.

Mieux,on apprend que toute cette équipe était déjà au gouvernement en 2003 et que comme nous le rapporte cette semaine Le Point  – hebdomadaire qu’on peut difficilement qualifier de suppôt gauchiste ou de Mme Aubry - elle a remis une couche,je cite:

« Le temps de travail est fixé a 35 heures.les patrons sont furieux.Mais Martine Aubry ne les pas oubliés(ndlr:voyez que parfois les socialistes ne sont pas si regardant).Pour accompagner la mise en place des RTT (et le blocage des rémunérations qui les accompagne),elle a fait un beau cadeau aux entreprises :de généreuses exonérations de charges.Celles-ci avaient vocation à disparaître au bout de sept ans,mais en 2003,le gouvernement Raffarin imagine un nouveau système d’exonérations de charges sociales sur les bas salaires.Ces aides sont pérennisées .

Ces exonérations de charges représentent aujourd’hui 22 milliards d’euros.Une paille ».

Précisons,quand même,que le ministre du travail en 2003 était le très économe François Fillon et que M.Copé,le jeune et prometteur Copé,était secrétaire d’état au relation avec le parlement.

En 2007,date butoir pour la cessation des exonérations Aubry,l’équipe était celle que je vous indiquais supra.Une belle équipe en somme,les mêmes qui viennent nous parler aujourd’hui du gâchis socialiste…

Pourquoi donc ne pas avoir supprimé ces exonérations…Parce qu’elles ont profité et profitent toujours au patronat qui a accepté les 35 heures sous ces conditions,c’est pour cela que la loi prévoyait une date butoir.

On n’allait pas fâcher le patronat et se mettre à dos la moitié des français….C’est pour comme le fichier des fraudeurs,il est voté par les assemblées,il est décrété  mais on ne le met pas en place,on attend une bonne campagne présidentielle et on vient jouer aux malins,aux chevaliers blanc des finances publiques,on vient crier haro sur les 35 heures alors qu’elles n’existent plus dans la réalité…On vient nous chercher sur les 35 heures alors que la défiscalisation des heures supplémentaires nous coûtent un bras - pardon - tout en s’avérant totalement inefficace comme en atteste un rapport parlementaire dont personne ne parle.Et pour cause…

Idem pour les euros bonds,évoqués par M.Copé et sa grande amis Mme Pecresse qui est ministre du Budget par la cuisine de Jupiter ou comme moi je suis le prochain prix Nobel de mathématique,sans nous indiquer que Mme Merkel n’en veut pas sauf si la France accepte la création du Conseil de stabilité(1) budgétaire.Mme Merkel ne paiera pour les grecs,les portugais,les italiens et bientôt pour nous si ses partenaires européens n’acceptent pas de passer sous les fourches caudines de la rigueur allemande…

Un abandon de souveraineté ultime quand un pays ne peut plus voter son budget sans l’aval d’un aréopage supranational.Pourquoi ne nous le dit-on pas ?

Voyez-vous, amies et amis,plus le temps passe,plus je suis déçu de mon pays…de ceux qui le gouvernent…Plus le temps passe,plus je vois mon pays s’enfonçait dans l’impuissance,l’enfumage permanent et je suis désolé de le dire de l’incompétence.

Il y a pire….A force de gouverner à coup de sacs de farine déversés à longueur de temps par media interposées,par des coups médiatiques les plus minables possibles – le dernier est cette réunion express à l’Elysée qui a du nous couter encore quelques milliers d’euros – pour ne rien résoudre tant nous sommes attelés à une Allemagne qui nous dicte toutes nos décisions en tout cas au plan économique et financier.On ne s’étonnera pas que les français fassent plus confiance à Mme Merkel qu’à notre hyper-président pour résoudre cette énième crise financière.Preuve en est de voir les marchés se rassurer à l’annonce d’une rencontre Sarkozy-Merkel mais ce n’est pas le petit Nico mais la génisse – c’est comme cela que Nico appelle sa chère Angela.Mme Merkel ne se ballade pas en costume Prada avec un sac de farine dans sa poche…Elle ne fait pas de vélo - à grands renforts de photographes - en dévalant les pentes des coteaux varois pendant que le CAC 40 dévale lui les pentes des indices…

Pour conclure,je voudrais vous indiquer ce que rapporte M.Giesbert dans son livre « M.le président » à propos de ce que pense et dit M.Sarkozy de Mme Merkel« Angela Merkel fait les courses au supermarché.Je n’ai jamais fait les courses au supermarché,meme quand j’était étudiant,et les gens ne m’ont pas élu pour que j’aille faire les courses au supermarché. ».

Certes,mon président,nous vous avons élu pour que vous nous gouverniez comme vous nous l’avez promis.Mais voyez-vous,Mon président bien aimé,nous aurions préféré avoir élu un président qui sait compter,c’est l’avantage qu’ont les chancelières qui ont l’habitude de compter leurs achats dans les supermarchés qu’elles fréquentent sur les présidents qui ne comptent pas l’argent qu’ils dépensent à tort et à travers..Pour l’heure,je n’ai pas entendu que Mme Merkel s’était fait offrir un airbus A330 - moteur HS - et qui aurait coûté à l’Allemagne la bagatelle de 259,5 millions d’euros.(2)

Aussi,elle peut vous rétorquer ce que rapporte votre grand ami M.Giesbert » « Angela, nous deux en Europe, c’est la tête et les jambes » (sans préciser qui est qui). Réponse de la chancelière : « Non, Nicolas, tu es la tête et les jambes, moi je suis la banque »

Oui,M.Sarkozy,on comprend mieux pourquoi Mme Merkel mérite la confiance que les français lui manifeste.

 

(1)http://www.challenges.fr/actualite/economie/20110809.CHA2...

(2)Précisons que le budget dévolu à l’achat de cet avion  a été adopté par l’assemblée - eh oui,les députés UMP ont vote oui  pour l’avion de leur président – pour un montant de 185 millions d’euros.C’était le 6 novembre.

Quand on aime on ne compte pas.

11/08/2011

Merkel meilleure que Sarkozy

 Merkel meilleure que Sarkozy

Si les français le disent…

 

  sondages le parisien.jpg

 

Sondage Le Parisien de ce jour

 

  

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu