target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

24/06/2009

Violences scolaires:attention,de Agostini est en colère !

CCF23062009_00001.jpg

Mefi,racailles en tout genre,de Agostini soutient les propositions que Christian Estrosi avait émises aux fins de juguler les violences scolaires,à l'époque où il se voyait nommer à l'intérieur.

Manque de bol,c'est le président de la république qui décide,et jusqu'à aujourd'hui,à part des grands discours,on n'a rien vu venir...Remarquez,une fois gagnées les élections européennes ,on passe à autre chose,c'est bien connu!Au surplus,notre bon et dévoué Député Maire,jusqu'à 23 juin,se retrouve ministre des plans sociaux.

Reste que la président de la république de tous les français n'a pas validé les propositions du champion de Agostini.Dommage pour le jeune militant de la cause de la francophonie et de la défense de la langue française.

Bref,de Agostini veut sanctuariser les établissements scolaires,fallait-il,encore,qu'avant de les sanctuariser qu'il y eut séjourné quelque temps et garder à l'esprit l'enseignement qu'on y prodique.Donner des grandes leçons en massacrant les moindres règles de la syntaxe et de l'orthographe,c'est indécent.

Pour de Agostini,il faudrait,peut-être,des portiques à détecter les fautes de français et la connerie tout court !

Notre Cricri d'amour hésite à en installer à la permanence de la rue St François de Paule - et dorénavant à l'entrée de son ministère - de crainte de voir les voisins se plaindre du bruit.Et puis,faudrait-il ou pas les désactiver à chaque fois qu'il entre dans sa permanence et à son ministère,voyez le travail !

Quoiqu'il en soit,je ne serai pas fier d'être ministre et d'avoir à me coltiner des abrutis pareils.A moins que Cricri s'en foute totalement sachant que c'est avec des dadais pareils que l'on gagne les élections et qu'à chaque fois qu'on les sonne pour la claque,ils accourent....Et à coup sur,seront-ils très utiles pour venir congratuler le nouveau ministre des plans sociaux lors de sa prochaine visite en nos contrées azuréennes.Pas plus tard que jeudi 25 juin prochain.Nous en reparlerons.......

Merci M.de Agostini de nous faire rire de temps en temps et j'espère que vous avez acheté votre bilboquet !

PS :le lien sous le billet en question,est bien intéressant et démontre,s'il le fallait,que les militants UMP,les mêmes que de Agostini,adhèrent totalement à la politique de président de la république de tous les français. « Stop à l'ouverture » ou « stop à la c........e »,à vous de choisir!Compte tenu de l'intérêt politique du texte de presentation,texte qui frise,à la vérité,l'antisarkozysme primaire,il nous a paru important de le mettre à disposition de nos chers lecteurs qui comme moi ont,cru à un moment,que Nicolas Sarkozy répondrait à leurs aspirations républicaines et de progrès.

Prendre quelques personnalités de gauche qui avaient rallié Nicolas Sarkozy pouvait avoir du sens en 2007. Bien qu'on puisse douter aujourd'hui, au vu des résultats de ces Ministres, de son utilité réelle.

Par contre, débaucher d'anciens mitterrandiens comme Jack Lang, d'anciens ministres de Jospin comme R-G Schwartzenberg, ou des écologistes girouettes comme JL Bennahmias et Yann Wehrling (qui ça ?) aussi rouges à l'intérieur que vert à l'extérieur... n'aurait aucun sens, ni aucun intérêt, bien au contraire.

Ces personnalités n'apporteraient rien politiquement. Elles ont démontré dans le passé leur opposition aux valeurs de la droite, quand ce n'est pas leur incompétence. Certaines sont co-responsables des difficultés de notre pays.

L'ouverture ne doit pas devenir un gadget médiatique renvoyant l'idée que les valeurs, l'intelligence et la compétence sont à gauche.

L'ouverture est un truc politicien et tactique qui présente de gros désavantages et risques politiques et stratégiques :

  • Elle jette le trouble sur les valeurs qui inspirent l'action du Gouvernement et de la majorité
  • Elle affaiblit la cohésion du Gouvernement et de la majorité avec des personnalités qui n'appellent même pas à voter pour la majorité alors qu'elles sont au Gouvernement (Kouchner, Amara, Hirsh...)
  • Elle détériore le soutien des parlementaires de la majorité au Gouvernement, qui se sentent peu appréciés, désavoués, voire lésés
  • Elle porte le risque d'éloigner de la majorité une partie des électeurs de droite
  • Elle débarrasse le PS, le Modem et les écolos d'éléphants et de personnalités carriéristes et encombrantes, les aidant ainsi à régler leurs problèmes de rivalités internes

Aidez ceux qui dans l'entourage du Président plaident contre la poursuite de l'ouverture gadget, en signant cette pétition et en la diffusant largement à vos relations sympathisantes de l'UMP et de la majorité.

 

22/06/2009

Estrosi:mes particules de vérités

CCF22062009_00003.jpg

Les déclarations de Christian Estrosi telles que rapportées par le site d'information Nice Rendez-vous....

 

Suivent des propos tenus par notre bel atre lors d'une discussion à l'assemblee nationale.Serait-ce en 2008,en 2009,non en 2004!Et,oui,bis repetita,notre bon et dévoué Député Maire répète les mêmes niaiseries depuis 2004,et bien avant encore.C'est triste mais c'est ainsi.

M. Christian Estrosi. Depuis deux ans, nous avons eu le courage d'aborder sans tabous, et de manière transversale, tous les phénomènes de sociétés qui ont contribué à la montée de la violence durant les cinq années précédentes : délinquance des mineurs, manquements des parents au devoir d'éducation des enfants, mendicité en bandes agressives, rassemblements dans les halls d'immeubles,...

M. Christian Estrosi. Et les résultats sont au rendez-vous, mes chers collègues : la délinquance, même si cela vous dérange, monsieur Vaillant, a chuté l'année dernière de près de 3,8 % et la baisse a même approché les 4 % entre le 1er janvier et le 1er septembre de cette année.

M. Christian Estrosi. Votre budget, monsieur le ministre de l'intérieur, est indéniablement un budget d'action qui s'inscrit dans la droite ligne des deux précédents. Rompre avec le fatalisme, agir avec fermeté, obtenir des résultats probants : voilà ce qui a fondé l'acte I de la bataille contre l'insécurité.

Nous n'avons pas à rougir d'avoir rendu l'espoir à celles et ceux qui ne croyaient plus en la capacité de l'État à faire respecter les lois de la République. Nous n'avons pas à rougir d'avoir redonné confiance à l'ensemble de nos forces de l'ordre auxquelles je veux rendre un hommage appuyé.

M. Christian Estrosi. Nous n'avons pas à rougir d'avoir su briser la spirale infernale de l'augmentation de la délinquance.

Mais si nous avons remporté cette première grande bataille, monsieur le ministre,...

M. Christian Estrosi. ...nous sommes loin d'avoir gagné la guerre. (« Ah ! » sur les bancs du groupe socialiste.)

M. Christian Estrosi. Je vous le dis, mes chers collègues, comme je le ressens, moi qui, tout comme vous, rencontre chaque jour des Français parmi les plus modestes, les plus démunis, et par le fait les plus exposés. Nous savons que la sécurité reste la préoccupation majeure des Françaises et des Français. (« Bien sûr ! » sur quelques bancs du groupe de l'Union pour un mouvement populaire.) Ils ont retrouvé confiance dans l'action de l'État ; ils ont besoin de le voir poursuivre et amplifier ses efforts dans ce domaine. Nous savons, monsieur le ministre, que telle est bien votre détermination, et nous sommes là pour vous donner les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif.

De toute évidence, certaines formes de délinquance s'adaptent et s'organisent pour contourner certaines dispositions législatives que nous avons votées. Souvenez-vous, mes chers collègues : nous avions affirmé ici même que la LOPSI n'était pas un cadre immuable. Nous savions pertinemment, lorsque nous l'avons votée, qu'il nous faudrait en permanence, tant au niveau du Parlement qu'à celui du Gouvernement, nous adapter aux nouvelles formes de criminalité, tout comme la criminalité organisée sait s'adapter, hélas ! aux nouvelles dispositions législatives que nous avons mises en place.

Ainsi, pour ce qui concerne le crime organisé, et malgré un bilan plus que positif, nous sommes en droit d'attendre davantage de résultats de la part des groupes d'intervention régionaux. Je pense notamment à certaines formes de criminalité et de trafic organisés tant sur notre sol que depuis l'étranger.

M. Christian Estrosi. Un mot également sur l'application de certaines dispositions législatives votées à l'occasion de l'examen des lois sur la sécurité intérieure. Il est par exemple difficile d'accepter qu'il n'y ait eu, depuis le début de l'année, que 266 applications, c'est-à-dire 266 procédures judiciaires engagées avec suite pénale, de l'infraction relative aux réunions dans les halls d'immeubles ?

M. Christian Estrosi. Nous ne devons fermer les yeux sur aucune forme de violence. Oui, la violence scolaire a augmenté, et nous avons le devoir de trouver rapidement des solutions avec le ministère de l'éducation nationale. Car les représentants de l'État, mais aussi les parents, que nous sommes ne peuvent admettre que l'école, autrefois lieu de tolérance et de transmission des savoirs, se soit en quelques années transformée en un lieu de trafics et de violences.

Peut-être le temps est-il venu d'aller plus loin dans la lutte contre les violences scolaires ? Je pense notamment à l'affectation de policiers, sans armes et en civil, ou encore à l'élaboration de conventions entre les collectivités locales qui le souhaitent et l'État pour installer des dispositifs d'alarme et de télésurveillance dans les établissements scolaires les plus sensibles.

 

Estrosi:souvent presse varie !

Partenariat_imagelarge.jpg

On  dit souvent «on en apprend tous les jours» ou encore «on ne finit jamais d'apprendre»,etc,etc....

Et c'est vrai,la vie est un long fleuve de connaissances et d'expériences.

Et au plan de la presse et de l'information, il en est de même,on ne finit jamais d'en apprendre et surtout d'être surpris.

Compte tenu de l'objet de ce billet,il était naturel de considérerque notre grand timonierlocal fut le plus à même d' illustrer notre propos.Et il est vrai qu'avec notre héros niçois,on ne finit jamais d'en apprendre et d'être surpris,le tout à la fois,de la mansuétude des uns,toujours les mêmes.Mansuétude,et c'est bien regrettable,liée à des intérêts financiers dés lors que le media en question est financièrement lie à la volonté du grand timonier et de gratitude intéressée pour les autres, surtout lorsqu'ils prétendent  au rang de media d'importance locale.

Aussi avons-nous décidé de comparer le traitement d'informations diverses consacrées à notre grand timonier,bel âtre de la chambre....des députés s'entend;le bon et dévoué Député Maire de Nice et futur secrétaire d'Etat à l'insu de son plein gré.

Cette semaine,nous voila donc face à divers événements ayant marqué le quotidien politique de Christian Estrosi.

Ainsi les hebdomadaires du mercredi ont-ils fait écho des ces événements et traité ces derniers de manière bien différente eu égard aux relations qu'ils entretiennent avec le grand timonier azuréen.

Et nul ne pourra venir contester les faits qui suivent.

Nouvel Observateur

CCF22062009_00002.jpg

L'hebdomadaire de Jean Daniel ,marqué à gauche(1),revient sur les propos,fort déplorables au demeurant,de Christian Estrosi quant à l'affaire Halimi et au gangs des barbares.Notons que dans la rubrique «Téléphone rouge»,notre bel âtre se retrouve en bas de page - dans la case «baisse »   et se fait sérieusement allumé.

Le Point

CCF22062009_00001.jpg

La même semaine, l'hebdomadaire de FOG ,comme par hasard,omniprésent au dernier festival du livre de Nice,plaçait,pour sa part,le même timonier au firmament de la rubrique  "Le Pont de la semaine",au motif,que la proposition de loi « antibandes » rapportée par  le député montagnard avait été adopté à l'unanimité par la Commission des lois de l'assemblée nationale.A l'appui de l'annonce de cette grande nouvelle de portée internationale ,l'hebdomadaire a choisi un photo du mexicain azuréens N°1,toutes dents blanches dehors,en smoking.Il est vrai que pour notre bel âtre ,les séances publiques sont une bonne occasion d'aller se faire voir,cela vaut bien un petit effort vestimentaire .Point trop n'en faut tout de même !

Il est vrai que l'exploit est réel.Cette proposition de loi vient directement de l'Élysée ,la commission des lois est majoritairement composée de membres de l'UMP et il ne serait pas de  bon de bon ton d'aller se fâcher avec le Palais à l'heure où le tocsin européen vient de sonner la victoire de Nicolas Sarkozy.De plus,en période de remaniement,rares sont les députés qui oseraient affronter celui qui pourrait les rendre ministrables.

En somme,le Point salue un succès qui n'en est pas un.Imaginez une match de football où les 2 équipes joueraient contre 1 goal et où l'arbitre serait le président des 2 équipes du même club.

On se moque de nous.Comment cette proposition de loi aurait-elle  pu être recalée alors que chiens de garde présidentiels veillent au grain comme jamais.
Reste que notre grand député,rapporteur par le fait du Prince et rien d'autre, a du souci à se faire si d'aventure un recours auprès du Conseil constitutionnel venait à être déposé.Ce qui,de mon humble avis,ne tardera pas après le vote solennel.Au surplus,être nommé rapporteur c'est une chose,rapporter est une autre.Au fait,si notre Cricri d'amour est nommé au gouvernement,qui devient rapporteur et comment se dérouleront les débats dés lors que l'ancien rapporteur - devenu ministre - devra répondre au nom du gouvernement  au nouveau rapporteur.On risque de bien se marrer cette semaine à l'assemblée nationale.

On peut jouer au matamore à Nice,à Paris c'est une autre paire de manche quant à quelques principes de droit que le rapporteur vedette semble ignorer.

Nous verrons la suite qui sera accordée à cette loi par les Sages du Conseil constitutionnel.

Le Point,dans son élan,a omis de signaler que 2 amendements présentés par les  sieurs Estrosi et Ciotti venaient d'être refusés, catégoriquement,par la même commission.Ainsi,preuve est faite que sans l'onction présidentielle ,le bel âtre ne vaut pas plus qu'un autre y compris parmi ses amis.

Quoiqu'il en soit de l'avenir de cette loi, comment peut-on expliquer cette différence de traitement de l'information qui pour la première démontre une pratique politique fort critiquable  - qu'il convient de dénoncer - et la seconde un non événement.Répondre aux questions qui suivent,c'est et trouver l'explication à cette mansuétude,selon nous,coupable..

  • Combien de dossiers spéciaux et de publi-reportages ont-ils été consacrés à Nice et son nouveau maire - pardon à son nouveau maire et à Nice - par l'hebdomadaire de FOG?
  • Quel est le montant du budget publicitaire émanant des collectivités territoriales dirigées par Christian Estrosi qui a été investi - au bénéfice de qui - dans les pages du Point.
  • Comment peut-on expliquerqu'une semaine avant la parution de la note sur le grand succès parlementaire de notre grand timonier,le Point publiait un dossier spécial «Nice et ses réseaux»,véritable ode à la grande compétence de l'équipe Estrosiet à l'efficacité de notre bon et dévoué Député Maire.Dossier publié,bien évidemment exclusivement sur le territoire des Alpes Maritimes. On jugera de la réelle efficacité de cet investissement.

Et l'examen de ce dossier révèle quelques incongruités quant à la réalité de l'influence de certains personnages choisis.Que M.Desjardins, président de la FCNA,soit membre d'un réseau d'influence à Nice ,ça se saurait !Bizarrement,l'organisation que M.Desjardins préside,pure création du cabinet de Jacques Peyrat,ancien maire de Nice,n'était destinée à être utilisée que pour canaliserla colère et la grogne des commerçants niçois sur la trajet du tramway en travaux et minimiser,il n'y a pas d'autres mots, le montant des indemnisations .Et le voila aujourd'hui, ce « monsieur cravate » qui vient nous expliquerqu'il est un leader d'opinion,qu'il fait partie des réseaux niçois et membre éminent de cette nouvelle génération;la génération Estrosi.De qui se moque - t - on ?Que l'honorable président publie les comptes de son association,elle a reçu des subventions publiques,et nous en reparlerons. ...de son influence.

De qui se moque-t-on et combien  nous a couté cette galéjade ?

Faut-il évoquer le cas de M.Fabrice Mauro,farouche partisan,en son temps, de la construction de la nouvelle mairie de Nicesur le site de l'ancienne gare du sud et aujourd'hui leader d'influence sous l'ère estrosienne

Peyrat reviens et dit quelque chose ,ils ont perdu la tête !

Et leur courage,avec !Si tant est qu'ils en eurent un jour....

D'autres questions viennent....

  • Qui a choisi les personnes qui ont été mises à l'honneur dans ce dossier ?
  • Comment se fait-il qu'aucun grand avocat niçois n'y figure ?Mieux,comment n'a-t-on songé à interroger le Procureur d la république sur l'évolution des mœurs politico-financières dans notre bonne ville ?Qui peut mieux parler des réseaux que M.de Montgolfier ?
  • Comme se fait-il qu'un type comme Concas qui s'est offert le luxe de se payer M.Doubledécimètre n' y figure pas,non plus ?

Pour une raison fort simple :c'est celui qui règle la facture qui choisit !

Convention police nationale/Police municipale

Le pompon !Le yoyo en bois du Japon !Pour cette opération de pure communication - je signale aux intéressés que ce type de convention existait déjà sous l'ancienne municipalité et non le municipalité des anciens - nous avons distingué 2 medias locaux ;le grand quotidien monopolistique et un site internet d'informations générales appartenant à un éditeur local.

Et là,ami lecteur,on touche à l'excellence en matière de propagande déguisée.

Qu'on en juge !

Nice matin

« Du tirage entre la municipalité et la police nationale ? Une petite polémique ? Un coup de colère tout de même ? Celui de Christian Estrosi à la suite d'un braquage à l'Ariane et d'un incendie criminel aux Moulins ? « Non ! » Hier le maire de Nice a réaffirmé le contraire : « Je n'ai jamais remis en cause l'implication sur le terrain des policiers nationaux...».

Faux,et en catimini,en quatre yeux,Christian Estrosi a traité les policiers nationaux et leur hiérarchie de « bons à rien ».

Une petite polémique .Prétendre que l'effort de l'Etat est insuffisant en matière de sécurité est une petite polémique.ben voyons !Quelle eut-été la réaction de Monseigneur Lefèvre,évêque en provocation de l'UMP,si Mme Ségolène Royal avait tenu de tels propos. «folle», «hystérique»,«qu'elle aille se faire soigner» et tout cela repris par toutes les radios et télévisions que compte notre pays .Conférence de presse au siégé de l'UMP et Nice matin se serait fait un plaisir de reprendre les propos de haute volée du chien de garde populaire.

Quand c'est M.Estrosiqui raconte n'importe quoi pour se faire mousser,c'est une petite polémique......Gling-gling....

Et oui,à Nice le Bling-bling a été remplacé par le Gling-gling,le bruit du tiroir caisse......C'est moins voyant mais ça paye plus !

« Certes, c'est davantage à la « hiérarchie locale » que le maire s'en était pris dans ses déclarations (notre édition du 8 juin.. ».

Eh ben,voyons !C'est la hiérarchie locale qui donne les instructions quant aux horaires de fermeture des commissariats, c'est la hiérarchie locale qui a ordonné la fermeture de tous les bureaux de police de proximité .Et pourquoi ,alors ,le préfet et le procureur de la république ont-ils jugé bon de réagir vertement aux déclarations tout aussi  intempestives que  vindicatives de notre bon et dévoué Député Maire.

« N'en déplaise à ceux qui pensaient la hache de guerre déterrée il y a une petite quinzaine de jours. »

Il suffira de lire attentivement la déclaration des syndicats de police pour comprendre que la hache est loin d'être enterrée entre le édiles intempestifs et celles et ceux qui sont charges d'aller se coltineravec ceux qu'il n'y a si pas longtemps le meilleur ami de notre grand timonier qualifiait de « racailles » et voulait nettoyer au Karcher.Ce temps là est révolu .Maintenant ,on tape sur la police et on parle de sécurité durable et de prévention .En cas d'échec,il faut  toujours trouver un bouc émissaire et se réserver une porte de sortie.Le docteur es sécurité de Nicea enfin trouvé la solution à l'insécurité.Racontern'importe quoi et taper sur la police en cas de besoin !Quant au concept fumeux de « sécurité durable »,il faudra,quand même,que le fils spirituel de Vidocqnous rassure sur le fond  de ce nouveau principe qui commande à la  politique de sécurité intérieure de notre pays.S'agit-il de passer les « racailles » au « karcher » à l'eau minérale, écologiquement reconnue,ou alors d'équiper les forces de l'ordre de grenades lacrymogènes labellisée AB.

Qu'est ce que c'est que cette plaisanterie de « sécurité durable ».

Reste que les niçoise et les niçois jugeront sur pièce et nous attendons avec impatience les prochaine chiffres de l'OND(1) pour l'année 2008.

Christian Estrosi veut faire de Nice un laboratoire de la sécurité et des niçoises et des niçois des cobayes de sa politique - preuve qu'il ne lit pas souvent les faits divers dans Nice matin .Nous le prendrons au mot !

Paroles,paroles semble être la nouvelle technique choisie par le Député Maire et son équipe,en particulier son 1eradjoint.Des faits,des faits,allons - nous leur rappeler régulièrement .Ca les changera de la soupe habituelle !

En terme de soupe,y'a-t-il meilleur - ou pire - que Nice matin ?Il semblerait que Nice rendez vous,site d'information niçois soit bien placé pour dépasser la « lettre d'information quotidienne  de la mairie de Nice » dans la course à la propagande municipale et au concours de panégyrique de notre bon et dévoué Député Maire

Nice Rendez-vous

Meilleur en terme d'objectivité et d'analyse pertinente ou pire en terme de propagande et de léchage permanent.

C'est à vous de juger !

Et avouons qu'à l'occasion de la signature de cette fameuse convention,c'est la grande fête,le festival de Cannes, la palme d'or du plat ventre journalistique ,si on peu accoler ce mot à cette pratique.

Ca commence bien....

« Le député-maire UMP de Nice, Christian Estrosi, creuse le sillon de la sécurité. »et de citerles éléments du discours de notre Cricri d'amour.C'est tellement bon que je n'hésite pas à vous les livrer in extenso.

Soulignons que Nice matin n'avait pas oser,c'est dire !

C'est sans doute le « M.idées nouvelles » de la mairie de Nice qui a trouvé cette nouveauté...la sécurité durable....A Nice,c'est plutôt l'insécurité qui dure.

Messieurs les importants,retournez à vos études,réfléchissez avant de parler et cesser de trouver de nouveaux concepts fumeux pour masquer votre impéritie en matière de sécurité publique.Laissez la police faire son travail.Le votre étant de lui procurer les moyens techniques et humains pour assurer son efficacité et éviter que les fonctionnaires ne se fassent tirer comme des lapins.Mais là,plus de grand discours,plus de fanfaronnade.....Plus de lois inutiles et inapplicables,plus de lois répétitives qui ne font que passer et repasser tous les 2 ou 3 ans,le temps d'une session parlementaire.Plus de politique de la trouille à l'aube d'une élection ......Comme  on vient de la constater à l'occasion d'une élection européenne,mal engagée pour les troupes du président de la république de tous les français et gagnée - restons relatifs - en parlant quotidiennement de l'insécurité dans les quartiers difficiles.(2)

Le reste n'est que blabla habituel dont nous connaissons le manque de fond et le trop plein de forme!Et trop de forme nuit au fond,c'est parait-il la devise de notre Cricri d'amour! !

Vous trouverez les déclarations délirantes de notre bel âtre en annexe de ce billet et intitulé "Estrosi:mes particules de vérités....."

Tu veux une vidéo,ami lecteur,la voila!

http://www.nice.fr/Nice-en-images/Videos/Convention-Police

 

(1)Observatoire National de la Délinquance

(2)Je me refuse - au contraire des medias installées - à qualifier ces quartiers de populaires.Le peuple,il est partout et pas seulement dans ces quartiers...heureusement !

Le peuple,ce n'est pas les racailles,les trafiquants....Non le peuple,ce sont les français d'origine ou d'adoption qui vivent les licenciements, qui travaillent dur et qui ont de plus en plus de difficultés à finir les fin de mois - au contraires des petits trafiquants qui gagnent en une journée ce que gagne un smicard en 1 mois.Le peuple c'est celui qui paient ses franchises médicales,le peuple,il économise pour éduquer correctement ses enfants pour qu'ils puissent s'en sortir.....Le peuple,en un mot,c'est celui qui morfle alors qu'il n'est responsable de  rien !

Les autres,ceux qui nous pourrissent la vie,ils n'ont rien à voir avec le peuple.Le peuple,il les subit....

Alors qu'on lui foute la paix au peuple !

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu