target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

28/06/2015

Sarkozy:On s’attendait au pire,on n’a pas été déçu…

Sarkozy:On s’attendait au pire,on n’a pas été déçu…

sarkozy croc.jpg

J’ ai changé affirme-t- il  avec force et conviction à croire que ce qu’affirme ce pitre doit être considéré en permanence comme la contraire de ce qu’il fait.Républicain exclusif il est devenu après avoir été populaire,avec cette déclaration ce monsieur s’est placé au niveau de Mme Le Pen et de M.Philippot.Pour un ancien président de la républiquce voilà qui devrait inquiéter ses amis et rassurer ses ennemis et Dieu seul sait s’ils sont nombreux.Par cette dernière déclaration M.Sarkozy nous aura démontré qu’il n’est ni républicain ni populaire car le peuple de France n’apprécient pas qu’on crache sur celles ceux qui se débattent pour lutter contre un fléau mortel pour notre république,y compris quand il n’approuvent pas ensemble de leur politique.A juste titre,ils considèrent que lorsque les intérêts vitaux de notre pays sont en jeu il n’y a pas de place pour la politicaillerie et les crapules qui s’en servent.

Certes la cohorte des bœufs sur pattes qui le soutiennent seront ravis et voteront pour lui à la primaire de 2016 – objectif premier de ce communiqué – reste qu’une élection ne gagne pas avec 200 000 militants ou sympathisants dits républicains.

Terrorisme: mais pourquoi Sarkozy ne sait pas se taire...

Par Maurice Szafran

Publié le 27-06-2015 à 14h45

Même lors d'agressions terroristes et l'évidence d'une cohésion nationale, Sarkozy choisit de s'en prendre au gouvernement. Inconvenant.

A Paris, en février 2105. (AFP / ALAIN JOCARD)

Il est parfois en République des moments de cohésion nationale, des circonstances où les clivages politiques et idéologiques perdent leur pertinence. La division nationale prend des allures d'obscénité. Nicolas Sarkozy, président du principal parti d'opposition, a pris la responsabilité de briser cette règle tacite jusque-là respectée de tous. Une lourde responsabilité politique.

Ainsi avait-il choisi, sous le fallacieux prétexte d'un calendrier surchargé, de bouder la cérémonie d'entrée au Panthéon de quatre héros de la Résistance, Pierre Brossolette, Jean Zay, Germaine Tilllon et Geneviève Anthonioz-de-Gaulle. Sa réaction, à la limite, pouvait, sinon se justifier, du moins se comprendre tant François Hollande s'était outrageusement mis en scène à cette occasion. On eut apprécié de l'ex-président qu'il fasse preuve de classe et de retenue. C'était sans doute trop lui demander. Mais qu'aussitôt après l'attentat en Isère, il choisisse de s'en prendre au gouvernement, ce n'était pas forcément prévu et c'est pour le moins malvenu.

Tambouille politicarde

D'abord,Sarkozy a exigé du gouvernement "toute la lumière". Cela signifierait-il qu'il doute par avance du travail des services de police et de renseignements ? Cela indiquerait-il qu'il redoute une manipulation du ministère de l'intérieur, Bernard Cazeneuve, qui bénéficie pourtant dans l'opinion publique comme dans l'univers politique d'une excellente réputation. Si le président de LR entretient le moindre doute sur la compétence de Cazeneuve et de ses principaux collaborateurs, policiers et hommes du renseignement, les Français comptent sur lui pour les en alerter au plus vite. Mais ce n'est évidement pas de cela dont il s'agit. A l'heure des agressions terroristes, Nicolas Sarkozy se complaît, lui, dans la tambouille politicarde. A l'écouter, à le lire avec soin, on découvre qu'il en veut au gouvernement, à Hollande, Valls, Cazeneuve et Le Drian, le ministre de La Défense, de ne pas suivre ses recommandations au pied de la lettre.

C'est à la fois fat et un peu ridicule : "Le gouvernement doit tirer toutes les leçons de ce nouvel attentat par une vigilance rehaussée. Depuis plusieurs semaines, nous appelons le gouvernement à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes dans la continuité des propositions que nous avons formulées". Le bout de phrase important : " dans la continuité des propositions que nous avons formulées"... Traduction en vocabulaire non technocratique : les socialistes sont des incapables notoires incapables d'assurer la sécurité des Français. Une telle absence de sens de la nuance ne manque pas d'inquiéter, de laisser songeur pour le moins.

Attitude électoraliste dans l'urgence de la primaire

En interdisant de la sorte tout consensus républicain, en l'exploitant haut et fort, Nicolas Sarkozy persiste dans son choix du moment : il s'adresse exclusivement à la droite de la droite et à tous ceux qui votent en faveur du Front National. Il ne doute pas que la démagogie et la diabolisation du pouvoir soient les seules façons de maintenir les uns dans le camp républicain et d'y faire éventuellement revenir les autres.Travail de longue haleine, à ceci près que Nicolas Sarkozy, lui, est pressé par le temps qui reste d'ici la primaire de la droite et du centre en 2016.Comment distancer Alain Juppé,le principal concurrent : en le ringardisant, c'est-à-dire dans l'esprit de Sarkozy en le déportant au centre gauche. En droitisant au maximum son discours, l'ex-président est persuadé d'atteindre son objectif.Pourtant rien n'est garanti.

Marine Le Pen n'a pas l'intention de se laisser dépouiller aussi aisément que cela. La présidente du FN n'a pas manqué elle aussi d'accuser le gouvernement d'avoir insuffisamment mobilisé les différents services de l'Etat depuis janvier dernier, depuis les attaques contre Charlie et l'Hyper Cacher. Elle cogne, elle est dans son rôle et ne prétend pas à la reconnaissance de ce fameux "cercle de la raison" que décrit si bien Alain Minc. L'ex-chef de l'Etat, lui, en fait censément partie. Il serait même l'une de ses figures de proue et cette façon de se radicaliser aura forcément des conséquences politiques et électorales. Avec cette interrogation décisive : comment en pratiquant de la sorte, par la violence verbale et la provocation idéologique, Nicolas Sarkozy entend-il récupérer le moment venu l'électorat centre droit-centre gauche. Si le candidat de la droite républicaine ne bénéficie pas de ces soutiens-là, alors la cause est entendue et la défaite assurée. Voilà d'ailleurs pourquoi nous n'entendons rien à la stratégie de Sarkozy. Fort heureusement, nous ne sommes pas si isolés que cela. Il y a en effet des millions de Français, de droite comme de gauche, qui se retrouvent dans ce commentaire lapidaire de François Hollande après avoir pris connaissance des déclarations de son prédécesseur à propos de l'attentat en Isère : "Il ne faut pas nous laisser détourner par de vaines querelles".

http://www.challenges.fr/politique/20150627.CHA7369/terro...

 

A cet excellent éditorial de M.Szafran,je voudrai modestement ajouter quelque remarques :

Quand M.Sarkozy exhorte le gouvernement « à prendre toutes les mesures indispensables pour assurer la protection de nos compatriotes dans la continuité des propositions que nous avons formulées ».

Il a raison M.Sarkozy,pardon de vous contredire cher M.Szafran.Parmi les mesures proposées  par Les Républicains il y en a une qui aurait définitivement fait passer l’envie à ce lâche fanatisé de perpétrer non seulement une tentative d’attentat mais aussi l’assassinat dans de conditions horribles de son patron.Cette mesure,c’est la déchéance de nationalité…S’il est français bien évidemment,s’il ne l’est pas c’est moins dissuasif vous en conviendrez avec moi.

Ainsi un lascar totalement allumé,totalement idéologisé,totalement imprégné de la doctrine de l’Etat Islamique aurait été arrêté dans la commission dans ces actes fous par la crainte de plus être français.A se tordre de rire….Se considèrent-ils comme français ces allumés qui soit rejoignent les rang de l’EI sur zone ou mènent des actes terroristes de plus en plus sanglants  sur notre territoire en son nom.

Une fois de plus M.Sakozy se fout du monde.Faudrait lui dire que ces fanatiques ne reconnaissent aucun nationalité mais seulement une religion.la leur !

« Sarkozy a exigé du gouvernement « toute la lumière ».Là aussi,cher M.Szafran,le plus grand président de la V ème république a raison.Il faut faire toute la lumière sur cette affaire comme lui l’a faite en son temps sur l’affaire Merah.

A cet égard deux différences de taille  entre M.Sarkozy et M.Hollande.le premier a tout fait pour que la commission enquête sur l’affaire Merah ne soit pas créée. « De son coté M.Hollande n’a pas mis d’entrave à la création d’une commission d’enquête à l’assemblée nationale présidée par M.Ciotti et une commission d’enquête au Sénat présidée par la sénatrice UDI Mme Goulet.

Je rappelle pour les petits curieux ce que déclarait à propos de cette commission le président de la commission « Commission d'enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes ».« Pour le groupe R-UMP, Eric Ciotti s'est fortement opposé à cette initiative, qui, selon lui, "cherche à faire le procès des services de renseignement et faire le procès de notre législation sur le terrorisme". L'UMP Alain Marsaud, ancien du parquet anti-terroriste, a jugé, lui, la demande "sympathique" mais a dit craindre "que tout cela ne se termine en eau de boudin".

En terme de transparence et de lumière,le nabot a quelque longueur de retard et surtout pas de leçons à donner….

Au fait,demander de faire  la lumière et tout,le tintouin habituel,ça ce n’est pas chercher à faire le procès des services de renseignement et faire le procès de notre législation sur le terrorisme".Exiger des commissions d’enquête en 2014 quand la gauche gouverne est différent que de la demander en 2012 alors que c’est la droite qui est au commande.On se demande où se situe la réelle volonté de faire la lumières sur tout et rien.

Sacré,M.Ciotti qui vient de défendre mieux que certains socialistes le projet de loi sur le renseignement

Je ne voudrai pas remuer le couteau dans la plaie mais force est de constater qu’ il y a entre les deux affaires une différence fondamentale,c’est la seconde.Il est clair et tous les français ont pu le constater:c’est le délai de mise en état de nuire des assaillants et assassins de membres de Charlie hebdo et de l’assaillant de l’hyper casher et celui qui a été pris dans la mise en état de nuire de M.Merah.M.Merah qui je le précise la nuit précédent l’assaut de son appartement se baladait librement dans les rues de Toulouse,se permettant de téléphoner à une journaliste de France 24 à la barbe des policiers en station devant l’immeuble où il gitait.Mieux ou pire,deux fonctionnaires de police l’ont croisé quand il rejoignait son domicile.Sans l’interpeller !

En clair,combien temps a duré la traque de M.Merah qui pendant qu’on cherchait l’assassin des militaires dans les rangs d’extrême droite a abattu,comme des chiens,7 personnes dont de enfants.

Combien de temps pour repérer les frères Kouachi,les loger et les abattre après leur méfaits….Combien temps pour neutraliser Coulibaly après le meurtre de la jeune policière municipale à Montrouge et la libération des otages de l’hyper casher et la mise hors d’état de nuire définitivement du terroriste.

La aussi M.Sarkozy n’a pas de leçons à donner en matière d’efficacité des services de police,bien au contraire.Un ouvrage récent revient sur le déroulement de l’assaut contre M.Merah…certains détails sont fort intéressant comme le fait,par exemple,qu’on a changé de corps d’intervention en appelant la RAID à la place du GIGN qui était prévu en première instance.Sans raisons apparentes sauf pour messiers Sarkozy et Guéant.

La lumière bien évidement,il faut la faire et en particulier sur le fiches S qui une fois détruites laissent champs libre à ces assassins en puissance.Il faut réformer encore notre droit en matière par exemple de maintien dans les fichiers sur des périodes plus longues et que la CNIL accepte des exceptions à la règle à propos individus juges capables ou suspectés légitimement de pouvoir perpétrer des attentats sur notre sol.

Un ancien du service action interrogé par sur BFM insistait sur le fait qu’aucun individu ayant fait l’objet d’une fiche S ne puisse pas et plus travailler sur des zones sensibles ou  y avoir accès comme c’est fut le cas de M. M.Salhi.Même traitement pour celles et ceux qui seraient susceptibles d’être employés sur les aéroports,à la SNCF et autres endroits sensibles.

Modifier les durées de fichage sans doute au grand dam des défenseurs des libertés individuelles.Ceux là,je le renvoie auprès de la famille de M…décapité par un fanatique.La liberté individuelle quand tu es mort ça te fait une belle jambe,permettez moi ce débordement,et je suis certain que cet honnête homme n’en avait rien à faire  qu’on écoute en masse ou en détail ceux qui en veulent à l’intégrité de notre nation et à la république.Alors les Lellouche et compagnie qui font galerie et de temps en temps sortent de leur torpeur sarkozyste,allez jouer dans la cour avec vos petits copains républicains et laissez le gens sérieux travailler pour leur pays.

La lumière bien sur qu’il faut la faire M.Sarkozy.M.Salhi est fiché S en 2006 jusqu’en 2008 année où sa fiche est détruite …Il revient dans les radars de la police et est objet d’ une surveillance dirons nous plus serrée en entre 2011 et 2014.

M.Sarkozy a été ministre de l’intérieur entre 2 juin 2005 – 26 mars 2007,M.Salhi est donc entré dans le fichier S sous son ministère.Au motif que tout ministre est responsable de tout selon la doctrine sarkozyste,y compris des chiottes bouchés,M.Sarkozy était donc responsable de la surveillance de ce monsieur Sahli….

Le 16 mai M.Sarkozy devient le plus grand président de la  V ème république,il le restera jusqu’au 15 mai 2012.Entre temps M.Salhi disparaît du fichier S…..qui que céti qui était responsable du ministre de intérieur et surtout de la sécurité de notre pays sinon le président de la république,qui que céti qui devait tout faire puisque les autres étaient tous des incapable souvent cons en même temps,qui céti qui a vu M.Salhi libre de tout mouvement,sans surveillance c’est M.Sarkozy…et il demande aujourd’hui aux autres de faire toute la lumière…

Ce  grand ministre de l’intérieur,cet immense président de la république n’a jamais pensé à faire modifier la gestion du fichier S.Quelle lacune,encore une.

A chaque attentat,on retrouve les mêmes carences…Cela fut le cas des deux pourritures qui ont tué à Charlie et le troisième pourriture qui s’en pris à l’hyper casher…et jamais la gauche n’est concernée.Que M.Sarkozy accuse,vitupère demande des comptes.Qu’il commence à dresser son bilan devant les français au lieu de voyager abondamment aux frais de la princesse République et jamais aller dans une usine à l’aube…..Qu’il s’explique sur la Lybie,sur la situation dans nos  banlieues,sur le niveau de  pénétration des réseaux islamistes dans ces derniers à mai 2012.

Y en assez de ces donneurs de leçons qui ont démembré nos services de renseignement par pur intérêt politicien,supprimer 13 000 postes de policiers,sacrifier le budget des services de renseignement et qui viennent aujourd’hui demander des comptes,exiger qu’on adopte leurs mesures comme s'ils étaient eux la majorité alors qu’on vient de voter une loi sur le renseignement et qu’une majorité de députés républicains l’ont votée…

Y en a assez d’avoir à pâtir de la primaire UMP et de la lutte quasi fratricide avec le Front national ,assez de surenchère verbale.Assez de ces insultes à peine voilée,pardon masquées….

Assez de M.Sarkozy !Qu’il nous foute la paix !

Ecoutez le ministre de l'intérieur,il ne se prend pas pour le meilleur,il se contente d’être sérieux et de travailler.Au grand dam de celui qui avait tué le poste pour 10 ans,l’action,le sèrieux,le calme de M.Cazeneuve sont reconnus unanimement y compris par une partie de « républicains » et une grande majorité de français.M.Cazeneuve,c’est lanti –Sarkozy parfait

 

 

 

25/06/2015

Taxis/Uber :Quelle meilleure publicité pour la dérégulation….et UBER

Taxis/Uber :Quelle meilleure publicité pour la dérégulation….et UBER

Il suffit daller consulter le compte twitter de cette société pour comprendre qu’en terme de mobilisation les taxis parisiens sont des gros nuls.Gros client de taxis niçois,je défends leur statut contre la jungle que veulent instaurer les Jego et compagnie.Reste quil n’était pas nécessaire d’en arriver à de tels excès compte tenu du fait qu’il y a la loi Thevenoud qui ne demande qu’a être appliquée,que le gouvernement soutient les taxis alors que le ministre de l’intérieur multiplie les déclarations favorables à leur profession et à la défense de leur statut.

A raconter n’importe quoi comme par exemple le fait que M.Macron soit partie prenante dans cette affaire au motif qu’il  était salarié de Goldman Sachs alors qu’il était chez Rothschild en déformant un article publié par Mediapart,en confondant Cour de cassation, et conseil constitutionnel on fait monter la pression inutilement.

Que les syndicats aillent s’adresser aux vrais responsables de cette situation.Celles et ceux qui tiennent aujourd’hui de grand discours sur le guerre civile  par exemple.ce sont ceux-là qui ont commencé à déréglementer leur profession en encourageant la création des VTC dans des proportions inconsidérés et pire que tout permettre à UBER de s’appuyer sur le statut d’auto entrepreneur qui permet de faire absolument n’importe quoi. 

Une fois de plus M.Sarkozy s’appuyant sur le rapport Attali n’est pas assez loin ou trop loin dans l’application des mesures proposées par ce rapport ,c’est ce « pas assez loin » qui a créé cette situation.Toujours le cul entre deux chaises,en a voit le résultat aujourdhui.On déréglemente sans penser à ceux qui seront victimes de cette dernière,on déréglemente a minima  mais on oublie que les taxis ont payé de licences à des prix astronomiques qu’ils payent des charges sociales,des impôts directs et indirects alors que leur concurrents directs se débrouillent comme ils peuvent,pardon comme ils veulent.

A celles et ceux qui vantent les mérites de la déréglementation,des avantages offerts par UBER demandent avant de monter dans le véhicule demandé par la système UBER pop quelle est la nature de ses assurances,s’ils payent des charges sociales,ses impôts,quel est son statut par rapport à la société UBER .Et s’il connait un peu les rues de la ville dans laquelle il travaille.

Enfin,manifestement il y  a des taxis plus intelligents que les taxis parisiens….ceux de Metz ont organisé une journée gratuite….

J’écoute en ce moment France info,croyez que les témoignages recueillis par cette station ne sont vraiment positifs pour l’image des taxis….C’est dommage car cette profession grâce aux jeunes qui y arrivent peut changer,s’améliorer en prenant exemple sur sa concurrence directe.Des imbéciles ont choisi une autre solution soutenus par leur fédération ou syndicats,c’est plus que dommage c’est dramatique car on pourra faire interdire UBER pop mais on ne peut pas condamner les clients qui utilisent des moyens de transports autres que les taxis. Uber a des moyens colossaux,une imagination débordante et le soutien de tous nos néo libéraux qui pensent que le dérégulation crée de lemploi.des emplois à des couts très étudiés si j’ose dire,dérégulation ça veut dire précarité.Il n’y a qu’à consulter les grilles de revenus déclarés par les auto entrepreneurs pour sen convaincre.

J’insiste sur le fait que les mauvaises manières des taxis parisiens nuiront aux taxis dans leur ensemble alors que de se battre pour soutenir cette profession est essentiel car ce que fait UBER dans le transport de personne on pourra bientôt le faire dans tous les domaines…une bonne société de précaires,voila l’avenir que nous proposent les grandes gueules venus pour la plupart de la  nouvelle galaxie républicaine.

M.Bouyges a accompagné son refus de vendre sa société à M.Drahi de paroles qu’il convient de méditer d’autant qu’elles viennent un grand patron. »Tout n’est pas à vendre », »Le tout permis » c’est fini disait en son temps le gourou des républicains,écoutons ces sages paroles et tentons de sauver ce qu’il reste de notre mode de vie.Avec ses défauts et ses qualités.

Il est vrai que les temps sont à la technologie qui envahit tout.Il suffit de l’adapter aux services de nos taxis traditionnels et c’est déjà le cas dans la plupart des grandes villes de notre pays et conserver le système des VTC que les taxis ne condamnent pas s’il est contingenté,seul UBER pop pose problème car c’est manifestement une arnaque proche de l’escroquerie.Gageons que les mesures drastiques annoncées par le ministre de l’intérieur calmeront les esprits et indiqueront à UBER - comme à Berlin et autres villes européennes,en Californie et ailleurs - que tout n’est pas à vendre,que tout n’est pas permis et que c’est la loi du pays où il s’installe qui prime et pas ces projets délirants.

 

 

Ca donne à réfléchir.....

 

 
Grève des taxis : confrontations violentes avec... par lemondefr

delrieux.jpg

jego i tele.jpg

Ump:On a trouvé le 3 ème député FN!

Ump:On a trouvé le 3 ème député FN!

Vous vous souvenez sans doute de ce député UMP si courageux quand il s’agit de résister (sic) à la féminisation des noms des fonctions de nos responsables politiques ou autres. 



 

C’est sans doute pour flatter l’électorat du Front national qui a voté pour lui au second tour grâce à un astucieux désistement de la candidate RBM.

La même crapule se tient maintenant bien droit face à Marion Maréchal-Le Pen tout en ayant bénéficié de 10 272 voix du FN au second tour des législatives dans la 5 ème circonscription du Vaucluse.Aujourd’hui,la même crapule joue au chevalier blanc de la république auprès de M.Estrosi,autre grand représentant de la république des bananes. ….

Sans ce renfort inopiné M.Aubert ne jouerait pas au kakou à l’assemblée nationale…..et les électeurs du FN auraient moins mal où je pense !!

Il y aurait aussi un député du parti socialiste de plus à qui on a volé son élection.

1 er tour aubert.jpg

 2 eme tour aubert.jpg

accord secret.jpg

L'élection du député UMP du Vaucluse Julien Aubert, en juin 2012, cachait une entente secrète avec la candidateFN Martine Furioli-Beaunier., qui s'était retirée en sa faveur. Catastrophe : aujourd'hui, elle ose réclamer son dû.

Les histoires d'amour entre la droite et l'extrême droite finissent toujours mal, dans le Midi. L'un des grands mystères des dernières législatives, celui du désistement d'une candidate FN au profit de l'UMP, vient ainsi d'être percé par « Le Canard ». Et la vérité risque de faire beaucoup de peine aux électeurs du parti joliment rebaptisé « Les Républi­cains » (LR).

Juin 2012, entre les deux tours de l'élec­tion, dans la riante cité de Carpentras. Tandis qu'au sud de la ville la jeune fron-tiste Marion Maréchal-Lé Pen gambade vers la victoire dans la 3e circonscription, sa copine Martine Furioli-Beaunier, can­didate du Rassemblement bleu Marine (RBM), est en position d'arbitre dans la 5e (Carpentras-Nord), entre le patron dé­partemental du PS, Jean-François Lovi-solo, et son challenger UMP, Julien Au-bert. Le socialiste, arrivé loin devant (35,27 %), compte 4 238 voix d'avance et de grosses réserves. Avec ses 26,27 %, son concurrent droitier est à la ramasse. Seul un petit miracle pourrait le sauver. Et un gros miracle va se produire...

Alors que le FN ordonne à ses candi­dats de se maintenir partout, la lepéniste Furioli-Beaunier, qui a décroché une belle troisième place (24,41 %), se retire net de la course. Le coup de théâtre est commenté dans toute la France. A gauche, le socia­liste Lovisolo éructe contre « les tracta­tions et les magouilles politiques ». L'UMP, Julien Aubert en tête, rétorque que c'est le PS qui complote avec le FN pour favo­riser une autre élection, celle de Marion Maréchal-Lé Pen. A Paris, tata Marine s'étrangle : « C'est une grave malhonnê­teté ! » Quant à l'intéressée, la désistée de Carpentras-Nord,elle clôt ce concert d’indignation par un magistral «j'ai mûre­ment réfléchi, j'ai décidé de me retirer pour faire barrage à la gauche (...). Je n'ai pas besoin de demander, je suis avocate, je suis indépendante de caractère ». Le dimanche suivant, l'UMP Julien Aubert est élu député au ras des urnes,à 300 voix près (50,33 %)...

Allô, Estrosi ?

Seulement voilà, deux ans plus tard,«l’indépendante de caractère » est de re­tour ! Virée du Rassemblement bleu Ma­rine, elle vient sonner à la porte de l'ex-UMP... pour lui présenter une drôle de créance. Le 31 mai, Martine Furioli-Beau­nier a adressé un courriel savoureux à une certaine Joëlle Martinaux, qu'elle tu­toie. Cette adjointe municipale de Nice prépare la liste LR pour les régionales avec son chef, Christian Estrosi. Et voici le mot doux que l'ex-lepéniste de Car­pentras lui écrit : « Bonjour... je voudrais t'entretenir des régionales... J'ai permis à Julien Aubert d'être élu député en me dé­sistant à sa demande. Il s'était en retour engagé par écrit au nom de l'UMP à me donner une place éligible lors d'une future élection mais il ne répond plus à mes mails... j'ai toujours ses écrits... Peux-tu intervenir auprès de C. Estrosi ? »

Bigre ! le bel aveu que voilà ! Il y avait bien un accord secret entre l'UMP Aubert et la RBM Furioli-Beaunier. Depuis que ce courriel est tombé dans le bec du « Ca­nard », le député ingrat passe des coups de fil à ses amis LR de la Côte d'Azur pour expliquer que la dame n'a pas toute sa tête et qu'elle raconte n'importe quoi dans l'intention de le « détruire ». Pour quelle raison ? Mystère...

Au Palmipède, Julien Aubert livre une m'a alors demandé si je serais prêt à l'ai­der un jour, si elle en avait besoin. Je lui ai dit oui, mais, pour moi, il ne s'agissait pas d'une place à une élection. Il s'agis­sait d'une aide plus personnelle. » Comme un coup de main pour tondre la pelouse ou réparer la voiture ?

Accord et à cris

Depuis ce regrettable malentendu, Aubert voit l'importune revenir à la charge avant chaque élection. Elle l'a sollicité pour les municipales de 2014, lors des- quelles elle souhaitait conduire une liste ÛMP dans une petite commune du Vau-cluse. Puis pour les européennes : « Je lui ai dit que c'était impossible. Après, ça a dégénéré, elle est devenue méchante et s'est mise à me faire du chantage. Si elle pré­tend qu'il y a un accord écrit, elle n'a qu'à le prouver ! »

Justement : un « écrit » existe bien, que Furioli-Beaunier, qui n'a pas voulu par­ler au « Canard », menace d'envoyer aux dirigeants de LR. Il s'agit d'un courriel qu'Aubert lui a envoyé juste avant l'heure limite de dépôt des candidatures à la préfecture du Vaucluse et que le député dit  avoir « effacé » depuis. Il avoue : « De mé­moire, c'était vingt minutes avant la clô­ture. Elle m'a appelé pour me demander de lui confirmer par écrit que je l'aiderais en cas de besoin. Je l'ai fait. Mais ce n'était pas une promesse de poste à l'UMP ou à une élection, répète le malheureux Aubert. C'était du ressort de l'humain. »

Et l'« humain » n'a pas fini d'en entendre parler. Investi par son parti pour conduire la liste LR aux régionales dans le Vau­cluse, le député, qui a aussi fondé un mou­vement joliment baptisé « Rassemblement bleu lavande », doit se justifier auprès de l'équipe d'Estrosi.Anthony Borré, le di­recteur de campagne du maire de Nice, confirme avoir reçu les demandes de Furioli mais précise que « la liste ne sera bou­clée qu'en septembre ». Et de conclure : « Vu que cette personne a eu des accointances avec le FN, il n'y a aucune chance qu'elle y figure, comme l'a dit Christian Estrosi. »

Dans le Midi, les courriels qui font mal n’ont pas fini de circuler.

mail fn.jpg

elu republicain.jpg

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu