target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

14/05/2015

Ump:Au lieu d’emmerder Hollande,payez vos dettes!

Ump:Au lieu d’emmerder Hollande,payez vos dettes!

 

dati,sarkozy,le point,cour des comptes,garde des sceaux

 

La Cour des comptes épingle les dépenses de Rachida Dati

Le Point - Publié le 13/05/2015 à 15:06 - Modifié le 13/05/2015 à 20:08

Par MATHIEU LEHOT

Rien n'échappe à la Cour des comptesRachida Dati vient d'en faire l'amère expérience. Les magistrats de la Rue Cambon ont invalidé des factures passées par le ministère de la Justice en 2008 et en 2009, quand la députée européenne officiait comme garde des Sceaux. Au total, près de 190 000 euros de dépenses ont été retoqués dans un arrêt rendu le 22 janvier par la quatrième chambre de la Cour des comptes.

Après avoir emménagé place Vendôme, Rachida Dati qui aimait alors paraître en Dior ou en Saint Laurent s'était également distinguée par une envolée de ses frais de représentation et de réception. 269 000 euros avaient été consommés en 2007 pour les fêtes et les dîners organisés par madame la ministre. Or en épluchant ce poste de dépense, la Cour des comptes a retrouvé 8 985,87 euros de factures qui n'avaient rien à faire là. De l'argent qui a notamment servi à acheter des foulards Hermès, selon nos informations.

Invalidées par la Cour des comptes, les sommes indues vont devoir être remboursés à l'État par le comptable de l'époque qui avait eu le malheur de parapher la note. Un comble lorsque l'on sait qu'en interne, une partie de l'administration du ministère de la Justice s'était justement offusquée du train de vie de Rachida Dati. "Les dépenses étaient souvent abusives", se rappelle encore aujourd'hui un ancien haut fonctionnaire de la chancellerie interrogé par Le Point.fr.

Les contrats de Giacometti-Péron

Les foulards Hermès devraient cependant être le cadet des soucis du comptable. Car la Cour des comptes a également condamné le haut fonctionnaire à rembourser près de 180 000 euros de contrats passés avec la société de conseil de Pierre Giacometti. Ce proche conseiller de Nicolas Sarkozy avait bénéficié de plusieurs contrats de communication et de coaching passés avec des ministères du gouvernement Fillon. Des marchés de plusieurs centaines de milliers d'euros déjà dénoncés par la Cour des comptes dans un précédent rapport, pour avoir été signés "en dehors de toute publicité et mise en concurrence".

La société Giacometti-Péron et associés, également impliquée dans l'affaire des sondages de l'Élysée dont l'instruction est toujours en cours, avait signé en 2008 un marché de conseil en stratégie avec le ministère de la Justice. Un contrat au titre duquel la boîte de conseil a touché 51 029,36 euros en 2008 et 127 573,40 euros en 2009. Or en épluchant les ordres de paiement, le gendarme des finances publiques a découvert qu'aucune des factures n'indiquait ni les prestations exécutées ni les productions fournies.

 

Droit de réponse :

" La société Giacometti Péron & Associés entend préciser que les prestations faisant l'objet des contrats passés avec le ministère de la Justice ont bien été effectuées en respectant scrupuleusement la nature des interventions prévues par ces contrats : réunions régulières avec le cabinet, notes d'analyse et de recommandations stratégiques, suivi des actions de communication menées dans le cadre des réformes engagées par le ministère.

La société Giacometti Péron n'a bénéficié d'aucune faveur particulière et a rempli scrupuleusement les missions mentionnées dans les contrats signés avec le cabinet de la ministre et s'inscrit en faux contre toutes insinuations qui laisseraient entendre que le ministère de la Justice n'aurait pas été directement bénéficiaire de ces prestations.

A propos de son " implication " dans l'affaire des sondages de l'Elysée, (insinuée dans le même article) la société Giacometti Péron rappelle que durant ses quatre années de missions pour la présidence de la République, aucun sondage d'opinion n'a été réalisé par elle pour la présidence de la République ou pour le gouvernement ni facturé. En aucun cas la société n'a participé à la commercialisation de sondages d'opinion avec quelque institut de sondage que ce soit. Elle a respecté scrupuleusement les prestations prévues dans le cadre des contrats signés selon la procédure de gré à gré habituelle dans les métiers de conseil. "

 

Quelques reflexions :

L’arbre qui cache la forêt :comment et pourquoi dépenser 269 000 euros en fêtes et dîners au ministère de la justice ?Qui sont ces nombreux invités que Mme Dati gâtaient à ce point ?

les folles depenses ce dati mediapart.jpg

L’affaire n’est pas nouvelle.Déja en 2008 Mediapart signalait après en avoir été informé sans doute gentiment par certains fonctionnaire du ministère de la justice des frasques de Mme Dati.Frasques qu’elle a toujours nié mais alors qui pouvait s’offrir des foulards Hermes sans contrôle ?

Si j’ai tout bien compris le comptable public du ministère c’est nous….Le Point précise que ce serait peut ce pauvre homme qui a fait l’erreur d’avaliser ces factures qui devrait s'acquitter de ces sommes..Allez désobéir à votre ministre…..

Si j’ai tout bien compris les 180 000 euros de dépenses de communication réglés a Giacometti Péron n’ont pas servi à faire mousser Mme Dati mais alors à qui ont -ils bénéficié.A l’hôte de l’Elysée peut être et voila revenue l’affaire des vrais-faux sondages de l’Elysée.

Je veux bien que certains juges –des petits pois selon M.Sarkozy - aient une dent contre ce pauvre innocent mais les magistrats de la Cour des comptes….

Que M.Guaino nous dise ce qu’il en pense…demain,je suis sur que Bourdin n’invitera pas un gus de ump ou osera-t-il inviter Mme Dati.Elle pourra nous dire à quoi ont servi ces 180 000 euros.

D’ici que M.Giacommetti se retrouve en cage pendant 24 heures il n’y a pas des kilomètres….

Mme Dati crie à une cabale venant de son cap.Elle en aurait parlé à M.Sarkozy,grand expert en la matière et autre victime d’une cabale venue du prétendu cabinet noir au service de François Hollande.C’est peut être vrai mais quel est le poids de Mme Dati à l’ump,pardon chez les repoublicains.Nul.Quel intérêt de monter une cabale contre cette charmante personne qui n’a pas,selon moi,besoin cela pour se faire dégommer.Aucun.

D’autre part quand on connait les antécédentes affaires concernant Mme dati au plan de ses dépenses personnelles payées par l'ump,on peut douter de la véracité des termes de sa défense.

Qu’ils fassent attention ces innocents aux mains pleines,les français ne vont pas continuer à les croire longtemps quand ils s’érigent en victimes soit dune cabale soit d’un complot.Il y en a tellement qu’ils vont continuer à se lasser.

A lire en complément :

Dati au Parlement européen : deux ans de gaffes et de critiques

http://rue89.nouvelobs.com/2011/12/17/dati-au-parlement-e...

dati lci.jpg

http://lci.tf1.fr/politique/2008-03/rachida-dati-fait-dans-economie-4885348.html

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu