target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

31/01/2015

Sarkozy:Des heures supplémentaires,c’est lui qui devrait en faire….

Sarkozy:Des heures supplémentaires,c’est lui qui devrait en faire….

L’ancien président de la république aurait-il beaucoup du mal à maîtriser ses dossiers.La solution la plus simpliste serait-elle toujours la bienvenue aux yeux de M.Sarkozy .La plus simpliste mais aussi celle qui permet d’attaquer le gouvernement,la plus démagogique aussi.Des heures supplémentaires,la bonne blague.Non seulement les policiers en font depuis des lustres et donc il n’a rien inventé,quant au délai de mise en œuvre des personnels recrutés,autre bonne blague.Qui peut imaginer que le ministre de l’intérieur va embaucher des bleus bites pour aller occuper des postes dans les services les plus sensibles de nos services de renseignements .Si M.Sarkozy ne s’était pas contenté de consulter le syndicat Alliance et son ami M.Pechenard,il aurait pu prendre en compte les propositions du syndicat SNOP qui préconise des mutations de personnel expérimentés et de recruter dans les conditions habituelle.Ainsi le temps de mise en place des recrutements proposes par M.Valls n’existe pas.D'autant que M.Sarkozy a trouvé le moyen de nous plan,ter une autre blague,des gardien de la paix a la DGSI,en premier emploi de plus,ce n'est plus une blague c'est une baliverne.Autre vilenie si j'ose dire,ces recrutements s’échelonnent jusqu'à 2017....

autre vilenie ce ne sont pas des postes de gardiens de la paix qui sont prévus dans ce plan mais des spécialistes en différentes disciplines,traducteurs et analystes en particulier.C'est M.Sarkozy qui prévoit de recruter des plantons ou des fonctionnaires affectés a a circulation.

Une fois de plus M.Ssarkozy a fait concocter son scénario à lui tout seul par la bande de gredins qui l'entourent et monte un film à lui tout seul devant des militant ump médusés devant un telle assurance.

Autre petit problème que notre grand homme n’avait pas envisagé,c’est que sa proposition va à l’encontre de toute politique de réductions de dépenses publiques tant réclamées par ses amis.

Il est vrai qu’à cause de la RGPP appliquée aveuglement à la police nationale,M.Pechenard et ses idées lumineuses nous avaient coûté la bagatelle de 21.967 millions d’euros.

Entre l’islam de France et les heures supplémentaires défiscalisées,voila deux preuves  que notre grand homme a bien changé.Conseillons lui  de plus travailler et surtout de ne pas faire d’heures supplémentaires,il nous coûte déjà assez cher.


Nicolas Sarkozy au théâtre municipal de Tourcoing par lavoixdunord

http://www.lavoixdunord.fr/region/nicolas-sarkozy-a-tourc...

 

« Il faut 2 ans pour former un gardien de la paix... ».

Il est bien au courant puisqu’il en a supprimé 13000...

La vérité nationale,c’est celle-là.Aujourd’hui  ces fonctionnaires nous manquent et pour cause et la suppression de la police de proximité manque cruellement dans la collecte du renseignement du même nom.Tout cela est oublié,à croire - il veut nous le faire croire - que M.Ssarkozy n’a jamais été ministre de l’intérieur et encore moins président de la république mais ça les français ont su lui signifier au mois de mai 2012.

Le coup des supplémentaires est une vielle recette utilisée par M.Pechenard pour palier le manque de fonctionnaires de police que son gourou avait supprime au nom dune RGPP aveugle .Non seulement cette politique n’a eu aucun effet sur les dépenses publiques mais en elle nous aura fait dépensés des mille et des cents en heures supplémentaires .Le Canard enchaîné publie cette semaine un excellent article à ce sujet,le voila à votre disposition.

Je rappelle que lors de sa prestation télévisuelle le maître de l’esbroufe avait évoqué des heures supplémentaires mas pas leur défiscalisation…comme de bien entendu s’étant aperçu de son erreur(sic) il a chargé son syndicat d’y mettre son grain de sel et voila qu’Alliance demande des heures défiscalisées en soutenant bien évidemment les inepties de qui vous savez.Ce syndicat dont le secrétaire général est adjoint de Gaudin à Marseille n’avait pas rechigné bien évidemment lorsqu’on vidait les effectifs de fonctionnaires de police et de gendarmes.

 

Sarko comique du poulailler

FRANCHEMENT, on avait oublié à quel point Sarko était un comique troupier.Heu­reusement, sa (pas très) remarquée prestation au jité de France 2, mercredi 21 janvier, était bien­venue pour nous le rappeler. Le président de l'UMP a réussi l'ex­ploit de faire bidonner les 240 000 flics et gendarmes de France. C'est que, pour faire face à la menace terroriste, Nicolas Sarkozy a proposé de « rétablir les heures supplémentaires dans la police et les services de renseignement ». Et « immé­diatement »! Inutile, en effet, selon lui, d'attendre les renforts promis : le rétablisse­ment des heures supplémentaires représente « 4 000 équivalents temps plein ». Ah, la bonne blague !

Une proposition d'autant plus drôle que,durant son quinquen­nat,12 000 postes de poulets ont été supprimés.A cause de cette baisse d'effectifs, les flics ont accumulé, à la fin du quinquen­nat de Sarko,19 millions d'heures supplémentaires (20 millions actuellement). Le prin­cipe habituel est qu'elles ne sont pas rémunérées mais compen­sées en jours de congé... avec coefficient multiplicateur d' au moins 3. En clair : une jour­née d'heures sup vaut trois jours de repos. Travailler (un peu) plus pour buller (beaucoup) plus !

Une seule fois dans l'histoire récente la police a dérogé à ce principe de la compensation, préférant payer les heures sup travaillées. C'était sous Sarko. Avec l'aide de Guéant (un autre marrant), un « plan d'optimisa­tion opérationnelle » (sic) était mis en pièce entre novembre 2011 et juin 2012. Il s'agissait, en période électorale, de mettre massivement des « patrouil­leurs » (re-sic) sur la voie pu­blique. Pour convaincre les flics de descendre dans la rue,l'Inté­rieur leur proposait une confor­table « indemnité ». Suffisam­ment élevée pour bien voter le 6 mai 2012...

Un référé de la Cour des comptes, adressé le 30 avril 2013 à Matignon, a révélé les dessous de cette farce. Aux magistrats, la Direction générale de la po­lice nationale a précisé avoir dé­nombré 829 922 heures supplé­mentaires travaillées en huit mois. Leur paiement a coûté à l'Etat la modique somme de 21,967 millions d'euros. En creusant un peu, la Cour s'est aperçue que chaque heure avait été payée plus du double du montant légal (26,47 euros, contre 12,33 euros) ! Une déci­sion prise, précisait le référé, par le directeur général de la police nationale. Un certain Frédéric Péchenard, actuellement princi­pal collaborateur de Sarko à l'UMP.

Et ce n'est pas une plaisan­terie...

DH

 

Que M.Comte(unité SGP) se mette d’accord avec son collègue toulousain,on y verra plus clair…..

Non Mr Sarkozy, les heures sup dans la police ne feront pas de miracle

http://www.unitesgppolice.com/non-mr-sarkozy-les-heures-s...

http://www.unitesgppolice.com/sites/default/files/videos/...

 

Heures supplémentaires : les syndicats de police partagés

http://actu.orange.fr/france/heures-supplementaires-les-s...

Hausse du nombre de policiers : pourquoi les heures supplémentaires ne sont pas la solution ?

http://www.europe1.fr/mediacenter/emissions/expliquez-vou...

 

Effectifs et horaires des policiers, les erreurs de Sarkozy
http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/22/ef...

 

Frédéric Lagache : "Les heures sup dans la police répondent à l'urgence de la situation"

Le Point.fr : Vous êtes le seul représentant syndical à défendre les heures supplémentaires. Est-ce par affinité idéologique avec l'ancien président de la République ? 

Frédéric Lagache : Seul ? C'est vous qui le dites ! Disons que d'autres ont des positions fluctuantes. Cependant, en matière de sécurité, seul compte le pragmatisme. Et si nous sommes arrivés en tête lors des dernières élections professionnelles, c'est que nos idées sont partagées et défendues par nos collègues. Concernant les heures supplémentaires, qui doivent être effectuées sur la base du volontariat, il s'agit de faire face à une situation d'urgence. Les mesures annoncées par le gouvernement cette semaine, et notamment le renforcement des effectifs, ne seront opérationnelles que dans deux à cinq ans. Le temps de recruter, de former et de mettre sur le terrain de nouveaux policiers, il peut arriver d'autres tragédies. C'est pourquoi il faut répondre rapidement.

http://www.lepoint.fr/societe/frederic-lagache-les-heures...

Et M.Sarkozy d’emboiter le pas du syndicat alliance sur les 2 à 5 ans pour rendre opérationnel un policier….comme il l’a fait à Tourcoing.Aucune allusion à cette difficulté lors de son entretien avec M.Pujudas,on improvise,on appelle les petits copains à la rescousse,ça passe ou ça casse.

Il a bonne mine l’ancien ministre de l’intérieur….j’ai retrouvé cette archive qui date de 2007,du 1er août exactement….

Couac sur le paiement des heures supplémentaires des officiers de police

Publié le 1 août 2007.

heures supplementaires 2007.jpg

Environ 500 policiers se sont rassemblés jeudi après-midi devant le ministère des Finances à Paris, à l'appel du Syndicat national des officiers de police (Snop, majoritaire), pour demander le paiement de leurs heures supplémentaires. JEAN AYISSI AFP

SECURITE – Le syndicat majoritaire dénonce les propositions de l’Etat et rompt les négociations…

Le syndicat national des officiers de police (Snop) rompt les négociations. Alors que le président Nicolas Sarkozy a affirmé ce mercredi à Evry sa volonté de mobiliser «tous les moyens de l'Etat» en faveur de la sécurité des Français, lors de sa visite à la direction départementale de la sécurité publique de l'Essonne, le syndicat majoritaire dénonce les «propositions honteuses de l'administration» pour régler le paiement en retard de leurs heures supplémentaires.

Dans un communiqué, le Snop précise qu'«outre le taux d'indemnisation de 9,25 euros bruts de l'heure alors que le coût moyen de l'heure pour ce corps est de 21 euros bruts», l'administration «compte imposer aux officiers un régime de travail inacceptable, qui s'exonère de la réglementation française et européenne».

Six à sept millions d’heures dues depuis 1998
Des manifestations de policiers s'étaient déroulées le 14 juin devant le ministère des Finances et dans plusieurs villes à l'appel du Syndicat pour demander le paiement de ces heures qu'il estimait entre six à sept millions dues, depuis 1998. Soit quelque 160 millions d'euros.
Le 23 juillet, interrogée au Sénat lors de l'examen du projet de loi de règlement du budget pour 2006, la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie avait estimé à cinq millions le nombre «d'heures supplémentaires à rattraper», accumulées par les officiers de police au cours des dernières années.
La ministre avait annoncé son intention de mettre en œuvre un dispositif pour compenser ce stock d'heures supplémentaires «une partie sous forme monétaire, une partie sous forme de temps libre». Elle avait souligné que le problème ne se posait que pour les officiers de police, «qui vont passer cadres» et n'auront plus droit, de ce fait, à des heures supplémentaires.

Inquiétude pour les officiers passés cadres
Pour le Snop, «en raison de l'accès à un régime de cadre, les officiers qui continueront de travailler les samedi, dimanche et jours fériés, avec possibilité de dépassement horaire même nocturne, n'ont aucune garantie de voir compenser ou indemniser dignement ce temps de travail et ainsi travailleraient bénévolement».

Le syndicat s'interrogeant «à l'heure où l'on parle au plus haut niveau de l'Etat de valorisation du travail, n'est-il pas incongru de pénaliser les officiers de police qui ont souvent sacrifié leur vie privée au bénéfice du service public?»

http://www.20minutes.fr/index/173256-couac-paiement-heure...

 

Des problèmes de formation…

Formation initiale

La formation initiale,d’une durée de 12 mois,recouvre les missions principales qu’un gardien de la paix est amené à exécuter. Elle consiste à acquérir des connaissances, des pratiques et des techniques,s’imprégner de la notion de service public pour devenir professionnel et agent d’autorité.

Le module d’adaptation au 1er emploi

En fonction de leur affectation, un mois avant la sortie d’école, les élèves suivent un stage de 3 semaines de spécialisation dans les domaines de sécurité publique, préfecture de police, compagnies républicaines de sécurité ou police au frontières. Ce module doit leur permettre de s'insérer au mieux dans leurs futures directions d'affectation.

http://www.lapolicenationalerecrute.fr/Personnels/Gardien...

 

http://www.senat.fr/questions/base/2012/qSEQ121103321.html

 

Les suites des aventures de M.Saugrenue alias Hibernatus –surnom dont l’ont affublé ses amis d’enfonce à lump – dans un prochain billet.Un jugement très spécial sur M.Picketty,l’annonce de la suppression des médecins libéraux et autres plaisanteries de mauvais gout.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu