target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

25/01/2015

Ump:De qui se moquent –t-ils ?

Ump:De qui se moquent –t-ils ?


Valérie Pécresse : "Une partie de l'opinion a... par rtl-fr

Depuis le fin de la trêve,de l’unité nationale,du grand consensus force est de constater que les gredins de lump – parti qui reviendra automatiquement au pouvoir en 2017 tellement il est farci de compétences avérées et prouvées et tant regretté par nos compatriotes  – s’en donnent à cœur joie.Entre les failles de nos services de renseignements qui ont eu lieu pour la plupart durant le quinquennat de M.Sarkozy,entre les approximations de Mme Pecresse sur le Patriot Act qui l’a obligée à confirmer qu’elle ne savait pas ce qu’il comportait réellement,entre les exploits des Lellouche,Myard et compagnie le choix n’est pas facile.

La palme de l’incompétence reviendra,malgré tous les efforts de ses compères,à Mme Pecresse qui affirme pour contredire M.Cazeneuve et pour faire l’intéressante comme disait la grand mère de M.Lellouche,qu’il est «possible» d'interdire le retour des jeunes Français partis faire le djihad à l'étranger, et dans certains cas, de «déroger à certaines dispositions de la Convention européenne des droits de l'homme».M.Cazeneuve pour sa part affirme avec raison qu’il est quasi impossible d’interdire le retour sur notre territoire d’un de nos ressortissants étant parti en Syrie ou en Irak compte tenu des articles 2 et 3 de la convention européenne des droits de l’homme .

Permettez-moi de faire la différence en la matière entre les compétences de M.Cazeneuve et de Mme Pecresse.

Je ne vais aller directement au but en citant le Figaro,peu soupçonnable de vouloir se payer la petite sotte.

 « «La Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) permet des dérogations, qui sont justifiées par des nécessités d'ordre public», a-t-elle déclaré en citant l'exemple des «Britanniques, qui font partie du Conseil de l'Europe comme nous».Elle pensait avoir fait mouche comme à  son habitude,comme pour le Patriot Act elle a raconte absolument n’importe quoi.

 « Parmi les mesures envisagées, la possibilité d'empêcher le retour sur le sol britannique, pendant au moins deux ans, des djihadistes venant des zones de combat. Ces derniers conserveront leur nationalité britannique, afin de ne pas être rendus apatrides (ce qui est contraire aux lois internationales), mais ne pourront rentrer en Grande-Bretagne qu'à des conditions strictes: ils devront être interrogés à l'étranger par des agents britanniques, devront rentrer escortés et accepter d'être jugés, d'être placés en résidence surveillée et de suivre des mesures de déradicalisation. S'ils refusent, ils pourraient rester indéfiniment hors du pays.

Cette mesure est toutefois loin d'être votée.Et la position de Londres - qui se pose actuellement des questions sur son appartenance même à l'UE - est bien différente de celle de la France. Comme le souligne néanmoins Christophe Pettiti, les «dérogations» dont parlent Valérie Pécresse ne sont pas impossibles: la Grande-Bretagne a par exemple fait appel, après les attentats de 2005 à Londres, à l'article 15 de la Convention qui stipule qu'«en cas de guerre ou en cas d'autre danger public menaçant la vie de la nation, toute Haute Partie contractante peut prendre des mesures dérogeant aux obligations prévues par la présente Convention, dans la stricte mesure où la situation l'exige et à la condition que ces mesures ne soient pas en contradiction avec les autres obligations découlant du droit international».Cependant, poursuit le spécialiste du droit européen, «on ne peut pas déroger à tout et n'importe quoi,et si le flou demeure concernant les bi-nationaux,empêcher le retour de ceux qui n'ont que la nationalité française resterait impossible, même sous l'article 15, puisque cela irait à l'encontre de la Déclaration universelle des droits de l'homme». »

A gauche bien évidemment il y a désaccord,à droite Mme Dati n’est pas d’accord et ses arguments sont à retenir tout comme ceux de M.Bayrou qui,comme l’ont relevé certains spécialistes en la matière,considère que les « revenants »,si je puis m’exprimer ainsi,peuvent être aussi des repentis.Au delà,les mesures de rétention de sécurité peuvent être prononcées si elles font partie de l’arsenal juridique qu’il conviendrait de mettre en place

Entre M.Sarkozy qui affirme avec le sérieux qu’on lui connait que tous les syndicats sont tous d’accord avec sa proposition de d’utiliser un certain contingent heures supplémentaires puer améliorer le rendement de nos services et Mme Pecresse qui prétend que tout est possible dès lors que les britannique l’ont fait ola France est sauve du péril islamiste.Sauf que les britanniques ont seulement fait appel à l’article 15 sans demander de dérogations aux articles 2 et 3,sauf que le petit président de l’ump qui n’avait pas reçu tous les syndicats (à part ça il ne ment jamais aux français) a sans doute formulé sa proposition à partir de l’avis de M.Pechenard et des zigotos du syndicat Alliance qui ne peuvent rien lui refuser.

Voila où nous en somme du coté de ceux qui critiquent tout au nom de leur supériorité bien connue et qui au regard du déroulement judiciaire de la « carrière » des 3 salopards qui ont mis le feu et le sang dans notre pays devraient faire preuve de plus de modestie.

 

Pour les commentaires que Mme Pecresse devrait lire :

http://www.rtl.fr/actu/politique/valerie-pecresse-conside...

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu