target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

30/12/2014

Zemmour/Itélé :Carl Meeus et son petit vélo…

Zemmour/Itélé :Carl Meeus et son petit vélo…

cest curieux.jpg

Comme elle doit être tristounette la vision de la société qui hante M.Meeus,immense journaliste(sic) au Figaro.Selon lui tout se résulterait à la différenciation entre gens de gauche et les gens de droite.Les premiers seraient de vils censeurs,jamais sortis de l’ornière stalinienne ,les seconds des libres penseurs, prêts à tout accepter,à tout entendre,à prêts à tout discuter et c’est nouveau prêts a tout entendre au nom du respect de la liberté d’expression largement débridée d’autant que grâce au nouveaux moyes de communications d’information  cette dernière s’exerce à tort à travers.Jamais ces libres penseurs n’avoueront qu’au fond ils sont d’accord avec ceux qui se trouvent coupables de débordements inacceptables,coupables de délit puisque le racisme est un délit et non une opinion,ils en auraient honte et trop soucieux de perdre quelques électeurs.Ce qui leur importe c’est que le moindre des polémistes qui peut leur servir d’exécutant de basses œuvres puisse profiter de cette fameuse liberté d’expression.Ainsi par exemple aujourd’hui M.Guéant n’aurait plus besoin d’évoquer les différences de civilisation entre nous et les musulmans au risque de se faire étriller,on compte sur M.Zemmour et son droit imprescriptible à s’exprimer comme il l’entend,où il entend….sans considérer bien évidemment que ceux qui l’emploient pourraient à un moment lui dire que ça suffit,ce qui est leur droit le plus strict au nom de l’idée qu’ils se font de la liberté d’expression et de ses limites,n’en déplaise à M.Carl Meus ou M.Jacob,c’est la même chose !

Reste que les libres penseurs néoconservateurs ont fixé une limite,faudrait pas pousser….cette fameuse liberté d’expression doit être défendue si elle s’adresse à un polémiste de droite ou à tribun extrême droite.Et encore ça dépend du nombre de livres vendus par les uns et pas par les autres.Ainsi,on n’a pas connu le même émoi à l’ump ou au Figaro quand M.Menard a connu les mêmes mésaventures que connait M.Zemmour Aujourd’hui.il est vrai que les pressions que dénonçait l’actuel maire de Béziers ne viennent pas du bon coté de la barrière,celui qui conviendrait à mmMeeus.Que M.Sarkozy intervienne,c’est tout à fait normal lui aussi est un libre penseur lui aussi fort attaché à la liberté expression comme s’en sont aperçus messieurs Guillon ou Porte.

Liberté d’expression à la mode Figaro ou Sarkozy,il s’en souviendra le directeur de Paris Match limogé sur ordre au motif qu’il avait publié une photo de Mme Sarkozy au bras de son nouvel amoureux.

Sans parler des interventions intempestives auprès des rédactions quand un sujet ne plaisait pas à M.le petit président.

Que M.Zemmour nous démontre aujourd’hui qu’il est l’objet de pression élyséennes et alors bous accorderons nos violons avec ceux de M.Meeus.M.Zemmour rame pour la gauche,ses élucubrations,ses exagérations ressoudent la gauche car cher M.Meeus il y a un moment où il faut dire trop c’est trop et c’est l’honneur de ces gens que vous qualifiez de gauche –comme s’ils étaient des lépreux- alors qu’ils ne font fonctionner que quelques reflexes républicains bien utiles en ces moment de turbulences.

Le problème Zemmour,c’est d’abord un problème de conscience.Un problème de choix de société et il est fort significatif de voir toute la droite réunie autour de la défense de leur nouvel héros ou héraut,de l’ump au front national ce qui en dit long sur la métamorphose idéologique du parti de la soi disant droite républicaine.

Le problème Zemmour n’est pas un problème entre la gauche et la droite,je constate d’ailleurs que nombreux sont les responsables de droite et du centre qui ne soutiennent pas les thèses de la nouvelle vedette de la chanson neo-conservatrice.Et si le Figaro,qui a inoculé son venin à l’ump,déplace ce débat c’est qu’il est fort gênant.Gênant pour eux car ils ne savent pas jusqu’où va s’arrêter le ludion….gênant car un jour on leur demandera s’ils sont pour ou contre les idées que propage ce monsieur et là point de diversion sur la liberté d’expression.

M.Carl Meeus tout imprégné de la culture du Figaro ne pas imaginer que la direction de Canal+ - il faudra nous démontrer que cette dernière est un repaire de socialistes de la première heure comme si diffuser les Guignols de l’Info était un marqueur de gauche - puisse prendre une décision dictée par une certaine idée de la ligne éditoriale de la chaîne I télé,des limites de la liberté d’expression au risque de se priver de l’audience d’une immense vedette médiatique fort bankable si j’ose dire.Il est vrai qu’au figaro on n’aurait pas ce courage.Ils ont Roufiol comme petit Zemmour et il le garde précieusement.

Il est vrai que canal + et M.Khan sont les  ennemis intimes de M..Sarkozy et donc de l’ump,et donc du Figaro….

Voyez vous cher M.Meeus il est plus respectable mais aussi périlleux en terme d’audience de se séparer de M.Zemmour qui aujourd’hui  tient la pavé médiatique,et pour cause on lui a pave se route de pavés rutilants,en négligeant tout aspect financier plutôt que de nourrir un prêcheur de haine comme le fait RTL.

La question que devrait se poser l’immense journaliste du Figaro c’est pourquoi une chaîne de gauche s’est entiché d’un polémiste de droite dont les discours et propos étaient déjà limites, déjà condamné pour injures racistes jusqu’à aujoudhui,jusqu’à la publication du « suicide français » e de son entretien  publié dans le quotidien italien.Avant elle n’était pas de gauche,aujourd’hui qu’elle réagit avec vigueur elle est de gauche,de qui se fout M.Méus.

Entretien passé totalement inaperçu - comme c’est bizarre alors que le moindre fait et geste du président de la république est affiché en une quasi quotidiennement.Tout le landernau médiatique serait passé devant un tas d’immondice jusque ce que M.Melenchon découvre la vessie avant que les autres découvrent la lanterne,accordez moi que tout cela pue la compromission.On ne peut plus toucher à M.Zemmour dés lors qu’il est un auteur à succés.On se dit que tout cela passera comme les autres zemmourismes….On nous emmerde avec ces problèmes de racisme,dimmigration,qu’on nous foute la paix,parlons des vrais problèmes nous rabâchent à longueur de journées les gredins de l’ump et pan quand Zemmour se fait virer on ne parle que de Zemmour et d’ immigration….Sarkozy revient de quoi parle-t-il de l’immigration

Quel succès d’ailleurs.100 000 exemplaires vendus en une semaine,en une quinzaine ..Où en sont les chiffres de vente de cet ouvrage qui  tient plus de la petite histoire de M.Zemmour et de ses rapports avec la France qu’une somme théologique.100 000 ouvrages vendus mais alors Mme Trierweiler est elle aussi une gourou de la débine.Il et vrai que sur ce plan les deux ouvrages se ressemblent comme deux gouttes d’eau.Débiner François Hollande,débiner la France sont devenus le sport favori d’une certaine partie de notre Intelligentsia nationale.

Quand on fait partie d’une rédaction qui oublie les soucis judiciaires de son patron alors qu’ils sont sur la place publique et qu’on brûle des écoles à Corbeil par représailles à quelques basses affaires de sous sous,quand a tenté d’engrener François Hollande dans une affaire sabreuse concernant M.Srauss khan et une souris qui lui avait tapé dans l’œil et la braguette,quand on travestit la vérité à longueur de colonnes,quand on a  été pris la main dans la sac pour trafic de sondages pendant la dernière présidentielle ,quand on  se fait le chantre du France bashing,quand on cache à ses lecteurs les succès mais jamais les échecs avec des titres tonitruants,quand on organise des sondages minutes dignes d'une escroquerie,quand on est devenu fourbisseur de éléments de langage de l’ump,on ne vient pas donner des leçons à une chaîne d’information qui ne doit rien à personne qui assume ses choix.

Enfin aujourd’hui personne ne peut interdire à quiconque de s’exprimer.La multitude des moyens de communication,la renommée de M.Zemmour,les colonnes du Figaro éventuellement grandement ouverte font que l’affirmation de M.Meeus est donc erronée,..I télé lui a simplement mais fermement indiqué qu’il pouvait aller exercer ses talents ailleurs.En aucun cas M.Zemmour subit une quelconque censure puisqu’il pourra toujiours commenter,débiner déblatérer au micro de RTL jusqu'au prochain écart significatif qui plombera la station,écrire sa chronique dans la Figaro Magazine et publié le nombre de livres qu’il souhaite.

Dans cette affaire,le seul que je regretterai c'est M.Domenach.

 

zemmour on releve.jpg

Pour finir de donner définitivement le compte à ce monsieur qui se prétend journaliste tout en venant commenter les derniers exploits de M.Sarkozy en reprenant mot à mot les arguments de ce dernier (voir video),je voudrai lui faire profiter  - à vous aussi chers lecteurs – s’il ne l’a pas déjà fait de l’excellent article que publie le Canard enchainé sous le titre « A vos Zemmour ».

 « La dernière provocation d'Eric Zemmour ne sera sû­rement pas... la dernière.Elle sera suivie d'autres, de la même eau saumâtre, et provoquera, à intervalles savamment et com­mercialement dosés, les mêmes réactions indignées. C'est comme au guignol : les petits enfants crient toujours au même moment, et ils ne s'en lassent pas.

Mais bon, quand on n'est plus un petit enfant, il n'est pas obli­gatoire d'être dupe. Ce que dit Zemmour n'est qu'une version un peu plus grossière, un peu plus vulgaire, un peu plus trash de la théorie du grand rempla­cement. Les bons Français sont noyés, dilués par l'arrivée mas­sive de tenants d'une autre cul­ture et d'une autre religion. Cela va finir par une « guerre civile », pronostique Zemmour. Et la so­lution qu'il préconise dans son interview au « Corriere délia Sera », pour « irréaliste » qu'elle soit, selon lui, consiste en une expulsion - il n'a pas dit « dé­portation » - des intrus par mil­lions.

Chacun a ses propres limites de tolérance. La direction d’I Télé, qui employait le bonimenteur, a jugé que les bornes étaient franchies, et l'a remer­cié. Cette décision aurait gagné à n'être pas accompagnée de cla­meurs et de déplaisantes pétitions syndicales demandant sa tête. Mais qualifier ce choix de « censure » est un non-sens. Il ne s'agit que du banal respect d'une ligne éditoriale librement choisie. Depuis quand un organe de presse serait-il tenu d'ac­cueillir des propos qu'il juge ré­pugnants ? Faut-il s'indigner de l'absence d'une chronique de Mélenchon dans « Le Figaro Magazine » ? Doit-on pétition­ner pour le droit de Marine Le Pen à s'exprimer dans l'« Huma » ?

« La presse et l'édition sont libres », proclame l'article 1er de la loi de, 1881, qui régit, en France, la liberté d'expression. Ce qui veut dire libre aussi de publier des horreurs, des men­songes, de colporter des thèses infâmes. A charge pour d'autres de réfuter, d'expliquer, de réta­blir, s'il le faut, la vérité des faits. C'est le débat normal, naturel, indispensable. Avec pour seules limites celles qui sont fixées par la loi. A la justice de dire s'il y a eu franchissement de la ligne : racisme, diffamation, incitation à la haine...

Au fond, c'est assez simple : Zemmour dit ce qu'il veut,le pu­blie qui veut, proteste qui veut, applaudit qui veut. Il n'y aurait de problème que si Zemmour et son courant de pensée, s'il l'on ose dire, se trouvaient privés de tout moyen d'expression. Il fau­drait alors se souvenir de la su­perbe phrase prêtée à Voltaire : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. »

On n'en est pas là... »

L.-M. H.

 

 


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu