target="_top"> compteur de visite

Avertir le modérateur

13/11/2014

Fillon:Ca pédale dans la semoule…

Fillon:Ca pédale dans la semoule…

 

 

 

fillon,ump,jouyet,sarkozy,hollande,le point,lavrilleux,copé

"Donc,on s'empare a posteriori d'un déjeuner", celui qui a réuni le 24 juin à Paris M. Fillon et le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet, et "dans le courant de l'été, on monte une machination, avec Hollande à la manœuvre pour flinguer Fillon".

"Le problème de la pénalité est resté caché jusqu'à la rencontre, la première et la seule, de M. Fillon avec les commissaires aux comptes, le 25 juin dans l'après-midi"

On avait connu les grandes qualités de équipe de M.Fillon  pendant la campagne contre Copé lors d’élection du président de l’ump en 2012,il semblerait qu’on reprenne le même chemin dans le camp de M.Fillon…A force de jouer au Tarzan M.Fillon va finir par louper une liane…

Faut faire un peu attention a ce qu’on dit ce qu’on écrit quand on prétend être les meilleurs,évoque un scandale d’état et qu’on salit l’honneur de M.Jouyet parce qu’on est coincé par les révélations inattendues.

De deux choses l’une soit M.Fillon ne connaissant pas l’existence de l’amende fiscale que devait régler M.Sarkozy et l’éventualité de règlement par l’ump et alors pourquoi le Canard enchaîné indique qu’il était obsédé par cette possibilité et chercher tous les moyens de l’empêcher t faire chuter Sarkozy pour abus de biens sociaux alors qu'il suffisait attendre de savoir si le bénéficiaire avait déclaré ce geste auguste sur sa feuille d’impôts…Comment le JDD peut il se permettre,bien que fort aimable avec M.Fillon,d’indiquer que Messieurs Fillon et Juppé exigent des explications sur le paiement des chèques Sarkozy à l’automne 2013 , »la question de la légalité du versement par lump s’était posée dès novembre 2013 et comme par hasard le 25 juin 2014 les commissaires aux comptes qui ont auparavant avalisé les comptes de l’ump le 30 juin,le 1 ou le 2 juillet ils signalent leurs doutes au procureur…

ce qui est fort étrange c'est que le commissaires aux comptes font leur signalement quelques jours le dejeuner fumeux,ce qui est plus étrange encore ces que l'ancien premier ministre a déjeuné avec M.Jouyet la veille d'une réunion avec ses collègues du triumvirat destinée à évoquer les problèmes de l'amende de M.Sarkozy

Mieux ou pire pour le camp de l’ancien ministre…le 25 juin à 11 heures réunion entre les trois dirigeant du triumvirat.M.Fillon sans en avoir informé les 2 autres participants  se présente avec Maitre Sureau.Ce dernier a rédigé une note de 11 pages tendant à démontrer que l’ump n’avait pas à régler les amendes fiscales de M.Sarkozy.Et ces ânes bâtés viennent nous raconter que le problème de la pénalité est resté caché jusqu'à la rencontre,la première et la seule,de M. Fillon avec les commissaires aux comptes, le 25 juin dans l'après-midi".Soit Maitre Sureau est un super avocat qui est capable de rédiger une note de 11 pages entre 8 heures et 11 heures du matin soit M.Fillon et ses amis mentent.

La farce prend une mauvaise tournure et je note que M.Davet a traité hier ou avant-hier M.Fillon de menteur et a assuré que c’est M.Jouyet qui dit la vérité sans réaction ni menaces judiciaires de M.Fillon.

Ce pauvre monsieur en voulant instrumentaliser M.Jouyet et au lieu de calmer le jeu à l’ apparition des pages du livre dans la presse des journalistes du Monde se retrouve aujourd’hui obligé de continuer son cirque sous la férule de l’ump faute de passer pour un faible ou pire pour un traître.

Je ne doute pas qu’il va y avoir quelques réactions du coté du camp de M.Copé et que force est de constater que M.Sarkozy tient dans ses mains les preuves que ça tangue chez Fillon et l’achèvera dés son élection à la tête de l’ump.

Nul ne doute que les billevesées de l’entourage de M.Fillon vont provoquer quelques réactions croquignolesques.

Faudrait que M.le premier collaborateur écoute un peu tout ce qui dit,lise ce qui s’ écrit sur cette fumeuse affaire au lieu de se mettre dans la main d’un commando (sic) qui va une fois de plus le mettre dans le brin.

fillon,ump,jouyet,sarkozy,hollande,le point,lavrilleux,copé

Avec des amis d'enfonce comme ça,sur qu'il va gagner le Fifi

LES SECRETS POLITIQUES - Acculé, l'ancien Premier ministre a dû jurer à ses proches qu'il dit la vérité à propos de son déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet.

François Fillon n'en fait pas mystère : il joue sa peau dans l'"affaire du déjeuner" avec Jean-Pierre Jouyet. Jeudi soir, lorsque deux journalistes du Monde affirment qu'il aurait demandé au secrétaire général de l'Elysée de "taper vite" sur Nicolas Sarkozy, "il était abasourdi", raconte l'un de ses amis de toujours. "Il sait que sa tête est en jeu".

Sa stratégie : se poser en victime. Depuis que l'affaire a éclaté, le clan Fillon est passé en mode commando. Cinq personnes, tout au plus, organisent la communication et la riposte. La stratégie est claire : se poser en victime. Son équipe va même jusqu'à alimenter une rumeur, selon laquelle la voix de François Hollande serait présente sur les enregistrements lors de l’entretien entre Jean-Pierre Jouyet et les journalistes du Monde, le 20 septembre. L'Elysée coupe court et fait savoir que le président de la République recevait des ONG ce jour-là.

"Je ne l'appelle pas parce que ça fait veillée funèbre". Cela suffira-t-il à relancer un François Fillon déjà en difficulté dans les sondages, et désormais acculé ? A ses plus fidèles, l'ancien Premier ministre a dû promettre les yeux dans les yeux qu’il n'a pas fait cette demande à Jean-Pierre Jouyet. "Je le crois, mais s'il ment, j’efface son numéro", lâche l'un d'entre eux.

Les fillonistes qui ont choisi de voter Nicolas Sarkozy pour la présidence de l'UMP sont gênés aux entournures. Tous ont compris que l'affaire aurait des séquelles. "Je ne l'appelle pas parce que ça fait veillée funèbre", confie l'un de ceux qui préfèrent rester discrets. C'est dire l'espoir qu'il place dans une candidature Fillon pour 2017. »

http://www.europe1.fr/politique/le-clan-fillon-en-mode-co...

 

 

L'entourage de Fillon accuse Hollande de vouloir "flinguer" l'ex-Premier ministre

Le Point - Publié le 13/11/2014 à 18:38

Les proches de l'ancien Premier ministre estiment que l'Élysée cherche à éliminer les concurrents de Nicolas Sarkozy pour l'affronter au second tour.

Par Charlotte Chaffanjon

L'entourage de François Fillon a accusé jeudi François Hollande de vouloir "flinguer" l'ex-Premier ministre pour pouvoir se retrouver face à Nicolas Sarkozy plutôt que face à lui au second tour de la présidentielle de 2017. "Hollande veut la peau de Fillon parce qu'il veut que ce soit Sarkozy face à lui au second tour de la présidentielle" de 2017, a affirmé son entourage à quelques journalistes. "Donc, on s'empare a posteriori d'un déjeuner", celui qui a réuni le 24 juin à Paris M. Fillon et le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet, et "dans le courant de l'été, on monte une machination, avec Hollande à la manœuvre pour flinguer Fillon".

Selon la même source, "ils vont maintenant s'attacher à flinguer Juppé", le maire de Bordeaux, également candidat à la primaire UMP pour 2017. L'entourage de M. Fillon a confirmé que ce dernier demandait la remise de la totalité de l'enregistrement par deux journalistes du Monde de la conversation qu'ils ont eue le 20 septembre avec M. Jouyet.La justice rendra son avis vendredi.

Plainte en diffamation à venir 

C'est la publication par Gérard Davet et Fabrice Lhomme, dans leur livre Sarko s'est tuer (Stock), de la teneur de cette conversation qui a mis le feu aux poudres, ainsi que l'interprétation qu'ils en font dans leur quotidien qui titrait à la une, dans son édition des 9 et 10 novembre, "Fillon a sollicité l'Élysée pour accélérer les poursuites judiciaires contre Sarkozy." Une fois rendu l'avis de la justice vendredi, M. Fillon déposera sa plainte en diffamation contre les journalistes, Le Monde et M. Jouyet.

Selon son entourage, M. Fillon n'a pu demander à l'Élysée, via son secrétaire général, une accélération des poursuites contre l'ancien président à propos du paiement par l'UMP de ses pénalités pour dépassement des comptes de campagne "puisqu'il n'était pas au courant" à l'époque de ce "problème".

"Le problème de la pénalité est resté caché jusqu'à la rencontre, la première et la seule, de M. Fillon avec les commissaires aux comptes, le 25 juin dans l'après-midi" et "personne ne sait avant le 7 juillet que les commissaires ont saisi le parquet". "Les pénalités ont été payées par le parti sans que l'on soit mis au courant à l'UMP", insiste-t-on. L'UMP, alors présidée par Jean-François Copé, a réglé pour M. Sarkozy 516 615 euros, à la suite de l'invalidation de ses comptes de campagne 2012.

http://www.lepoint.fr/politique/l-entourage-de-fillon-acc...

 

Ils insistent…

Affaire Jouyet-Fillon-Sarkozy:les dates ne collent pas !

Le Point - Publié le 13/11/2014 à 16:44 - Modifié le 13/11/2014 à 18:27

Pour disculper François Fillon des accusations de traîtrise, son entourage explique qu'il ignorait tout de l'affaire des pénalités le 24 juin.

Les fillonistes n'en peuvent plus d'entendre et de voir leur champion montré du doigt. Ils organisent la contre-attaque et pointent les erreurs factuelles d'agenda. L'ancien Premier ministre a donc déjeuné avec Jean-Pierre Jouyet et Antoine Gosset-Grainville le 24 juin. Or le coprésident de l'UMP n'a rencontré les commissaires aux comptes chargés de certifier les comptes du parti que le 25 dans l'après-midi. Il était accompagné de son avocat, maître François Sureau. Celui-ci leur a fait part de ses doutes. Ses interlocuteurs lui ont alors demandé de mettre ses conclusions noir sur blanc. Ce qu'il fait dans la nuit. Il remet son document écrit le jeudi 26 juin en milieu de journée.

(Faux.La note de maître Sureau a été présentée le 25 juin à 11 heures à messieurs Raffarin et Juppé comme indiqué par le canard enchaîné.)

"Dès lors, assène un proche conseiller de François Fillon, il est insupportable d'entendre partout qu'il aurait parlé de cette affaire dont il ne connaissait rien lors de son déjeuner du 24 !" (faux).Et d'ajouter que "François Fillon n'a eu aucun contact avec les commissaires aux comptes avant le 25. Il ne les a pas vus et ne leur a jamais parlé". Ce n'est finalement que le vendredi 27 juin que le site internet de L'Express révélera les doutes des commissaires aux comptes et de certains cadres de l'UMP sur la légalité du paiement par le parti des pénalités infligées au dépassement des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy.

(L’existence de l’amende et des problèmes de règlement qu’elle posait est bien antérieure au 27 juin comme l’attestent les informations contenues dans le JDD)

Où sont les preuves ?

Quant à l'affaire Bygmalion,(laquelle,celle des conventions bidons ou celle de la campagne de M.Sarkozy) elle a démarré juridiquement au début du mois de juin : "Difficile de réclamer l'accélération d'une procédure qui n'est pas enlisée et qui vient de débuter." "Tout le monde s'acharne sur Fillon et lui colle des qualificatifs infamants, mais quand on réclame les preuves, il n'y a plus personne", s'étonne un autre (très) proche, qui promet une interview saignante (des menaces toujours des menaces) si les juges n'ordonnent pas la saisie du fameux enregistrement au cours duquel Jean-Pierre Jouyet a rapporté des propos de Fillon aux deux journalistes du Monde.

http://www.lepoint.fr/politique/affaire-jouyet-fillon-sar...

Si les journalistes vérifiaient ce que leur dicte les hommes politiques ils n’oseraient pas écrire de telles fadaises.Sauf bien évidemment s'ils sont partie prenante dans la défenses de M.Fillon.

Enfin quel est le problème métaphysique que poserait le fait que François Hollande veuille se débarrasser d'adversaires politiques et de choisir le meilleur d'entre eux car à plus informée M.Sarkozy est bien jugé comme le meilleur d'entre eux.C'est donc une forme de courage.Faire de la politique,vouloir se faire élire ou réélire serait-il réservé aux responsables de la droite imbécile.

Si je suis la logique des petits copains de FiFi c'est lui le meilleur,c'est d'ailleurs le but de cette derniers manœuvre car meilleur que les autres.A 8 % dans les sondages,on se moque du monde.

Alors que chacun fasse sa vie,on verra en 2017.Et souhaitons à M.Jouyet de ne plus déjeuner avec un loser.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu